Gillian Community


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
¤JeNy¤

avatar

Féminin Nombre de messages : 5272
Age : 29
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Sam 15 Avr - 20:32:15

Oh là là... cette enquête... mais cette enquête ! Tu maîtrises trop bien cet art, tout est tellement bien ficelé, rien n'est dû au hasard... Je suis passionée par l'histoire, je la trouve excellente, et ajoutée à tes mots... T'as un vrai don, je te le dirai jamais assez ! Je veux en savoir plus, dépêche toi de poster tongue


JeN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://attrapez-mOi.skyblog.com
El0die
Invité



MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Dim 16 Avr - 0:44:56

ha mon dieu mais c'est trop bien
ma moitié trop fiere de toi !!!!!!!!!
je veu la suite !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Maria

avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Dim 16 Avr - 13:40:53

Je vais faire sortir cette fic et la lire ce soir dans mon grand lit froid tongue

En effet, j'ai malheureusement du laisser tomber à partir d'un moment parce que, sans mentir, je n'arrive pas à tenir sans pouvoir lire tes suites illico presto Smile Je suis tellement dedans que j'en suis hyper frustrée quand je dois m'arrêter de lire parce que la suite n'est pas disponible.

Je suis réellement fan de toi et de ton talent. Je suis honnorée de te connaître.

Merci pour tout ce que tu fais et ce que tu es Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Dim 16 Avr - 13:45:35

heeey! ca donne une tournure tt à fait interessant cette opposition entre doggett et scully!! franchement c'est génial! ms qd même cette judith l'est pas calire ms bon!! trop hâte de savoir!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
Sid

avatar

Nombre de messages : 265
Age : 28
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Dim 16 Avr - 17:09:34

Woouu j'ai tt lu d'un coup et.................trop bien! :D
J'adore!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monicaetchandler.skyblog.com
Spooky
Invité



MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Dim 16 Avr - 23:12:12

Alors euh... Ahum... Je crois avoir loupé 1 ou 2 parties car j'ai pas tout compris à un moment... Mais bon ce genre de fic ça se relit donc c'est pas un problème... Et c'est ce que je vais faire je crois car je suis un peu HS donc s'enfiler une fic comme ça dans cet état je sais pas ^'^
Donc bon "une fic de plus"... bizaremment le style ne s'éssoufle pas... Est ce le talent? Rolling Eyes
Et t'es la seule sur ce forum (désolé les autres lol) de sortir de l'ordinaire, de créer TON univers, de faire une "vraie" enquête... Quitte à jeter leur relation au chiotte (et j'aime ça mdr), ce que tu fais subir à Scully est jouissif (uheps)
Et par pitié laisse Mulder où il est hein? je te fais confiance hihi...

J'attends vraiment le jour où tu t'attaqueras à une fic/fantastique (bah oui c'est ce que je préfère, je lis très peu sinon... zavez pas remarqué? xD), ou bien notre collaboration qui se fera peu être... Enfin un truc fantastique quoi, ou je sais pas avec les connaissances que tu as peu donner quelque chose... de... de... encore plus grandiose (mais c'est mon avis ^^')

PS: Ah oui ce style... So sublim que je dis toujours! Razz
Revenir en haut Aller en bas
ChtitCat

avatar

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Dim 16 Avr - 23:42:03

Bon chui un peu à la bourre !
Pauvre Scully !! Elle s'en prend de tout les côtés !! Et même pas les bras de Mulder pour se faire consoler c'est dur ça ! Pis bon Dogget n'en parlons pas !!!
Alors, la théorie de Scully est la bonne ou pas ?? Suspens !! Il nous faut vite la suuuuite !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 0:51:57

Alors cette partie peut vous sembler bizarre, je le conçois mais cela faisait longtemps que je voulais me permettre une fantaisie utile à mon histoire. Bonne lecture!

__________________________________________________________

Complètement bouleversée, Scully sorti du poste de police en larmes. Plus rien n’allait comme prévu, ses repères avaient disparu, elle ne savait plus à quoi se raccrocher. Ou à qui. Si cette femme était réellement innocente, le tueur était en parfaite liberté, jouissant d’une protection donnée par le FBI, une fausse coupable étant emprisonnée à sa place. JUDITH? Pourquoi avait il laissé ce nom?


*************



Scully rentra chez elle, l’esprit torturé par mille et une questions. Une chaleur étouffante régnait dans son appartement et c’est avec empressement qu’elle ouvrit toutes les fenêtres. Le clignotement caractéristique de son répondeur attira son attention: elle avait cinq nouveaux messages.

« Dana c’est maman. Ma chérie j’essaye de te joindre depuis toute la journée, Skinner m’a dit que tu t’étais encore retrouvée à l’hôpital. Le bébé va bien? Et toi? Donnes moi rapidement de tes nouvelles, je suis morte d’inquiétude. »


Le deuxième message était aussi de sa mère, en train de perdre patience. Le troisième était de Doggett:

« Dana je tiens à m’excuser pour ce que vous avez vu tout à l’heure, Kersh était heureux de pouvoir boucler l’affaire, c’était une aubaine pour notre service. Comprenez moi je n’ai fait que mon travail. A demain matin. »


- Sombre traître…

Les mots étaient sortis malgré eux et Scully évita de repenser à ce qu’elle avait vu au FBI. Dans un autre message, Skinner à son tour s’inquiétait pour sa santé et lui demandait de prendre soin d’elle. Enfin elle écouta le dernier:

« Mademoiselle Scully? C’est le cabinet du docteur Parenti. Votre rendez vous a été reporté à vendredi pour 18 heures 30, si cette date ne vous convient pas, veuillez nous contacter au plus vite. Bonne journée. »



La jeune femme marqua le rendez vous sur son agenda afin de ne pas l’oublier.
Sous l’eau froide de la douche, elle tenta d’évacuer toutes les tensions qui l’habitaient. La subite envie de fraise reprenant le dessus, elle se rhabilla et partit au magasin qui faisait coin, ouvert une bonne partie de la nuit. Le ciel était parsemé de milliers d’étoiles et un léger vent agréable venait rafraîchir les passants. Alors que la jeune femme poussait la porte de son immeuble pour aller profiter de cette promenade nocturne, elle tomba nez à nez avec…


- Monica?
- Bonsoir…où allez vous à cette heure de la nuit?
- Que faites vous au pied de mon immeuble à cette heure?

Elles se sourirent mutuellement. Un courant qu’elles ne sauraient expliquées était passé entre elle dès le début. L’agent Reyes avait énormément de respect pour Scully: elle était un médecin et un agent incomparable mais c’était sa force et son courage en tant que femme qui l’avait touché. Quant à elle, Scully se sentait sereine en présence de la jeune femme de la Nouvelle Orléans, elle dégageait quelque chose de puissant, une force invisible qui la rendait paisible. Elle ne pourrait jamais oublier comment Monica s’était occupée d’elle alors qu’il venait de retrouver le corps sans vie de Mulder. Elle avait passé la nuit à réconforter Scully, à la tenir et à lui parler. Elles n’étaient pas de simples collègues, ni des amies: un lien, un seul lien les réunissait mais aucune des deux n’aurait pu définir la nature de cette connexion.

- En fait j’allais m’acheter des fraises…je pensais que ce n’était qu’un cliché de la femme enceinte et je me suis bien trompée!
- J’ai pensé à vous en venant, je vous ai ramené des fraises.
- Mais? Comment?
- J’y crois à ce cliché.
- Il nous reste plus qu’à monter…je ne pense pas que vous avez fait tout ce chemin pour m’apporter des fruits?
- Non c’est vrai. John m’a appelé et m’a expliqué assez vaguement les évènements de ces derniers jours. J’ai pensé qu’une présence féminine ne vous ferez pas de mal.

Elles pénétrèrent dans l’appartement de Scully.

- Merci d’avoir pensé à moi…installez vous.

Une odeur exquise embaumait la pièce: un mélange de chèvrefeuille et de lys.


- Alors comment vous sentez vous? Votre tempe est bien amochée.
- Je me sens un peu mieux, les vertiges se sont calmés et le mal de crâne reste supportable. Que vous a dit John? Que j’étais colérique et têtue?
- Têtue et caractérielle.

Scully sourit: il n’y avait pas d’homme plus prévisible que l’agent Doggett.

- Je peux lui retourner le compliment…
- Vous vous reprochez tous les deux les mêmes défauts: vous êtes pas si différent que cela au fond.
- Je dois avouer que je ne fais pas beaucoup d’efforts en sa présence, je m’emporte vite. Mais pour cette affaire, il a été trop loin.
- Vous pensez toujours que le coupable n’est pas cette femme?
- Oui…enfin je ne sais pas. Cette histoire est beaucoup trop simple, j’ai l’impression qu’il manque un détail.
- Comme un tableau inachevé?
- Oui…c’est un sentiment étrange.

Un silence remplis d’interrogations s’installa. Monica attrapa un livre qui était posé sur la table basse.

- Au delà de l’univers? Vous lisez ce genre d’ouvrage ?
- En fait ouvrez la première page…

Reyes s’exécuta et découvrit une dédicace. L’écriture était fine et appliquée: avant de la lire, elle regarda Scully.

- Vous pouvez la lire.

« Parce que la vérité est ailleurs,
Parce que je ne la verrai jamais de mes propres yeux,
Parce que tu as eu le courage de me suivre,
Parce que je te demande de me faire encore confiance,
Parce que tu m’accompagnes jour après jour dans ma quête,
Je te dois bien ces quelques lignes,
Toi ma coéquipière de toujours,
La seule et l’unique.
Joyeux anniversaire Dana. »





Monica avait parcourut ces quelques lignes avec lenteur: elle était touchée par ces mots si simples. Lorsqu’elle plongea ses yeux dans ceux de Scully, elle sut que cette femme était la pure réincarnation de la souffrance.


- Mulder m’a offert ce livre l’année dernière…il ne pensait jamais trouver la vérité, sa vérité . J’espère qu’avant de mourir il aura vu ce qu’il désirait au plus profond de lui même.

Les yeux de Scully se remplissaient de larmes malgré elle.

- Excusez moi Monica…
- Ce n’est rien. Je sais que c’est dur pour vous. Perdre un être cher est une douleur ineffaçable.

Elle prononça ses derniers mots avec une gravité inhabituelle: quelle souffrance avait elle vécu pour se montrer si fragile?

- Monica?
- Vous allez trouvé cela bête…surtout comparé à votre douleur…

Scully posa une main sur celle de Reyes, l’invitant à parler.

- C’était à la Nouvelle Orléans…je suis tombée enceinte et tout se passait très bien…mais j’ai fait une fausse couche durant mon deuxième mois de grossesse. Je m’étais habituée à savoir qu’un être grandissait en moi…depuis le mal semble s’être guéri, mais il m’arrive de me demander ce qu’aurait été ma vie avec un enfant….

Les larmes de Scully roulaient sur ses joues comme des torrents déchaînés : ces dernières semaines elle n’avait fait que se plaindre, se lamentant sur sa personne. Mais elle avait oublié qu’elle n’était pas la seule à pleurer, à se sentir mourir au moindre moment. L’image du petit garçon de Doggett lui vint en tête: que devait il ressentir d’avoir trouvé son enfant mort? Comment faisait il pour vivre dans l’horreur de ce moment qu’il avait vécu? Elle regarda Monica et serra avec plus de force sa main.

- Monica je suis désolée…je ne voulais pas …
- Je voulais juste vous dire que la souffrance se trouve à toutes les échelles…vous avez la chance de porter en vous la vie, je sais que Mulder représentait beaucoup de choses pour vous mais vous devez avancer.


Lorsque Monica quitta l’appartement de Scully, cette dernière s’effondra. Un nouvel horizon s’ouvrait à elle, celui d’un bonheur qu’elle méritait. Elle se devait de transformer le moindre moment de sa vie en perle de joie. Une dernière larme roula, un sourire se dessina.




A suivre!!!

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
Spooky
Invité



MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 0:58:18

C'est quoi les 3 autres messages. Je veux savoir!!! (oui je veux savoir de drôle de chose moi)
J'adore le coup des fraise... L'intuition féminine... "Je crois à ce clichet" heinhein.. Ca doit y allé les fraise chantilly avec Dogett!!!

Pouah Scully dans le rôle du robinet parlant... xD

Par contre j'ai pas compris en quoi elle était spécial cette partie? :s Moi je la trouve toujours si belle ^'^
Revenir en haut Aller en bas
El0die
Invité



MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 1:00:18

MOITIE c'est superisime !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
trop bien vite tu es la déesse de l'écriture toi !
vite la suite !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 1:01:07

Spooky a écrit:
C'est quoi les 3 autres messages. Je veux savoir!!! (oui je veux savoir de drôle de chose moi)
J'adore le coup des fraise... L'intuition féminine... "Je crois à ce clichet" heinhein.. Ca doit y allé les fraise chantilly avec Dogett!!!

Pouah Scully dans le rôle du robinet parlant... xD

Par contre j'ai pas compris en quoi elle était spécial cette partie? :s Moi je la trouve toujours si belle ^'^

Ben je pense pas que Scu et Monica sont si proches que cela et surtout Carter n'a jamais dit que Reyes avait fait une fausse couche...ça me plaisait bien de l'inventer...bref merci chéri!lol

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
Spooky
Invité



MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 1:02:33

ScOullY a écrit:
Spooky a écrit:
C'est quoi les 3 autres messages. Je veux savoir!!! (oui je veux savoir de drôle de chose moi)
J'adore le coup des fraise... L'intuition féminine... "Je crois à ce clichet" heinhein.. Ca doit y allé les fraise chantilly avec Dogett!!!

Pouah Scully dans le rôle du robinet parlant... xD

Par contre j'ai pas compris en quoi elle était spécial cette partie? :s Moi je la trouve toujours si belle ^'^

Ben je pense pas que Scu et Monica sont si proches que cela et surtout Carter n'a jamais dit que Reyes avait fait une fausse couche...ça me plaisait bien de l'inventer...bref merci chéri!lol

Ah oui dans ce sens là... Oui c'est vrai mais bon... Ton style fait que tout cool "normalement"
Revenir en haut Aller en bas
¤JeNy¤

avatar

Féminin Nombre de messages : 5272
Age : 29
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 1:08:41

Les larmes qui coulent sur mes joues... ce sont des larmes de joie, je crois.


Déjà, rien que cette relation indéfinissable que tu établis entre Monica et Scully, j'aime. Je trouve ça tellement beau. Cette relation est déjà spéciale pour moi dans la série en elle-même, je crois. Mais telle que tu nous la livre... C'est un peu une soeur... et même, c'est bien différent, mais tellement fort, je crois. Cette partie est plus que sublime, tellement simple, mais simplement belle. On se trompe sur le personnage de Scully. Du moins, moi, je me trompais. Je la voyais en tant que femme tellement forte, qui a tellement vécu... Je pensais que dans la vie qu'on vivait, une femme comme elle, on n'en trouvait pas, ou tellement peu. Mais il y en a bien plus qu'on ne le pense, Scully représentant un peu chacune d'entre elles. J'aime cette dimension que tu donnes à Monica. J'aime cette partie de Doggett que tu nous rappelles. Finalement, tout le monde a son lot de malheurs, et c'est ce que Scully a compris: elle doit se battre, pour son bébé, pour ceux qui l'aiment, et même pour Mulder (on se refait pas, j'suis shippeuse lol), toujours là, quelque part, malgré tout.

Ouh là, c'est mes pensées en vrac, mais cette partie me laisse dans mon état second lol. Encore bravo ma femme, si tu savais comme je suis fière...


JeN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://attrapez-mOi.skyblog.com
Dine

avatar

Féminin Nombre de messages : 1598
Age : 30
Localisation : L'Ouest
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 1:11:47

super belle partie
un moment très complice entre les 2 femmes
j'ai adoré :D
Bisooos miss et vite la suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 1:17:40

j'adore ces petits passages où l'action et l'intrigue laisse place aux émotions et aux relations entre les peronnages... ça apporte bcp! et puis ac ton écriture c'est tt bonement magique!
j'ai bcp aimé le fait que monica ait eu un période de souffrance elle aussi car ca la rapproche encore plus de scully, renforçant ce lien qui existait déjà!
j'aime aussi le mot de mulder qui est simple ms vrai et beau...
en ts cas bravo encore! et merci!

pis j'adooooore reyes alors suis contente!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
Maria

avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 11:11:28

Maria a écrit:
Moi je dis : elle est où la p'tite chérie de Reyes ? Cette fic manque de femme pour remettre Scully psychologiquement d'appoint Smile

Avoue que c'est moi qui t'ai inspirée pour cette partie de fic ?!!
Je l'avais dit ! une femme à besoin d'une femme pour avancer dans sa vie !
Ahhhh, trop fière d'avoir pensé à Monica tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ChtitCat

avatar

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 11:27:00

Cool y'a Monica !! Je l'aime bien elle !! C'est un peu Mulder au féminin !! lol
Comme elle arrive à tempéré Scully d'une coup, trop forte !!!
Et j'ai qu'une chose à dire : vive les fraises !!!! mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou

avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 18/03/2006

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 16:21:44

C'est trop bien!!la suite plz!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samanthaspade.skyblog.com
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 17:05:08

Suiiite!

______________________________________________________


Lorsque Monica quitta l’appartement de Scully, cette dernière s’effondra. Un nouvel horizon s’ouvrait à elle, celui d’un bonheur qu’elle méritait. Elle se devait de transformer le moindre moment de sa vie en perle de joie. Une dernière larme roula, un sourire se dessina.


********




Le jour commençait à peine à se lever. Une légère brise soulevait le voile blanc, et venait rafraîchir la pièce. Les rayons du soleil vinrent chatouiller le visage de Scully. Se tournant vers la fenêtre, elle constata que l’été était magnifique. Elle se leva en douceur, l’esprit encore embrumé par ses différents rêves. Elle avait rêvé de lui. Encore.
Lorsqu’elle arriva dans le couloir des affaires non classées, elle surprit une conversation. La première voix était celle de Skinner, il y avait aussi Doggett et deux autres voix masculines qui lui étaient inconnues. S’avançant sans faire de bruit, elle les écouta:


- Je ne sais pas comment vous faites John….
- Une vraie bombe à retardement cette Scully…

Pourquoi Skinner ne disait rien pour la défendre?

- Vous savez c’est dur aussi pour elle….la mort de Mulder, le fait d’être enceinte…

C’est tout ce qu’il arrivait à dire?

- N’empêche qu’enceinte ou pas enceinte, elle reste…enfin pas besoin de vous faire un dessin.

Des rires s’échappèrent.

-En fait c’est pour ça que vous restez ici John…elle vous intéresse la petite rousse….
- Je reste ici pour les affaires non classées….j’ai quand même plus de respect pour l’agent Scully…et de toute façon elle ne fait que penser à Mulder alors il serait inutile qu’un de nous tous tente de lui faire la cour…
- Messieurs nous devrions nous mettre au travail…Smith et Clark vous remontez avec moi?
- A plus tard John…

Les trois hommes sortirent et tombèrent nez à nez avec une Scully souriante:

- Adjoint Skinner, Messieurs…bonjour.
- Euh…bonjour…. Je…remonte…

Les deux agents inconnus partirent avec empressement, laissant Skinner seul avec Scully.

- Dana ce n’est pas ce que vous croyez.
- Mais je ne crois rien Monsieur. Excusez moi je voudrais rentrer dans mon bureau.

Elle ne paraissait pas fâchée. Avait elle entendu quelque chose? Perplexe, Skinner s’éloigna. Quant à elle, Scully fit abstraction de ce qu’elle venait d’entendre, ayant compris que la paix intérieure dépendait de la paix extérieure: sa guerre acharnée contre Doggett n’avait plus de sens.

- Bonjour.

Méfiant Doggett lui lança un rapide coup d’œil: était elle encore énervée?

- Ne me regardait pas comme ça…on dirait que je vous traumatise. Je voulais encore vous féliciter pour l’arrestation de la coupable. Vous avez été rapide et efficace.
- Mais c’est vous qui avez fait le principal…
- Alors nous dirons que c’est une réussite pour tous les deux.
- Je sens pourtant une pointe de mécontentement dans votre voix.
- Une partie de moi reste convaincue que cette histoire n’est pas finie.
- Pourtant…Skinner vient de nous déposer notre nouvelle enquête. Deux cas de combustions instantanées. Enfin deux corps retrouvés calcinés mais le médecin légiste ne trouve pas la cause de la mort. Vous m’écoutez Dana?

Scully était à nouveau perdue dans ses pensées. Son intuition se renforçait d’heure en heure.
Les jours suivants se passèrent dans le même sentiment de flottement: si le corps de Scully était présent, son esprit lui se torturait à des milliers de kilomètres de la vie réelle. Attrapant son sac, elle sortit des affaires non classées. Elle avait rendez vous chez le docteur Parenti.
Lorsqu’elle pénétra dans le cabinet, elle vit la secrétaire en train de partir:


- Bonsoir Mademoiselle Scully…comme vous êtes le dernier rendez vous, le docteur me laisse le droit de quitter mon travail.
- Bonne soirée alors.
- Merci, vous aussi.

A peine la secrétaire fut sorti, que le docteur sortit de son bureau:

- Ah vous êtes ma dernière patiente?
- Euh…pardon?

Qui était cet homme?

- Oh veuillez me pardonner …je suis le docteur Hamilton, le docteur Parenti est en congé maladie depuis deux semaines et je suis son remplaçant.
- D’accord….j’ai eu un léger moment de doute.
- Je vous comprends: veuillez entrer.
- Merci.

Le cabinet était changé, une nouvelle décoration avait remplacé celle du Docteur Parenti.

- Je vois que vous vous êtes installé?
- En fait, vous êtes la première à le savoir, je vais devenir l’associé du docteur Parenti, son bureau va devenir le mien car il emménage dans la pièce d’à côté qui est encore plus grande.
- C’est une bonne nouvelle, il semblait débordé ces derniers temps.
- Vous êtes Dana Scully?
- Oui. Je suis désolée pour l’heure tardive de mon rendez vous mais mon travail m’empêche d’avoir les horaires que je désire.
- Il n’y a pas mal. Je lis que vous êtes une des patientes miraculées du docteur Parenti. Tout se passe bien? Aucun problème?
- Non.
- Avant de vous faire votre échographie je vais prendre votre tension.
- D’accord.

Scully enleva son chemisier, se retrouvant en caraco blanc. Avec douceur, il passa le large bracelet et le serra sur son bras. Les yeux de Scully se posèrent sur un tableau qui prenait tout le mur du fond.

- C’est une magnifique toile…

Elle l’était. La scène représentée était en elle même effroyable mais c’était le personnage principal qui attirait le regard. Le tableau représentait une femme ,un poignard à la main. A ses pieds une tête d’homme décapité trônait tel un trophée. Mais ce qui était le plus attirant, c’était l’expression de cette femme. La tête renversée en arrière, une expression merveilleuse se dégageait d’elle: une jouissance de cet acte barbare semblait la mettre dans un état extatique sans limite. Scully était fascinée par la toile mais son regard capta un infime détail: il manquait quelque chose au tableau.

- Les yeux de l’homme décapité ne sont pas peints…son regard vide…
- J’aime ce tableau et je vois qu’il vous intéresse aussi. Vous savez quel est le message du peintre?
- Je ne sais pas…enfin en regardant cette femme on sent la puissance du pouvoir féminin sur les hommes, elle réalise u acte barbare et en retire une pleine satisfaction…Ici l’home n’est rie à côté de la femme, il n’est plus qu’objet…
- Vous avez à peu près compris le sens.
- Quel est le nom de cette toile?

Tout en fermant la porte à clé, le médecin prononça avec délectation:

- C’est la Judith de Tintoret.


A suivre!!!!

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
ChtitCat

avatar

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 17:30:00

Olalala alors ça c'est puissant ! Sérieux c'est magnifique !! Trop douée !!! Où tu as toruvé tout ça ?? lol
Chui émerveillée en te lisant serieux !!! Je me sens toute ridicule avec ma fic moi maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El0die
Invité



MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 17:43:09

HA mon Dieu ma moitié c'est
trop bien j'adore toujours autant !!!
lol vite la suite !
Revenir en haut Aller en bas
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 18:02:04

RHALALALA!!! J'avais pas vue l'avant dernière partie donc j'ai eu l'immenese plaisir de lire deux parties d'un coup!!! Quelle fic!!! Quel talent!! Faire revenir Monica, lui inventer une fausse couche... C'est vraiment très intelligent car je trouve que ça lui correspond tout à fait, au niveau du caractère, tout coïncide.

Ensuite, Scully qui devient plus légère et Doggett et ses collègues qui bavardent... Hum... J'ai toujours adoré ces petites scènes et là, tu l'as parfaitement introduite et un meilleur créneau n'aurait pu être trouvé!!

Et maintenant ce tableau, à la minute où tu as commencée ta description, jme suis dit : c'est bon, là, ya un énorme message et ce tableau est capital. Et puis tes descriptions... L'interprétation de cette oeuvre, tu vas faire histoire de l'art j'espère car tu as de l'avenir!! Ton vocabulaire est si beau, précis et approprié!!

Judith... Un médecin remplaçant qui se montre étrangement gentil et à qui ça plaît de donner le nom de cette femme barbare... J'ai hâte de voir comment tu as imaginée la suite mais je ne me fais pas de soucis, tu vas encore m'impressionner et me donner encore plus envie de connaître : LA SUITEUHHH!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
¤JeNy¤

avatar

Féminin Nombre de messages : 5272
Age : 29
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 18:31:42

Ca avance considérablement dans cette partie, Polly a déjà dit les trois quarts de ce que je voulais dire, merci ! lol
Y a pas de mots pour dire à quel point j'aime cette fic... et ce tableau... C'est pas sympa de nous laisser en plan comme ça après nous avoir balancé tout ça ! Je suis sur ma faim, j'espère que tu vas vite nous offrir la suite. Encore !


JeN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://attrapez-mOi.skyblog.com
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 18:59:34

Une petite suite...

________________________________________________

Tout en fermant la porte à clé, le médecin prononça avec délectation:

- C’est la Judith de Tintoret.


*********



- Que faites vous?
- On va s’amuser tous les deux…

Scully se retourna: son sac avec son arme était posé au pied du bureau: suivant son regard il éclata de dire.

- Je vais garder ton arme ma jolie. Tu ne peux pas savoir comment cela a été dur de t’attirer…alors dis moi, tu aimes toujours la peinture?
- La Judith de Tintoret…la clé de l’affaire…tout repose sur le tableau, n’est ce pas?
- En plus d’être belle, tu es intelligente…très bonne déduction….alors que tes amis du FBI mettent en prison Judith moi je m’occupe de toi….
- Vous êtes abominable, vous n’êtes qu’un pervers, un abominable…
- La ferme!

Il l’attrapa alors qu’elle s’était levée: la forçant à s’asseoir, il sortit un rouleau de Chatterton pour lui scotcher la bouche.

- Maintenant tu as beau hurler, personne ne t’entendra. Heureusement que j’ai tout mon matériel sur moi.

De sous le bureau, il sortit une énorme caisse: une fois ouverte, elle vit entre autres des scalpels brillaient à la lumière du néon.

- Alors dis moi…comment as tu compris que Judith n’était pas la réelle tueuse….ah oui tu ne peux plus parler….

Il arracha le scotch d’un geste brusque ce qui arracha un cri à Scully. Il avait attaché ses bras aux accoudoirs du fauteuil, ses mouvements étaient limités. Elle ne voyait pas comment s’en sortir. Parler. Encore parler pour repousser la fatalité.

- Je savais que l’auteur d’un tel crime ne pouvait être une femme, seul un homme aussi répugnant que vous pouvez réaliser des meurtres aussi effroyables.
- Tu as beau te défouler en m’insultant, affirme que tu ne m’aurais jamais trouvé si je ne t’avais attiré jusqu’à moi.
- Quel douloureux hasard…vos crimes ne reposent que sur l’idée de ce tableau…c’est horrible.
- Mon père m’a offert ce tableau étant jeune…je n’ai jamais su pourquoi. Il m’a toujours fasciné. Regarde les courbes de Judith qui se dessinent sous sa robe: elle est parfaite, elle est d’une beauté indéniable. Mais cette garce tient le poignard avec une fierté dégoulinante de haine: la tête décapitée rappelle combien elle est plus forte que les hommes…tu vois son doigt pointé? Tu sais ce que cela veut dire?
- Elle se prend pour la justice divine…..Elle accomplit un acte sacré…
- Sacré…foutaise!

La gifle lui coupa le souffle mais aucun son ne sortit de la bouche de Scully.


- Tu fais la forte? Comme elle? Tu es comme les autres, ta peau respire d’arrogance…ta beauté te confère…

Il ne put finir sa phrase: Scully venait de lui donner un coup de pieds mal placé. Si elle n’avait plus ses bras, elle devait chercher de la force autre part.

- Espèce de salope tu vas me le payer!

Un coup de poing la fit basculer avec la chaise: la détachant, il lui asséna une série de coup de pieds, dans le dos jusqu’à ce qu’elle se retourne face à lui. Alors son travail de démolition commença. Un autre coup de pied lui arracha un cri déchirant: il avait visé son ventre. Rien que son ventre. Elle hurlait de plus en plus fort, la douleur parlant pour elle. Mourir. Mourir avant de subir toutes les autres atrocités. Au bout d’un moment qui lui parut une éternité, il s’arrêté, à bout de souffle.

- Tu ne pars ma jolie…je vais chercher quelques affaires et je m’occupe de toi.

La porte claqua et le bruit caractéristique du verrou se fit entendre. Un goût de sang avait envahit la bouche de la jeune femme: elle se traîne jusqu’au fond de la salle et s’appuya contre le mur. Calant son dos contre cette paroi solide, elle souleva avec lenteur son haut: son ventre n’était plus qu’une toile où hématomes de couleurs se faisaient voir. Les larmes se mêlant au sang, elle pleura. Sa main cherchait à se raccrocher sur ce ventre. Elle hurla à l’aide mais personne ne vint. Elle était vouée à en finir ici. Elle regardait autour d’elle, cherchant la moindre chose à laquelle elle aurait pu se raccrocher: le téléphone. Le fil avait été sectionné. Son portable. Subtilisé, ainsi que son arme. Rien, il ne lui restait que le mal et la peur. Dans son ventre, la vie semblait s’être éteinte. Elle le savait.

A suivre!!!

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   Lun 17 Avr - 19:08:05

Voici un tableau dérivé car je ne trouve plus la réelle toile...c'est pour que vous voyez en gros la scène!



(un click pour agrandir)

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Es el tiempo de llorar " C'est le temps de pleurer&quot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Signification de "mariés en face d'église" de LAURENT et COSNAY !
» "République Fédérale Française", prototype ?
» Avez-vous entendu parler du "coffre-fort de la fin du monde"?
» "Je recherche une idée de film !"
» "Fête au hareng, faites du boucan".12ème édition.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gillian Community :: Arts :: -
Sauter vers: