Gillian Community


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Emilie Simon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Emilie Simon   Mer 24 Mai - 15:15:18

Ce qui est bien avec les concert à la Coopé de Clermont-Ferrand, c'est qu'il y a toujours un aspect négatif de la chose...

LES PHOTOS SONT INTERDITES !


pour moi et pour vous, vous ne verrez pas ce que j'ai vu de mes yeux vus pendant cette soirée. C'est bien dommage, mais bon il faut accepter les règles. Oué je sais, c'est pas facile, surtout celle-ci, mais j'ai même pas fraudé !

A trop avoir la trouille d'arriver à la bourre, on arrive généralement en avance. Le tout étant de ne pas arriver les premiers (ce que nous n'avons pas fait ). Nous avons donc attendu patiemment que les portes s'ouvrent. Et là bien sûr, fouille au corps... Nan, j'rigole ! Ils vérifient juste si on n'a ni appareil photos, ni objet contondant (c'est bien la première fois que j'utilise ce mot mwa).

Ca y est ! On est dedans ! Petite halte par la case pipi-room (ce cher Guillaume connais TOUS les pipi-rooms à force ...), puis détour pas la Petite Coopé pour prendre un coup à boire. Je me suis saoulée au Pago mangue :dronk: ! Nous avons donc fini par entrer dans la salle de spectacle contraints et forcés (nan mé je raconte portnawak là... J'ai pas fait mon hystéro, c'est tout) et on s'asseoit dans les gradins. Quitte à aller voir un concert dans une petite salle, autant être assis derrière l'ingé' son. Comme d'hab', le concert commence à la bourre (quelle est conne cette phrase... j'devrais même pas la mettre !) Il y a une petite musique d'ambiance pour nous adoucir, et éviter qu'on investisse la scène comme les zombis du clip Hard Rock Hallellujah dans les couloirs du bahut (Lordi... vous savez, le dernière crise cardiaque de Drucker...).

Enfin (faut pas exagérer non plus !), la première partie commence. Le groupe s'appelle Cocoon. J'avais déjà vu le mec chanter dans un bar de Clermont. Pour l'occasion, le groupe est au complet, c'est à dire pas moins de... 2 personnes. Le mec joue de la guitare alors que la fille est au piano. C'est un groupe dont la musique est plutôt intimiste, calme et en anglais. Ils ont bien construit leur setlist qui nous a mené jusqu'à une dernière chanson, nommée Chupa Chups, interprétée au yukulélé. Une chanson entrainante comme il faut et conclue par un lancé de sucettes dans le public.


Après une pause un peu trop longue selon ma propre appréciation (impatience, quand tu nous tiens...), les musiciens d'Emilie Simon s'installent. Il y a un guitariste, un violoncelliste, un percitionniste et un pour tout ce qui concerne les effets électroniques. Il avait une look assez étrange, mais qui lui allait à merveille. il portait une sorte de grand manteau et un chapeau sur ces cheveux longs. Ils commencent une intro qui ne laisse encore pas deviner quel sera le premier morceau. Puis Elle finit par entrer sur scène. Ce petit brin de femme avec les cheveux sur le dos. Elle portait une robe à bretelles, courte, noire, à lacets, avec des bas noirs opaques.... Si j'osais, je serais habillée comme ça...

Elle empoigne le micro, on comprend alors quelle sera la première chanson : Dame De lotus . Sans mentir, j'étais déjà à fond dedans. Emilie s'amuse avec le violoncelliste. Une ambiance bon enfant règne sur la scène. Elle prend ensuite une guitare pour interpréter Fleur De Saison. Et là, rien à voir avec la version album... Les guitares donnent un aspect résolument plus rock à la chanson. J'en ai encore des frissons en y repensant.
Ensuite, je ne me souviens plus de l'ordre des chansons, ni vraiment des titres parce que je ne connais pas encore assez son répertoire. J'ai cependant beaucoup apprécié ce moment.

A noter par contre la prestation des musiciens... Ils ont tous excellé dans leur domaine. En fait, j'ai pas grand chose à dire à propos du guitariste, parce que c'est un instrument "conventionnel" (une guitare électrique est conventionnelle, tout le monde en convient...), mais les solos qu'il a fait n'en étaient pourtant pas inintéressants, loin de là.
Le percitionniste... il y a beaucoup à dire de lui. il a utilisé des instrument que je ne connaissais malheureusement pas tous. Entre autres, il y avait une bassine d'eau (si si, j'vous jure). Si vous écoutez attentivement le début de Swimming, il y a des bruits d'eau. Il a aussi joué avec un "bong" bouddhiste (à défaut d'avoir le vrai nom...), une plaque métalique cannelée, la caisse de raisonnance ou les cordes du piano à queue... Ca dénote un travail de recherche certainement hallucinant de sa part.
Le violoncelliste. Le première fois que j'ai vu quelqu'un jouer de cet instrument, c'était une copine de collège et pour être franche, elle ne jouait pas très bien. Lui, il joue merveilleusement bien. Les notes glissaient sous ses doigts. Sweet Blossom, une chanson que j'aime beaucoup, était un vrai plaisir à écouter. Voilà quoi. Tout ça pour dire que je me suis enfin réconciliée avec le violoncelle !
L'homme au chapeau. En fait, je ne sais pas si ces as de l'informatique portent un nom particulier... Tous ces instruments m'ont interpellés... Des samples qui sortaient de partout, mais toujours à bon escient. L'inventaire de son matériel est difficile à faire, vu que je n'y connais rien en instruments de musique assistés pas ordi, à part un écran tactile, 2 ordi (et voui, rien que ça), une espèce de cadre pour moduler les fréquences, une guitare qui ne devait pas cracher du son de gratte...

Emilie Simon maintenant. Au bras, elle arborait un modulateur de voix, utilisée notamment dans Never Fall In Love, ou Rose Hybride De Thé par exemple. Je l'ai déjà dit, mais elle joue de la guitare électrique. Pour My Old Friend, elle était assise à un piano à queue. C'est dommage, elle était presque dos à nous, mais ça devait être certainement plus pratique pour elle et pour le percutionniste.
Il me semble qu'elle a chanté la quasi intégralité de l'album Végétal, Ice Girl de la BO de La Marche De l'Empereur, Desert et Graine d'Etoiles de son album éponyme. D'ailleurs, un Graine d'Etoiles rien qu'avec une guitare électrique pendant le rappel, un régal pour mes oreilles.
Après ce rappel, ils ont quitté la scène. Bien des applaudissements et encouragements plus tard, Emilie est revenue, seule. Elle s'est assise au piano et a commencé à jouer. Puis les paroles :

"Come, as you are, as you were
As I want you to be
As a friend, as a friend, as an old enemy."


Nirvanaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!!

rha quelle fin magistrale elle nous a fait. J'en avais la chair de poule. Une interprétation étonnante, loin de Nirvana, mais vraiment bien.
Elle nous a salué de sa petite voix fluette, puis s'est retirée.

J'en ai encore des étoiles dans la tête, des notes dans les oreilles et des souvenirs pour longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
 
Emilie Simon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gillian Community :: Le jardin d'hiver :: -
Sauter vers: