Gillian Community


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sol lucet omnibus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
RedCheek
Invité



MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Dim 8 Oct - 22:01:19

Je poste en vitesse, mon daddy m'attend mais je ne voulais pas vous laissez sans suite jusqu'à 'je ne sais quand' étant donné que je serai en France ce week-end.

Part 7

]Plus ils avançaient et plus la tête de Scully se faisait douloureuse, des picotements parcourant son crâne et s’insinuant dans les moindres parcelles. Elle baissa la tête et machinalement, massa ses tempes pensant que cela suffirait à faire cesser le mal.
La route était remplie de nids-de-poule et de crevasses en tout genre, elle ne pouvait s’empêcher d’imaginer qu’elle était co-pilote dans une course de voiture en montagne.
Mulder n’avait pas l’air accablé par la torture qui l’envahissait elle, il était plutôt partager entre la route et les indications que lui donnait le GPS.

« Mulder, ma tête me martèle. J’ai l’impression que mon cœur s’est déplacé devenant l’emprise de mon cerveau. Les moindres veines que je possède sont secouées par des spasmes… » Comme aucune compassion venait de son partenaire, elle ajouta : « Pour être plus clair, arrête-toi ! Je veux que l’on trouve un hôtel pour y passer la nuit. »
Mulder jeta un coup d’œil furtif à sa partenaire avant de regarder de nouveau la route.
« Mulder… Cette route est sinueuse et je ne vois rien qui ressemble à un manoir dans les environs pour la simple et bonne raison que c’est vide ici. Alors sortons du chemin et arrêtons-nous pour la nuit ou tu feras ton enquête seul. »
Il ralentit pour observer le paysage qui les entouraient car entre le chemin qu’il ne pouvait perdre du regard et cette voix qui lui indiquait leur voie, il n’avait pas pris la peine de s’inspirer du lieu et qui plus est, de voir ce qui n’allait pas chez Scully.
La piste sur laquelle ils s’étaient engagés il y a quelques heures déjà, était dénudée d’habitations et de vie. Seuls des arbres et des buissons venaient contredire le terme de désert parce que c’est cette impression qui assaillit Mulder.
Ils étaient au milieu de nulle part et Scully avait raison, rien ne laissait présager l’apparition du manoir dans les instants à venir.


-----
Après avoir joué à pile ou face pour savoir quelle voie il fallait prendre lors d’un croisement sans panneau, Mulder et Scully trouvèrent un hôtel à l’apparence luxueuse.
En rejoignant Scully pour ouvrir la portière, il lui dit
« Peut-être que la route que nous avons pris durant des heures était le début de la propriété du manoir... Les habitats ont l’air d’être à des années lumières les uns des autres. »
Une fois descendue, il referma la porte et ils se dirigèrent vers le coffre où se trouvaient leurs bagages. Mulder ne put cacher sa trépidation quant à savoir dans quoi ils s’engageaient, une phrase pourtant innocente l’annonçait : « Tu as vu cet hôtel, il est comme tombé du ciel, il n’y a rien aux alentours. »
« Mulder, on débute un dossier non classé, rien ne m’étonne. Mais ne t’attends à ce que je remette la trouvaille de cet hôtel esseulé sur quelque chose d’extraterrestre. »
Elle prit son sac et attendit que Mulder fasse de même. Le premier geste de Mulder fut de poser sa main libre dans le bas du dos de Scully puis ils se dirigèrent à l’accueil.

« Bonsoir, je suis l’agent Fox Mulder, je souhaiterai une chambre pour deux pour cette nuit. »
Scully le regarda d’un œil suspicieux, elle voulu compléter leur présentation au gérant cependant, son partenaire lui fit signe de se taire.
Une fois le responsable parti à l’arrière pour prendre note du numéro de compte et vérifier l’identité de l’agent, Mulder rapprocha son visage de Scully et il chuchota :

« Laissons croire que l’agent Mulder est accompagné d’une délicate et charmante femme plutôt que de sa charmante partenaire au travail avec qui le règlement l’interdit de partager une relation autre que celle concernant notre devoir. »
Involontairement, il laissa quelques secondes s’écouler suite à son regard qui s’était immobilisé face à cette bouche si désirable.
«…Au moins, on sera sûr de ne pas trouver notre préavis en rentrant demain soir. »
« Tu n’étais pas obligé de demander un lit deux places, deux chambres auraient fait l’affaire. »
« Parce qu’après toutes ces nuits, tu aurai su en passer ne fus ce qu’une sans ton homme ? »
« Mulder, où as-tu vu un homme ? »
Scully fit mine de regarder par-dessus l’épaule de Mulder.
« Très drôle agent Scully. »
Scully fit un léger sourire tandis qu’un groom arriva pour prendre leurs bagages.
« Suivez-moi, monsieur et madame Mulder, je vais vous conduire à votre chambre. »
Le gérant rendit les documents à Mulder : « Bonne soirée messieurs dames. »
Scully agrippa avec douceur le poignet de Mulder pour mieux y glisser sa main dans la sienne. Leurs doigts se caressèrent avant de se serrer tel un enchevêtrement.
Mulder afficha un sourire béat comme une évidence de ce bonheur qui le comblait depuis quelque temps, cette attitude permit à Scully de se relaxer laissant s’évader son pressentiment constant vis-à-vis de l’enquête.


Dernière édition par le Sam 14 Oct - 23:44:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Dim 8 Oct - 22:18:19

geuuuu ... pffff alalala ... Lol !
Euh nhan mais rho mais je veuxs savoir mince a la fin ! C'est quoi tout ce mystère ?? Ils sont ou? ils cherchent quoi? ils vont faire quoi dans cet hotel ? ben koi ? question util au bon déroulement de l'enquête !!
viiiite j'adore j'adhère ! oui bonn je suis aps très difficile je le sais mais qd mm !
Vive le shiiiiiiiiiiiip
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Lun 9 Oct - 0:26:13

comment que je suis fru de ne pas avoir pris le temps de te lire plus tot Exclamation
cette fic est un véritable cadeau ... je suis fan de ton style, ta facon de melet passé et presetn et fluide, on passe de l'un a l'autre sans se demander ce qu'il se passe si on a loupé un wagon en route ... c'est un véritable régaaaaaaaaaaaaale

en plus cette affaire./ histoire est a coupé le souffle, merveilleusement ficelée, je me demande où tu nous emmenes mais compte sur moi pour te suivre les yeux fermés et essayer de te lire plus régulierement, je t'ai trouvé, je ne te lache plus !!!

la suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite stp
Revenir en haut Aller en bas
Dine

avatar

Féminin Nombre de messages : 1598
Age : 30
Localisation : L'Ouest
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Lun 9 Oct - 0:32:13

AAAAAAAaaaaaaaaaaaaa mais t'es Ouffff de ns laisser comme ça ???? Rolling Eyes
Pfffff j'affirme que tu es également une sadique ... sisi ...

Je Veux la suiiiiteee ... c'est pas juste de ns laisser comme ça Sad
Surtout que ça s'annonce prometteur après tongue Ouioui une sadique je le redis Laughing

En tt cas j'adore tjr autant ! Cette Fic est un vrai petit bijoux I love you
On sait tjr pas ce qui s'est passé, mais cet hôtel est louche Suspect donc ça m'intrigue et me fais peur tt ça ! lol !!!!

La Fin de cette partie est un vrai délice ... humour et shipp

Reviiiens ns Vite bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karine

avatar

Féminin Nombre de messages : 466
Age : 27
Localisation : Concarneau
Date d'inscription : 15/04/2006

MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Lun 9 Oct - 22:44:57

C'est trop mignon comment Mulder prend la chambre Suspect ouais jtouve que c'est mignon de faire comme si Scully n'était pas un agent Rolling Eyes

Je suis toujours aussi amoureuse quand Mulder mets sa main dans le bas du dos de Scully. I love you

J'aime beaucoup ton style, et cette partie, c'est ma préféré I love you

Hotel très suspect Exclamation donc je crois qu'on veut tous savoir Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Mar 10 Oct - 11:04:48

pfouah pfouah pfouah, c'est qui qui a eu le plaisir de lire 3 parties d'un coup d'un seul?? lol c'est bibi!! lol
et ben dis-donc, au moins toi tu sais comment nous faire passer des larmes à un sourire béat, limite niais en 5 minutes!!! lol

les parties où ils sont à l'hôpital sont d'une descriiption magistrale, tu nous mènes en bateau avec une facilité déconcertante, chaque fois je me dis c'est la miss Scully, bah non, c'est môman Scully! lol mais c'est attendrissant de la voir souffrir pour son future beau fils (lol, nan, je pars pas vite en besogne! lol)

puis la dernière partie, se concentrant davantage sur notre petit couple est un vrai délice d'affection et de "titillement" lol je veux dire, le coup du "où tu vois un homme" j'étais pétée en deux, trop bien trouvée, j'imagine trop grave la scène en deux secondes c'est hallucinant quand même !!!
rhalala, et puis le fait qu'ils soient ensemble avant ce tragique évènement ne va que renforcer la douleur ressentie non seulement par Scully mais également par tes lecteurs désespérés.

Bref, bravo à toi et vivement la suite!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
RedCheek
Invité



MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Dim 15 Oct - 2:12:59

Je suis ravie de tous ces commentaires et des nouveaux adeptes !
Ca me plait de lire vos reviews afin de savoir ce qui vous booste et ce qui vous travaille les méninges et puis les compliments qui me font rougir d'office. J'admets que je sais pas toujours où je mets les pieds, je fais au fil des idées en espèrant ne pas m'emmêler.

Didine, la sadique officiellement déclarée, est de retour... Une petite descente aux enfers, ça vous branche ?

Je voulais vous dire, je vous admire. A votre place, mon mystère me tuerait !
Sur ce voilà, la suite... Courte certe mais sa jumelle arrivera demain (heu aujourd'hui quoi) alors...



Part 8

Blottie dans ses bras musclés, témoignage d’un physique qu’il s’obligeait à entretenir, Scully se sentit apaisée et épanouie. Un ronronnement envahissait la chambre d’hôtel, Mulder la tête posée sur celle de sa partenaire, avait passé la rive pour entrer au royaume de Morphée.
Scully ne se sentit pas offusquée qu’il s’endorme rapidement, pour elle, c’était la preuve d’une satisfaction mutuelle…
Après des années à s’être voilé la vérité, leur amour avait éclos. Caché encore aux yeux de tous, ils pouvaient le vivre pleinement une fois l’intimité possible. C’était leur univers, la raison qui faisait tourner leur monde.


------

Elle se réveilla à même le sol. Un sol froid tout comme l’atmosphère de la pièce.
Elle avait peine à ouvrir les yeux comme dans un rêve où la personne endormie tente d’ouvrir les paupières. Instinctivement, elle porta sa main droite à son front et fit des mouvements circulaires du bout des doigts afin de dissiper la douleur. Cette même douleur qui l’avait ravagée récemment alors qu’ils étaient en route.
Elle posa ses deux mains à terre. Il était rugueux et humide.
Prise de panique, elle se força à ouvrir les yeux. Quelques battements rapides de cils et elle parvint en définitive à garder les yeux ouverts.
La terreur la submergea, ce qu’elle vit l’anéantit.
Elle se trouvait désormais dans une cave éclairée par un faible néon qui ne cessait de clignoter engendrant un bruit incessant.
Elle se leva mais le plafond du sous-sol ne la devançait environ que d’une dizaine de centimètres. Elle parcourut l’endroit du regard en quête d’une issue néanmoins, la pièce était occultée de tous signes extérieurs ; pas même une porte ne lui apparue, ce qui lui coupa le souffle.
Elle se laissa choir à terre et poussa des hurlements qui réclamaient de l’aide.
Où était-elle, elle l’ignorait. Comment s’était-elle retrouvée là, elle n’en savait rien. Que s’était-il passé, sa mémoire ne lui prodigua aucun souvenir.
La souffrance se mit à poindre si fortement lui martelant le crâne que son seul refuge fut l’évanouissement.
Elle n’avait pu se faire entendre et n’avait pu supporter la douleur plus longtemps…
Revenir en haut Aller en bas
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Dim 15 Oct - 2:26:03

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
l'arnaque !!!!
wowowoowowo mais ééééé !!
ben c'est sourt !!
rho mais ce premier paragraphe me retourne !! le deusieme ausis mais mon coté Shipp prend le dessu sur celui du sadisme !! alors raplique ici de suite !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Dine

avatar

Féminin Nombre de messages : 1598
Age : 30
Localisation : L'Ouest
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Dim 15 Oct - 2:48:38

AAaaaaaaaaa mais J'HALLUCINE affraid affraid affraid
Mais mais mais mais c'est pas possible, tu veux m'achever ou quoi ??????
C'est quoi cette arnaque ??????? affraid

Voilà c tt ce que t'aura

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RedCheek
Invité



MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Dim 15 Oct - 20:08:23

Voici la suite, je poste que deux morceaux bien que j'ai entamé la suite mais disons que ça me paraît mieux point de vue coupure et puis comme je suis en retard, que j'ai pas fait mon packtage pour repartir sur Bruxelles, je saurai pas finir avant que je parte. Mille excuses.


Part 9


Elle n’avait pu déduire depuis combien de temps elle était dans cette cache. Elle s’était remise de son évanouissement par elle-même. Personne n’était venu la voir et elle n’eu que des lacunes quant à savoir ce qu’elle faisait là.
Son mal de tête avait disparu à son réveil si bien qu’elle eu la force de se redresser et de se maintenir sur ses deux jambes. A peine fut-elle debout que le néon, seul éclairage valable, l’abandonna lui aussi. Elle s’immobilisa plusieurs secondes afin que sa vue s’accommode à la noirceur de la cave puis s’accroupit pour tâter le sol à la recherche d’un objet qui pourrait lui être utile.
Elle eu beau faire le tour de cet endroit sinistre, elle ne trouva rien. Aucune pièce d’identité et aucune lampe de poche. Elle n’avait rien avec elle et ne portait sur elle que son pantalon de tailleur brun foncé et un chemisier blanc ; pas même des chaussures ne venaient protéger ses pieds d’une eau envahissante.
Elle s’assit sur ce qui lui sembla être un vieux matelas. Elle recroquevilla ses genoux contre son abdomen et posa son visage sur ceux-ci. Elle se mit à grelotter, la fraîcheur de la pièce prenait le dessus sur elle.
Une peine virulente se fit ressentir au niveau de son cou, se fut si inopiné qu’elle ne pu vociférer. Dans ce silence pourtant, un cri résonna tel un supplice infligé à un homme. Cette détresse mourra à peine quelques instants après.
Malgré sa douleur personnelle, elle tendit l’oreille et se concentra sur le moindre bruit externe.
Soudain, une douleur la prit au ventre comme si elle venait de recevoir une lame de couteau que l’on retire tout doucement, seulement personne à part elle n’était dans ce lieu. Elle ne pu retenir un gémissement suivi d’un cri strident tellement cette sensation fut intense.
Sa voix fut couverte par celle d’une autre personne, ailleurs.
Elle ne savait plus si c’est elle qui avait commencé à hurler ou si cette voix avait coupé court au mutisme au même moment où elle avait reçu le choc.
Plus aucune pensée logique ou rationnelle ne pu l’aider. Elle n’avait qu’une seule idée en tête à présent, c’était de joindre l’homme qu’elle aimait et qu’il lui vienne en aide. Qu’elle retrouve la sûreté que lui seul savait lui donner.
Ses envies furent interrompues par un nouvel acte de violence, cette fois, le coup lui secoua le bas du dos au point de la faire cambrer et que sa respiration se stoppe sous l’influence de la souffrance. Elle eu l’impression que l’on venait de la fustiger. Les larmes ravagèrent son visage, elles étaient le seul moyen d’extérioriser le déchirement qu’elle venait d’éprouver.
En écho, elle entendit à nouveau ce cri perçant le silence de la cache… Elle le reconnu. Il était cet homme hurlant de douleur en même temps qu’elle encaissait des coups venus de nulle part.
L’effroi la gagna, elle ne put étouffer son appel :
« Mulder ! »

-----

Une lumière insistante pénétra dans le local aveuglant Dana en un instant.
« Qui êtes-vous ? », se prononça-t-elle ne voyant pas son interlocuteur.
Elle n’eu pas de réponse. Au lieu de ça, elle entendit un bruit sur le sol.
On venait de lui déposer une ration de pain et un bol d’eau.

« Répondez-moi, qui êtes-vous ?! »
Comme seule réplique, elle entendit de nouveau le silence. La solitude était son seul compagnon dans cette cave.
Une fois ses yeux soulagés de cette lumière, Dana voulu se lever mais elle n’en avait guère la force. Son corps redorait de courbatures l’empêchant de tenter le moindre petit mouvement.
Elle se résolu à rester assise la faim au ventre et l’angoisse rythmant ses secondes.
N’ayant rien pour la distraire, elle se mit à réfléchir à ce qui se passait. Pourquoi, lui apportait-on à manger si son seul traitement était les sévices ? Elle se remit à trembler craignant pour sa vie. Si ils la maintenaient en vie, ce n’était que pour mieux faire durer l’agonie. Une fois encore, ses pensées se tournèrent vers Mulder. Etait-ce bien lui qu’elle avait entendu hurler de toute son âme ?
La crainte persistant, elle pleura pour évacuer le stress. Elle craignait que cette cache dont l’issue était introuvable serait sa dernière demeure. Que sa mort soit faite de brutalité et de souffrances. Elle s’était imaginée un avenir prometteur au côté de Mulder mais ce futur était entrain de se consumer et de prendre une tout autre tournure au fur et à mesure des heures.
Ne tenant plus sous les lancements de douleur qu’elle percevait, elle ferma les yeux et s’assoupit. Son seul soin serait le sommeil. Sous ses paupières closes, une larme s’échappa dévalant sa joue pour se glisser dans son cou.


Dernière édition par le Dim 22 Oct - 19:57:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Dim 15 Oct - 21:25:39

affraid affraid affraid affraid alors moi la je boude affraid affraid affraid
comment oses-tu couper la comme ca ? c'est affreux !!! mais qu'est-ce qui se passe ?
tu nous mets le début d'une scene romantique et tout et vlam mange toi ca !!!!

c'est trop bon !
vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
RedCheek
Invité



MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Dim 22 Oct - 20:04:27

Suite, j'espère qu'elle vous satisfera bien que tout ne soit pas encore dit.


Part 10

Scully passa sa main sur son visage amaigri. Ses yeux étaient ouverts cependant son regard semblait ne s’accrocher à rien de réel, c’était comme si il était présent avec elle sans en être conscient.
Le voir là, si distant et à la fois si proche d’elle, lui brisa le cœur. Elle ne savait que trop bien ce qui lui était arrivé. Elle en avait tous les dégâts psychiques, il en avait toutes les preuves physiques. Elle s’en voulait d’avoir pensé qu’il n’aurait pas survécu aux sévices mais au fond d’elle, un instant, elle aurait préféré son départ plutôt qu’il subisse à jamais cette souffrance qui leur avait été infligée. C’était de la pure compassion vis-à-vis de l’être qu’elle aimait.
Elle se dit que si Mulder retrouvait la parole, peut-être avouerait-il que c’est son choix : qu’il puisse mourir au lieu de vivre ça comme on vit en compagnie de démons qui vous pourchassent à toute heure du jour et de la nuit. Pourtant, bien qu’elle pourrait comprendre ce choix, Scully chassa cette idée de sa tête. Elle l’aimait, justement, et l’égoïsme d’un amour si nouveau et si profond reprit le dessus sur elle.
Elle avait une furieuse envie de lui parler et de pouvoir communiquer rien que par les yeux comme ils le faisaient autrefois mais il était enseveli sous des souvenirs qu’aucun cauchemar ne pourrait illustrer.
Elle posa sa main droite sur son torse afin de le sentir se soulever à mesure des respirations constantes ainsi que pour y sentir les battements de son cœur sous ce coffre immense.
Du revers de sa main libre, elle essuya quelques gouttelettes que ses cils balayaient à mesure qu’elles arrivaient…


La porte s’ouvrit derrière elle, Margaret pénétra dans la chambre et alla se mettre de l’autre côté du lit prenant la main de Mulder dans la sienne.
Mulder était entouré des deux femmes qui le maintenaient en vie. L’une pour être la mère qu’il n’avait jamais eue ; et l’autre pour être la femme qu’il n’espérait plus.

« Est-ce que tu lui as parlé ? », Dana secoua négativement la tête.
« Fais-le, il nous entend et peut-être réagira-t-il au son de ta voix. » Les larmes de Scully se montrèrent plus envahissantes, ce fut une réaction à laquelle Maggie ne s’attendit pas.
« Et si dorénavant, ma voix ne serait qu’horreur pour lui, lui rappelant tous ces moments où il a été torturé sans relâche ? Et si ma voix, lui faisait remarquer ma présence dans ce lieu insolite où je n’ai rien pu faire pour l’aider ? Continuera-t-il à me voir comme le seul être qui pourrait encore le sauver dans de pareilles situations, comme une personne digne de confiance ? Jamais plus ses cicatrices ne se referont… J’ai l’impression que c’est moi le bourreau dans cette histoire. Jamais je ne lui suis venue en aide. Il a souffert à cause de mon impuissance. »
Mme Scully lâcha la main de Mulder et fit le tour du lit pour rejoindre sa fille qu’elle plaqua contre son ventre afin de la calmer face à cette rage dont elle venait d’être la proie. Elle lui caressa les cheveux tandis qu’elle sanglotait à vive voix contre elle. Tous ses remords sortant de la bouche de sa fille l'avaient subjuguée.
« Et qui te dit que c’est ce qu’il pense ? Qui te dit qu’il ne se sent pas coupable de son côté pour ce qui t’est arrivé alors qu’aucun de vous n’est fautif ? »
Sans s’échapper de l’étreinte de sa maman, Dana se remit à parler : « Maman, comment peux-tu en être si sûre ? Je te mens, j’ai encore tant de choses à te raconter. Comment peux-tu envisager de me faire confiance alors que je te cache tout concernant cette affaire ? Je ne suis pas si pure que j’en ai l’air. Je me sens si sale. Je n’ai subis aucun abus physique pourtant je me sens comme tel. J’ai failli à mon devoir de co-équipière. J’ai fui l’endroit sans même me soucier de lui. Je n’ai pensé qu’à moi. Je ne suis même pas retournée voir si je pouvais encore le mettre en sûreté en attendant les secours. »
Margaret fit un pas en arrière pour se séparer de sa fille et s’agenouilla devant elle. Elle lui prit le visage entre ses deux mains et de ses pouces caressa ses joues mouillées.
« Cesse de te juger, Dana. Dans l’état où l’on t’a retrouvé et dans l’état où lui, on l’a découvert ; je peux te dire que jamais tu n’aurais su vous sauvez la vie à tous les deux. Ne cherche pas à porter sur tes épaules une faute commise par d’autres. Tu savais que tu pouvais partir car tu savais que Mr Skinner ne vous abandonnerait pas. Tu savais qu’il vous chercherait en dépit de tout et malgré les espoirs qui s’évanouissaient petit à petit. Il tient à vous deux autant que je tiens à Fox et à toi, ma chérie. Alors je veux que tu arrêtes de te tenir comme responsable. Ton mental n’avait plus la force d’agir comme tu l’as fait auparavant lors de d’autres enquêtes. Je n’ai connaissance probablement que d’une infime partie de ce que vous avez vécu mais je sais sur quoi je peux me reposer et je sais, Dana, que tu remuerai ciel et terre pour sauver Fox. »
Maggie prit la main gauche de sa fille dans la sienne et la souleva vers Dana pour lui montrer ces deux bagues qu’elle portait au doigt.
Après de nombreuses larmes qui le ternissaient, un sourire vint illuminer et redonner toute sa clarté au visage de Scully.

« Je vais vous laissez et t’attendre dehors, n’aie pas peur Dana, laisse parler ton cœur. »
Margaret se redressa et embrassa Mulder sur la joue avant de quitter la pièce. Elle avait le sentiment que Fox n'attendait que Dana pour se dévoiler...
Revenir en haut Aller en bas
joune

avatar

Féminin Nombre de messages : 151
Age : 27
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Dim 22 Oct - 22:09:25

trop bien !!! veux la suiteuhhh ! viteuh ! je meurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dine

avatar

Féminin Nombre de messages : 1598
Age : 30
Localisation : L'Ouest
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Lun 23 Oct - 0:06:46



Pfffiiiiooouu que dire ... I love you
Chaque Partie est lourde de sentiments Tu ns retranscris avec exactitude les sentiments, c'est incroyablement bien écrit ! On est triste pr eux, on comprend pas tout mais ça va venir hein lol
En tt cas Moi J'aime ! Je trouve que c'est une histoire très intéressante, je ss vraiment à fond dedans, en clair Je Suis Fan :D

Maintenant Je veux un Mulder Réveillé , Je veux un Couple Réunis, Je veux à Nouveau du Bonheur, Je veux d'autres Shipp ...
Je veux Comprendre ce qui leur ai Arrivé Suspect

J'espère que tu m'escuseras d'avoir oublié ta review avant Embarassed

Viiiteeeuuhhh La Suiiite bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Lun 23 Oct - 0:15:28

on dit aps JE VEUX mais ...












J'EXIGE !!!!!!!!!!!!!!
bref je fais un copier coller de Dine!!!
j'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Mer 1 Nov - 15:35:54

bon j'arrive pour semer ma graine (façon de parler hein)
l'est où la suite ???







































J'exiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiige la suite (j'ai bien retenu la leçon hein lullu Wink)
viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite ca devient encore plus interessant je sens ...
je veuuuuuuuuuuuuuuuuux viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite
Revenir en haut Aller en bas
trust_no1

avatar

Féminin Nombre de messages : 2085
Age : 28
Localisation : Canada, Qc
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Mer 1 Nov - 19:12:28

HAAAAA Shocked affraid affraid affraid !!!!! MOI AUSSI ALORS J'EXIGE UNE SUITE !!! VITE VITE VITE !!! LE PLUS TÔT SERA LE MIEUX POUR MA STABILITÉ MENTALE lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary

avatar

Féminin Nombre de messages : 906
Age : 32
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Mer 1 Nov - 22:59:48

Je m'y met aussi, j'veux la suite stp bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
docmagoo
Invité



MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Jeu 2 Nov - 0:25:12

Je vais en rajouter une couche......LA SUITE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

@+ pour la suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite


Bisous la miss
Revenir en haut Aller en bas
RedCheek
Invité



MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Sam 11 Nov - 3:27:23

Ouaiiis, une suite ! J'aurai bien continué de recopier sur word mais j'ai l'impression que mes yeux vont sortir de leurs orbites si je ne les ferme pas rapidement alors le reste sera pour plus tard !
Les comments sont les bienvenus et ça coûte pas plus cher



Part 11



A peine les dernières paroles de sa maman dissipées dans son esprit, Dana se leva de son siège et s’avança vers la fenêtre.
La terre continuait de tourner alors que celui qui lui permettait de faire tourner son monde n’était plus semblable qu’à une peluche dont on attend du réconfort alors qu’elle est incapable d’en donner.
Dehors, quelques étages plus bas, des personnes marchaient dans la rue parlant de la vie qui va et qui vient ; elles souriaient profitant d’une joie inattendue dans des instants passant à vive allure. Des chants d’oiseaux animaient l’extérieur tout comme des cris d’enfants jouant dans le parc voisin.
Ces moments, Dana voulait les vivre à nouveau mais sans en être spectatrice, elle voulait en être actrice. Néanmoins, en l’absence de son Mulder, cela lui était inimaginable et inaccessible.
Souriant à ceux qui lui avaient permis de se distraire quelques secondes, elle reprit place auprès de son partenaire prenant sa main imposante entre les siennes. Elle la caressa du bout des doigts tout en cherchant un point stable sur lequel son regard pourrait se poser…
Elle mit sa main sur sa joue et avec douceur, tourna son visage vers elle. Même si il fuyait, elle pourrait, de cette façon, être certaine qu’il l’entendait.

« Mulder…je ne sais par où commencer. »
Elle prit une immense inspiration qui fit trembler ses membres.
« Peut-être devrais-je t’avouer les choses qui ne percent que difficilement à travers mes yeux ; peut-être attends-tu de moi que je mette mon cœur à nu et que je dévoile ce que je n’ose révéler habituellement mais ça m’est pénible.
Ce qui nous est arrivé m’a fait réfléchir à notre situation ou plutôt à notre relation.
Depuis que je travaille à tes côtés, nous sommes comme les pions d’un jeu dont nous n’avons pas le contrôle. Je sais que nos moindres faits et gestes sont épiés jusqu’à dans notre intimité. Ils savent tout de nous et nous n’avons pas d’autre choix que de vivre avec cette idée.
Pourtant, jamais je ne me suis imaginée qu’on pourrait tant nous faire souffrir… On s’est servi de la hardiesse qui règne entre nous pour mettre à mal tout ce que nous faisons et pour nous briser au point de s’en prendre à notre dignité.
J’ai peur que le fait que nous soyons ensemble maintenant, nous détruise. J’ai toujours cherché à te protéger du mieux que je peux et je continuerai à m’y atteler. Si notre amour te met en danger, je suis prête à le sacrifier… »
Le regard de Mulder se plongea dans celui de Scully au moment même où elle avait prononcé ce dernier mot. Il cherchait à y déceler la sincérité de ce discours.
Elle eu la certitude dès lors qu’elle avait toute l’attention requise. Cependant, cet égard ne la perturba pas dans ses paroles, elle se devait de poursuivre.
Dans ses yeux se mêlaient deux couleurs comme pour marquer la tristesse et l’amertume face à la conviction et la détermination.

« Je suis désolée si je prend cette décision sans même t’avoir consulté mais je refuse absolument que l’on se sert de l’un de nous deux pour attaquer l’autre. Je ne veux pas être celle que tu aurais peur d’aimer car tu craindrais d’en subir les conséquences. Tu dois vivre libre et le rester, je ne peux t’infliger à nouveau des coups involontaires.
Je m’en vais. »
Les larmes emplirent ses yeux obstruant sa vue telles des vitres dont la pluie rend leur transparence opaque.
Sur le visage de Mulder, on pouvait y voir transparaître des traits confus.

« Je t’aime », lui glissa-t-elle.
Elle se pencha vers lui et déposa un baiser sur ses lèvres. Elles ne répondirent pas.
Elle se défit du cocon dans lequel elle les avait mis pour se confier et abandonna la chambre.
Seul, fixant la porte qu’elle venait de franchir, il se laissa pleurer... Ce fut son seul échappatoire à ses cris qu'il ne savait plus émettre.
Elle ne le laissa pas seulement seul entre ces quatre murs, elle déserta aussi son cœur occupé par elle depuis de nombreuses années.


-----
Margaret ne demanda rien lorsqu’elle vit sa fille apparaître en pleurs.
Incapable de se maîtriser, Dana lui avait donné les clés de voiture pour retourner.
Rentrée, son premier réflexe fut de tout éclairer toutefois elle osa s’enfermer dans ce qui fut auparavant sa chambre d’enfant.
Du salon, Maggie put percevoir de longs sanglots, ceux qu’on ne peut dominer ; même à la mort de son mari et de Melissa, elle n’avait entendu sa fille pleurer de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
trust_no1

avatar

Féminin Nombre de messages : 2085
Age : 28
Localisation : Canada, Qc
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Sam 11 Nov - 4:04:41

j'adore ta fic :D , je sens que la suite risque d'être assé émouvante... encore plus qu'elle ne l'est maintenant !!! ... mais même a cela .... tu nous coupes l'herbe de sous les pieds Shocked !!!! alors même si ca risque d'être dramatique....

suite... suite.... SUITE !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky_Amy

avatar

Féminin Nombre de messages : 339
Age : 29
Localisation : dans les bras de mon homme...
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Sam 11 Nov - 15:26:13

nooooonnnn

elle peut pas l'abandonner !!!!



dis moi que c'est juste un mauvais passage et qu'elle va changer d'avis !!!!
sitiplé !!!!!


P.S.: La Suiiiiite !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://commentgagnerdeuros.ifrance.com
Dine

avatar

Féminin Nombre de messages : 1598
Age : 30
Localisation : L'Ouest
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Dim 12 Nov - 0:56:53

AAAaaaaa affraid affraid affraid
Cette Partie est ... TRISTE Sad
Pfffiiiiiooouuuu moi je veux pas qu'elle parte ... nan mais c'est pas juste là Sad
Elle ne peut pas le quitter maintenant ... Fais la reveniiirrr pleaseeeeeee !

En tt cas c'est tjr aussi bien écrit, et je ss tjr autant Fan de cette histoire même si ma boîte de mouchoirs ne me suffit plus

J'atttends La Suite avec une Immence Impatiente alors grouilllle bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary

avatar

Féminin Nombre de messages : 906
Age : 32
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Dim 12 Nov - 13:16:03

C'est trop triste, elle peut pas partir comme çà.
Scully revient stppppp

En tout cas je suis fan, vivement la suite bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RedCheek
Invité



MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   Dim 26 Nov - 2:05:52

Je viens réactualiser un peu ce sujet !
Désolée du retard mais en même temps, j'ai eu un petit coup de 'démotivation'. Un peu l'impression d'écrire pour moi-même (même si ça me plaît) et par acquis de conscience afin de ne pas laisser une fic' en suspend jusqu'à la fin de mes jours. Et puis, je ne suis là que 2 jours en semaine.


Part 12


Sans cesse, ses nuits étaient baignées de ces mêmes cauchemars qu’elle souhaitait tant n’attribuer qu’au sommeil. Mais elle se réveillait toujours de la même manière, assise dans son lit à mettre plusieurs secondes à réaliser qu’elle était en sécurité.
L’imaginaire avait rejoint la réalité. Le réel avait cessé de se discerner de son opposé depuis longtemps déjà.
Jusque là, elle avait su faire preuve de rationalité et démontrer par ses connaissances les limites du possible ou de l’impossible.
Seulement en un instant, une nuit, un jour ; tout avait basculé. Elle s’était elle-même vue prise au piège d’un sadisme déconcertant. D’un pouvoir échappant à toute logique.
Elle connaissait très bien la chute de leur mésaventure, elle avait conscience que nulle justice ne pourrait être appliquée. Seuls les mots et les blessures seraient témoins au procès. Le banc des accusés serait vide.
D’un pas mal assuré, elle se leva et enfila son jeans sans même prendre la peine de retirer la blouse de son pyjama en soie. Elle attrapa ses chaussures et descendit les escaliers sur la pointe des pieds.
Furtivement, elle gribouilla, au dos d’une enveloppe trouvée là, quelques mots que sa main tremblante empêchait de rendre lisibles et déposa celle-ci sur la table.
Elle agrippa son sac à main, enfila ses escarpins et sortit.
Sans un bruit, elle s’était levée. En silence, elle était partie.


-----

« Allô ? »
Vu l’heure inhabituelle à laquelle il l’appelait, il eu du mal à reconnaître cette voix qui lui était devenue familière au grès des épreuves.
« Excusez-moi. Est-ce que Dana est près de vous ? Je tente désespérément de la joindre depuis plusieurs heures mais en vain. Elle ne répond pas sur son portable. »
« Laissez-moi quelques secondes, je vais la réveiller. »
Margaret se leva titubant involontairement tellement le sommeil avait fait d’elle sa proie. Elle mit son peignoir par-dessus ses épaules et se dirigea dans le couloir. Elle n’eut pas besoin d’allumer, la clarté de la lune avait pénétrée dans le couloir éclairant de mille feux l’allée sombre qui menait à la chambre de sa fille.
Un frisson la parcourut. Elle s’arrêta un léger laps de temps. Elle n’était pas certaine que cette image soit de bon augure.
Malgré elle, elle continua sa marche et ouvrit la porte. Elle se trouva face au néant. Elle se risqua à crier le prénom ‘Dana’ mais il n’y eu aucune réponse en écho. Elle se dirigea à l’étage en bas et sur la table, un mot dans toute sa grandeur : la lune rendait l’ombre du papier immense sur le sol. Elle eu l’impression que celui-ci la narguait.
Elle s’en approcha et le prit dans la main.

« Maman,
Beaucoup trop de choses me hantent, je ne suis pas tranquille avec moi-même.
J’ai besoin à la fois de recul et d’action.
Je t’aime.

A bientôt.»

Grâce à l’écriture, elle pu facilement déduire l’état dans lequel se trouvait sa fille étant donné la difficulté encourue pour déchiffrer ces quelques mots...
Elle se mit alors à prier silencieusement espérant que là où elle ne pourrait plus suivre son enfant, quelqu’un prendrait le relais.
Maggie grimpa rapidement les marches de l’escalier pour reprendre le combiné qu’elle avait laissé dans sa chambre.

« Elle est partie. Je doute qu’elle revienne vite. Est-ce Fox ? »
La question n’était pas cohérente en soi, cependant il avait compris sa signification.
« Oui. Plus rien ne va. J’ai peur que si le mental ne suit plus, le corps abandonne à son tour. »
« Je serai là dans 15 minutes. »

-----

Ne voulant pas déranger davantage un homme dont les jours et les nuits se succédaient sans se différencier, elle n’entra pas dans la chambre. Elle l’observa brièvement grâce à la lucarne.
D’un regard tentateur et incontestable, elle appuya ses paroles :
« Ils ne pourront pas s’en sortir seuls. Je ne sais pas si vous êtes d'accord pour me suivre et je ne tiens pas à faire justice moi-même, mais je ne supporte plus cette vue. Ma fille s’autodétruit tandis que Fox se laisse mourir.
Si je ne voulais rien savoir, c’est parce que j’avais peur que la vérité me heurte et mette en doute toutes les valeurs que j’avais jusqu’ici. A présent, peut m’importe. Je ne tiens pas à regarder et laisser faire. On peut faire mieux que ça. Nous avons encore le pouvoir d’agir.
Fox n’a pas recouvert l’usage de la parole et Dana n’est pas prête à dévoiler l’horreur vécue.
Seulement on doit savoir, il faut qu’on sache comment s’y prendre pour les aider.
J’ai bien peur que Dana ait pris une décision qu’elle n’aurait pas dû. »
Elle posa ses mains sur les avant-bras de cet homme qui voyaient ces deux partenaires comme ses propres enfants.
« Je vous suis. Je vais tenter dès maintenant de récolter le maximum d’informations possibles. Je vais tâcher d’obtenir des clichés du corps mutilé de Mulder ainsi que les vêtements qu'ils portaient quand on les a découvert. Je vais relire attentivement les quelques déclarations qu’a faites l’agent Scully lorsqu’elle a été mise en observation.
Quant à vous, restez présente et si vous avez des nouvelles de Dana… bien, tenez-moi au courant. »
Sa carrure imposante et dure ne l’empêcha pas de montrer une part de faiblesse et de gratitude.
« Merci. »
« A plus tard, Mr Skinner. Allez en paix. Je vais rester auprès de Fox. »

-----

« Mulder…tais-toi, je t’en supplie…»
Elle aimait Mulder et sa voix avait toujours été d’un grand réconfort pour elle mais l’entendre crier de la sorte était un supplice abominable. Elle aurait souhaité qu’il se taise car même en obstruant l’orifice de ses oreilles, le son perçait. Rarement elle avait entendu un homme hurler pareillement.
C’est comme ci Mulder devenait son démon, qu’il l’empêchait de vivre.
A chaque douleur vertigineuse qu’elle ressentait, elle entendait sa voix venant de loin.

« Tais-toi… »
Elle ne cessait de répéter ces mots encore et encore. Elle était accroupie dans un coin de la pièce, les mains sur ses oreilles fermant les yeux pour se couper de cet enfer.
Son cœur et sa raison étaient en froid. L’un voulait que plus aucun bruit ne lui parvienne et l’autre avait justement besoin d’en entendre.
Seulement si tout se taisait brusquement, c’était que la mort était parvenue à son but récompensant, au passage, de nombreuses personnes avec cette disparition.
Néanmoins, elle, elle n'était pas comme ces personnes : elle l’aimait.

« Bats-toi, Mulder ! Je t’en supplie ! Je ne suis pas loin, je ferai tout pour te sortir de là ! »
Elle puisa dans ses dernières ressources pour élever le ton afin que celui-ci traverse les murs de béton.

-----

A l’horizon, le soleil commençait à faire son apparition amenant avec lui des cris d’animaux ainsi que des chants d’oiseaux.
Elle arrêta le moteur au beau milieu d’une route vide de toute habitation. Elle ne cherchait pas à s’éloigner de tout, seule une fine distance lui suffisait.
Ses propres paroles dites quelques heures auparavant venaient déjà la hanter. Elle eu l’impression que des doigts venaient se pointer sur elle pour lui prouver combien elle avait tort.
Elle secoua nerveusement la tête, son visage était ravagé par un remord envahissant...
D’un coup de main, elle desserra le frein et partit en trombe...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sol lucet omnibus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sol lucet omnibus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sol lucet omnibus
» EMISSION SPECIALE : SE LIBERER DE L'ALCOOL
» Vends Jojo Omnibus japonais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gillian Community :: Arts :: -
Sauter vers: