Gillian Community


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Slut - Luna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Roxane
Invité



MessageSujet: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 21:59:21

Slut ! (prononcé Sloout)



Auteur : Luna (16 ans)
Adresse : luna.klavan@caramail.com
Nationalité : Je suis de Saint-Hyacinthe (Québec, Canada)
Date de composition : Du 2 septembre 1999 au 26 octobre 1999
Date de correction : Du 26 octobre 1999 au 18 novembre 1999
Date postée : 3 décembre 1999
Avertissements : NC-17
Catégorie : X et A. J'ai essayé de mettre un peu de tout dans mon histoire : romance, drame, une touche d'humour, suspense, tendresse et compagnie. J'espère satisfaire les goûts de tous.
Spoilers : Compression (Squeeze), L'enlèvement (Conduit), Duane Barry - 2ème partie (Ascension), Coma (One breath), Le fétichiste (Irresistible), Le seigneur du magma (Jose Chung's from other space), Hallucinations (Wetwired), Les hurleurs (Unruhe), La meute (Home), Cœurs de tissu (Paper hearts), Tunguska - 2ème partie (Terma), La prière des morts (Kaddish), Plus jamais (Never again), La queue du diable (Small potatoes), Le complot (Redux), La voix de la vérité (Redux II), Détour (Detour), Emily - 1ère partie (Christmas carol), Prométhée Post-moderne (Post-modern prometheus), Émily - 2ème partie (Emily), La poupée (Chinga), Le shérif a les dents longues (Bad blood), X-Files Combattre le futur (X-Files Fight the futur), Le commencement (The beginning), Poursuite (Drive), Triangle (Triangle), Zone 51 - partie 1 (Dreamland), Zone 51 - partie 2 (Dreamland II), Le roi de la pluie (Rain king), Amants maudits (How the gost stole Christmas), (Arcadia), (Milagro), (Unnatural).
Probablement que vous vous demanderez pourquoi certains épisodes font partie de mes spoilers. Mais je vous assure qu'ils ont tous un lien avec mon histoire. Même si ce n'est que de petits liens.
Mots-clés : Après la saison X-Files. Mulder/Scully UST + enquête.
Résumé : Scully & Mulder enquêtent sur des meurtres des plus sordides, au Nevada. Ils rencontrent des péripéties plus intenses les unes que les autres et se dévoilent finalement l'un à l'autre. En écrivant cette histoire, j'ai essayé de rester la plus loyale possible à la série, tout en laissant aller mon imagination. Je crois que ça a donné un assez bon résultat.
Disclaimer : Dana Scully, Fox Mulder, Walter Skinner, Madame Scully, Madame Mulder, Bill Jr., ainsi que certains autres personnages que j'ai oublié d'inscrire et la plupart des lieux appartiennent à Chris Carter et à toute l'équipe de X-Files.

BONNE LECTURE À TOUTES ET À TOUS !!!



Vendredi 3 août, 5h45pm
Restaurant Smirk, Washington D.C.


Après une dure semaine de travail, Dana Scully décide de s'offrir un petit souper, en toute tranquillité, dans un restaurant. Bien qu'il soit proche de chez elle, elle n'y était jamais aller auparavant. Elle prend une table à deux, car c'est tout ce qu'il reste de toute façon et commande. Elle décide, pendant l'arriver de son repas, de regarder encore une fois le dossier de l'enquête que son partenaire et elle viennent de terminer.

Une demi-heure plus tard . . .

Un jeune homme, plutôt séduisant, vient soudainement l'accoster.
Inconnu- Bonsoir, j'ai remarqué que vous étiez seule. Est-ce que ce vous dérange si je fini mon repas en votre compagnie ?
Scully- Non, il n'y a aucun problème. Assoyez-vous.

Scully range délicatement le dossier qu'elle avait continué de consulter tout en mangeant, puis elle laisse le jeune étranger commencer une conversation.

Inconnu: Comment
vous appelez-vous ?
Scully: Dana Scully et vous ?
Inconnu: Jimmy ... Je ne vous ai jamais vu auparavant. Êtes-vous du coin ?
Scully- Oui, j'habite à peine à trois coins de rue d'ici.

... La conversation se poursuit jusqu'à la fin du repas et même après. Ils parlent de leur travail, de ce qu'ils aiment et n'aiment pas, de tout et de rien. Puis ils ont évidemment commencé à se tutoyer. Après un certain temps, ils décident de poursuivre cette intéressante discussion chez Scully.

7h21pm
Georgetown, Washington D.C.


Devant sa porte, Dana Scully sort ses clefs de sa poche et débarre la porte. Jimmy se rapproche doucement d'elle, jusqu'à ce qu'il ait le nez dans les cheveux de Scully. Il lui chuchote à l'oreille combien il la trouve belle et séduisante. Qu'il n'est pas normal qu'une femme comme elle soit encore libre.

Toujours devant la porte, l'étranger se met à embrasser Dana dans le cou, tout en ayant les mains sur les épaules de celle-ci. Puis ils entrent dans l'appartement. Elle n'a même pas le temps de refermer la porte derrière eux, qu'il la retourne brusquement et commence à l'embrasser sur la bouche. Il passe ses mains des épaules aux bras et descend à la taille de Scully. Dana sait très bien les intentions de ce fameux Jimmy, mais elle est insécure. Finalement, séduite par le charme, la beauté et les belles phrases qu'il lui souffle à l'oreille ; Dana succombe à ce bel homme et laisse tomber le dossier par terre. Jimmy, qui n'a pas mit longtemps à repérer la chambre à coucher, commence déjà à y entraîner sa conquête ...

Au même moment
Direction centrale du FBI, Washington D.C.


Pour passer le temps, Mulder, assit dans son bureau, lance des crayons au plafond. Il remarque soudainement que sa partenaire a oubliée son manteau. Il décide donc, pour lui rendre service et dans l'espoir qu'elle pourrait l'occuper un peu, d'aller lui porter. Alors, il ramasse ses affaires ainsi que le fameux manteau et ensuite, se dirige vers l'appartement de Scully. Une fois sur place, il entre à l'intérieur et s'engage dans le couloir. Aussitôt arrivé, il remarque que la porte est ouverte et le dossier traînant sur le sol. Croyant qu'il est arrivé un malheur à sa coéquipière, il entre à toute vitesse, le manteau dans une main et son arme dans l'autre. Il regarde un peu partout, puis soudain, il entend un drôle de bruit venant de la chambre. Il s'y dirige immédiatement. Pousse la porte sans faire de bruit avec son arme. Il reste hébété en voyant sa partenaire étendue sur le lit dans toute sa splendeur. Il lui reste sur le dos que de séduisants sous-vêtements noir de soie et sa chemise toute ouverte. Son léger maquillage fait ressortir le vert si attirant de ses yeux de chatte. Mais le regard de Mulder s'horrifie lorsqu'il porte attention à l'homme installé sur Scully. Il l'embrasse dans le cou, sur la poitrine, Il promène ses mains partout sur le corps de Dana. Soudain, les regards de Mulder & Scully se croisent et ne se quittent plus. Elle le regarde en voulant dire : "Merde ! Je suis stupide !". Jimmy se rend compte qu'ils sont observés et s'arrête pour dévisager Fox. Mulder montre légèrement le manteau et le laisse tomber par terre. S'excuse timidement de son intrusion et quitte la chambre en rangeant son arme et claque légèrement la porte de l'appartement en sortant. Scully ferme les yeux en signe de regret. Sa respiration ralenti et redevient normal, bien que son cœur s'était calmé depuis l'arriver de Mulder.

Lundi 6 août, 7h02am
Direction centrale du FBI, Washington D.C.
- Bureau de Mulder & Scully

Scully entre dans le bureau d'un pas sûr, faisant mine de rien. Mulder la regarde et d'un geste preste éteint le téléviseur. Il lui sourit, confus qu'elle l'ait surprit en train de regarder un film déconseillé aux enfants. Une pile de graines de tournesol est devant lui. Il termine de mâchouiller une graine et s'adresse à Scully.
Mulder- Bonjour.
Scully- Bonjour.

Lorsque Mulder vient pour élaborer la conversation, le téléphone sonne. C'est Walter Skinner qui veut les voir immédiatement. Fox annonce la nouvelle à Dana et tous deux se rendent au bureau du directeur adjoint. La secrétaire les annonce et les laissent entrer sans attente. Scully & Mulder s'assoient sur les chaises que Skinner leur assigne et il explique pourquoi il les a fait appeler.

Skinner- On vient de nous signaler que dans une petite ville de l'état du Nevada, on a retrouvé le cadavre d'une femme décapité. Tout porte à croire que c'est l'œuvre d'un être humain et nous voulons que vous meniez une enquête. Voici le dossier ainsi que les papiers habituels. L'avion décolle à 9h00am.

Les deux agents sortent du bureau en discutant et se rendent à leur voiture. Ils engagent la route en partant chacun de leur côté. Environ vingt minutes plus tard, il cogne à la porte de l'appartement de Scully. Dana s'empresse d'aller répondre.
Scully- Déjà ?! ... Entre ! Ça ne sera pas trop long.
Après quelques minutes, ils sont dans la voiture. Il roule en direction de l'aéroport. Pendant toute la durée du vol, ils prennent connaissance du dossier.

12h06pm
Hôtel Novalis
Vallée de la mort,
Nevada


Ils entrent dans l'hôtel et se dirigent vers la réception. Plusieurs personnes font la queue en attendant qu'on leur réponde. Leur tour enfin arrivé, Mulder s'adresse au réceptionniste.

Mulder- Bonjour, nous avons une réservation aux noms de Dana Scully et de Fox Mulder.
Réceptionniste- Un instant.

Le réceptionniste vérifie dans son ordinateur.

Réceptionniste- Oui, veuillez signer ici ... Merci. Voici vos clefs.
Mulder- Merci !

Fox tend une clef à Scully et avant même qu'il puisse se retourner, Dana l'arrête pour l'aviser qu'ils ont chacun la même clef. Il reprend la clef et fait signe au réceptionniste de revenir.

Mulder- Il y a une erreur. Vous nous avez donné deux clefs pareilles.
Réceptionniste- Je suis désolé‚ ça doit être une erreur.

Le réceptionniste regarde à nouveau dans son ordinateur.

Réceptionniste- Non, c'est bien ça. Une seule chambre. Une erreur a dû se glisser lors de la réservation. Je suis vraiment désolé.
Scully- Vous reste-t-il une autre chambre ?
Réceptionniste- Je crains que non. Comme vous avez dû le remarquer, on est débordé. Vous allez devoir partager la même chambre. J'espère que ça ne vous dérange pas trop ?

Scully & Mulder se regardent un moment. Ils savent qu'ils n'ont pas trop le choix.

Scully- Ça va aller. Merci quand même.

Elle reprend sa clef, restée dans les mains de Fox. Un peu contrariée, elle part en direction de la chambre. Mulder, indifférent, lui emboîte le pas. Elle débarre la porte et entre. Avant même que Mulder ne soit entré, elle s'exclame d'un ton colérique.

Scully- Ah génial, il ne manquait plus que ça !
Mulder- Qu'est-ce qu'il y a ?
Scully- Viens voir.

Mulder la rejoint après avoir refermer la porte derrière lui.

Scully- Il n'y a qu'un lit.

Elle y dépose sa valise, puis elle regarde la réaction de Fox.

Mulder- Ho! (Réaction pas très satisfaisante selon Scully.)

Il y dépose, à son tour, sa valise.

Mulder- Il ne reste plus qu'à espérer que tu ne ronfles pas trop !

Dana lui sourit légèrement et lui réplique sur un ton déjà plus calme.

Scully- C'est réciproque.
Mulder- Viens. On réglera ça plus tard. Ils doivent nous attendre sur le lieu du crime.

Ils laissent leur soucie derrière eux et repartent aussitôt.

12h41pm
Lieu du crime

À leur arriver, il y a plusieurs voitures de police stationnées n'importe comment dans la rue. Des policiers bloquent l'accès aux nombreux curieux. Les deux agents du FBI descendent de la voiture et se dirigent vers l'un des policiers posté à côté d'un ruban jaune. Ils lui montrent leur carte du FBI et lui demandent qui est le responsable de l'enquête jusqu'à présent. Celui-ci les laisse passer et leur indique un homme, que Mulder & Scully vont immédiatement voir.
Mulder- Bonjour, nous sommes les deux agents du FBI qui sommes chargés de mener cette enquête. L'agent Dana Scully et Fox Mulder. Désolé de notre retard, on a eu quelques ennuis à l'hôtel. Qu'est-ce vous avez trouver ?


Inspecteur- Fox Mulder ??! C'est vraiment ça votre nom ? En tout cas ! Enchanté, je suis l'inspecteur Hess Bicci...

Mulder l'interrompt.

Mulder- Hess Bicci ? C'est ça votre nom ? (Des plus sérieux)

Scully le regarde en lui faisant des gros yeux, toute surprise de sa réplique.

Bicci- Ouais !(ne sait plus trop quoi dire) ... À vrai dire on a pas grand chose. La victime a des lésions vaginales comme on en rencontre rarement. Elles ont été causées longtemps avant la mort. On n'a pas d'empreintes, ni spermes, ni cheveux. On est incapable de déterminer l'identité de la jeune femme et les motivations de ce meurtre. En plus d'avoir été découpée, on l'a trouvé complètement nue. Mais vous n'avez qu'à venir la voir. On ne l'a pas encore bougé.

Ils entrent dans la forêt et suivent l'inspecteur Bicci. Ils aboutissent sur un petit sentier, qui les mènent à la victime. Quelques spécialistes sont sur place, ainsi que deux ou trois policiers. Scully & Mulder observent le corps. Le spectacle qui s'offre à leurs yeux est horrible.

Scully- Je suppose qu'il n'y a pas beaucoup d'indices.

Bicci vient pour lui répondre, quand Mulder prend la parole.

Mulder- C'est un pro. Il a bien étudier la question et il adore jouer. C'est un malin. Ça se voit juste à façon dont elle a été dépecée. Il savait très bien ce qu'il faisait.
Scully- Tu exclus déjà la possibilité du surnaturel ?
Mulder- Les extraterrestres ne font pas ce genre de monstruosité. Tu devrais le savoir depuis le temps.

Par la suite, ils se rendent au bureau du FBI où travail Bicci. Ils poursuivent leur discussion en toute tranquillité et regardent les informations qu'ils ont ramassées jusqu'à présent. Après plusieurs heures de travail, ils profitent d'un deux heure pour aller prendre un bon souper bien mérité.

6h34pm
FBI Field office –
Vallée de la mort,
Nevada

De retour au bureau, ils poursuivent la discussion là où ils s'étaient arrêtés.

Scully- Me serait-il possible d'effectuer une autopsie sur la victime ?
Bicci- Oui, aucun problème.
Mulder- J'aimerais retourner avec vous à l'endroit où on a retrouvé la victime et interroger certaines personnes.
Bicci- Pas de problème. Heu, agent Scully, voici mon assistant : Samuel Noah. Il vous guidera et restera avec vous. C'est juste dans l'immeuble d'à côté.
Scully- Parfait.
Bicci- (à Mulder) On a qu'à prendre ma voiture.

Mulder hoche de la tête en signe d'affirmative et laisse les clefs de la voiture de location à Dana. Puis il suit l'inspecteur Hess Bicci. Scully les regarde partir et suit, à son tour, l'assistant de Bicci.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:00:37

8h13pm
Hôtel Novalis

Fox entre dans la chambre. Enlève ses souliers. Dépose le dossier sur la demi-table à côté du lit, coller sur la fenêtre. Prends un t-shirt, un boxer et un caleçon dans sa valise et se dirige vers la salle de bain. Il ouvre la porte à pleine grandeur. Ses yeux s'ouvre grandement et il reste bouche bée. Scully est de dos entièrement nue. Elle se retourne à toute vitesse, attrape une serviette et l'enroule autour d'elle. En la retenant du mieux qu'elle peut, elle remonte tranquillement la tête. Les yeux grands ouverts, la bouche entrouverte, elle regarde Fox d'un air déconcerté, encore toute dégoulinante à cause de la douche. Après avoir scruté Dana de la tête aux pieds, il la regarde dans les yeux et fait un effort pour se ressaisir. S'excuse confusément et referme la porte. Il se retourne, encore partiellement sur le choc, s'accote sur le mur et lentement un grand sourire s'affiche sur son visage. On peut aisément lire sur ses lèvres le mot suivant : "WOW ! ".

Par la suite, il s'assoit à la table, parce qu'il en a grandement besoin et essaie de se concentrer sur le dossier, mais en vain. Il n'a qu'une seule et même image en tête ; Dana sortant tout juste de la douche. Peu longtemps après, Scully ouvre la porte de la salle de bain. Elle ne fait que deux pas et regarde Mulder. Elle attend qu'il fasse de même ; ce qui n'est pas trop long. Elle lui sourit et prend une respiration considérable.
Scully- C'est libre ! ... Je présume que ça ne dérange pas si je porte ce genre de pyjama. De toute manière c'est tout ce que j'ai apporté. Je savais qu'il allait faire chaud, mais pas que j'allais devoir partager ma chambre.

Elle porte une sorte de jaquette d'un rouge accrocheur et séduisant. Elle lui arrive au genou et n'a que de fines bretelles, ainsi qu'un haut de forme carré. C'est une jaquette en flanelle.

Mulder lui fait signe que non en se levant de la chaise. (C'est loin de lui déranger, surtout après ce qu'il vient de voir.) Puis il passe juste à côté d'elle. La regarde de long en large une dernière fois, sans s'arrêter et prends sa douche à son tour.

Pendant ce temps, Scully enfile une légère robe de chambre, fait du même tissu que sa jaquette. Ensuite elle range son linge dans la garde-robe et dans le meuble sous la télévision. Puis, elle sort son portable, s'installe à la table, ouvre le dossier et se met à taper le début de son rapport sur le clavier.

Environ quinze minutes plus tard à peine, Mulder sort de la chambre de bain et vient rejoindre Scully à la table. L'émotion de tout à l'heure est passée. Scully s'arrête et le regarde.


Scully- J'ai du nouveau. En faisant l'autopsie, j'ai découvert certaines choses.
Mulder- Je t'écoute.
Scully- Tout d'abord, j'ai constaté que la victime a une trace de piqûre sur le bras droit. Mais l'analyse toxicologique n'a rien révélée. La jeune femme avait aussi plusieurs côtes de fracturées et énormément de bleues sur tout le corps, ainsi que de marques de tout genre. J'ai également pu prélever du sperme et elle avait également de la terre sous les ongles. L'examen des veines du globe oculaire a révélé qu'elle a été étranglée à un moment donné. L'analyse et l'examen n'ont révélé aucun poil, cheveux, fibres, éclats de verres ou de plastiques ou d'écailles d'insectes. Rien pour pouvoir déterminer les circonstances de la mort. Son estomac était vide, aucune trace de quelconque nourritures ou liquides. Ce qui est anormale. Elle n'a pas dû est nourrit et abreuvé pendant plusieurs jours avant son décès. Également, tout l'intérieur de son corps a été gravement brûler, mais pas à l'extérieur. C'est très étrange.
Mulder- Des brûlures ?
Scully- Oui, comme celles des victimes d'Hiroshima. Mais uniquement à l'intérieur du corps.
Mulder- Si c'est une substance radioactive qui a fait ça, il devrait avoir des traces dans l'analyse toxicologique.
Scully- C'est justement pour ça que je n'y comprends rien.
Mulder- Tu as une théorie ?
Scully- Selon moi, l'assassin a enlevé la jeune femme. Il l'aurait gardé en vie, sans la nourrir et lui donner à boire ou très rarement. Il l'aurait battu et violé. Elle s'est peut-être sauvé et il l'aurait rattrapé et tabassé ; pour la punir de ne pas avoir fait ce qu'il voulait. Il l'aurait jeté à l'eau pour s'en débarrasser ou pour qu'elle soit trouvée. Mais je n'arrive pas à expliquer qu'elle soit brûlée de cette façon. Une chose est sûr, Mulder, c'est que cette femme s'est débattue et a tenter de fuir dans cette forêt. Elle a dû beaucoup souffrir.
Mulder- Ta théorie est pas mal. De mon côté, j'ai découvert que la jeune femme s'appelle Jessica Davis et qu'elle venait juste d'obtenir son diplôme en technique policière. Elle était parmi les meilleurs de son école. Très brillante. Sa famille avait demandé l'ouverture d'une enquête pour disparition, il y a de ça deux mois. Apparemment, elle se serrait volatilisé du jour au lendemain, sans que personne ne voie rien. À ce qu'il paraît, ce n'était pas le genre de fille à fuguer. C'est pas mal tout. Ha oui ! C'est un vieil homme qui promenait son chien qui a découvert le corps.
Scully- C'est un début.

Scully se remet à taper sur son portable. Mulder la regarde un instant, puis regarde de nouveau le dossier et les informations que Scully vient d'y ajouter : radiographies, analyses et examens, résultat de l'autopsie.

Après quelques temps, Dana ferme son portable, se lève, prend le livre qu'elle s'était apporter et ses lunettes de lecture. Elle enlève sa robe de chambre, qu'elle pose sur le sol, à côté du lit. S'installe sur un côté du lit en se glissant sous les couvertures et s'adosse contre les oreillers qu'elle a remontés sur la tête de lit. Puis met ses lunettes et commence à lire. Fox la regarde faire, réfléchi un instant, puis range toute les feuilles qui traînent sur la table dans le dossier. Il range ensuite ses vêtements dans les espaces que Scully lui avait laissé et s'approche d'elle par le côté opposer (celui de la demi table). Il regarde à nouveau Scully.

Mulder- Heu...Scully. Je peux te parler un moment ?

Scully enlève ses lunettes, place son signet à la page où elle est rendue et ferme son livre. Puis elle regarde Mulder en lui faisant un léger sourire.

Scully- Bien sûr. C'est quoi ce que tu veux me dire ?
Mulder- Je tiens à m'excuser...pour vendredi dernier. J'ai agit comme un vrai con.

Dana accentue un peu son sourire en penchant la tête un court moment. Puis remonte la tête.

Scully- Ça va aller.
Mulder- Non, je tiens vraiment à ce que ça soit clair. Je suis sincèrement désolé, je n'avais pas à agir comme je l'ai fait. Je crois que j'ai été surpris. Je ne m'attendais pas du tout à ça. Quand je suis arrivé, la porte était ouverte, quelques affaires traînaient par terre : ce qui est plutôt mon genre. Je pensais qu'il t'était arrivé quelque chose et . . . tu connais la suite. Je suis vraiment désolé. J'espère que je n'ai pas trop gâché l'ambiance.

Scully sourit davantage. Penche la tête vers l'avant à nouveau, puis ramène son regard sur Fox.

Scully- Écoute Mulder, c'est une erreur de t'excuser. C'est moi qui dois te remercier.

Mulder fronce les sourcils, ne comprenant pas et s'assoit sur le bord du lit.

Mulder- Je ne comprends pas.

Scully ferme les yeux et laisse tomber sa tête vers l'arrière puis la ramène vers l'avant, mais sans sourire cette fois-ci.

Scully- Mulder tu vois, on ne l'a pas fait. Je l'ai foutu à la porte après ton départ. Tu m'as empêché de faire une erreur. Je ne connaissais même pas ce type. Je l'avais rencontré deux heures plus tôt au restaurant. Il s'est joint à moi pour finir son repas et parler. Et c'est ce qu'on a fait : discuter. Je l'ai invité chez moi uniquement pour poursuivre la conversation. Je n'avais aucune envie d'aller plus loin, ... peut-être un peu. Mais quoi qu'il en soit, je ne lui avais laissé aucuns signes avant coureur. Il me disait des choses qu'on ne m'avait pas dit depuis tant de temps. Je crois que j'ai été prise par son charme. Il m'avait surprise. Il m'offrait juste quelque chose que je n'avais pas eu depuis longtemps, c'est tout. J'ai besoin d'avoir une vie privée, je ne suis pas comme toi. Bien que ça te paraisse étrange, je suis contente que tu sois arrivé. Ce qu'il m'a fait, m'a fait du bien, c'est tout. Je n'aurais pas accepté si ça serait allé plus loin.
Mulder- Je sais exactement ce que tu ressens et je comprends très bien ça. Mais je tiens quand même à m'excuser, je n'avais pas à agir comme ça. C'est ta vie privée, elle ne me regarde pas et tu as bien le droit de faire ce que tu veux de ton corps.

Scully lui sourit à nouveau.

Scully- C'est gentil. Je te remercie pour tout.
Mulder- Y'a pas de quoi !

Ils restent silencieux pendant quelques secondes, sans qu'aucun des deux ne bouge. Ils se regardent amicalement.

Mulder- Bon ! Moi je me couche. Je suis exténué !
Scully- Comme il n'y a qu'un lit et que les chaises ne sont pas très confortables pour dormir. Tu n'as qu'à rester de ton côté et moi du mien. Ça te va?
Mulder- Ça me va.

Mulder s'installe dans le lit.

Scully- Si ça ne te dérange pas, je vais continuer à lire encore un peu et après.
Mulder- Pas de problème.

Fox se tourne du côté opposé d'où Dana est. Pendant ce temps, elle se replonge dans son livre.

Mulder- Si ça peut te rassurer, je te trouve magnifique.

Scully baisse son livre en même temps qu'elle tourne la tête en direction de Fox, qui n'a pas bougé d'un poil. Puis lentement, elle affiche un large sourire avant de revenir à sa lecture. À peine cinq minutes plus tard, Dana dépose son livre et ses lunettes sur sa robe de chambre. Éteint la lampe au-dessus de la tête de lit, sur le mur et se couche.


Mardi 7 août,
12h36am
Chambre de Scully & Mulder


Sans aucune raison particulière, Scully a un mal fou à s'endormir. Lorsqu'elle se réveille, après seulement dix minutes de sommeil, elle se sent bizarrement si bien et confortable, au chaud et en sécurité. Une fois bien réveillée, elle réalise que Mulder a les jambes par-dessus les siennes et les bras autour de sa taille. Elle commence alors, à le bousculer légèrement et à dire doucement son nom ; suffisamment pour le ramener dans le monde réel.

Mulder- Hhhhuuu...quoi ? (Encore endormi)
Scully- Mulder, désolé de te réveiller. Mais tu es sur moi.

Mulder entrouvre les yeux. Dana réussit à se mettre sur le dos, tout en restant entouré de Fox et le regarde dans les yeux. Mulder prend davantage conscience de ce qui se passe et ouvre un peu plus grand les yeux. Leurs têtes sont plutôt proche l'une de l'autre. Scully lui fait un sourire et relève les sourcils : pour l'inciter à se tasser.

Mulder- Ho ! Désolé ! Je ne suis pas responsable de mes actes pendant que je dors. N'empêche c'est rare qu'on se voit d'aussi proche.

Il la lâche doucement et se met sur le dos en souriant.

Scully- Bonne nuit Mulder. (D’un ton très normal)
Mulder- Bonne nuit Scully. (Plutôt enjoué)

5h56am

Mulder se réveille. Regarde Dana, endormie et paisible. Puis regarde l'heure et décide de se lever. Il enjambe les couvertures qui sont tombé sur le sol. Il met son ensemble de course et quitte la chambre, sans faire de bruit. Pour ensuite aller faire un jogging. Moins d'une demi-heure plus tard, il revient à la chambre. Dana dort toujours, étendue sur le côté. Il prend un ensemble et se rend dans la salle de bain. S'essuie avec une débarbouillette et fait sa toilette, puis enfile son ensemble. Il sort de chambre, toujours sans faire de bruit, après avoir laisser un message à Dana et se rend au restaurant de l'hôtel.

Vers 7h00am, Scully arrive d'un pas las au restaurant; lunette de soleil au visage et l'air abattu. Elle aperçoit Mulder à une table et le rejoint.

Mulder- Bonjour ! (Joyeux)
Scully- Bonjour. (Complètement endormie) Merci pour le petit mot.

Mulder la regarde attentivement.

Mulder- Tu n'as pas l'air d'être en forme toi.

Elle lui fait un bref sourire et remonte ses lunettes dans ses cheveux. En apercevant les nombreux cernes et les deux yeux dans la graisse de beans de Dana, Mulder lui lance un regard qui en dit long.

Scully- La nuit a été longue.
Mulder- J'espère que ce n'est pas de ma faute.
Scully- Non, non !

Entre temps, la serveuse s'arrête à leur table, une cafetière pleine de café à la main et s'adresse à Dana.

Serveuse- Désirez-vous quelque chose ?
Scully- Je vais juste prendre un café, merci.

La serveuse prend la tasse, y verse le café brûlant et demande à Mulder s'il veut un "refile". "Non merci. Ça va aller.", répond Mulder. Puis elle repart. Mulder fait tranquillement la conversation à Scully, pour la tenir réveillé ; attention qu'elle apprécie beaucoup.

Peu de temps après qu'elle ait terminé son café, l'inspecteur Hess Bicci arrive et s'adresse à eux.


Bicci- J'espérais vous trouver ici.
Mulder- Qu'est-ce qui se passe ?
Bicci- On en a trouvé une autre !

Mulder fait signe de venir à la serveuse et paye pour Dana et lui. Puis ils suivent l'inspecteur et embarquent à l'arrière de la voiture de celui-ci. En chemin, pour se changer les idées et passer le temps, Bicci essaie de tenir une conversation.

Bicci- Alors, vous avez bien dormi ?
Mulder- Oh oui ! À vrai dire, j'ai même eu droit à quelque chose qui m'a permis de faire de très beaux rêves. (Tout en ayant un large sourire et fier de son coup.)

Scully le regarde du coin de l'œil tout en tournant légèrement la tête en sa direction. Elle lui fait un sourire ironique. Bicci les regarde dans son rétroviseur. Il ne comprend pas trop la blague, mais il la rit tout de même.

Bicci- Et vous agent Scully ? Vous n'avez pas une mine des plus extraordinaire.
Scully- Disons que la nuit ne m'a pas été aussi favorable que pour l'agent Mulder.

Dix minutes plus tard,
une fois sur le lieu du crime...

Bicci- Noah, viens ici ! Où est la victime ?
Noah- Le corps est derrière le buisson, en bas de la côte.

Ils n'ont pas le temps de poursuivre leur pas que l'assistant de Bicci les arrête.

Noah- Hé Hess ! ... C'est...c'est Hannah. Je suis désolé.
Bicci- QUOI !? Nom de Dieu !

Bicci court jusqu'en bas, suivi de Mulder & Scully, pour confirmer, de ses propres yeux, l'identité de la victime.

Bicci- NON, mon Dieu non ! Pitié, c'est pas vrai.

Il s'écroule sur le sol, à côté du corps. Il sanglote. Un collège et ami de Hess le remet sur ses pieds et le conduit jusqu'à sa voiture. Il l'accote sur le capot et le console un moment. Puis il retourne à ses affaires, laissant Bicci là. Scully & Mulder, après avoir regarder la scène, examinent le cadavre. Par la suite, Mulder retourne discuter avec Samuel Noah, laissant Scully à ses observations.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:01:25

Mulder- Qui était Hannah ?
Noah- C'était l'ex-femme de Hess. Elle était dans la CIA. Je crois qu'ils ne partageaient plus les mêmes idées, mais je pense qu'il l'aimait toujours.
Mulder- C'est une histoire plutôt triste.
Noah- Ouais !
Mulder- Heu dis, qui as trouvé le corps ?

Scully vient les rejoindre.

Noah- Ce sont les deux adolescentes là-bas.
Mulder- Merci.

Noah les laisse seul.

Mulder- La victime était l'ex de Bicci. Tu voudrais le réconforter pendant que j'interroge les deux filles.
Scully- D'accord. (D’une voix douce)

Scully enlève ses lunettes de ses cheveux et les range dans sa poche de veston. Puis elle rejoint Bicci, tandis que Mulder va interroger les deux adolescentes.

Mulder- Salut, je m'appelle Fox Mulder. Je suis du FBI. (En montrant sa plaque) On m'a dit que c'est vous qui aviez découvert le corps ?
Adolescente 1- Oui, c'est ça (encore perturbée, tout comme son amie)
Mulder- Vous voulez me raconter comment ça c'est passer ?
Adolescente 1- Oui. On s'en allait au Lycée comme à l'habitude...
Adolescente 2- On passe toujours par ici, c'est un raccourci.
Adolescente 1- Oui et...et Julie a vu quelque chose sur le bord du lac. Quelque chose de pas normal.
Adolescente 2- On avait amplement le temps, alors on a décidé d'aller voir et... oh mon Dieu ...quand on a découvert que c'était... Quel horreur ! On a hurlée, c'est normal.
Adolescente 2- On est aussitôt parti chercher de l'aide.
Mulder- Oui je vois. Et vous n'avez vu personne d'étrange, de suspect, d'inhabituelle. Entendu quelque chose, vu une lumière ...
Adolescente 1- Non.
Adolescente 2- Non...heu attendez. Quand j'y pense, oui. Je ne crois pas que ce soit important, mais j'ai entendu un genre de bruit de moteur de bateau. Ce n'était pas fort, mais assez pour que je l'entende.
Mulder- Non c'est utile. Tu as bien fait de me le dire. Je vous remercie.

Puis il rejoint Scully qui parle encore à Hess Bicci.

Scully- Écoutez, vous allez rentrez chez vous et prendre quelques jours de congé. Le temps de vous remettre de vos émotions. Ça vous fera des plus grand bien. Et ne vous en faites pas pour l'enquête, on va s'en occuper et vous tenir au courant si vous le souhaitez. On va faire en sorte que vous n'ayez pas d'ennuis.
Bicci- Je crois que c'est ce que je vais faire. Mon assistant me remplacera. Merci beaucoup ... Votre partenaire a énormément de chance de vous avoir. J'espère qu'il le sait au moins.
Mulder- Oh mais je le sais !

Elle sourit timidement.

Scully- Reposez-vous bien.

Puis elle l'aide à embarquer dans sa voiture, côté passager et demande à un policier qui passait, d'aller le reconduire chez lui.

Mulder- Alors, comment il va ?
Scully- Il pourrait aller mieux. Il va prendre quelques jours de congé. De ton côté, qu'est-ce que tu as appris ?
Mulder- Pas grand chose. Elles se rendaient à leur école et sur le chemin elles ont trouvé le corps. Puis elles sont aller chercher de l'aide. Il y a une des deux filles qui a entendu un genre de bruit de moteur de bateau au loin. Il faudra regarder où il peut y avoir des bateau d'amarrés sur le lac.

Scully hoche la tête.

Mulder- Il y a tout de même quelque chose qui m'agace.
Scully- Quoi donc ?
Mulder- La première victime avait sa technique policière et avait un bel avenir dans le métier. Puis la seconde victime était de la CIA, vrai ?
Scully- Oui.?
Mulder- On dirait que notre tueur a une haine farouche envers les forces de l'ordre qu'elle quel soit. Et plus précisément envers les femmes qui en font parti.
Scully- Mulder, ça me rappel une vieille histoire qui s'est passé il y a une dizaine d'année. Un homme enlevait des jeunes femmes de n'importe quel force de l'ordre. Pour lui, s'était du pareil au même. Et après lui avoir maltraitée de façon atroce, il les tuait et s'en débarrassait. Il aurait été emprisonné, mais il se serait évadé. Ils n'ont jamais pu le retrouver et son dossier n'a jamais été fermé. Il s'appelait heu... comment il s'appelait dont ? ... Ha oui ! Solomon Risen, c'est ça. Tu crois que ça pourrait être lui ?
Mulder- Oui, j'ai entendu cette histoire. Il n'est pas impossible que notre cher Solomon est décidé de recommencer à s'amuser un peu. Mais pourquoi après tant d'années ?
Scully- Je n'en sais rien, mais on va peut-être en savoir plus après l'autopsie.
Mulder- J'espère.


11h21am
County morgue –
Vallée de la mort,
Nevada


Scully examine le corps, prends des photos, puis prélève de la terre et un peu n'importe quoi qui pourrait servir de preuve ou d'explication. Elle dit au fur et à mesure les informations dans le micro qui est placé au-dessus du cadavre. Mulder est dans la même pièce et la regarde travailler en disant parfois ses pensées. Elle fait une incision en " Y " et débute l'autopsie. Elle constate les même brûlures et conditions que pour la première victime. Elle referme le corps et remarque instantanément qu'il y a un bout de peau arrachée sous les ongles. Elle la montre à Mulder en la prélevant délicatement.

Scully- Il faudrait envoyer les corps à Washington. Il pourrait nous en dire avantage sur cette peau et le sperme que j'ai trouvé. Et avec un peu de chance, ils pourront peut-être trouver comment elles ont pu être brûlées de cette manière.
Mulder- C'est une excellente idée.

Elle emballe le cadavre et demande dans le moment même d'envoyer les deux corps sans tarder.

Pendant leur après-midi, ils interrogent toutes personnes habitant proche du lac et/ou possédant quoi que ce soit pouvant aller sur le lac. Ils regardent également le dossier de Solomon Risen sur l'ordinateur, par précaution. Mais leurs recherches ne donnent pas grands résultats satisfaisants.

Plus tard dans la soirée, ils retournent dans à la chambre d'hôtel où ils prennent chacun leur douche ; un après l'autre. Scully se couche dans l'heure suivante, incapable de garder les yeux ouverts une minute de plus. Mulder, quant à lui, continue de se creuser la tête pour trouver où le tueur peut bien se cacher, en grignotant plusieurs graines de tournesol. Mais après de longues recherches ne menant nulle part, il regarde un peu la télévision en mettant le volume très bas, pour ne pas déranger Dana. Les heures passent et finalement il se couche à son tour. Cette nuit-là, Scully & Mulder passent une très bonne nuit, non-interrompue.


Mercredi 8 août,
6h30am


Dddddrrrrrriiiiiinnnnnggggg !!!!!
Fox sursaute. Tandis que Dana, trop confortable et habituée au son infernal de son réveille-matin, ne bouge pas d'un poil. Fox, qui est maintenant assis carré dans le lit (dû au sursaut), s'étire en se mettant " par-dessus " Scully. Réussit enfin à éteindre le foutu réveil, et se laisse retomber de son côté en poussant un profond soupir.
Mulder- Ça c'est du réveille-matin !
Dana se décide finalement à se lever. Elle fait quelques pas pour enjamber les couvertures, qui sont à nouveau sur le sol, se retourne et regarde Fox. Elle a les cheveux défaits et les yeux à semi-ouverts, comme Mulder d'ailleurs.


Scully- Veux-tu la salle de bain tout de suite ?
Mulder- Non vas-y. Je vais m'habiller ici et j'irai après.
Scully- D'accord.

Elle prend des vêtements et va dans la salle de bain pour faire sa toilette. Fox se lève enfin, enjambe les couvertures et s'habille. Puis il attend que Dana sorte de la toilette ; ce qui n'est pas trop long. Elle en sort habillée, maquillée et peignée, contrairement à Mulder.

Scully- Je vais aller voir si les analyses de Washington sont arrivées. Tu n'auras qu'à me rejoindre au restaurant de l'hôtel.
Mulder- C'est ça.




7h12am
Hôtel Novalis –
À une table dans le restaurant


Scully- J'ai une bonne nouvelle. (Souriante)
Mulder s'assoit et remarque le second rapport d'autopsie.
Mulder- Qu'est-ce que le rapport raconte ?
Scully- Le bout de peau et le sperme appartiennent bien à Solomon Risen, il n'y a aucun doute possible. Et ce n'est pas tout. Ils ont découvert des élioglycostalamines dans le sang des deux femmes. Apparemment, ce serait ces bactéries qui auraient causé les brûlures. Ils se propagent et survivent uniquement en milieux humides. C'est une bonne chose, parce qu'on aurait pu être infecté lorsque j'ai fait l'autopsie. Je ne vois pas pourquoi je n'ai pas penser à cette bactérie.
Mulder- Bien ! On sait maintenant à quoi s'en tenir. Sa cachette est sûrement sous la terre, c'est pour ça qu'on ne l'a pas trouvé hier.
Scully- Il faut qu'on refouille la forêt et qu'on cherche une entrée sous la terre cette fois-ci.

La serveuse arrive, ils passent leurs commandes, déjeunent et payent. Ils vont ensuite donner les nouvelles informations à Noah, qui s'empresse aussitôt de former des équipes de recherches. Formées de policiers ainsi que de spécialistes équipés pur ce genre d'intervention. Par la suite, ils se rendent tous dans la forêt : aux endroits qui leur on été assigné et débutent les recherches, minutieusement. Mulder & Scully font également parti des équipes de recherches, mais séparé et non loin l'un de l'autre.

9h39am
Forêt Lattess

Dans chaque équipe, il y a un chef. Tous les dirigeants possèdent une oreille intime munit d'un micro placé devant la bouche, ce qui leur permettent de communiquer entre eux. Évidemment, Mulder & Scully possèdent chacun une oreille intime munit d'un micro. Également, chaque intervenant porte un équipement anti-contamination de niveau 4. Une personne par équipe transporte avec lui un appareil déterminant le taux d'humidité.

Après plusieurs heures de fouilles, on peut enfin entendre dans les oreilles intimes :
" Ici le capitaine Halvorsen, je suis du côté gauche de la chute Saurus. Demande à tous ceux qui sont dans les environ de venir immédiatement. Je l'ai trouvé ! " Cinq minutes plus tard, les troupes de Mulder, de Scully et deux autres troupes arrivent sur place.
Mulder- Où est-ce ?
Halvorsen- Regardez sur le sol. Il y a des traces d'aller et venu, trop grande pour être celles d'enfants. Elles mènent derrières la chute. Je suis aller voir et il y a une entrée ainsi qu'un haut taux d'humidité. Ce n'est pas tout, regardez.

Il pointe un arbrisseau, plus bas près de la rivière, où on peut apercevoir une chaloupe à moteur camouflée de branches.

Mulder- Beau travail.
Halvorsen- Merci monsieur. Et maintenant ?
Scully- On appel les autres ! (Dans son micro) Appel à tous. Cessez les recherches et dirigez-vous sur-le-champ à la chute Saurus. Le repère se situe derrière la chute. Je répète, le repère est derrière la chute Saurus. Dirigez-vous y immédiatement.
Mulder- Bon on va entrer !
Scully- Mulder non ! Il faut attendre les renforts.
Mulder- Scully, s'il y a d'autres femmes là-dedans, je ne veux pas les laisser souffrir plus longtemps. Alors tu viens ?
Scully- Mulder, je comprends ça et je souhaite la même chose, mais c'est trop risqué et...
Mulder- (aux autres) Bon alors, il y a la moitié qui restent ici pour attendre les renforts et au cas où il tenterait de s'échapper, entourez la chute. Les autres, vous venez avec nous. On va entrer. C'est parti !
Scully- (à elle-même) À quoi bon ?

Mulder & Scully, ainsi qu'une dizaine d'autres, s'introduisent lentement dans la grotte en allumant leur lampe de poche et en sortant leur arme. Ceux qui restent dehors se subdivisent et se dispersent de chaque côté de la chute. Formant une gigantesque digue et bloquer toutes les directions.

À l'intérieur de la grotte, après une certaine distance en ligne droite, le chemin se divise en deux. Mulder prend à droite et Scully à gauche, chacun suivit de cinq personnes. Plus ils avancent, plus le taux d'humidité augmente. Mulder et les autres arrivent au bout du couloir et découvre une sorte de maison intérieure. Ils y voient une chambre à coucher, une cuisine et un genre de salle de bain. " Charmant ! ", s'exclame Fox. Scully et ses accompagnateurs, quant à eux, poursuivent en ligne droite. Quand finalement, ils aperçoivent une lueur à l'extrémité. Ils éteignent leur lampe de poche et s'approchent lentement, sans faire de bruit. Soudain une musique diabolique se fait entendre et fait sursauter tout le monde. Le volume de la musique est très élevé. Ils s'arrêtent un instant et se remettent à avancer. Finalement, ils voient Risen, de dos, dans une sorte de chambre aux tortures. Il est vêtu d'un ensemble anti-bestiolique de qualité moyenne et prépare un mélange qu'il met ensuite dans des seringues. Scully se retourne et chuchote aux autres.


Scully- Vous deux, allez à droite. Vous deux, à gauche et vous, au milieu avec moi. Il faut l'encercler pour mieux le maîtriser, clair ?
Les autres- Compris.

Puis ils passent à l'action.


Scully- MULDER !

Ils l'entourent et le retiennent du mieux qu'ils peuvent. Scully lui passe les menottes difficilement. Mulder et ceux qui l'accompagne arrivent en trompe. Ils les aident à stabiliser ce gros homme bâti et robuste.

Risen- Espèce de salope, je vais te tuer ! Je vais tous vous tuer gagne de salaud ! Je te retrouverai et te ferai ta fête, espèce de salope ! Tu n'es qu'une salle pute !

Les renforts ne tardent pas à arriver et les remplacent dans cette lutte déchaînée. Ils l'entraînent, de peine et de misère, à l'extérieur. Scully & Mulder sortent ensuite, plutôt essoufflés du combat. Ils laissent l'enquête aux responsables de la région, leur travail étant maintenant terminé.

Mulder- Et voilà, le grand Solomon Risen s'est encore une fois fait prendre ... Ça va toi ? J'espère que tu n'as pas cru tout ce qu'il a dit. Parce que c'est un ramassis de mensonges.
Scully- Ça va. J'en ai déjà entendu d'autres. Tu as vu la quantité de seringues qu'il avait préparé. Il devait projeter de faire encore plusieurs victimes.
Mulder- Oui, mais on l'a eu avant. Heureusement.

Ils sortent de la forêt, remplissent la paperasse habituelle et vont acheter des billets d'avion, destination Washington, pour 3h00pm. Ils prennent le temps de dîner et font, ensuite, leur bagage en toute tranquillité. Puis, en dernier lieu, ils regardent une dernière fois la Vallée de la mort. Puis rentrent chez eux et terminent d'écrire leur rapport
.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:02:36

Jeudi 9 août,
8h01am
Direction centrale du FBI,
Washington D.C.


Scully & Mulder sont assis dans le bureau de Skinner et écoutent les félicitations de l'adjoint qui feuillette leur rapport
.
Skinner- Je suis impressionné et mes supérieurs encore plus, d'ailleurs. Avoir réussi à attraper Solomon Risen et permettre de le ramener, en vie, à Washington. C'est du beau boulot. Je vous félicite.

Mulder- Merci, mais on ignorait qu'il l'avait transféré ici.
Skinner- Oui, ils veulent mieux étudier son cas.
Scully- Si c'est possible monsieur, j'aimerais voir les résultats de l'étude.
Skinner- Il ne devrait pas avoir de problèmes. Je vais voir ce que je peux faire.
Scully- Merci.
Skinner- Mes supérieurs sont très satisfaits que vous ayez réussi à attraper celui qu'ils cherchaient depuis si longtemps. Pour vous remercier, ainsi que pour toutes vos années de services, ils ont décidé d'organiser une soirée en votre honneur. Pour vous offrir, à tous les deux, la médaille de l'honneur. Toutes mes félicitations. Cette célébration aura lieu au chic motel Concept. Ce qui veut dire : pas de tailleur, agent Scully. Essayez de vous trouver une robe de soirée et n'arriver pas en simple veston cravate, agent Mulder. Ils vous donnent le restant et de la semaine pour vous préparer. Profitez-en !
Scully- Ne vous en faites pas, je vais trouver.
Mulder- Est-ce que j'ai pris l'habitude de vous faire honte, monsieur ?
Skinner- (Sur un ton amusé) Aller sortez !
Ce qu'ils font aussitôt, sourires au visage.
Mulder- Tu as entendu Scully ? La médaille de l'honneur. C'est surprenant. Je croyais qu'il fallait faire plus que ça pour en recevoir une.
Scully- Je crois qu'il vaut mieux ne pas chercher à comprendre, Mulder. (À elle-même) Une soirée en notre honneur, si je m'attendais à ça.

Mulder & Scully rentrent chacun chez eux et utilisent le restant de la journée et celle du lendemain pour relaxer et se préparer, chacun à leur manière.
Samedi 11 août,
3h03pm
Motel Concept,
Washington D.C.

Mulder arrive dans le hall d'entrée et demande où est la réception. On lui indique l'escalier, au bout du corridor. C'est un motel magnifique et très bien décorer. Très pimpant. Il descend et arrive dans une grande salle où il y a un buffet, des musiciens à côté d'une piste de danse, plusieurs tables à manger et à l'écart, une banquette et des chaises contre le mur. Il y a déjà beaucoup de mondes dans la grande pièce. Autant d'ami(e)s de Scully et/ou Mulder que de gens complètement étrangers. Mulder se fait accueillir par un groupe d'hommes et conversent ensemble. Mulder est vêtu d'un élégant toxédo noir et une chemise blanche. Cet ensemble fait de lui un homme encore plus séduisant et charmant qu'à l'habituel. Ses yeux sont d'une rare beauté et très accrocheur. On pourrait pratiquement le confondre avec le prince charmant qu'on retrouve dans les contes de fée.

Près de vingt minutes plus tard, Scully arrive à son tour. Elle demande le chemin et descend lentement les marches, pour ne pas débouler. De sa main droite, elle tient la rampe en marbre blanc et de la gauche, elle remonte un peu sa robe : pour mieux voir les marches. Mulder, ainsi que plusieurs personnes (surtout des hommes) l'aperçoivent. Le regard de Fox reste accroché sur elle. Elle porte une longue robe blanche au décolleté légèrement plongeant, en " V " et aux bretelles spaghettis. De dos, la robe descend un peu au-dessus des fesses et un étroit ruban remonte jusqu'en haut, en s'entrecroisant ; ce qui permet de retenir le haut de la robe. Dana a également une large étole d'un vert forêt impressionnant qui lui retombe sur les avant-bras. Cet habillement la met vraiment en valeur et fait ressortir toute sa splendeur. Son maquillage léger et délicat est suffisamment prononcé pour faire ressortir toute la couleur et l'éclat de ses yeux et de son visage. Elle a également attaché ses cheveux vers l'arrière d'une façon simple mais très originale. Elle a laissé retomber des mèches de son toupet de chaque côté de son visage. Elle a également prit soin de placer une petite fleur tropicale au-dessus de son oreille droite. Pour tout dire, Fox a toutes les raisons de la trouver très séduisante et magnifiquement merveilleuse. Scully reste de même accrochée à la beauté et au charme de son partenaire, qui vient dans sa direction, avec un des plus beaux sourires. Il lui tend une main qu'elle n'hésite pas à prendre. Il l'aide à descendre les quatre dernières marches, en se souriant. Fox la regarde de la tête aux pieds, complètement enivré.


Mulder- WOW, tu es... Tu es plus que ravissante.
Scully- Merci. Tu es très beau aussi.
Mulder- Merci beaucoup. (D’un ton humoristique)
Scully- J'ai dû arriver en retard, le taxi a fait des siennes.
Mulder- Je ne crois pas que ce soit grave. Viens, je vais te présenter.

Elle se laisse entraîner vers les hommes avec qui parlait Mulder.

Mulder- Je vous présente ma partenaire, l'agent Dana Scully.

Puis il lâche doucement la main de Dana.

Homme- Enchanté. Alors c'est vous. J'avais entendu les rumeurs sur votre magnificence. Mais maintenant je peux confirmer qu'elles n'étaient pas suffisantes. Vous êtes exquise, ma chère.

Il lui fait un baisemain, en ne cessant de la regarder droit dans les yeux.

Scully- C'est gentil.
Elle regarde Mulder en disant des yeux que c'est tout un numéro celui-là.

Après quelques minutes de conversations, Scully commence à s'ennuyer un peu. Elle aperçoit enfin, des visages connus.

Scully- Vous m'excuserez, je viens de d'apercevoir de vieilles connaissances.
Homme- Vous êtes toute excuser, ma chère.

Scully quitte le cercle pour aller à la rencontre de ses vieux amis et amies qu'elle n'avait pas revu depuis la fin de ses études et converse avec eux.

Vers 3h42pm, un homme d'apparence assez importante commence à parler dans un micro, à côté de la piste de danse.
Homme- Mesdames, messieurs, mesdemoiselles, je demande votre attention. Vous êtes réuni ici aujourd'hui pour une occasion spéciale et unique. Vous êtes venu ici pour faire honneur à deux personnes. Deux agents qui ont sus prouvé à maintes reprises leurs valeurs et leur efficacité. Encore cette semaine, ils ont réussi à attraper un dangereux criminel rechercher depuis plusieurs années, en temps record. Ces deux agents qui sont présent dans cette pièce, vont recevoir la médaille de l'honneur pour leur prouver notre gratitude. Et ces deux agents sont l'agent spécial Dana Scully et l'agent spécial Fox Mulder. Veuillez venir ici, qu'on vous remette vos dues.
Mulder suivit de Scully se rendent à côté de l'homme au micro en souriant. Ils se font applaudir et une femme leur remet à chacun un boîtier dans lequel se trouve une médaille en forme d'étoile surmonter d'un aigle aux ailes ouverts, de couleur argent et vert, munie d'un ruban bleu ciel où sont brodée des petites étoiles blanches. Il y a ensuite une courte séance de photos et de remerciements.


Homme- Et que la fête commence !

La musique se fait entendre et quelques individus commencent à danser. Plusieurs personnes désirent soudainement discuter avec les deux acolytes et reluquer leur médaille. Le temps passe et Scully autant que Mulder ont déjà dansé à plusieurs reprises avec différentes cavaliers et cavalières. Ils vont parfois manger un petit quelque chose entre deux discussions ou deux danses
.




7h09pm

Scully qui est enfin seule se fait soudainement accosté par un jeune adolescent, plutôt corpulent et d'apparence assez angoissé.
Adolescent- Bonsoir madame
.

Scully- (hésitante) Bonsoir.
Adolescent- L'homme là-bas, m'a dit que vous accepteriez de dansez avec moi ... Vous voulez bien ?

Scully regarde dans la direction qu'on lui a indiqué et : " Mulder ! Ça ne pouvait qu'être toi. ", Pense-t-elle.

Scully- Heu...oui bien sûr. (Lui souriant)

Le jeune homme, plutôt repoussant et plus petit que Dana, l'amène sur la piste de danse. Il la prend par la taille et commence à danser, avec un large sourire.
Scully a les mains sur ses épaules et celui-ci, qui ne perd pas de temps, commence à descendre ses mains et à " pogner " les fesses de Dana. Elle fait un léger saut et cherche Mulder, pour ensuite lui envoyer un regard accusateur et un message de vengeance. Mulder, seul dans son coin, regarde la scène depuis le début et s'amuse énormément. Scully regarde à nouveau l'adolescent et lui fait un rapide sourire, puis le laisse faire.


Adolescent- Si vous me permettez, vous êtes très belle madame.
Scully- Tu es gentil et... très étonnant.

La chanson, qui a paru interminable, réussi par finir. Scully s'éloigne aussitôt du garçon.

Scully- Je te remercie pour la danse. Tu es un très bon cavalier.

Subséquemment, elle se dirige directement vers Mulder d'un pas décidé. Mulder fait mine de rien, comme si tout était normal. Scully sourit avec ironie.

Scully- Je te remercie Mulder pour ce jeune adolescent aux mains bien affilées. C'était une belle pensée.
Mulder- Le pauvre gamin, il était entièrement désemparé et j'ai vu que tu étais toute seule. Je ne veux pas que tu t'ennuies.
Scully- Ha, c'est vraiment très gentil. Merci beaucoup. (D’un ton sarcastique, mais toujours en souriant)
Mulder vient pour dire quelque chose quand il est interrompu par l'intrusion d'une femme très répugnante.

Femme laide- (à Mulder) Je vous ai observé toute la soirée, de l'autre bout de la salle. Vous voulez bien me faire danser ? (Avec une voix qui essaie d'être séduisante)
Mulder regarde Scully d'un air dégoûté. Scully sourit largement et lui chuchote à l'oreille : " C'est à ton tour. Tu n'as que ce que tu mérites ! ", Puis elle s'adresse à la femme.

Scully- Bien sûr mademoiselle, il va se faire une joie de danser avec vous. N'est-ce pas FOX ?

Mulder, tout surpris de ce que Scully vient de dire, reprend ses esprits et regarde à nouveau la femme.

Mulder- Oui, oui bien sûr ! Venez. (En souriant)

Scully les regarde partir et danser, étant, à son tour, très amusée. L'affreuse femme s'accroche à Fox comme une sensu et ne le lâche pas, tout au long de la danse. Subitement, Dana se fait entourer d'hommes qui lui font importunément la conversation. Elle leur répond et finalement, s'amuse bien. La musique s'arrête et Mulder se tasse aussitôt sur le côté, pour échappé à l'emprise de la femme. Il s'intègre dans une conversation et laisse sa cavalière seule et perdue, mais en extase. Mulder place parfois une ou deux phrases dans la discussion et son regard se fixe à nouveau dans la direction de Scully. Elle s'amuse, ri et fait rire. Il la trouve, tout simplement, plus éblouissante que jamais.

Tout à coup, les hommes commencent à se resserrer autour de Dana, chacun essayant de l'avoir pour lui seul. Elle a de moins en moins d'agrément et devient très malaisée. Fox, qui continuait de la fixer, remarque l'inconfort de sa partenaire et se dirige aussitôt en sa direction. Il tasse poliment deux ou trois hommes au passage.

Mulder- Excusez-moi messieurs, je dois vous la prendre. C'est une urgence.

Mulder attrape Scully par la main et la tire doucement hors du cercle. Ahurie, elle reprend vite ses sens en continuant de marcher derrière Fox. Il la lâche un peu plus loin.

Scully- Merci Mulder.
Mulder- Il n'y a pas de quoi. Tu as beaucoup de succès, dit donc !
Scully- Jamais j'aurais pensé en avoir autant. Pour dire vrai, c'est la première fois que ça m'arrive.
Mulder- Noon, ça m’étonnerait ! Je crois qu'il vaudrait mieux que je ne te quitte plus. On dirait que ça devient risqué. Peut-être que s'ils voient que tu est prise, ils vont te laisser tranquille. Si c'est ce que tu veux, bien sûr.
Scully- J'apprécierais, oui. Merci.
Mulder- Bon! Il faut bien que je t'occupe. Alors tu veux danser ?
Scully le regarde, puis sourit. Une lueur inhabituelle brille dans leurs yeux.
Elle n’avait jamais remarqué auparavant à quel point il peut être séduisant, avec son sourire de bon prince.

Scully- D'accord.

Ils vont sur la piste, un peu à l'écart des autres danseurs, dans le fond. Ils n'ont le temps de faire que quelques pas de danse sur une musique rythmé, que déjà elle laisse place à une chanson plus romantique.

Mulder- Hoo !
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:04:50

Ils se rapprochent davantage l'un de l'autre. Lui, la prend par la taille, d'une main et elle, met une main sur son torse. Ils entrecroisent les doigts de leur autre main ensemble. C'est une chanson qu'ils ne sont pas près d'oublier. Tout au long de la chanson, ils se regardent dans les yeux en se souriant. Quand tout à coup, sans même s'en rendre compte, ils s'arrêtent doucement de danser. Ils ne se quittent pas des yeux. Ils réalisent tranquillement qu'il y a peut-être plus qu'une simple amitié. Mulder prend la tête de Dana entre ses mains, tandis que Scully met les siennes sur le torse de Fox. Il se rapproche délicatement de Dana, qui se laisse faire. Elle réalise mal ce qui va ce passer, bien qu'elle sache, au plus profond de son âme, ce qui se produit. La musique s'arrête subtilement. Il s'approche progressivement des lèvres de Dana. Elle ferme les yeux en se résignant irrévocablement à la réalité. Leurs lèvres sont sur le point de se toucher, quand invraisemblablement, une musique plus rythmée démarre les fait sursauter et s'éloigner l'un de l'autre. Ils se tiennent par la main et se rendent soudainement compte que plusieurs yeux sont rivés dans leur direction, dont ceux de Walter Skinner. Ils quittent la piste de danse, embarrassés sur le moment. Les observateurs retournent à leurs occupations et les deux acolytes, en ne se quittant plus, poursuivent la soirée en conversant avec un peu tout le monde. Ils se rendent momentanément qu'ils se tiennent encore la main. Il se lâchent et font comme si tout était normal.

11h12pm
La soirée tire sur la fin. Il ne reste plus beaucoup d'invités, puis Scully & Mulder s'apprêtent à partir.

Mulder- Tu veux que j'aille te reconduire ?
Scully- Oui, c'est gentil.

Ils sortent de l'immeuble, puis il la reconduit devant son immeuble.

Scully- Tu veux entrer prendre quelque chose, un café ?
Mulder- Oui, un café ça serait bien.

Il la suit jusqu'à l'intérieur en parlant de la soirée qu'ils viennent de passer.

Scully- Tu n'as qu'à t'asseoir dans le salon. Je vais aller préparer le café et me changer.

Elle dépose sa médaille sur la table du salon et Mulder s'assoit sur le divan.
Il enlève ses souliers et son veston. Scully fait du café dans la cuisine et va dans sa chambre pour en ressortir dix minutes plus vêtue d'un pantalon et d'un long chandail. Elle prend leurs deux tasses remplies de cafés brûlant et se dirige vers le salon. Elle tend une tasse à Fox, puis s'assoit à côté de lui en déposant la sienne sur la table basse du salon, après avoir pris une petite gorgée.


Scully- Ces foutus aubépines m'ont rentré dans la tête toute la journée.

Elle avait déjà enlevé sa fleur lorsqu'elle s'était changée et maintenant, elle défait l'arrangement dans ses cheveux, enlevant en quantité industrielle des aubépines. Elle les dépose sur la table basse au fur et à mesure. Mulder la regarde faire tout en buvant un peu de son café. Une fois terminer, les cheveux de Scully retombe tous ondulés d'une façon magnifique. Mulder dépose sa tasse sur la table du salon.

Mulder- Alors !? ... Si on parlait de nous, on ne l'a jamais vraiment fait.
Scully esquive un léger sourire.
Mulder- Quoi ?
Scully- À vrai dire, c'est exactement de ça qu'Eddie Van Bludht et moi avions parlé...quand il avait ton apparence.
Mulder- Oh! désolé.
Scully- Non, non ça va. On peut parlé à cœur ouvert si c'est ça que tu veux.
Mulder- On a qu'à se poser des questions. Ça te va comme ça ?
Scully- D'accord. Qu'est-ce que tu veux savoir ?
Mulder- Heu. Tiens comment tu étais enfant ? Faisais-tu des mauvais coups ?
Scully- Et bien, à vrai dire...

Ils poursuivent la conversation pendant des heures durant, en se posant des questions sur leur enfance, leurs amours, leurs premières fois. En se racontant des anecdotes, des blagues. En fin de compte, ils s'amusent vivement et ne voient plus le temps passer.

Dimanche 12 août, 1h43am

Enchaînant avec des faits de plus en plus intimes, Fox & Dana entrent dans un sujet qui leur sont personnellement tabou. Mulder est maintenant assis sur le sol et Scully est installée, les jambes étendues au long, sur le divan.

Mulder- Vraiment je te découvre de nouvelles facettes Dana.
Scully- Dana !?! Je dois dire aussi, que tu me surprendre toujours Mulder.
Mulder- Et tu aimes ce que tu découvres Dana ?
Scully- Je crois qu'oui Fox,... (Elle se reprend) Mulder.
Mulder- Non. Ça va.

Un lourd silence s'installe pendant une fraction de seconde.

Mulder- Dana ? ...
Scully- Oui Fox ? (Hésitante)

Mulder se rapproche délicatement de Scully.

Mulder- ...Je t'aime Dana.

Devant le regard amoureux et sincère de Fox, le cœur de Scully s'accélère graduellement. Mulder se rapproche davantage pour l'embrasser et s'arrête sec, près de la tête de Scully.

Mulder- Tu peux m'expliquer pourquoi il est si difficile de réussir à t'embrasser ? Qu'il faut toujours qu'il y ait quelque chose pour nous en empêcher ?

Scully lui fait un léger sourire et lui indique qu'elle ne connaît pas la réponse en soulevant les épaules, étant toujours prise sous le charme.
Mulder- Je peux t'affirmer que cette fois-ci, c'est la bonne. J'ai grandement l'intention de réussir.
Avec ces yeux ; les yeux de Fox, de la couleur d'un mirage. Elle laisse naître la passion cachée au plus profond de son être. En fermant les yeux, elle accueille ce baiser si tendre, délicat et passionné, d'apparence interminable. Après peu, Mulder se recule finement et met fin à cet événement si attendu. Dana ouvre lentement les yeux.


Mulder- Je suis dingue de toi Dana. C'est à s'en rendre fou et ça ne date pas d'hier. Mais j'ai été trop stupide pour m'en rendre compte.
Scully- Alors je suis stupide aussi, parce que jusqu'à maintenant j'ai refusé de me l'admettre Fox.

Ils ont les mains une par-dessus l'autre. Mulder la regarde passionnément et l'embrasse à nouveau d'un baiser fougueux, mais tout aussi tendre que le précédent. Il met ses mains dans ses cheveux, descend de chaque côté du visage, puis dans le cou et sur les épaules. Descend le long de ses bras, pour finalement glisser ses mains sous elle et la prendre dans ses bras en continuant de l'embrasser. Il l'emmène jusque dans la chambre et la couche sur le lit. Elle l'observe d'un regard apaisé. Debout à côté du lit, il enlève rapidement ses bas suivit de son pantalon et vient s'installer au-dessus de Dana, pour l'embrasser à nouveau. Elle passe ses mains dans ses cheveux. Elle lui déboutonne sa chemise et lui enlève. Pendant que lui, la départi de son pantalon et de son chandail. Les couvertures sont déjà toute sur le sol. Mulder en ramasse une et la met par-dessus eux. Puis il glisse ses mains sur ses jambes et ses cuisses. Sous la mince couverture blanche, il lui enlève sa culotte. Il enlève la sienne, puis remonte ses mains sur son ventre, allant vers le dos pour lui détacher son soutien-gorge et lui enlever. Il la caresse sur tout le corps en ne cessant, tout autant de l'embrasser que de recevoir des baisers. Elle parcourt le corps de Fox, caressant dos, torse, cou, bras. Ils font l'amour passionnément et sensuellement. Il la pénètre charnellement et au moment d'en jouir, elle remonte la tête haut vers l'arrière. Moment que Mulder remarque et profite pour l'embrasser dans le cou. Tout au long de cette nuit endiablée, ils ne cessent de se caresser, de s'embrasser et elle amplifie son inspiration ou son expiration à chaque coït.
Après cet instant rempli de bonheur, Fox est couché sur le dos avec Dana qui a la poitrine et le visage sur lui. La couverture arrive juste au-dessus des fesses de Scully. Il a sa main droite dans le dos de celle-ci et sa main gauche qui continue de caresser la tête et les cheveux de Scully.

Mulder- Partenaire au travail, partenaire dans la vie. Je ne pourrai jamais oublier cette journée et encore moins cette nuit. Elle est gravée à jamais dans ma mémoire Dana.

Elle remonte la tête pour pouvoir le regarder.

Scully- Fox...tu crois qu'il est trop tard pour te dire que je t'aime ?
Mulder- Non, il est encore tôt ici. (En souriant)

Elle lui sourit, puis il lui donne un baiser sur le front et l'embrasse une dernière fois. Ils passent le restant de la nuit comme dans cette position, faisant de magnifiques rêves.

9h25am
Appartement de Scully "et Mulder"

Scully se réveille paisiblement. Elle est tellement bien dans les bras de Mulder. Elle profite de ce moment le plus longtemps possible. Mais, hélas, trop réveillée, elle tasse délicatement le bras de Fox. Enfile le long chandail de la veille, puis se retourne. Elle est assise sur le bord du lit. Elle lui passe sa main sur le côté du visage, puis lui donner une douce et longue accolade sur le front. Elle se lève et prend sa robe de chambre blanche ainsi que des sous-vêtements, qu'elle laisse dans la chambre de bain. Ensuite elle prépare la cafetière et revient dans la salle de bain pour prendre une douche. Une demi-heure après, elle en ressort, robe de chambre bien fermé et décide de préparer le petit déjeuner. Mulder se réveille et remarque que Scully n'est plus à ses côtés. Il se lève et prend une douche à son tour. Dana s'arrête pendant une fraction de seconde en attendant la douche couler et retourne à sa cuisine.
Après quelques minutes seulement, la douche s'arrête. Au même moment, on cogne à la porte. Scully enlève de sur le rond, le poêlon et répond.
À la porte...


Karen- Hé salut Dana ! Ho, je n'aurais peut-être pas dû arriver à l'avance.
Scully- Karen ?! Ho non, c'est correct...

Mulder arrive, serviette à la taille et interrompt Scully sans s'en rendre compte. Il n'a pas entendu cogner à la porte.

Mulder- Ça sent drôlement bon ici !

Karen projette aussitôt son regard sur Mulder.

Mulder- Hé ma douce, tu aurais dû m'attendre avant d'aller prendre ta douche. Je serais venu te frotter le dos.

Il l'attrape par l'arrière à la taille en glissant sa main sous sa robe de chambre. Il l'embrasse sans même porter attention à Karen. Elle est encore sur le choc et observe la scène qui se déroule sous ses yeux subjugués.

Karen- Je vois que je dérange. Je vais repasser plus tard.
Scully- Non ! Non Karen, c'est correct.

Tout en ne la lâchant pas, Mulder retire sa main et Scully replace sa robe de chambre. Puis elle met l'index et le majeur collés ensemble sur ses lèvres avant de faire les présentations.

Scully- Mulder voici Karen. Elle était à la réception. On a fait nos études de médecine ensemble et Karen voici Mulder. Il est... (Elle réfléchi) mon partenaire.

Mulder- Partenaire en tout genre !
Karen- Oui je le reconnais. Mais c'est la première fois que je le vois...en chair et en os. Enchanté.

Mulder, qui est toujours accroché à Scully, attrape la main qui lui est tendu.

Mulder- Oui je vous replace là. Enchanté Karen.
Scully- (à Karen) J’avais complètement oublié que tu devais venir aujourd'hui.
Karen- Ho, mais je peux revenir un autre jour et vous laissez en amoureux.
Mulder- Non, restez. Ça fait longtemps que vous ne vous êtes pas vu. Moi j'ai la chance de la voir à chaque jour. De toute manière j'ai quelques trucs à faire.
Scully- Tu es sûr Fox ?
Mulder- Oui, oui ! Amusez-vous !

Il lâche Scully et retourne dans la chambre à coucher pour remettre ce qu'il portait la veille. Lorsqu'il en ressort, Dana et Karen sont maintenant assissent dans le salon. Elles établissent un horaire pour la journée. Elles badinent déjà beaucoup. Mulder s'approchent d'elles, prend son veston, sa médaille qu'il avait déposé à côté de celle de Dana et met ses souliers. Il se penche au-dessus de Scully, lui soulève doucement le menton et l'embrasse sur les lèvres. Il se redresse et en s'en allant, il leur lance un : "Bonne journée et à demain Dana !", accompagné d'un sourire. Puis il quitte l'immeuble.

Karen- Et bien dit donc ! Je vois tout de suite qu'il n'est pas le genre de personne qu'on imaginait à l'académie. Il est toujours comme ça ?

Scully lui répond d'un regard questionneur.

Karen- Et bien, intentionné, drôle, charmant,... Tu vois ce que je veux dire ?!
Scully- Oh ! Disons qu'il a des sautes d'humeurs comme tout le monde. Mais il m'apporte beaucoup de bonheurs... et même plus...
Karen- Waw, tu en as de la chance ! Quoi qu'il en soit, vous faites vraiment un beau couple.

Scully sourit en baissant la tête, comme elle le fait toujours et soulève un sourcil comme seule elle sait le faire.

Karen- Comme ça tu l'aimes vraiment ?

Elle remonte la tête.

Scully- Ça oui, je l'aime. Comme jamais. Ça doit être parce qu'on se respecte énormément et on est avant tout de très bon ami. On a vécu tellement d'épreuves ensemble. Mais je ne crois pas qu'on puisse dire que nous soyons un couple ... pas encore.
Karen- Je ne reviens pas de ce que j'entend. DANA KATHERINE SCULLY aurait finalement réussi a trouvé l'amour de sa vie. Son âme sœur.

Scully sourit timidement et se lève, embarrassée.

Scully- Tu as toujours su exagérer les choses. Bon je...je vais aller m'habiller et ensuite on verra.
Karen- D'accord. Fais donc cela ! Mais je ne suis pas toujours en train d'exagéré.

La journée passe. Les deux amies s'amusent beaucoup. Elles se racontent des histoires, ce qu'elles sont devenues. Elles se remémorent des souvenirs et se promènent un peu en ville. Le temps passe rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:07:39

Lundi 13 août, 7h28am
Direction centrale du FBI, Washington D.C.


Scully & Mulder sont assis devant le bureau de Skinner, à leur place habituelle.

Skinner- J'ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer. Monsieur Solomon Risen s'est évadé. J'ai pensé qu'il valait mieux vous prévenir.

Autant Mulder que Scully regarde Skinner avec un air très étonné.

Mulder- C'est impossible ! Comment il a fait ?
Skinner- Il a cassé le cou des gardes qui lui apportaient à manger. Il a prit leur arme et s'est enfuit en faisant trois autres victimes. Je vous conseille de rester sur vos gardes. Étant donné que c'est vous qui l'avez arrêté, il va probablement vouloir se venger. Agent Scully, je vous conseille d'être encore plus vigilante.

Une certaine frayeur s'affiche sur le visage de Dana. Skinner continue de parler, mais Scully n'a plus l'esprit présent. Finalement ils sortent du bureau de l'adjoint directeur. Ils s'arrêtent dans le couloir encore vide.

Scully- Je n'en revient pas qu'il ait réussit à s'évader.
Son visage est des plus sérieux et tourmenté. Mulder remarque son affalement.
Mulder- Ça va Scully ?
Scully- Oui, je vais très bien. Je t'assure.

Il lui prend les mains.

Mulder- Tu n'as pas à avoir peur, tu sais. Dana, s'il t'arrive quelque chose, tu sais que je ne resterais pas tranquille tant que tu n'irais pas bien. Tu peux en être sûre. Mais rassures-toi, il ne t'arrivera rien.

Les yeux de Dana sont remplis d'eau.

Scully- Merci.

Il la prend dans ses bras, puis l'embrasse sur le front. Ils se regardent un moment, en silence. Ils s'enlacent une dernière fois et poursuivent leur chemin.
Pour se changer les idées, ils se racontent leur restant de fin de semaine.

Scully & Mulder se dirigent vers la sortie de l'édifice du FBI. Ils atteignent la porte de sortie, Scully première. Quand surgit de l'extérieur, comme de nulle part, Solomon Risen. Il empoigne Scully par le cou, d'un bras et dérobe l'arme situer dans le bas du dos de Scully. Il la pointe vers tous ceux et celles présents. Mulder, de réflexe, sort son arme et la pointe vers Risen. Solomon dirige aussitôt "son" arme vers Mulder en ne cessant de crier à tue-tête.


Risen- (à Mulder) Jette ton arme ! PUTAIN, JETTES TON ARME ! Vous allez tous jeter vos armes par ici TOUT DE SUITE !
Mulder- Lâche-la ! ... Prends moi à la place.
Risen- Non c'est cette salope-la que je veux. TU VAS JETTER TON PUTAIN ARME OUI?

Tous les autres déposent leur arme sur le sol. Mulder continue de pointer le sien sur Risen.

Risen- Lâche ton flingue ou je lui en met une dans la tête.
Solomon pointe l'arme contre la tempe de Dana. Fox regarde le visage effrayé de
Scully. Une larme coule sur sa joue. Mulder fini par déposer son arme sur le sol. Risen commence à reculer lentement vers la sortie, en tenant l'arme contre Scully. Mulder fait un pas en avant pour montrer son désaccord et sa rage.


Risen- RECULES ! Reculez tous ! Laissez-moi partir ! Ne faites rien ou je la flingue ! (À Scully) Tu fais moins la maligne là, hein ?!

Mulder regarde à nouveau Scully, l'air désemparé et lui chuchote à distance :

"Je te retrouverai. Je t'aime.". Interloqué, Scully ferme les yeux une fraction de seconde pour lui montrer qu'elle a comprit et lui chuchote à son tour : "Je t'aime.". Risen et Scully franchissent la porte et continuent de reculer sur le trottoir. Fox se rapproche à nouveau.


Risen- RETOURNEZ À L'INTÉRIEUR ! LAISSEZ-MOI PARTIR !

Arriver à côté de sa voiture, côté passager, il ouvre la portière. Il y entre et tire Dana à l'intérieur. Il referme ensuite la portière à toute vitesse. Mulder, qui a refusé de retourner à l'intérieur, regarde la scène impuissant. Risen démarre et disparaît rapidement dans le trafic.

Mulder- Merde, merde, merde, MERDE ! Putain de merde !

Il retourne à l'intérieur, ramasse son arme au passage et court au bureau de Skinner.

Mulder- (à la secrétaire de Skinner) Il est encore là ?
Secrétaire- Oui, mais...

Il ne la laisse pas finir sa phrase. Il la contourne et entre dans le bureau à toute allure.

Mulder- Monsieur ! Désolé, mais il y a eu un grave incident à l'entrer ! Risen a kidnappé Scully NOM DE DIEU !

Skinner au téléphone : "Je vous rappellerai.", puis il raccroche.

Skinner- Quoi ! Quand ça c'est produit ?
Mulder- À l'instant et JE N'AI RIEN PU FAIRE BON SANG !
Skinner- CALMEZ-VOUS AGENT MULDER ! Maintenant c'est fait et s'enrager ne peut que nuire.

Mulder prend de grandes respirations et commence à se calmer.

Mulder- Il est parti dans une Chrysler voyager noir immatriculer ALP 815.
Skinner- Bien. Je vais convoquer mes collèges pour faire une réunion et voir ce qu'on peut faire avec ce qu'on a.
Mulder- Je veux être présent !
Skinner- D'accord, mais allez vous calmer et je vous appellerai lorsque ce sera le moment.

Mulder quitte le bureau et se rend dans le sien, inquiet et anxieux. Il réfléchi et essaie de rassembler toutes ses idées, mais en vain. Il ne peut s'empêcher de penser à Dana, qui en ce moment, doit en voir de toutes les couleurs. Quand soudain, la sonnerie de son téléphone le fait tressaillir.

Mulder- Mulder.
Skinner- Rendez-vous à mon bureau, on vous y attend. Click !

4h12pm
Bureau de Skinner - Pendant la discussion


...
Mulder- Laissez-moi mener l'enquête.
Skinner- Non agent Mulder.
Mulder- Je l'ai traqué une fois, je peux le refaire.
Maslin- Non agent Mulder ! Vous êtes trop concerné. L'agent Klavan va s'en occuper. Il est spécialisé dans ce domaine. Il a beaucoup d'expériences. (Elle est une autre directeur adjoint.)
Mulder- Je tiens à cette affaire plus qu'à tout. Je lui ai fais une promesse et je vais la tenir, peu importe ce que ça implique.
Skinner- Écoutez, je sais ce que vous ressentez. Je tiens à l'agent Scully tout comme vous et son enlèvement m'attriste énormément. Vos sentiments pour elle pourraient brouiller votre esprit. (D’un ton calme)

Mulder se lève brusquement de sa chaise et leur lance une dernière réplique en sortant du bureau.

Mulder- Vous ne m’empêcherez pas de la retrouver !

Les jours passent et autant l'enquête de Klavan que celle de Mulder n'avance pas vite. La télévision diffuse quotidiennement les mêmes informations sur la disparition de Scully, montrant l'image de Dana et de son agresseur. Demandant s'ils n'auraient pas été vu.

Mulder étudie et réétudie le dossier de Solomon Risen, essayant de rentrer dans son esprit. Il travaille sans relâche, autant le jour que la nuit, ne dormant pratiquement plus.


Jeudi 24 août, 5h13am
Appartement de Mulder

Mulder est endormi à son bureau, sur une pile de dossiers et de livres. Il rêve...

(C'est ce que Mulder voit.)


" Une forêt, puis une rivière est longé. De magnifiques montagnes sont visibles au loin. Il arrive dans un grand champs d'herbes hautes. Au travers des herbes, plusieurs pierres tombales sont dissimulées. Au bout du champ, il y a une grande maison. En se rapprochant, la maison devient tranquillement un manoir. Un immense manoir sombre et délabré. Faisant penser à la demeure du démon. À l'intérieur du manoir, il y a plusieurs pièces. Il y règne un vacarme infernal et indescriptible. Dans une cuisine, une porte suivit d'une autre est ouverte. Il descend un escalier. En bas de l'escalier, il voit Scully accroupit sur elle-même, ensanglantée. Elle tourne la tête et regarde dans sa direction. Son visage est rempli de larmes, des larmes de sang. Soudain la figure de Solomon arrive en très gros plan et plus rien. Le noir total. L'obscurité la plus complète. "

Mulder se réveille en sursaut, tout en sueur.


Mulder- Scully !

Il se redresse à vive allure, fouille dans son ordinateur qui était resté ouvert. Il regarde, à nouveau, dans le dossier de Risen. Il regarde s'il ne pourrait pas posséder un manoir ou s'il n'a pas de la parenté à Washington. Il cherche également où dans les environs il y a une forêt et un grand champ d'herbes hautes. Il reste impérativement persuadé que son rêve a un lien avec la réalité. Il cherche dans ses livres, sur Internet. Il feuillette, page par page un vieux bouquin. Subitement il s'arrête et revient cinq pages en arrière. Il regarde attentivement l'image ; le même cimetière, le même manoir. Il lit le titre qui accompagne la photo : "Après la terrible histoire de meurtres survenue, il y a quelques années. Le manoir de Monterhells, au Tacoma, restera à jamais condamné.". Mulder arrache la page, remet son manteau laissé sur le dossier de la chaise et quitte l'immeuble au pas de course.

6h46am
Direction centrale du FBI, Washington D.C.

Mulder se dirige à toute vitesse vers le bureau du directeur adjoint Walter Skinner. La secrétaire n'est pas encore arrivé. Il entre, sort le papier de sa poche et montre à Skinner.

Mulder- Je suis sûr que Risen a caché Scully là-dedans.
Skinner- Agent Mulder, je vous avais ordonné de ne pas vous mêler de cette enquête.
Mulder- Et moi, que vous ne m'en empêcheriez pas ! Regardez l'image.
Skinner, mécontent, la regarde.
Skinner- Qu'est-ce qui vous fait croire qu'il sont là ?
Mulder- Aucune importance. Mais c'est l'endroit rêvé. Cette maison est complètement isolée et abandonnée. Personne ne pourrait se douter. Jamais personne ne passe par là. J'aimerais, au moins, que vous appeliez la police de Tacoma pour leur demander de faire une ronde dans le coin. Histoire de vérifier s'il n'y a pas signe de vie ... Si vous ne voulez pas le faire pour moi, faites-le pour Scully.

Walter regarde Mulder droit dans les yeux, encore plus mécontent. Hésite et se décide enfin à faire ce qu'il lui a demandé. Il met le téléphone sur intercom.

Skinner- (au téléphone) Ici le directeur adjoint du FBI de Washington, Walter Skinner...

Interrompu par le capitaine de la police.

Capitaine- Bonjour monsieur Skinner. Que pouvons-nous faire pour vous ?
Skinner- J'aimerais que vous envoyiez une patrouille du côté du manoir de Monterhells. Pour vérifier s'il n'y a pas signe de vie, c'est assez important.
Capitaine- Pas de problème. J'ai justement une voiture qui patrouille pas loin de là. Je vais le contacter et lui demander d'aller y faire un tour. Pourrais-je savoir de quoi il s'agit, si ce n'est pas indiscret ?
Skinner- C'est au sujet de l'enlèvement de l'un de nos agents. Nous pensons que l'agresseur a pu se réfugier avec elle dans ce manoir. Vérifiez s'il n'y a pas une Chrysler voyager noire immatriculé ALP 815 dans les environs.
Capitaine- Oui, ils en parlent à toutes les nouvelles. On va faire ce qu'on peut, restez en ligne.
Skinner- Surtout soyez discret et très vigilant. L'agresseur est armé et très dangereux.
Capitaine- Bien sûr.

Après plusieurs minutes d'attente angoissantes, le capitaine revient en ligne.

Capitaine- Il y a une voiture noire sans plaque d'immatriculation stationner dans le fond de la cour. Il y a également une musique impie qui se fait entendre des mètres à la ronde.

Mulder- C'est lui !
Skinner- Vous en êtes sûr ?
Mulder- La première fois qu'on la intercepté. Dans la grotte, on a entendu une musique satanique jouant très fortement. Ça ne peut qu'être lui.
Skinner- D'accord. Je ne sais pas pourquoi, mais je vous fais confiance. (Au capitaine) Envoyez tout les policiers disponibles sur les lieux et en faites rien avant qu'on arrive.
Capitaine- C'est en route.
Mulder- Envoyez-y aussi une ambulance.
Capitaine- D'accord.

Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:12:08

8h07am
Manoir de Monterhells, Tacoma

À l'arriver des intervenants du FBI, ainsi que de Skinner et de Mulder, plusieurs voitures de polices et des policiers forment un arc autour du manoir. L'ambulance est présente et les quatre ambulanciers et les policiers sont prêts à intervenir. Mulder et Skinner demandent à parler au capitaine. Un brouillard englobe les alentour du manoir.

Mulder- Il y a rien de nouveau ?
Capitaine- Non rien.
Mulder- Parfait on va entrer.

La musique poursuit sont rythme infernal, ne cessant de casser les oreilles de chacun et chacune. Ils s'introduisent à l'intérieur du manoir vermoulu, Mulder premier. Ils fouillent pièce par pièce, arme à la main, prêt à faire feu. Fox suivit de six autres policiers arrivent au bout du corridor. Ils entrent dans la dernière pièce. C'est une cuisine. La porte d'une chambre froide est ouverte. Mulder et ses compères s'y approchent lentement. Ils regardent à l'intérieur. Ils constatent qu'une seconde porte s'y dissimule. C'est les mêmes portes que dans le rêve de Mulder. Soudain un gémissement retenti derrière la porte entrouverte. Mulder la pousse pour l'ouvrir. Il se retourne et fait signe au autre de le suivre. Ils descendent et aboutissent face à Risen accroupit sur le sol, les mains entre les deux jambes. C'est une pièce sombre, très humide et froide. Aussitôt ils pontent tous leur arme dans sa direction.

Risen- Putain de salope.
Mulder- Risen c'est fini. Tu es pris au piège. Où est-elle ?
Risen- L'enfant de pute.
Mulder- COUCHE-TOI SUR LE SOL LES MAINS À LA VUE.

Risen les regarde. D'autres policiers arrivent. Solomon se couche sur le sol, les mains au-dessus de la tête, en les traitant de tous les noms.

Mulder- OÙ AS-TU MIS L'AGENT SCULLY ?
Risen- ELLE S'EST ENFUIT TA PUTE !

Un policier s'approche de lui et commence à lui mettre les menottes.

Risen- Vous ne m'avez pas encore.

D'un geste rapide, il attrape un poignard non loin de lui, le plante dans le cou du policier qui n'a pas le temps de réagir. Risen attrape l'arme du policier et avant même qu'il ait le temps de se relever, Mulder vide son chargeur sur lui. Risen regarde Mulder sur le choc. Le sang lui sort de la bouche. Complètement surpris, il s'écroule sur le sol. Mort.

Mulder- Ce n'est pas une pute.

Mulder regarde les autres encore sur l'adrénaline.

Mulder- Si elle s'est enfuit, elle n'a pas pu aller bien loin !

Pendant que tous cherchent un peu partout, Mulder se dirige directement vers le grand champ d'herbes hautes. Le même champ que dans son rêve. Il cherche partout en contournant les pierres tombales. Quand, à côté d'une pierre tombale, il l'aperçoit enfin.

Mulder- Scully !

Il constate avec effroi l'état de sa partenaire.

Mulder- Oh mon Dieu Dana ! Mais qu'est-ce qu'il t'a fait ?

Elle est sur le ventre, évanouit et dénudée. Ses poignets et ses chevilles sont liés par deux paires de menottes. La chaîne de celle à ses chevilles est plus longue que celle à ses poignets. Son corps entier est couvert de blessures, de grafignes, d'incisions et d'énormes bleues. Elle est sale, ensanglantée et gelée. Mulder la détache et enlève à toute vitesse son long manteau. Il l'enfile à Scully en la retournant sur le dos. Il enlève ses cheveux graisseux de son visage qui est tuméfié du côté droit. Elle a également une entaille juste au-dessus de l'œil gauche. Elle a les lèvres complètement gercés et craqués.

Mulder- JE L'AI TROUVÉ ! VITE DES COUVERTURES ET UNE CIVIÈRE !

Les ambulanciers arrivent aussitôt et l'amène à l'intérieur de l'ambulance. Ils permettent à Fox de faire le trajet avec eux. Deux des ambulanciers restent au manoir, avec Risen et attendent la prochaine ambulance.

Sur le chemin de l'hôpital de Tacoma, les ambulanciers effectuent les premiers soins. Subitement, Scully se réveille en poussant un cri de mort. Elle est affolée et perdue. Elle balaye du regard l'endroit où elle se trouve. En apercevant Mulder, elle tend ses bras endoloris. Attrape Mulder, se blottit contre lui et éclate en sanglot. Il la console du mieux qu'il peut en ne pouvant s'empêcher de laisser couler quelques larmes.


Mulder- C'est fini maintenant. Il ne pourra plus jamais te faire du mal. Tout va aller mieux maintenant. Je suis là.

Finalement, ils se lâchent doucement après quelques minutes dans cette position. Mulder lui sèche adroitement ses larmes avec ses pouces. Après quoi, Scully regarde les ambulanciers qui n'osaient pas les déranger et leur dit avec beaucoup de difficulté : "Je je crrois qque que j'ai une ccôtte de cassser et mma jjambe gau gaucche me fait trrès mmaal. Jj'ai trrès ffrroid !" Elle ferme les yeux. Essaie d'avaler de la salive et rouvre les yeux. Elle regarde Fox. Les ambulanciers continuent de la soigner et de nettoyer ses plaies du mieux qu'ils peuvent. Elle fait parfois une légère grimace lorsque la douleur est plus grande.

Scully- Ccoomment mm'as-tu ttrrrouvvé ?
Mulder- Ho, c'est une histoire assez étrange. Mais tu n'es pas en état pour entendre de l'irrationalisme. Je te la raconterai plus tard, si tu es toujours intéressé.

3h19pm
Hôpital Marie-Clairemont, Tacoma

Mulder arrive dans la salle d'attente et aperçoit madame Scully et Bill Jr, dans un coin, discutant. Il se dirige vers eux et leur fait la salutation.

Madame Scully- Ils nous demander d'attendre le docteur qui la soigne.
Mulder- Ils ne vous ont pas laissé la voir ?
Madame Scully- Non, pas encore.
Bill Jr- Elle est dans un piteux état, n'est-ce pas ?
Mulder- Je vous mentirais si je vous disais non.

Au même moment, un médecin vient dans leur direction et s'adresse à eux.

Docteur- Vous êtes la famille Scully et vous, l'agent Mulder, je présume ?
Mulder- C'est exact.
Madame Scully- Dites-moi, comment elle va ?
Docteur- (avec beaucoup de tact et délicatesse) Et bien, son agresseur n'a pas été de mains mortes avec elle. Elle a une côte cassée et la jambe gauche fracturée. On a dû la lui mettre dans le plâtre. Elle a tout le côté droit du visage boursouflé et une longue incision tout près de l'œil gauche.
Un peu plus bas et il lui grevait l'œil. Elle présente les signes d'une strangulation et on a dû lui poser un carcan. Elle a également un nombre incroyable de blessures de tout genre, partout sur le corps. Mais ne vous en faites pas, elle n'en gardera aucune cicatrice. Elle a beaucoup souffert et selon ce que j'ai entendu, ça ne m'étonne pas qu'elle se soit évanouit après s'être enfuit. Elle était en plus complètement déshydratée et affamée. On a vite remédié à ça, après qu'on l'ait nettoyé. Selon l'état qu'elle est...elle a probablement subit de graves violences sexuelles. On lui a fait passer des tests pour vérifier si il ne lui aurait pas transmit une maladie vénérienne et les tests sont négatifs, heureusement. Mais je crois qu'il vaut mieux la laisser décider de raconter ou pas certains événements.
Madame Scully- Vous êtes sûr de ce qui a pu lui arriver ? (Les yeux pleins de larmes)
Docteur- Il n'y a pratiquement aucun doute.
Bill Jr- On peut aller la voir ?
Docteur- Oui, bien sûr. C'est la chambre 15, au bout du couloir, à droite.

Mulder laisse passer devant, la mère et le frère de Dana. En passant devant Fox, Bill Jr le dévisage avec un regard de haine. Mulder le laisse faire et les suit. Ils entrent dans la chambre. Scully est étendue sur le lit légèrement surélevé. Elle tourne la tête dans leur direction au moment où ils entrent dans la pièce. Elle essaie de leur montrer son bonheur de les voir du mieux qu'elle peut. Après avoir terminer de placer les solutés, l'infirmière les laisse à leurs émouvantes retrouvailles.

Mulder- Salut.
Scully- Salut. (Avec une voix rauque)
Madame Scully- Salut ma chérie.
Scully- Salut maman, Bill.

Mulder se rapproche d'elle.

Mulder- Tu vas un peu mieux on dirait.
Scully- Surtout depuis qu'ils m'ont donné des calmants.
Mulder- Oui, bien sûr !
Scully- Je suis resté combien de jours là-bas ?
Mulder- Dix jours, vingt-trois heures et trente minutes... Je n'ai jamais cessé de te chercher.
Scully- Comment tu m'as trouvé ?
Madame Scully- Bon ! Je crois qu'on va y aller nous. Vous avez sûrement beaucoup de choses à vous dire. Je vais revenir te voir demain.

Elle s'approche de sa fille et se penche au dessus d'elle.

Madame Scully- (à voix basse) Tu es si forte. Tu l'as toujours été. Qu'est-ce que je deviendrais si tu n'étais pas là ? Tu es ma petite fille. Je t'aime tellement.
Scully- Je t'aime aussi maman.

Elle embrasse tendrement sa fille sur le front, essuie ses larmes et quitte la chambre après avoir mit la main sur l'épaule de Mulder au passage. Bill embrasse, à son tour, sa sœur et rejoint sa mère en fermant la porte en sortant.

Scully- Tu leur as dit à propos de nous ?
Mulder- Non.
Scully- Ah bon.
Mulder- J'ai fait un rêve étrange. J'ai vu le manoir, le champ d'herbes et je t'ai vu toi et Risen. J'ai tout de suite su qu'il y avait un lien. Ça m'a mené à toi.
Scully- Qu'est-ce qu'il est devenu ?
Mulder- Il est mort.

Un grand soulagement s'installe en elle et attend la suite de l'histoire.

Mulder- Je suppose que nous sommes arrivé juste après ta fuite, parce que nous avons trouvé Risen plier en deux, se tordant de douleur et les mains entre les jambes.

Scully sourit subitement avec misère.

Mulder- Quoi ?
Scully- Je lui ai donné des coups dans l'abdomen et dans les parties. Je me suis dis qu'en visant le cerveau, j'avais plus de chances.
Mulder- C'est un moyen comme un autre. On dirait que ça fonctionner. Dieu merci !
Scully- Continue.
Mulder- Il a poignardé le policier qui lui mettait les menottes et lorsqu'il est venu pour prendre son arme, par réflexe, je lui est vidé mon chargeur dessus.
Scully- Légitime défense.
Mulder- J'ai des témoins.

Après un instant de silence, Mulder tire la chaise près de Scully et s'y assoit. Il prend doucement sa main, sans lui faire mal.

Mulder- Tu m'as manqué.
Scully- J'ai tellement eu peur de ne plus jamais te revoir.
Mulder- Peu importe ce que ça impliquait, je voulais te retrouver. J'ai cherché jour et nuit. Je ne dormais plus, je tellement épuisé. Je me déteste de ne pas avoir su quoi faire ce jour-là. D'avoir été incapable d'empêcher ça.
Scully- Oui mais tu m'as sauvé. Tu as fais ce que tu as pu. Il nous aurait probablement tuer aussi non.
Mulder- Pourquoi c'est toujours toi qui dois endurer ce genre de chose. C'est à moi que ça devrait arriver. Tu ne mérites pas ça.
Scully- Et toi tu le mérites, peut-être ?
Mulder- C'est à cause de mes stupides obsessions que tout ça t'arrive.
Scully- Je t'ai toujours suivi de plein gré, Fox. Tu devrais le savoir. Je partage les mêmes convictions et j'ai la même quête que toi. Je t'ai toujours fais confiance. J'ai choisi de faire ce métier en connaissant les risques que ça comportait, je dois les assumer.
Infirmière- Excusez-moi de vous interrompre. Je dois vous demandez de sortir. Elle doit se reposer.

Mulder donner un bécot sur la joue gauche de Dana et lui souffle à l'oreille :

"Je t'aime.". Il se lève et se dirige vers la sortie. Se retourne avant de passer la porte et la regarde à nouveau, tendrement.

Mulder- J'ai besoin de savoir ce qui s'est passé là-bas.
Scully- C'est trop dur, je ne peux pas. Pas maintenant.
Mulder- Je comprends. Tu n'as qu'à prendre ton temps et quand tu seras prête, je serai là.
Scully- Merci. (En faisant les yeux doux)
Mulder- Je reviendrai demain matin, pour ton transfert d'hôpital. Tâches de bien te reposer.
Scully- Bye.

Mulder quitte l'hôpital. Scully passe une nuit très agiter et remplie de cauchemars. Mais elle réussi au moins à dormir, grâce aux somnifères.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:15:53

Mercredi 27 septembre, 8h58am
Hôpital Georgetown, Washington D.C. - Chambre de Scully

Mulder arrive dans la chambre, souriant. Scully éteint le téléviseur et lui renvoie le sourire. Son visage et l'ensemble de son corps ne porte presque plus de marques. Elle retrouve son chatoiement.

Mulder- Bonjour. Tu as bien dormi ?
Scully- Tu sais, pas tellement bien non.

Il la regarde avec compassion.

Scully- Hey ! J'ai une bonne nouvelle.
Mulder- Quoi ?
Scully- Ils doivent m’enlever mon plâtre aujourd'hui et ils devraient me laisser sortir demain. Bien sûr je vais avoir besoin d'une canne pendant un certain temps, mais tout de même.
Mulder- C'est une excellente nouvelle !
Scully- Ça fait plus d'un mois que je suis là. Il est temps que je revienne dans mes affaires.
Mulder- Moi aussi j'ai une nouvelle.
Scully- Qu'est-ce que c'est ?
Mulder- Mon poisson rouge a décidé de faire la grève de la faim.

Scully le dévisage en accentuant son sourire.

Scully- Pauvre petit ! (Sarcastiquement) Et la vraie nouvelle, c'est quoi ?
Mulder- Mais c'est ça ma nouvelle !
Scully- Tu te moques de moi. (Décourager)
Mulder- Bon d'accord, je vais te ménager. Ils te donnent deux semaines de vacances pour te laisser le temps de bien te rétablir.
Scully- Je vais mieux, c'est inutile !
Mulder- Ils parlent de te rétablir psychologiquement aussi. Et puis, de toute manière, ils ne te laissent pas le choix... et à moi non plus. Ils veulent que je me repose aussi.
Scully- Qu'est-ce que tu vas faire ?
Mulder- C'est là que je voulais en venir. Tu vois, avant la disparition de Samantha, mon père nous amenait souvent an vacance au Park Russian. Pratiquement à chaque année, à différentes saisons. Il louait un chalet et on passait vraiment de bons moments.
Scully- Et tu t'es dis que tu pourrais te rappeler de bons souvenirs.

Il s'assoit sur le bord du lit et lui prend la main.

Mulder- J'ai plutôt pensé t'y amener. C'est un endroit très calme et magnifique, parfait pour se remettre de ses émotions. On y resterait une semaine et l'autre serait pour te laisser reprendre ton train-train habituel. Bien sûr on peut attendre deux ou trois jours avant de partir, ça serait comme tu veux.
Scully- Mulder, tout ça est bien beau, mais...
Mulder- Tu n'es pas obligée de répondre tout de suite, prends ton temps. Saches que ça ne peut que te faire du bien et te permette de faire le point.

Il lui tasse une mèche de cheveux sur le côté du visage.

Mulder- Tu n'es pas obliger d'accepter si ça ne t'intéresse pas.
Scully- Je vais y penser.

Il s'approche d'elle davantage, lui met la main sur le côté du visage et l'embrasse tendrement. Elle lui met la main sur la nuque.

Bill Jr- Je ne savais pas que vous formiez un couple !

Mulder & Scully regardent aussitôt dans la direction de Bill.

Scully- Bill !?
Bill- Je vois que tu vas beaucoup mieux depuis ma dernière visite Dana.
Mulder- Vous voulez que je vous laisse ?
Bill Jr- Non reste FOX. On dirait que tu fais parti de la famille maintenant. (Essayant de cacher sa colère)

Dana se mordille la lèvre inférieure. Fox se relève.

Bill Jr- (après un court moment de silence) Ton docteur m'a appris les bonnes nouvelles. C'est génial.
Scully- Oui le seul ennuie c'est que je vais boîter pendant un certain temps.
Bill Jr- Mais tu n'auras pas de séquelles physiques ?
Scully- Non, ça ne devrait pas.
Mulder- Skinner nous a également donné, à chacun, deux semaines de vacances. (Il hésite) Je lui ai proposé de passer une semaine, avec moi, au Park Russian.
Bill Jr- C'est un très bel endroit. Tu devrais accepter ; c'est idéal pour aider un couple à surmonter les épreuves.
Scully- Bill, je ne crois pas qu'on soit encore passé au stade du couple.
Mulder- On n’a pas eu le temps.
Bill Jr- Des amants ! Vous êtes des amants.
Mulder- (il regarde Scully) Oui c'est ça. (Et ramène son regard sur Bill)
Bill Jr- De toute manière, ça ne me regarde pas. Je venais seulement prendre de tes nouvelles et c'est fait. Je suis content si tu es heureuse. (Refouillant sa furie)
Scully- Merci, mais tu as raison, ça ne te regarde pas.
Mulder- Je vais vous laisser, ça vaut mieux.

Mulder quitte de ce pas la chambre, en fermant la porte derrière lui. Il voit, alors, Skinner qui vient dans sa direction.

Mulder- Elle est avec son frère.
Skinner- Beaucoup mieux que lorsqu'elle est arrivée. Elle devrait pouvoir sortir demain.
Skinner- Vous ne savez toujours pas ce qu'il lui a fait subir ?
Mulder fait signe que non. L'instant suivant, Bill Jr sort de la chambre, mécontent.
Skinner- Je peux aller la voir ?
Bill Jr- Oui.

Skinner entre en refermant la porte.

Bill Jr- Tu es un beau salaud toi ! Déjà que tu mets sans cesse sa vie en danger, à cause de tes idées ou convictions, peu importe comment tu appelle cette stupidité. Que maintenant, il faut que tu la séduise et lui embrouille davantage l'esprits avec des phrases et tes beaux yeux.
Mulder- Je sais que tu cherches à la protéger et toi comme toi, je désire par dessus tout son bonheur. Je ferais tout pour elle et la rendre heureuse.
Bill Jr- Foutaise ! Tes mensonges ne réussiront pas à me convaincre, moi. Fiche-lui dont la paix une fois pour toute.

En voyant sortir Skinner de la chambre, Bill Jr se tait et quitte l'hôpital.

Skinner- Elle vous demande.
Mulder- D'accord.

Mulder retourne voir Dana, laissant Skinner derrière lui. Il s'assoit sur la chaise rapprochée du lit.

Scully- Je suis d'accord. Je vais venir avec toi à la rivière Russian.
Mulder- Tu verras, tu ne le regretteras pas. (Enjoué)
Scully- Je veux bien te croire.
Mulder- Je vais réservé un petit chalet sur le bord de l'eau, avec... une ou deux chambres, qu'est-ce que tu préfères ?
Scully- Tu n'as qu'à faire comme tu en a envie. Je te fais confiance.
Mulder- Je n'ai qu'à prendre une chambre avec un grand lit et demander qu'il y ait un beau grand divan très confortable, au cas ou.
Scully- D'accord. (En souriant et hochant la tête en signe de oui)

L'infirmière arrive dans la chambre avec une chaise roulante et y installe Dana.
Elle l'amène ensuite pour lui enlever son plâtre et vérifier si elle a encore besoin d'un soutient à taille, pour la côte qu'elle s'était cassée.


Samedi 30 septembre, 2h31pm
Park Russian

Scully & Mulder arrivent en voiture dans le parc. Ils longent la rivière Russian, où l'eau verte, aussi lisse que du verre, coule doucement vers le puissant océan Pacifique. On entend les geais bleus qui communiquent entre eux en planant avant de disparaître dans le feuillage de séquoias. Le ciel est maintenant baigné de rayons bleutés et orangés. Arriver devant leur chalet, Scully prend de nouveau une profonde respiration et elle ferme les yeux pour profiter du moment. À l'instant où elle rouvre les yeux, une seule larme coule sur sa joue. Mulder lui ouvre la portière et l'aide à descendre de la voiture. Il entoure ensuite de ses bras, les épaules de Dana. Sans hésiter, elle appuie sa tête contre sa poitrine et l'embrasse.

Scully- Je t'aime Fox.
Mulder- Je t'aime aussi.

Après ces quelques instants de tendresses émotives, Dana se retourne puis prend sa canne. Mulder sort les bagages du coffre.

Scully- Alors c'est ici que tu venais ?!
Mulder- Ouais !
Scully- C'est vraiment un endroit magnifique.

Ils se dirigent vers le chalet de bois ronds et y entrent. C'est un chalet de grandeur moyenne, mais de très belle apparence, avec un charmant arrangement d'arbustes devant le balcon. Sur le balcon, il y a deux chaises disposées à gauche de la porte d'entrée et à droite, une sorte de balançoire à deux placée de côté. À l'intérieur, il y a un petit vestibule qui donne accès à un salon, en tournant à gauche et en tournant à droite, à la cuisinette suivit de la cuisine. La cuisinette et la cuisine sont séparées par un comptoir. Dans le salon, une table basse y est disposée près du grand sofa, tel demander par Mulder, coller contre le mur du côté de la porte extérieur. À gauche du divan, il y a un magnifique foyer et contre le mur du fond, il y a un escalier avec une rampe de bois munie d'un très beau motif, qui mène à l'étage supérieur. Devant l'escalier, il y a deux fauteuil, placé en direction du foyer. Le deuxième étage est une sorte de grand balcon intérieur, avec une vue sur l'étage d'en dessous. À l'étage, qui est en fait une grande chambre à coucher, est munit d'un immense lit contre le mur et d'un large bureau pour ranger le linge. Au fond, il y a une salle de bain avec un bain douche, à droite. Puis à gauche, une très grande garde-robe dans lequel on peut entrer et sortir. Un miroir muni d'une tablette sépare les deux endroits.

Scully & Mulder, après être entrer et "visiter" le chalet, s'installent tranquillement.


Mulder- Toi ça va ?
Scully- Oui, oui ?!
Mulder- Le voyage n'a pas été trop douloureux ?
Scully- Non, je t'assure tout va bien.
Mulder- Tu es sûre ?
Scully- Oui. Ne t'en fais pas, je vais bien.
Mulder- D'accord.

Après quoi, Mulder prend le reste de la journée pour faire visiter le parc, en voiture, à Scully. L'emmenant souper au restaurant du par cet en s'arrêtant à quelques endroits pour marcher un peu dans le bois ou sur le bord de l'eau, main dans le main. Ou pour simplement s'asseoir et regarder le paysage en parlant, accoter l'un contre l'autre.

Dimanche 1 octobre, 4h42am
Park Russian


Fox se réveille tranquillement. Il cherche du pied Dana, en vain. Il promène sa main de haut en bas, toujours en ne trouvant personne. Finalement, il se décide à se retourner, regarder et constate qu'elle n'est plus à ses côtés. Il se lève, jette un coup d'œil à l'étage, puis descend au rez-de-chaussée. Ne la trouvant toujours pas, il regarde par la fenêtre. Il la voit enfin dehors. Il ouvre la porte. Il s'accote contre le cadre de porte. Il la regarde, assise de travers sur la balançoire à deux, toute emmitouflée dans une couverture chaude. Elle se tourne la tête et regarde dans sa direction, pour ensuite lui sourire.

Scully- Je fais de l'insomnie.
Mulder- Hoo ... Ça fait longtemps que tu es là ?
Scully- Environ une heure. Tu avais l'air si paisible, je n'ai pas voulu te réveiller.

Elle regarde à nouveau la rivière. Fox referme la porte et avance vers elle. Il la redresse et s'assoit en arrière d'elle.

Mulder- Aller, viens-là.

Il l'adosse contre lui et l'entoure de ses bras. Il sont placés tous les deux de côté sur la balançoire, face à la rivière. Il lui donne un baiser sur la tête. Puis ils contemplent le soleil d'un rouge orangé incroyable se lever élégamment au dessus de la rivière Russian, se reflétant dans l'eau bleu marine si calme.

Scully- C'est vraiment un endroit magnifique.

Une larme s'échappe doucement de son œil. Scully s'empresse de l'essuyer, gardant sa main sous la couverture.

Mulder- Je suis content que tu es finalement accepté de venir.
Scully- Je ne regrette pas de l'avoir fait. Et d'être avec toi.

Ils restent là à observer le spectacle qui se donne devant eux, se réchauffant mutuellement.

7h04pm
17426 Riverside Drive, Park Russian

Scully est assise confortablement sur le sofa, concentrée sur son livre, lunette sur le nez. Mulder s'approche d'elle et s'assoit à côté. Il ne cesse de l'observer pendant plusieurs minutes. Il s'approche, finalement, davantage et lui enlève ses lunettes pour les déposer sur la petite table. Un feu est allumé dans le foyer. Elle regarde Fox en baisant son livre, corrompue. Il lui caresse le visage de la main gauche et l'embrasse. De sa main droite, il prend le livre et le dépose, sans regarder, sur le sol. Il l'embrasse de plus belle en étendant Dana sur le divan et lui déboutonne son chandail.

Scully- Fox ?!! Arrête.

Elle commence à le repousser, mais pas suffisamment pour qu'il cesse son appétence.

Scully- Mulder, mais arrête !

Dana, qui commence à paniquer, le pousse plus brutalement et réussit, en le faisant tomber sur le sol, à mettre fin à sa débauche. Mulder ébahit, regarde Scully qui est hors d'elle même. Elle se lève en reboutonnant son chandail.

Scully- Mais tu es tomber sur la tête ou quoi, Mulder ? (En criant)
Mulder- (en se relevant) Je suis désolé. Je ne sais pas ce qui m'a passé pas l'esprit.
Scully- Tu es désolé ?! Pourquoi tu m'as amener ici Mulder, hein ? Bill avait raison, je me suis bien faite avoir. Tu crois que parce que tu as couché avec moi une fois, tu peux le faire quand tu veux, sans te préoccuper de ce que je ressens !
Mulder- Non, bien sûr que non. Tu as raison. Je suis désolé.
Scully- Tu veux me baiser ?! Aller vas-y qu'est-ce que tu attends ? Tu veux peut-être que je t'aide ?

Elle déboutonne les deux premiers boutons de son chandail, quand Mulder l'arrête en l'agrippant par les poignets.

Mulder- Arrêtes Scully ! Tu te fais mal plus que d'autre chose.
Scully- (les larmes au yeux) Mais vas-y ! Je sais que tu en as envies ! Tu n'as qu'à faire comme ce malade et te servir !...

Elle s'arrête sec en réalisant ce qu'elle vient de dire et tremblote de peur.
Fox la regarde les yeux grands ouverts, bouche bée, ne revenant pas de ce qu'il vient d'entendre. Il la lâche aussitôt.


Mulder- Non ! (En faisant non de la tête)

Scully recule et s'accote contre le mur. Elle s'y laisse glisser, jusqu'à ce qu'elle soit assise. Elle replie les genoux contre elle et les retient avec ses bras. Elle s'y appuie la tête, en pleurant. Fox s'accroupit à côté d'elle et lui passe la main sur le dos.

Mulder- Je ne suis qu'un imbécile.

Elle s'adosse contre le mur. Un rayon de soleil l'éblouit un instant. Elle détourne son visage mouillé où coule une seule et unique larme. Il la lui essuie doucement, puis s'assoit à côté d'elle. Il contemple avec stupeur et désarroi la macabre transformation qui s'opère en elle. Car elle est pitoyable et encore plus affligeante en regard de ce qu'il avait été auparavant.

Scully- Je n'arrive pas à oublier. Quand je ferme les yeux et d'ailleurs même quand je les aient ouverts, je revit sans cesse ce qui s'est passé. (Elle le regarde) Mulder ça fait tellement mal en dedans. J'aimerais ne plus jamais avoir à affronter un autre être humain.

Mulder la regarde avec compassion et confusion.

Scully- Tu veux savoir ce qui s'est passé, n'est-ce pas ? Je vais te le dire.
Mulder- Tu n'es pas obliger si c'est trop dure. J'ai une bonne idée de ce qu'il a pu te faire subir.
Scully- Non tu n’en as pas idées. Il faut que tu le saches Mulder. Je ne peux pas garder ça pour moi, c'est trop gros.
Mulder- Si tu es sûre que c'est ce que tu veux, vas-y je t'écoute.

Dana prend une grande respiration, essuie son visage et regarde droit devant elle. Évitant ainsi de regarder Fox. Puis elle débute son récit du début...
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:19:47

En flash back

***Scully est assise à côté de Risen, dans la voiture de celui-ci. Il pointe l'arme en sa direction, regardant à la fois la route et Scully, fier de son coup et de sa prise.

Risen- Laisse-moi te regarder.

Avec l'arme, il lui tourne le visage d'un côté et de l'autre.

Scully- Pourquoi faites-vous ça ?

Risen lui afflige un violent coup sur la tête, avec le manche de l'arme. Ce qui la fait tomber sur le sol de la voiture.

Risen- Je ne t'ai pas ordonné de parler, salaupe ! Tu restes-là. Tu ne parleras pas, tu ne bougeras pas, tu ne feras rien sans que je ne te l’aie ordonné.

Scully, tremblotant, se touche la tête délicatement pour y découvrir une couler de sang. Elle le regarde apeurée. Elle reste sans volonté, paralysée, la moelle des os gelée, les nerfs liquéfiés. Elle ne peut ni bouger, ni parler. Elle ne peut même pas respirer. Elle n'en a pas la force. Elle le regarde sans ciller comme si elle avait été pétrifiée sur-le-champ. Elle est morte de peur.

Risen- Dommage. Une aussi belle femme ... Alors, comment tu t’appelles?

Scully le regarde furtivement n'osant pas parler.

Risen- Cesse de gémir et dis-moi ton putain de nom. Tu as bien un nom ?
Scully- Scully.
Risen- Scully !? C'est tout ? Ton nom complet salope. Tu as le cerveau ramolli ou quoi ?
Scully- Dana Katherine Scully.
Risen- Bien voilà. Ce n'était pas si compliqué, tu vois ? Maintenant parle-moi de toi ?
Scully- Qu'est-ce que vous voulez savoir ?
Risen- Tout ma jolie.
Scully- C'est d'un ennuie.
Risen- (énervé) Tu n'as qu'à répondre que tu es agent spécial du FBI, partenaire de Fox William Mulder. Un maniaque des phénomènes extraterrestres, contraire à toi. Que ton père, ta sœur et ta fille sont morts. Que ton frère cadet est marié et a des enfants. Que tu as un autre frère plus jeune et que ta mère est encore en vie. Que tu as fais tes études en médecine et que tu es célibataire. Bien qu'on ne puisse plus dire ça étant donné que tu as eu une liaison avec ton charmant partenaire. Tu n'as pas intérêt à jouer à ce petit jeu avec moi.***

Mulder- Attends. Tu dis qu'il était au courant à propos de nous ?
Scully- Oui.
Mulder- Comment a-t-il pu savoir ? Il nous a sans doute espionné.
Scully- Je n'en sais rien.
Mulder- Désolé. Continue.

***Arrivé au manoir, il lui attache les mains, en avant, avec les menottes qu'il lui a prit et lui met des menottes, à la chaîne plus longue, aux chevilles. Puis il l'entraîne, en la bousculant, dans la cuisine. Il ouvre la porte de la chambre froide, tasse une étagère qui dissimule une seconde porte la ouvre. Il pousse brusquement Scully dans l'escalier. Dana perd pied et déboule toutes les marches et lâche un cri de douleur, une fois aboutit en bas.

Risen- À cause de vous toute ma vie est un enfer ! C'est maintenant à ton tour de voir ce qu'est l'enfer ! Tu m'entends salope !?

Il referme les deux portes, l'enfermant et la laissant seule à son sort dans le froid et la noirceur.

Les heures passent et dans l'humidité de la pièce, le corps tout entier de Scully tremble à la fois de colère noire, de douleur et de peur intense. Cette nuit-là, elle ne ferme pas l'œil de nuit, explorant le plus possible chaque recoin de la pièce et cherchant un moyen de sortir de là. Soudain elle entend des pas dans sa direction. La douleur de sa chute venait à peine de disparaître. Lorsqu'il ouvre la porte, la lumière l'aveugle entièrement. Risen lui crie toutes les insanités imaginables par la tête. Puis il se dirige à toute vitesse en sa direction.
Scully- Pitié ne me faites pas mal. Ça ne vous servira à rien.
Il la gifle, la frappe et lui donne des coups. Elle s'écroule sur le sol et il la roue de coups de pieds, jusqu'à ce qu'elle se recroqueville sur la plancher. Elle se sent plus misérable qu'un chien. Elle hurlerait de douleur, mais elle ne veut pas donner à Solomon le plaisir de l'entendre pleurer. Il refait ce petit manège plusieurs fois au courant de la journée, frappant toujours de plus en plus fort. Les minutes paraissent des heures pour Dana et elle a entièrement perdue la notion du temps.

Puis Risen ne donne plus aucun signe de vie pendant un long moment. Seule une musique assourdissante permet à Scully de savoir qu'il est présent. Cette musique peut jouer des heures durant. Seule dans cette pièce, Scully a l'impression que son existence lui échappe totalement. Elle crève de faim. Elle crève de soif. Finalement, trop épuisée, elle sombre dans un sommeil noir et agité. Rêvant qu'une pluie rouge et chaude tombe à verse et la réchauffe.
Soudain la porte s'ouvre à pleine grandeur, réveille et aveugle à nouveau Dana. Morte de peur, elle a l'impression qu'elle va sortir de son propre corps. L'haleine de Solomon sent l'alcool à des kilomètres à la ronde. Les mains de Scully tremblent de frayeur. Des larmes coulent sur ses joues. Elle se sent comme un bébé et cela l'enrage. Sans qu'elle n'ait le temps de voir quoi que soit, Risen commence à la fouetter avec une sorte de chaîne pour chien. C'est douloureux, très douloureux, mais elle serre les dents et encaisse les coups.


Risen- Ça ne te fait rien ça ? Entends voir toi !

Il remonte, jette la chaîne par terre, prends un balai et revient à vive allure. Scully recule dans le fond, contre le mur.

Scully- Noon !

Risen lui donne des coups de manches à balai derrière les jambes. Elle n'a jamais eu aussi mal. Ces coups l’envoient au plancher. La douleur l'empêche presque de bouger. Scully pleure et hurle tout en laissant libre cours à ses sentiments de haine. Solomon la relève et la frappe de plus belle. La douleur est si intense qu'elle tombe à la renverse et faillit perdre conscience quand sa tête heurte le plancher de ciment froid. Il se penche au-dessus d'elle et l'attrape par les cheveux.

Risen- Tu es minable. Tu n'es qu'une vulgaire chose. Tu n’existes même pas. Tu n'es rien à mes yeux. Tu n'es qu'un enfant de salope. J'aimerais te tuer. Te tuer ! Tu m'entends !? Te tuer !

Il prend la tête de Scully entre ses mains et lui frappe à plusieurs reprises tout le côté droit contre le plancher. Il ne cesse de lui répéter qu'il veut la tuer. Dana se tortille dans tous les sens, jusqu'à ce qu'il se tanne et parte aussi rapidement qu'il est arrivé. Toute repliée sur elle-même, elle est obsédée par la douleur, malgré le lavage de cerveau qu'elle se fait pour la dominer. Elle ferme les yeux et essaie de s'imprégner de toute la chaleur possible. Toutefois, en restant constamment sur ses gardes, le corps tendu dès qu'elle sent qu'il approche d'elle. La douleur irradie son corps tout entier. Le temps passe et Scully fini par s'enfoncer dans un sommeil léger.

Tout à coup, Scully est brusquement réveillée par l'ouverture de la porte. Risen se " jette " sur elle, couteau à la main. Elle est en petit bonhomme. D'instinct, elle couvre son visage lorsque les coups de poings et de pieds commencent à pleuvoir. Il la frappe à plusieurs reprises. Puis, s'arrête presque instantanément en voyant le soutien-gorge de Dana.


Risen- Tiens donc, mais que vois-je ?

Il lui déchire sa chemise avec le couteau et lui arrache ce qu'il en reste. Il la regarde et lui touche les seins brutalement.

Risen- Je crois que je vais m'amuser un peu différemment aujourd'hui !
Scully- Non, pitié pas ça !
Risen- Fermes-la ou je te découpe en morceaux !

Avec la lame de son couteau, il lui met en lambeau le restant de ses vêtements. Il détache son pantalon et se rapproche d'elle. Il lui passe ses mains partout sur le corps. Il lui enfonce ses doigts dans la peau. Il la grafigne avec ses ongles et le couteau. Il écrase de ses mains cuisses, ventre, seins, chaque partie de son corps. Elle retient ses larmes et s'interdit de pleurer, car elle ne veut surtout pas lui donner le plaisir de savourer sa peur et sa domination. Toutefois, au plus profond d'elle, la pression s'accumule comme dans un volcan sur le point d'entrer en éruption. Ses caresses sont un vrai martyre et...***

Mais elle n'achève pas, elle ne peut achever. Elle lève une fois de plus ses yeux remplit d'eau en direction de Fox. Son expression est empreinte d'une telle lamentable épouvante qu'il n'est pas nécessaire d'en dire plus.

Scully- Fox cet enfoiré m'a violée !

Elle éclate en sanglot en se jetant dans les bras de Mulder.

Mulder- C'est fini. Il ne te fera plus jamais de mal.

Incapable de se retenir, Mulder laisse couler quelques larmes sur ses joues en serrant tendrement Scully dans ses bras. Après quelques instants, Scully se reprend et poursuit.

***Il l'enfourche tellement fort et brusquement. Elle n'a jamais eu aussi mal et peur. Elle a beau se débattre, hurler, le supplier, rien à faire. Trop de temps après, il s'arrête rassasié. Elle sait qu'il agit ainsi uniquement pour assouvir son plaisir pervers et maladif. Il rattache son pantalon et s'approche très près de l'oreille de Scully.

Risen- Tu es ma chose et je fais ce que je veux de toi. Dommage, tu es une fichue de belle femme et une bonne baise. Tu aurais dû rester dans la médecine sale pute. Tu as fais le mauvais choix.

Il lui donne un bec sur le front et lui crache dessus, au même endroit. Puis il la tire par les oreilles pour la mettre debout. Ensuite il lui hurle au visage des phrases qui n'ont aucun sens, pendant d'interminables minutes avec son haleine qui empeste le whisky. En dernier lieu, sans qu'elle ne s'y attende, il lui flanque un violent coup de poing dans le ventre. En tombant sur le sol, elle sent un craquement dans ses côtes. Comme elle aimerait en cet instant s'enfuir au loin, mais sa douleur lancinante la ramène rapidement à la réalité. Écroulée sur le sol, elle ne peut plus bouger. Risen part en se moquant d'elle. Dana essaie de ne pas penser à la douleur, mais c'est impossible d'oublier cette chose qui l'irradie. Elle se sent si humiliée qu'elle pleure comme un bébé. Elle a perdue tout son amour-propre et elle s'évanouit.

Par la suite, elle se réveille encore en sursaut, trempée de sueur froide et gelée. Elle entend un bruit juste derrière elle qui l'effraie. C'est Solomon qui vient juste de déposer un plateau de nourriture sur le sol glacial.


Risen- Tiens mange. Je ne tiens pas à ce que tu meures maintenant. Je veux m'amuser encore un peu avec toi.

Il repart en riant. Dana hésite avant de goûter, de peur de se faire intoxiquer. Mais trop affamée, elle dévore la nourriture. À chaque bouchée qu'elle prend, ses côtes la fait souffrir atrocement, mais elle endure du mieux qu'elle peut.

Le temps passe et chaque fois qu'il la bat, c'est comme s'il s'acharnait sur une vulgaire poupée de chiffon ignorant les cri de Dana. Elle survit comme un animal en cage, vivant dans sa propre merde et sa pisse. Se réchauffant difficilement. Sans cesse assourdit par une musique tonitruante. Intérieurement, ses émotions oscillent entre la peur et une colère sans borne. Son unique moyen de défense est de fixer le sol en espérant qu'il s'essouffle et mette fin à ce supplice ; ce karma.

La fois suivante, Risen arrive saoul comme une bourrique. Scully n'a pas le temps de se protéger, qu'il commence à piocher dessus. Elle réussit finalement à placer ses bras devant son visage boursouflé et fait non intentionnellement perdre équilibre à Solomon. Celui-ci s'agrippe après la jambe de Dana et un craquement retenti dans toute la pièce. Scully grimace de douleur en se repliant sur elle. Risen lui donne un coup de pied dans le ventre après s'être relever et quitte l'endroit. Scully se tord de douleur. Solomon Risen est à présent l'être qu'elle déteste par-dessus tout et elle souhaite sa mort. Mais avant qu'il ne meure. Toutefois, elle veut qu'il ressente toute la souffrance et toute la solitude qui est sienne pendant ces longues journées.

Quelques jours plus tard, Risen revient. Il n'a pas besoin d'ouvrir la bouche ; tout son corps empeste l'alcool. Les yeux littéralement injectés de sang, il semble avoir grand mal à se tenir debout et à garder les yeux ouverts. Après quelques minutes de fixation sur Dana, il se dirige vers elle à toute vitesse, met ses mains autour de son cou et essaye de l'étrangler. Scully se tortille la tête dans tous les sens pour essayer de se défaire de son emprise. Elle est sur le point de perdre connaissance, lorsqu'elle a le réflexe de lui donner un coup, avec ses deux poings, dans les jambes pour le forcer à s'éloigner. Il lâche prise et s'écroule sur le sol, tout comme Dana. Elle se relève, en essayant de respirer à nouveau, les poings serrer si fortement qu'on pourrait croire que ses doigts transperceraient les paumes de ses mains. Elle lui administre plusieurs coups de pieds, le plus violemment possible, dans le ventre et dans les parties intimes.


Risen- Salope ! Putain !

Il se tord de douleur, incapable de se relever. Scully se rue vers la sortie en bouettant et en se retenant les côtes, puis s'effondre sur le sol.

Risen- Reviens ici salope ! DANA !

Elle n'a guère le temps de s'apitoyer sur son sort. Le temps s'écoule. Elle se relève et après avoir chanceler quelques secondes, se dirige vers la cuisine. À chaque pas qu'elle fait, la douleur lui transperce les côtes se rendant jusque dans sa jambe. De ses mains, elle s'agrippe à la rampe d'escalier et monte les marches, lentement. Elle voit et sent le sang couler de son corps.

Risen- Salope reviens ici ! Enfant de pute !
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:29:39

Elle parvient en haut, mais la douleur est trop intense. Elle s'effondre sur les carreaux de la cuisine. Elle se relève. Elle ne voit rien du tout. Elle coure du mieux qu'elle peut, mais elle a les jambes lourdes comme du plomb. Elle ne sait pas où elle est. Elle se cogne dans les couloirs et les meubles. Elle voit des portes. Elle ne sait plus où tourner, où aller. Elle ouvre une porte ; une lumière aveuglante. Elle ne voit rien d'autre que le soleil qui lui brûle les yeux. Les cailloux lui font mal aux pieds. Elle l'entend encore, dans sa tête, crier derrière elle. Elle coure et ne fait que ça, sans savoir où elle va. Des herbes lui fouettent les jambes. Un voile gris couvre tout. Elle sent les gouttelettes froides du brouillard sur son visage. Les yeux perdus dans le brouillard, elle devient davantage terrifiée. Le peu d'espoir qu'il lui restait n'existe plus. Elle se sent désormais comme un condamné à mort qui cherche à éviter la fin. Elle se cogne contre un objet si dure qu'elle s'écroule contre le sol, sur le ventre, visage sur la terre. Elle relève la tête et aperçoit dans une vive lueur, un être magnifique. Un être vêtu de blanc et muni d'une magnifique paire d'ailes. Scully ne croit pas ce qu'elle voit. Par conséquent, elle ne peut le quitter des yeux. L'être lui sourit et lui dit : " Tu es guéris maintenant. Tu auras ce que tu désires le plus. " Puis l'être resplendissant disparaît. Scully ne comprend pas trop le sens de ces mots. Après un coup d'œil furtif sur le crépuscule, elle sombre dans l'obscurité. Elle perd à nouveau connaissance.***

Scully, larmes aux yeux, termine son récit en continuant d'éviter le regard de Mulder.

Scully- Quand je me suis réveillée et que je t'ai vue, je ne pouvais pas croire que c'était vraiment terminé. Mais j'étais soulagé.
Mulder- Je voulais rester près de toi pour toujours et je pleurais en silence parce que je ne savais pas quand et dans quel état je te retrouverais.

Elle le regarde et n'étant plus capable de retenir ses larmes, elle se tapit contre Fox et se vide le cœur une fois de plus.

Mulder- Je ne laisserai plus jamais personne te faire du mal. Je regrette d'avoir agit aussi stupidement tout à l'heure. Dana, tu n'aurais pas avoir à endurer tout ça.

Elle le regarde à nouveau en cessant de pleurer.

Scully- Personne ne le mérite et je n'ai pas l'intention de m'apitoyer sur mon sort. Mais si j’entends encore une fois quelqu'un m'appeler " salope ", je peux t'assurer que je lui met une balle en pleine tête. Et je n'aurais aucun remords.
Mulder- Tu n'aurais pas à le faire, parce que je le ferai avant toi.

Après un moment de silence, Scully prend Mulder dans ses bras et le blottit contre sa poitrine. Elle l'embrasse sur le front et passe sa main sans ses cheveux d'un geste de va et vient. Ils restent dans cette position pendant plusieurs minutes, ne pensant à rien. Quand Scully décide de se relever, Mulder se lève aussitôt et l'aide à se mettre sur ses deux pieds. Puis elle se dirige vers l'escalier.

Mulder- Hey Dana, c'est fini maintenant. C'est vraiment fini.
Scully- (en se retournant) Fox, se sera vraiment fini quand je réussirai à passer une vrai bonne nuit en ne pensant et en ne rêvant plus à rien.

Il la regarde avec sensibilité et la contemple lorsqu'elle se dirige à nouveau vers l'escalier.

Mulder- Où vas-tu ?

Elle ne se retourne même pas.

Scully- Me coucher.

Elle arrive au pied de l'escalier et avant même qu'elle puisse mettre un pied sur la première marche, Mulder la soulève et la prend dans ses bras. Elle échappe sa canne, la laissant tomber sur le sol.

Scully- Mais qu'est-ce tu fais ? (En rigolant)
Mulder- Je vais t'aider à oublier ! (Souriant)

Il la monte jusqu'en haut de l'escalier en continuant de se sourire. Puis il la dépose sur le lit. Une fois assise, Dana le regarde, souriante et faisant légèrement signe de non avec la tête.

Scully- Et maintenant ?

Mulder prend dans le tiroir un pyjama de Scully et lui tend.

Mulder- Tu te changes pendant que je vais chercher très lentement ta canne et ensuite me prendre un bon grand verre d'eau.
Scully- Hoo ! Et après ?
Mulder- Après ? On dort.
Scully- D'accord, va pour cette idée.

Fox se retourne et descend l'escalier. Scully, en continuant de sourire, fait à nouveau signe de non avec la tête et se change. Quant à Mulder, il ramasse la canne au passage, se verse un verre d'eau comme il a dit. Puis le sirote tranquillement en regardant par la fenêtre. Après quoi, il remonte tranquillement. Il remarque que Dana est changé et sort de la chambre de bain en brouettant. Il lui donne sa canne, puis enlève ses vêtements, excepter son caleçon, sans même changer de pièce. Il enfile un t-shirt et un boxer, puis se couche en même temps que Dana. En même temps qu'elle se penche sur le côté pour se coucher, il se place, coller derrière elle pour la blottir contre lui et passe un bras juste en dessous de sa poitrine. Après avoir compris ce qu'il faisait, elle lui sourit et une fois installés, elle lui prend la main qui est vis-à-vis son ventre et ferme les yeux.

Mulder- Bonne nuit Dana.
Scully- Bonne nuit Fox.

Au beau milieu de la nuit, Dana se réveille en sursaut, toute en sueur et lâchant un cri horrible. Ce qui réveille automatiquement Fox. Il la prend aussitôt dans ses bras.

Mulder- Chhhuuut ! Ce n'était qu'un cauchemar, c'est fini. N'aies pas peur. Chhuut, c'est fini maintenant. Je suis là.

Elle le regarde. Il la prend par le visage et essuie, de ses pouces, chaque larme qu'il y a sur ses joues. Puis il la lâche.

Mulder- Ce n'était qu'un très mauvais rêve. Rendors-toi.

Il la recouche sur le dos et lui de côté. Du côté de Dana.

Mulder- Ne t'inquiètes pas je suis là. Je veille sur toi. Dors.

Elle referme les yeux et se rendort très lentement.

La nuit se termine en beauté, ainsi que leur séjour dans ce parc. Malgré les quelques cauchemars de Scully pendant la nuit, ils se sont bien amusés et le temps a passé rapidement. Trop rapidement à leur goût. Il ne leur reste plus qu'une journée à passer.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:32:05

Samedi 7 octobre, 6h32am
17426 Riverside Drive, Park Russian


Mulder se détend tranquillement dans un bon bain chaud et très mousseux, les deux yeux fermés, depuis une bonne dizaine de minutes déjà. Scully entre silencieusement dans la salle de bain, habillée d'une simple robe de chambre bien fermée et s'assoit sur le bord du bain.

Mulder- Salut. (N’ouvrant même pas les yeux)
Scully- Salut.

Elle prend la débarbouillette, qui est posée sur le bord du bain, à côté d'elle. Mulder ouvre les yeux pour la regarder. Elle le soulève doucement et lui frotte le dos avec la débarbouillette.

Scully- Fox, j'ai bien réfléchie et je suis d'accord.
Mulder- D'accord pour quoi ?
Scully- Je veux qu'on le fasse...maintenant. Je sais que tu en a envies et moi aussi.


Mulder se retourne et la dévisage.


Mulder- Il n'en ait pas question. Tu as raison j'en ait très envie, mais tu es encore trop fragile. Je ne veux pas prendre le risque d'aggraver les choses.
Scully- C'est vrai je suis vulnérable et je ne supporte pas ça. Je veux retrouver la force que j'avais avant. J'en ai de besoin.

Mulder la regarde attentivement, ne sachant plus trop quoi faire. Puis il fait un sourire. Scully le regarde ne sachant pas à quoi s'attendre. D'un geste rapide et impromptu, Fox attrape Dana par la taille et la glisse dans le bain, devant lui et l'embrasse.

Mulder- D'accord ! Tu veux oublier, tu vas oublier !

Ils sortent du bain, sans même se sécher, il la prend dans ses bras et la dépose sur le lit. Il s'approche au-dessus, passant sa main sur sa cuisse et la glissant sous la robe de chambre. Elle le regarde et le laisse faire en étant perdue et un peu effrayée. Il lui détache sa robe de chambre et l'ouvre doucement avant de poursuivre ses cajoleries sur tous son corps. Elle le prend dans ses bras, les larmes aux yeux et accueille ses baisers.

Scully- Ça fait tellement mal.
Mulder- Tu m’arrêtes à n'importe quel moment.

Elle ferme les yeux quelques secondes laissant couler des larmes et les rouvres.
Ses mains sont autour du cou de Fox.


Scully- Non. Je veux qu'on aille jusqu'au bout.
Mulder- Tu es certaine ?

Elle hoche de la tête et replace ses bras autour du cou de Mulder. Il l'embrasse à nouveau. Autant la relation s'approfondit que des larmes ruissellent sur le visage de Scully. Après plusieurs instants d'émotions fortes, la tranquillité revient.

Par la suite, ils s'habillent et descendent à la cuisine. Se préparent un petit déjeuner en amoureux et s'installent à la table, un en face de l'autre, pour manger, tranquillement.


Mulder- Ça va aller ?
Scully- Bien sûr ! C'était douloureux émotionnellement, mais je suis contente qu'on ait été jusqu'au bout.
Mulder- Tant mieux.

Mulder s'étire de l'autre bout de la table de la petite table à deux et embrasse amoureusement Scully avant de reprendre sa place.

Mulder- Bon ! Il faudrait peut-être manger avant que ça refroidisse.

Il commence à manger, tandis que Scully le regarde avec un léger sourire. Puis elle fait de même.

Après le déjeuner, ils font un peu de rangement et par la suite, leur valises. Non loin de 2h30pm, ils embarquent dans la voiture et reprennent la route en direction de Washington.


Dimanche 8 octobre, 8h14am
Église Saint-John-Alexandra, Virginie


Après avoir assister à la messe, Scully rend une petite visite au prêtre qu'elle connaît depuis son enfance, dans son bureau.

Scully- Bonjour Père McCue.
Père McCue- Bonjour ! Entres, entres !
Scully s'introduit dans le bureau en souriant au prêtre et lui serre la main.
Père McCue- Ça faisait longtemps que je ne t'avais pas vu assister à la messe.
Scully- Oui, depuis cette histoire avec les Nympélines. Vous vous souvenez, je vous avais dit que j'avais vu un être dans une lueur.

Il s'assoit et lui indique une chaise devant son bureau pour qu'elle s'y asseye.

Père McCue- Oui.

Elle s'assoit à son tour.

Scully- Et bien, j'ai vu un autre être dans la même lueur, mais un peu différent que le précédent et... il m'a parlé.
Père McCue- À quoi il ressemblait ?
Scully- Il était tout vêtu de blanc et il avait de grandes ailes blanches. C'était un être magnifique et il souriait. Il m'a dit : " Tu es guéri maintenant. Tu auras ce que tu désires le plus.". Puis il est disparut.

Le prêtre se lève de son fauteuil et prend la même livre d'images que la première fois, dans sa bibliothèque. Il cherche une image qui conviendrait à la description de Scully. En même temps que le prêtre trouve et tend le livre à Scully, Mulder, qui passait devant la porte, s'arrête et regarde plus attentivement si c'est Scully avant de se diriger vers eux.

Mulder- Je me doutais que j'allais te trouver ici.

Puis il regarde le prêtre.

Mulder- Bonjour.
Père McCue- Bonjour monsieur, vous êtes ?
Mulder- Ho, je suis l'agent Fox Mulder.
Père McCue- C'est donc vous sont partenaire.
Mulder- C'est ça. Alors vous avez trouver c'est quoi ce qu'elle a vu ?
Père McCue- Justement il y a ceci qui pourrait correspondre.

Scully prend le livre que le Père lui tend et regarde l'image.

Père McCue- Est-ce que ça ressemblait à ça ?
Scully- Oui c'est exactement ça.

Mulder regarde l'image par-dessus l'épaule de Scully.

Mulder- Tu as vu ça !? Est-ce que c'est une sorte d'ange ?
Père McCue- Exactement. Il s'agit d'un ange de la guérison. Il soulage les maux que l'homme ne peut guérir. Son apparition a toujours été un bon présage. Par contre, ses apparitions sont très rares. Tu dis qu'il t’aurait parlé ?
Scully- Oui, que j'étais guéri et que j'aurais ce que je désire le plus.
Père McCue- C'est très surprenant.
Mulder- Qu'est-ce que ç peut signifier ? De quoi a-t-il bien pu te guérir ? Étais-tu malade ?
Scully- Non. Je ne vois pas ce que ça peut-être.
Père McCue- Gardes en tête qu'il va t'arriver quelque chose de bien.
Scully- Bon, je vous remercie.
Père McCue- J'espère te revoir la semaine prochaine.
Scully- J'essaierai.
Mulder- Au revoir.

Scully & Mulder quittent l'église et se dirigent chacun vers sa voiture. Le stationnement est pratiquement vide et leurs voitures ne sont pas très loin l'une de l'autre.

Mulder- Alors, c'est quoi ce que tu désires le plus au monde ?
Scully- C'est idiot, mais je n'en ai aucune idée.
Mulder- ... Qu'est-ce que tu comptes faire aujourd'hui ?
Scully- Rien pour le moment. Qu'est-ce que tu me proposes ?
Mulder- Tu n'as qu'à me suivre.

Fox ouvre sa portière et Scully continue de lui parler par-dessus le capot de sa voiture.

Scully- Tu ne m'amène pas voir un match de je ne sais quoi, j'espère ?
Mulder- Voyons, il n'y a aucun match aujourd'hui. Tu ne me fais pas confiance ?

Mulder embarque dans sa voiture et en embarquant dans la sienne, Scully se dit à voix basse : " Oui, c'est que je ne sais jamais à quoi m'attendre avec toi. " Puis engagent la route, se suivant l'un derrière l'autre. Pour ensuite passer une charmante journée...

Le temps passe, de nouvelles enquêtes et affaires s'enchaînent. Puis chacun va dormir chez l'un et chez l'autre ou encore séparément. Pour la première fois, ils passent vraiment Noël et le Jour de l'An ensemble, autant avec la famille de Scully qu'avec la mère de Mulder. Les gens de leur entourage sont de plus en plus au courant qu'il existe une relation entre eux et parfois font savoir leurs réactions. Puis Scully va de mieux en mieux, jusqu'à ce jour...
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:34:17

Mardi 20 septembre, 9h11am
Commission d'enquête Professionnelle


La directrice générale parle déjà depuis un long moment au sujet de leur dernière enquête en expliquant ce qui cloche. Quand soudain, Dana se lève de sa chaise et l'interrompt. Elle a le teint pâle et l'air vraiment malade.

Scully- Excusez-moi madame, mais je dois sortir immédiatement. Je ne vais vraiment pas très bien.

La directrice la regarde surprise, puis regarde les autres dirigeants pour obtenir une réponse du regard. Elle observe à nouveau Scully, qui est sur le point de s'évanouir et hoche la tête en signe de positivité.


Scully- Je vous remercie.

Dana prend sa mallette et sort d'un pas presser. Mulder la regarde faire, inquiet.

Mulder- Il faut l'excuser, ce n'est pas son genre. Mais elle n'est pas dans son assiette depuis une semaine.
Directrice-
À part ça, tout va bien ?
Mulder- Très bien, oui.
Directrice- Pas de problème de couple ? (Sur un ton un peu moqueur)
Mulder- Non tout va comme sur des roulettes.

Puis elle poursuit son petit " speach " pendant encore une ou deux minutes avant de laisser sortir Mulder.

Aussitôt sorti, Fox regarde à droite, à gauche, sur les bancs et se dirige ensuite vers les toilettes pour dame. Il attend un peu devant la porte et y entre tranquillement. Il commence à regarder en dessous de portes, pour vérifier s'il y a quelqu'un. Dana sort tout à coup de la dernière, en ayant un papier de toilette devant la bouche. Le regard de Scully reste figé, ainsi que le reste de son corps pendant une fraction de seconde, en voyant Mulder dans les toilettes pour femmes. Elle se dirige ensuite aux lavabos, en jetant à la poubelle le papier de toilette utiliser pour s'essuyer la bouche. Elle se lave les mains et se regarde dans le miroir. Elle a les yeux bouffit et le teint des plus blanc.


Scully- J'ai une de ces mines.
Mulder- Ça va mieux ?

Elle ferme le robinet, tire deux papiers, s'essuie les mains et les jette. Ensuite elle se retourne et rejoint Mulder.

Scully- J'ai une migraine qui ne me lâche pas une seconde et un de ces maux de cœurs.
En sortant, une entre au même moment et s'attarde sur Mulder qui lui fait un grand sourire.

Mulder- Scully ça fait une semaine que tu es comme ça. Prends donc ta journée.
Scully- Non non. Ça va aller, je t'assure.
Mulder- D'accord, mais fais-moi plaisir. Vas voir ton médecin.
Scully- D'accord. Demain après le travail.

Mercredi 21 septembre, 8h17pm
Appartement de Mulder


Toc ! Toc ! Toc ! Toc !

Mulder- Oui, j'arrive !

Toc ! Toc ! Toc ! Toc !

Mulder- Oui ! Oui !

Mulder ouvre la porte. Scully toute mouillée, entre avec confusion, la tête baissée.
Scully- Je n'y comprends rien ! (Plus à elle-même)

Mulder referme la porte et amène une serviette à Scully pour qu'elle puisse s'essuyer. Ce qu'elle fait d'ailleurs.

Mulder- Est-ce que ça va ?
Scully- Mieux que jamais ! (Très contente)
Mulder- Qu'est-ce qui t'amène par un temps pareil ? Tu es aller voir le médecin ?
Scully- Justement je sors de là. Mulder je n'y comprends rien. C'est... C'est impossible !
Mulder- Mais expliques-toi !

Elle regarde Fox droit dans les yeux et lui sourit.


Scully- Mulder,... je suis enceinte.
Mulder- Wôôôw ! (Il sourit) C'est, c'est génial...et assez inattendu. (Reprenant un air sérieux) Mais je croyais que tu ne pouvais plus avoir d'enfants depuis...

Scully lui coupe la parole.

Scully- C'est pour ça que c'est impossible. Mais on a fait le test trois fois et il a été positif à chaque fois. Je n'y comprends rien, mais je suis tellement heureuse !

Mulder- Scully l'ange !
Scully- Quoi ?
Mulder- Souvient toi l'an passé. Tu as dis avoir vu un ange. C'est ça qu'il t'aurait guéri.
Scully- C'est impossible. Mulder c'est de la fiction.
Mulder- Mais tu es bien et réellement enceinte, non ?
Scully- Oui...

Elle ne sait plus quoi penser et quoi faire. Mulder reprend la serviette et la dépose sur la table. Il prend les mains de Dana et lui parle doucement.

Mulder- Scully c'est une excellente nouvelle. Il ne faut pas gâcher le moment.
Scully- Alors tu prends bien ça ?
Mulder- Je suis des plus heureux Dana.

Elle le regarde, l'esprit tranquille.

Mulder- Tu m'as dis un jour que nous nous roulons et roulons en voiture pendant que d'autres ont une belle vie tranquille avec leur famille. Tu m'as demandé si je n'étais pas tenté d'arrêter la voiture et vivre une vie normale. Depuis que je te connais, tu n'as cessé de rendre ma vie plus censée. Encore ce soir, je suis comblé. Tu me rends normal. Dana, je n'ai pas besoin d'arrêter la voiture, j'ai juste à te demander d'embarquer.
Scully ferme les yeux pendant une seconde et égaye son visage d'un sourire.

Scully- Viens là.

Elle l'embrasse tendrement et longuement d'un baiser des plus romantique.

Mulder- Mais tu es geler en plus d'être mouiller de la tête au pied. Viens t'asseoir et enlève ces vêtements trempés. Je vais aller te chercher une couverture et une chemise.
Mulder l'entraîne jusque devant son divan, lui déboutonne sa redingote et lui enlève.

Mulder- Heu, tu n'as qu'à faire le reste et je vais aller chercher...

Il ne fini pas sa phrase. Scully hoche de la tête et soulève un sourcil en continuant de sourire. Mulder part et prend une longue chemise chaude dans sa garde-robe et une grande couverture de laine. Au retour de Fox, Scully a enlevé tous ses vêtements, gardant uniquement ses sous-vêtements. Il lui tend la chemise, qu'elle enfile aussitôt et il l'abrille dans la couverture, puis l'assis sur le divan. Ensuite il ramasse ses vêtements et les accroches dans la salle de bain pour qu'ils sèchent et revient auprès de Dana.

Mulder- Tu veux peut-être un café, quelque chose ?
Scully- Non, je ne veux rien. Merci.

Il s'assoit à côté d'elle, la blottit contre lui pour mieux la réchauffer et il réfléchit un instant.


Mulder- Et tes nausées, ça va ou ?
Scully- Non. Mes haut-le-cœur sont passés. Tout va bien. Calmes-toi.
Mulder- Bien, tant mieux. Cette nuit tu restes ici. Il n'est pas question que tu ressortes dehors par un temps pareil. Je te garde auprès de moi.
Scully- D'accord, ça me va.

Puis ils passent la soirée en discutant d'un peu de tout, mais surtout de l'heureux événement. Ils regardent un peu la télévision et s'occupent...

Le lendemain, ils mettent Skinner au courant pour régler la question du congé de maternité et peut-être celle de paternité, ainsi que pour l'implication de Scully dans les prochaines enquêtes. Contrairement à leurs attentes, Walter prend bien la nouvelle et s'empresse de les féliciter. Quelques jours à peine après la fameuse nouvelle, Mulder décide de s'installer chez Scully, pour pouvoir mieux prendre soin d'elle. Chose qu'elle ne refuse pas et accepte avec grande joie.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:37:06

Vendredi 14 octobre, 7h17pm
Appartement de Scully " & Mulder "


Ce soir, Mulder est resté au bureau pour terminer une affaire et Scully était rentré seule. Elle s'est fait couler un bain et maintenant elle y relaxe depuis un bon vingt minutes, entre le sommeil et le réveil. Soudain la sonnerie de son cellulaire, qui est resté après son pantalon à la porter de sa main, la réveille comme il le faut. Elle tend le bras, l'attrape et répond.

Scully- Scully.
Mulder- Salut, c'est moi.
Scully- Hey salut ! Crois-tu être capable de ne pas rentrer trop tard ?
Mulder- J'en sais rien, surtout que je crois avoir laisser des documents à l'appartement.
Scully- Ils doivent être sur la table du salon. Tu veux que je te l'ai apporte ?
Mulder- Non. Je voulais juste prendre de tes nouvelles.
Scully- Mais je n'ai qu'à venir te les porter.

Elle vient pour se lever.

Mulder-
Non, non. Restes-là, ça m'a l'air bon.

La voix vient juste de derrière elle. Dana se retourne aussitôt, pour enfin voir Fox. Elle baisse son cellulaire. Mulder se rapproche d'elle en continuant de parler dans le sien.

Scully- Tu as pu t'en revenir.

Il ferme son cellulaire. Prend celui de Scully et avec le sien, il les dépose un peu plus loin de la baignoire. Puis il se met à genou à côté d'elle.

Mulder- Comme on est vendredi soir...


Il lui donne un rapide baiser.


Mulder- Je me suis dis qu'un bon souper à la chandelle, en amoureux...

Il l'embrasse rapidement à nouveau.


Mulder- Qui se terminerais dans un lit douillet...

Il l'embrasse pour la troisième fois, rapidement.


Mulder- Serait de mise. Alors qu'est-ce que tu en dis ?

Scully- Hmmm ! C'est assez alléchant. Pourquoi pas ?!

Mulder l'embrasse pour la dernière fois, plus longuement. Par la suite, il se relève et avant de traverser le cadre de porte, il se retourne,

Mulder- Fini de relaxer et moi, je vais préparer le repas.
Scully- Et bien ! Tu es tout un romantique quant tu t'y mets.
Mulder- Oh non ! Je ne fais que ce que je crois normal de faire dans un couple.

Samedi 15 octobre, 7h01am

Après une charmante nuit, bien occupée. Scully continue de dormir paisiblement, sur le dos. La couverture remonter par-dessus sa poitrine et passant sous ses bras. Mulder, qui est déjà levé et qui a enfilé un caleçon et un jeans, s'assit sur le bord du lit et passe son bras par-dessus Dana. Il se penche et l'embrasse tendrement et copieusement. Ce qui, évidemment, réveille en douceur Scully. Elle entrouvre les yeux et le regarde affectueusement. Il lui passe la main sur le côté du visage.

Scully- J'adore me faire réveiller comme ça.
Mulder- Alors je le ferai plus souvent ... Tu es bien réveillée ? Parce que pour entendre ce que j'ai à te dire, il faut que tu le sois.

Elle se redresse pour s'adosser contre les oreillers et le mur, en retenant la couverture. Mulder enlève son bras le temps qu'elle se place et il le redépose par-dessus elle.

Scully- Ça y est, je le suis. Qu'est-ce que tu veux me dire ?

Elle écoute attentivement avec un léger sourire.

Mulder- La première fois qu'on s'est rencontré, je t'ai trouvé magnifique et surprenante. Tu ne cesses de me surprendre d'ailleurs. Je t'aime depuis un bon bout de temps maintenant et mon amour pour toi ne cesse de s'accroître. Je t'aime vraiment à chaque instant. Je t'aime autant le matin quand tu es toute ébouriffée, comme en ce moment que lorsque tu t'es bien arrangée. Je t'aime peu importe ce que tu portes, que ce soit en pyjama, normal ou en robe de soirée, pour moi, tu es toujours magnifique. Je t'aime quand on s'astine à propos de nos théories ou quoi que ce soit, j'adore discuter avec toi et t'écouter parler. Dana, je t'aime quand tu es triste, vulnérable ou malade. Bien que je préfère que tu ne le sois pas. J'aime quand on se prend dans nos bras pour se consoler ou juste parce qu'on en a envie. Je t'aime quand tu ris et quand on fait l'amour. Certaines personnes quand ils font l'amour, pensent à quelqu'un d'autre. Mais moi je n'ai pas besoin de faire ça, je suis bien avec toi. Je t'aime quand tu as peur, quand tu es heureuse. Je t'aime quand tu es nerveuse ou quand tu es dans tous tes états. Je t'aime quand tu donnes tes opinions et que tu tiens ton bout. Dana j'aime vraiment chaque moment passé avec toi. Dana tu es aussi belle qu'intelligente. J'aime même ton frère Bill. J'aime absolument tout chez toi, ça se résume à ça. Avant de te connaître, jamais j'aurais penser un jour vouloir vivre une relation stable. Je préférais le célibat, ma petite vie et mon train-train quotidien. Mais tu m'as changé et j'aime l'effet que tu as sur moi. Aujourd'hui je veux arrêter la fameuse voiture, y descendre et avoir ce que tu appelles une vie normale. Je suis rendu à un point dans ma vie où il faut que je pense à un avenir sérieux. Et je ne veux pas que tu penses que je fais ça uniquement pour l'enfant que tu portes en toi, notre enfant. Mais, parce qu'en réalité je veux bâtir une famille et parce que je t'aime comme un dingue. Je ne vois pas mon avenir sans toi Dana.
Il sort une petite boite de sa poche et la tient entre ses doigts en la faisant tourner dans tous les sens.
Mulder- Je veux te rendre heureuse comme tu me rends heureux. Être au près de toi à chaque matins et chaque instants, chaque occasions heureux comme tristes.

Il cesse de tourner la boite et la tend à Scully. Dana la prend en ne sachant pas trop quelle expression avoir. Elle l'ouvre doucement et admire la magnifique bague, délicate munie de trois petits diamants blancs alignés.

Scully- Fox, elle est magnifique.
Mulder- Elle n'est pas autant que toi ... Dana est-ce que tu veux m'épouser ?

Elle regarde la bague et regarde Mulder, souriante.


Scully- Bien sûre que je le veux. Fox je t'aime tellement.

Il reprend le boîtier, enlève la bague et le lui met au doigt. Puis ils s'embrassent amoureusement d'un baiser interminable.

Les mois passent, Scully grossit de plus en plus et Mulder devient plus intentionné et protecteur. Il est très présent tout au long de la grossesse de sa bien-aimée, aimant poser la tête et toucher son ventre. Ils magasinent entre-temps pour une demeure familiale. Finalement, ils trouvent la maison de leur rêve : charmante, spacieuse, à proximité de tout, mais dans un coin tranquille et agréable à la fois et munit d'une piscine creusée. Ils y aménagent dès que possible et il ne prend pas longtemps pour que Mulder s'installe un panier de basket au-dessus de l'entrée de garage. Il a bien entendu gardé son divan. Tout au long de leur emménagement, Mulder empêche constamment Scully de trop travailler, pour qu'elle ne se fatigue pas trop. Ce qui la tanne un peu.
L'enfant vient au monde le 6 mai et est de sexe masculin. Ils le nomment Andrew Scully-Mulder : ne sachant pas trop quel nom de famille choisir. À peine sorti du ventre de sa mère, Mulder enseigne déjà à son fils quelques règles de base de certains sports. Skinner devient le parrain de Andrew. Mulder & Scully se marient le 13 juillet de la même année et partent en voyage de noce en République Dominicaine pendant deux semaines. Ils laissent leur fils à sa grand-mère paternelle. Deux ans plus tard, Dana accouche d'un second et dernier enfant
Le 5 août, ils la nomment Mary Jann Scully-Mulder. Ils continuent, évidemment d'avoir des enquêtes de tous les genres, en étant, malgré tout très présent pour leurs enfants.
...
Fin


Je laisse le soin aux admin courageuses de faire la mise en page ... perso j'abandonne j'ai plus de temps j'ai déjà passé trop de temps sur le net pour ce soir Wink
becs
Revenir en haut Aller en bas
docmagoo
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:43:56

Bah...... voilà!!!!! y a cas demandé et Magic Timmy vous sort ça de son chapeau T'assure trop
@+
Revenir en haut Aller en bas
loulou



Masculin Nombre de messages : 7046
Age : 37
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:46:15

Ou là....lol j'ai essayé de mettre en page un de tes derniers posts et j'ai aps eu le courage...c'est trop long!!!

Mais merci de l'avoir posté!!! :oauis: :oauis:

mais bon hein c'est quand meme visible sans mise en page?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 22:57:05

atta j'ai déjà fait une pseudo mise en page ... c'est limite si javais pas tout de taper au km alors je me suis amusée à sauter des lignes et tout Wink

enfin contente que ca vous plaise Razz
j'aime me faire messager de lecture comme ca Wink

becs
Revenir en haut Aller en bas
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 23:02:10

cette nuit je la lis et je coontinue ta mise en page Timmy si tu veux! En tout cas merci beaucoup de nous l'avoir postée et d'avoir pris le temps de faire un début de mise en page, j'ai hâte de la relire!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 23:06:32

ouééé merkiiii !!!

bon j'ai du mal avec Dana-Fox ...
mais j'aime cette fics ... et vive le shiiiiiiip !!!!
Revenir en haut Aller en bas
loulou



Masculin Nombre de messages : 7046
Age : 37
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Slut - Luna   Mer 25 Oct - 23:08:42

Non mais t'inquiete pas j'ai deja fait un bon je vasi continuez un peu et polly prendra la suite!

Et ben merchi :D

edit: j'ai un peu edité mais là j'ai une big crampe de la mortttttttt don cben heu je verrai ca plus tard alors^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Slut - Luna   Jeu 26 Oct - 0:43:39

hihi, oki, je m'occupe de ça tout ç l'heure, j'ai encore 3 ou 4 fics à lire avant! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
Clem
Invité



MessageSujet: Re: Slut - Luna   Jeu 26 Oct - 0:59:08

OMG affraid
Le mot qui me vient à l'esprit c'est...intense ! Cette fic est intense, c'est le moins que l'on puisse dire...
J'en peux plus, elle est super longue mais je voulais la finir, faut compter plus d'une heure pour tout lire !
Ca me fait bizarre de les voir s'appeler dana et fox aussi mais on s'y habitue !
Ah oui aussi, j'aime assez les expressions et mots québéquois dedans, "brouettant" lol!

Merci de l'avoir postée !!! Razz
Revenir en haut Aller en bas
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Slut - Luna   Jeu 26 Oct - 5:40:15

mouarff, ouais ça en regorge, avec "débarbouillette" et toutes les fautes d'accord/conjugaison/orthographe... lol Nan mais c'est vrai, les québécois, enfin, les canadiens en général, ont toujours eu du mal avec ça! lol

Bonj'ai complété la mise en page, c'est qui qui se trouvera en cours de civilisation dans moins de 3h20??? c'est bibiiii!!! lol! c'est qui qui va s'endormir en cours??? c'est bibiiiii!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
trust_no1

avatar

Féminin Nombre de messages : 2085
Age : 28
Localisation : Canada, Qc
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Slut - Luna   Jeu 26 Oct - 5:55:07

hi hi hi !!! C'est vrai !!! je suis québecoise et je repère même plus les expressions tellement que c'est une habitude parcontre maintenant que tu le dis... et puis je te l'accorde volontier... on parle peut-être la même langue... mais les expressions sont très différente ! au moins on se comprend c'est le principal. ET OUI JE SAIS on fait aussi beaucoup de fautes d'orthographe (et j'en passe) Embarassed ... MAIS cela fait notre charme :D ... et ca n'empêche pas non plus nos fic dêtre excellente Cool :D BREF super fanfic !!!

PS: si vous avez des sites ou l'on peut trouver des fanfics en francais... j'aimerais bien avoir vos suggestions !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Slut - Luna   Jeu 26 Oct - 13:11:44

ah oui nan, j'ai dit pour les fautes, mais ça n'empêche pas que les fics québécoises sont aussi intéressantes que les autres hein!! C'est juste que parfois, ça me rebute de lire une fic comme celle-ci, où il y a 15 fautes par phrase!! lol Une fois j'ai eu la mauvaise idée de me proposer comme beta-lectrice pour une canadienne et j'ai compris ma douleur quand j'ai vu que je mettais 1h à corriger entièrement une page! lol Je ne dis pas que je ne fais jamais de fautes, c'est clair que j'en fais pas mal (surtout que j'ai la flemme de me relire! Laughing ) mais il y a quand même des limites au supportable je trouve, c'est dommage de dénaturer une histoire par un récit bourré de fautes. Embarassed

Je prépare un post avec les adresses de sites français contenant des fanfics françaises si tu veux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
trust_no1

avatar

Féminin Nombre de messages : 2085
Age : 28
Localisation : Canada, Qc
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Slut - Luna   Jeu 26 Oct - 18:40:27

ha oui ! ca serait bien ! enfin a mon avis Laughing et ca serait super gentil :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Slut - Luna   

Revenir en haut Aller en bas
 
Slut - Luna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [VISUAL KEI] Secilia Luna ☽
» Sherifa Luna revient sur sa grossesse
» Fiche de Luna Redbird [En cours de modification]
» Sheryfa Luna
» La Luna Loca

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gillian Community :: Arts :: -
Sauter vers: