Gillian Community


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Des vies boulversées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 2:55:55

Bah voilou, j'ai pas pu attendre avant de vous poster le début!! héhé!! Bon, je vous préviens hein, il y aura une principale ressemblance avec ma fic précédente, mais j'ai pas pu me retenir, j'adooore ce sujet!! Vous verrez bien quoi!! Mais le sujet en lui même est différent, enfin, je crois... lol Voilou, donc comme je l'ai écrite en même temps que "Et plus si affinité..." elle presque entièrement tapée, il me manque juste l'épilogue. Ce qui veut dire que la publication sera régulière et avec des parties dignes de ce noms! lol Bonne lecture!!

_______________________________


Des vies bouleversées


_______________________________


« Il faut profiter de l’occasion, elle ne se représentera jamais. »

L’homme expulsa un nuage de fumée, consumant chaque jour un peu plus ses poumons. D’une main, il tenait le mégot qui ne tarda pas à disparaître dans un cendrier, de l’autre, il maintenait le combiné du téléphone contre son oreille.

« Oui, dans l’ouest. Arrêtez, ne vous fichez pas de moi. Vous savez très bien que l’on fait d’une pierre deux coups, ce type veut une femme et moi, je veux me débarrassez d’elle. »

Il sortit de sa poche un paquet de cigarettes, en glissa une dans sa bouche et l’alluma aussitôt. Agacé, il se leva pour observer la pluie qui s’abattait imperturbablement sur la ville depuis plusieurs jours.

« Je suis encore à Londres, je serai là-bas dans une semaine. D’ici là, faites le nécessaire. » Ordonna-t-il avant de raccroche brusquement.

Jamais les choses ne lui avaient été si faciles, les X-Files ne seraient bientôt qu’un mauvais souvenir. Il sourit d’un rictus plus effrayant qu’autre chose, satisfait de lui-même et de la tournure que prenaient les choses.

***


« Rebecca ! Oh mon Dieu ! Comment vas-tu ? Tu as mal ? » S’exclama un homme grand et bien bâti en pénétrant la chambre d’hôpital.

Il accourut au chevet de la jeune femme, la prenant dans ses bras et la serrant contre lui avec force. Il recula enfin, passant sa main dans ses cheveux flamboyants alors qu’elle restait totalement muette.


« Est-ce que ça va Rebecca ? Tu ne dis rien ? »

« Je… Je suis désolée… Qui êtes-vous ? »
Demanda-t-elle avec hésitation, sous le regard brun mais froid de cet étranger.

« Que… Quoi ? Tu ne te souviens pas ? » Demanda-t-il en fixant ses yeux océan.

Elle hocha négativement la tête, troublée depuis son réveil car elle ne parvenait pas à replacer les choses. Elle ne savait pas ce qui lui était arrivé pour qu’elle se retrouve à l’hôpital et son nom ne lui revenait pas non plus. Désormais, cet homme l’observait avec un air inquiet, agissant avec elle comme s’il la connaissait depuis des années.

« C’est moi, Thomas Andrews et je suis ton mari… Rebecca, nous sommes mariés depuis 8 ans… »

Mariés ? Depuis 8 ans ? Pourtant son visage lui était parfaitement inconnu, tout comme leur passé commun. Un frisson lui parcourut la colonne vertébrale, amnésique, elle était amnésique…

« Oh mon Dieu… Je ne me souviens de rien… » Murmura-t-elle en réprimant un sanglot.

« Chut… ma chérie. » Fit-il en la serrant de nouveau contre lui. « Ce n’est rien, tout va s’arranger. Je vais tout arranger. » Promit-il en caressant ses cheveux.

Contre son torse, elle resta silencieuse, comment réagir face à un homme dont elle ignorait tout et qui lui, semblait éprouver des sentiments pour elle ?


***


« Monsieur, puisque je vous dis qu’elle n’est nulle part ! » S’exclama Mulder avec colère.

« Est-ce que vous avez vérifié aux morgues ? » Se risqua l’Adjoint Skinner.

« Bien sûr que oui ! J’ai téléphoné à tous les hôpitaux de la région, les morgues, je leur ai faxé sa photo… J’ai appelé sa mère, ses frères… Scully s’est volatilisée. J’ai été à son appartement et il n’y avait rien d’étrange, aucune trace de lutte. Tout ce qui a disparu, c’est sa voiture… et Scully. Elle n’a rien emporté avec elle, aucun vêtement ou trousse de toilette. » Lui expliqua Mulder, s’effondrant dans l’un des fauteuils et massant ses tempes avec nervosité. « Je ne sais plus quoi faire Monsieur. »

Le téléphone retentit, empêchant Skinner ne lui apporter un quelconque soutient. Soupirant, il fit le tour de son bureau pour aller décrocher mais ne lâcha pas Mulder des yeux.

« Adjoint Directeur Skinner… Hum… Vous en êtes sûr ?... Très bien, tenez-moi au courant. » Demanda-t-il en reposant le combiné. « On a peut-être une piste Mulder. »

« Quoi ? Où ? » Fit l’agent en se ruant vers le bureau.

« A l’hôpital St Mattews, une femme correspondant à la description de Scully a été accueillie une journée après un accident de la route. Elle ne souffrait que d’une fracture au poignet et… d’une légère commotion. »

« Bien… Mais pourquoi parlez-vous au passé ? »
S’angoissa Mulder, fixant son supérieur avec insistance.

« Elle présentait des troubles de la mémoire, elle était amnésique et… »

« Mais quoi à la fin ?! » S’emporta l’homme en tapant rageusement du poing sur le bureau.

« Elle a quitté l’établissement en compagnie d’un homme qui disait être marié à elle, son nom serait Rebecca Andrews. Pourtant les infirmières affirment qu’elle correspond au portrait robot qui leur a été transmis. C’est à ne rien y comprendre… » Soupira l’homme au crâne dégarni, ôtant ses lunettes pour frotter ses yeux fatigués.

« Cela fait deux jours qu’elle a disparu… Ils… Ils peuvent l’avoir emmenée n’importe où ! »

***


« Oh mon Dieu Thomas ! Cette maison est sublime ! » Ne pu-t-elle s’empêcher de remarquer en passant le pas de la porte.

« Elle te plaît ? On venait juste de l’acheter avant que… Avant ton accident. Les médecins m’avaient conseillé de te laisser retrouver la mémoire dans un endroit familier mais tu avais tellement hâte d’emménager que je n’ai pas pu résister. J’ai fait transférer tous nos meubles. » L’informa-t-il en s’emparant de sa main pour la guider vers l’escalier principal. « Viens, je vais te montrer notre chambre. »

Elle sourit nerveusement, c’était la première fois qu’elle se retrouverait entièrement seule avec… cet inconnu. Pour le moment, aucun souvenir ne lui était revenu et elle commençait à désespérer d’en avoir un jour. Elle était gênée de ne pas se rappeler de son propre mari, lui qui faisait tout pour l’aider, elle se sentait ingrate.

Ils rejoignirent ladite pièce, au centre trônait un immense lit et en face se trouvait une large baie vitrée. En s’approchant, elle découvrit la vue qui s’offrit à elle comme un paysage de carte postale. Au loin la mer qui s’échouait sur une plage –privée- et tout autour une raz campagne fleurie aux couleurs du printemps. Elle resta émerveillée devant se spectacle, sentant bientôt les bras de Thomas entourer sa taille.


« Alors ? La vue te plaît toujours autant ? »

« C’est… Indescriptible… Merci… »

« Pourquoi ? »

« Merci de me laisser le temps, de ne pas m’en vouloir… »
Murmura-t-elle, baissant la tête.

« Prenons ça comme un nouveau départ, comme au premier jour où nous nous sommes rencontrés, d’accord ? » Proposa-t-il en remontant son menton pour fixer son regard.

Sans savoir pour quelle raison, elle n’aimait pas le regarder dans les yeux, elle avait sans cesse l’impression que quelque chose clochait, mais elle ne savait pas quoi. Elle fut tirée de sa rêverie par la sonnerie d’un téléphone portable, celui de Thomas.


« Andrews… Euh, oui, un instant. » Fit-il en s’éloignant, comme s’il ne voulait pas qu’elle participe à la discussion.

Elle haussa les épaules, se laissant tomber sur le lit. C’est deux jours avaient été forts en émotions. Un réveil amnésique dans un hôpital de Washington, un accident et un passé dont elle n’avait pas le moindre souvenir, une traversée du pays et une installation à Nipomo, Californie. Elle soupira de lassitude. Son « mari » dirigeait une entreprise pharmaceutique et passait le plus clair de son temps au téléphone depuis leur « rencontre ».


« Euh… Rebecca, je te présente Irène, c’est elle qui va s’occupe de toi pendant mon absence. Si tu as besoin de quoi que ce soit, il suffit de lui demander. Je vais être assez souvent absent alors je ne voulais pas te laisser seule. » Lui annonça Thomas en la laissant seule avec une jeune femme brune, assez menue, au sourire apaisant.

« Je… Excusez-moi, je reviens. » Fit Rebecca en quittant la pièce pour rattraper Thomas qui avait déjà descendu le grand escalier. « Thomas ! »

« Oui ma chérie ? » Répondit-il en se retournant.

L’espace d’une seconde, elle cru discerner de l’agacement ans on expression mais elle s’effaça lorsqu’il lui sourit.


« Tu… Tu pars pour longtemps ? »

« Oh non, juste une heure ou deux, ne m’attends pas pour dîner. »
La renseigna-t-il en remontant quelques marches pour la rejoindre.

« Est-ce que tu as des albums photos, j’aimerais entraîner ma mémoire. »

« Oh, je suis désolé, pendant le déménagement, plusieurs cartons ont été perdus, dont ceux qui contenaient toutes nos photos. Je les ai appelés plusieurs fois mais ils n’ont pas réussi à remettre la main dessus… »
Dit-il tristement.

« Ce n’est pas grave, on trouvera un autre moyen. » Le rassura-t-elle d’un faible sourire.

Il approcha alors son visage du sien pour l’embrasser mais au dernier moment, elle recula, toujours pas prête. Il eut l’air déçu alors elle détourna le regard.


« Je… Je suis désolée… C’est trop tôt… » S’excusa-t-elle timidement.

« Il faudra bien que ça revienne un jour. » Maugréa-t-il en s’éclipsant, la laissant seule dans l’escalier, coupable.

« Madame ? »

« Oui Irène ? »
Répondit-elle d’une voix mal assurée.

« Est-ce que vous allez bien ? »

« Oui… Je… Mon mari a dû vous expliquer. »
Dit-elle en espérant que ce fut le cas, ne se sentant pas le courage de décrire sa situation.

« Ne vous inquiétez pas, je suis sûre que tout rentrera dans l’ordre. Que voulez-vous pour dîner ? Je peux aller faire des courses. » Proposa la jeune domestique.

« Non, je vous accompagne à la cuisine, j’ai besoin de m’occuper l’esprit. Peut-être que je sais cuisiner ? »

La jeune brune sourit, rejoignant Rebecca au rez de chaussez et la conduisant vers la cuisine qu’elle ne connaissait pas encore.


A suivre...


Dernière édition par le Lun 6 Mar - 12:56:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
Spooky
Invité



MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 9:33:47

Bon j'ai lu cette fic a 4h du mat' faut le savoir bounce
Je dois avouer que je suis assez perdue dans le sens où ça commence différement que ce qu'on a l'habitude de voir... Je commençais à paniquer... Mais où est Scully? lol! Bah pour le début on sait pas :'( par contre il y a Mulder baaahhh baaaahhh lol!
Sinon bah toujours le même style il me semble pas que t'es changé en route Razz
Donc euh... SUITEUUUUHHH!!! Sinon tu vas VOIR!!!! (oui désole ça m'arrive de partir en vrille... *s'en va au LFVA:lecteur de fic violent anonyme*
Revenir en haut Aller en bas
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 12:54:27

ah m****!! je viens de réaliser un truc là, en relisant le début... c'est de Scully dont je parle, la "rebecca" qui est à l'hosto, mais je viens de relire et en fait, j'lai trooop mal fait quoi, on dirait trop pas que je parle d'elle à part le "cheveux flamboyants".... chui désoléééé!! j'étais tellement à fond dedans que je m'en suis pas rendue compte... :S

>Edit : j'ai ajouté les "yeux océan" ça met peut-être plus sur la voie! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 13:53:46

ah nan moi j'avais pigé!!! et je me suis dit! : "tain ms c'est affreux ce qui lui arrive qd même"... nan ms qd même le stress quoi...
en ts cas c'est super comme d'habitude tite polly! c'est vmt super original! j'adore la façon dt ça commence.. on sait pas trop qui est qui et tt ça! moi j'aime!!

je veux pas faire ma chieuse ms qd même... pauvre mulder! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
Spooky
Invité



MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 14:15:14

Désole Polly c'est moi t'inquiètes... 4h du mat' c'est suicidaire c'est comme lire la mienne quand tes bourré et que t'essayes de comprendre...
Je relirais prochainement lol!
Revenir en haut Aller en bas
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 14:28:09

Ah mais moi aussi j'avais compris !! et pareil me suis dis nannn la pauvre !! Ben j'aodre toujours et j'attend la suite avec impatience !! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Cat

avatar

Nombre de messages : 236
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 16:20:10

cheers cheers cheers

Je suis deja ACCRO!!!! c'est genial!! BRAVO!!!!
Ne t'inquietes pas, rien qu'avec 'les cheveux flamboyants' on sait qu'il s'agit de Scully!
Par contre, quand j'imagine le personnage de Thomas, c'st Krycek que je vois Suspect scratch sais pas pourquoi????

en tout cas : VIVEMENT LA SUITE bounce bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria

avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 18:54:05

Euh bah j'avais compris aussi qu'il s'agissait de Scully et pourtant, Dieu sait comme je suis incomprise !!

J'aime Poly, tu es vraiment l'une de mes deux maîtresses (en matière de fic' évidemment ... bande de cochons) tongue

Continue sur cette voix, tu le tiens LOL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 20:49:05

Citation :
J'aime Poly, tu es vraiment l'une de mes deux maîtresses (en matière de fic' évidemment ... bande de cochons
ah ben je me disais aussi... c'est walty sinon!! (pis moi aussi.. hein mon amûûr?? Sad )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
Spooky
Invité



MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 20:56:22

Maria a écrit:
Euh bah j'avais compris aussi qu'il s'agissait de Scully et pourtant, Dieu sait comme je suis incomprise !!

J'aime Poly, tu es vraiment l'une de mes deux maîtresses (en matière de fic' évidemment ... bande de cochons) tongue

Continue sur cette voix, tu le tiens LOL

Rhooo pour une fois que je me suis dis qu'il y avait de l'action bounce bounce bounce

Ma bouriquote pourquoi tu pleures je comprends pas lol!
Revenir en haut Aller en bas
Maria

avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 21:06:54

LOL regardez moi cet incompris de la vie ! Laughing

C'est pas moi qui pleure mon Bourico ! C'est Thysso ! (ça me peine que tu ais oublié que JE suis ta bouriquotte ... bounce )

Et d'ailleurs, elle doit pas pleurer Thysso pcq c'est vraiment la meilleure maîtresse que j'ai jamais eu (en fait, j'en ai jamais eu avant scratch ) et pas que de fic' Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky
Invité



MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 21:17:43

Ah oui c'est Thyss qui pleur pmdr... Ma bourieeeeeee désolééééé je vais mettre mes glasses promis Cool
Revenir en haut Aller en bas
El0die
Invité



MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 22:14:36

han la suite c'est trop bien ma sister !!!!!!!!
comme toujours quoi !
elle est trop génial !
la suiteuhh !!!
I love you I love you I love you :flower: :flower: sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Lun 6 Mar - 22:46:49

*N'a toujours pas fait son brushing* Bon voilà Polly je vais aller prendre mon shampoing Sheer Blonde et je vais me le mettre en solution intraveineuse(suicide de ouf' n'empêche): je suis trop trop trop(trop?) jalouse! Bon dieu de sa maman, tu écris trop bien. Déjà fan de ta nouvelle fic' alors que je commençais à peine à faire le deuil de ton ancienne *arrache son voile noir et son chapelet* A quand la suite?

On sent tout de suite que Scully va vivre de mauvais moments, Mulder va tout faire pour la retrouver, ça va être trop beau!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Mar 7 Mar - 0:33:28

Ju : xxxpdr!! violent le suicide ke-même!! lol marchiii pour tes compliments et... oui... not' tite Scully elle va pas passer un très bon moment! lol *dentition de sortie, regard sadik, GNIARK*

_______________________________


« Non, je vous accompagne à la cuisine, j’ai besoin de m’occuper l’esprit. Peut-être que je sais cuisiner ? »

La jeune brune sourit, rejoignant Rebecca au rez de chaussez et la conduisant vers la cuisine qu’elle ne connaissait pas encore.

***


« Je vous le confirme, c’est bien la jeune femme qui nous avons accueillie aux urgences. Une voiture avait percuté son véhicule, brûlant un feu rouge. Elle n’avait rien de bien inquiétant, si ce n’est qu’elle était totalement amnésique. » S’expliqua le médecin devant l’impatience de Mulder.

« Et vous l’avez laissée sortir ? Mais qui vous en a donné l’autorisation ? » L’interrogea Mulder, hors de lui.

« Elle-même, et son mari. » Répliqua le docteur avec évidence.

« Son mari ? » Répéta Skinner qui accompagnait Mulder. « Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire, l’agent Scully n’a jamais été mariée. » Affirma-t-il avec incompréhension.

« En tout cas c’est comme cela qu’il s’est présenté et qu’il agissait, il avait également tous les papiers qui prouvaient leur identité. Nous ne nous sommes posé aucune question. » Se justifia-t-il avec un début de doute.

« Mais elle était amnésique ! Vous auriez dû vérifier ! »

« Que voulez-vous que l’on vérifie ? Il nous a dit que toute sa famille était morte, qu’elle n’avait plus que lui, il m’a semblé sincère. »
Se confia le médecin, ne saisissant finalement plus rien de la situation.

« Bon, son mari, vous sauriez le reconnaître si on vous montrait des photos, vous pourriez en établir en portrait robot ? » Questionna Skinner pour prendre le relais pendant que Mulder se calmait.

« Oui, je pense. » Soupira-t-il, espérant que la conversation touchait à sa fin car il avait d’autres patients à voir.

« Bien, et à quelle heure a-t-elle quitté l’hôpital ? » Continua l’Adjoint Directeur.

« Ecoutez, je vais vous transmettre son dossier, de toute façon je ne pourrai rien pour apporter de plus. Si vous avez besoin d'autre chose, adressez-vous aux infirmières, elles sauront vous aider d’accord ? » S’excusa-t-il avant de quitter le couloir pour entrer dans l’un des ascenseurs dont les portes venaient de s’ouvrir.

« Pourquoi elle ? Pourquoi se faire passer pour son mari ? » Se plaignit Mulder, perdant peu à peu le contrôle de lui-même.

« Reprenez-vous Mulder, il e faut pas vous laisser aller, on va la retrouver, c’est juste une question de temps. » Essaya de a rassurer Skinner, posant sa main sur son épaule.

« Mais combien ? Combien de temps ? Ca fait déjà une semaine et j’ai l’impression qu’elle est partie il y a des mois… » Soupira-t-il en mettant toutes ses forces pour se contenir.

« On la retrouvera. » Répéta Skinner, plus pour se convaincre lui-même que son ami pour qui rien n’irait bien tant qu’il ne serrerait pas de nouveau sa collègue dans ses bras.

***


« Rebecca, c’est moi. »

« Humm… »
Fit-elle en ouvrant peu à peu les yeux, se retrouvant face à l’homme qui se disait être son mari.

Encore blottie sous les couvertures, elle pouvait sentir son corps contre le sien. Ils n’avaient pas encore passé de nuit dans le même lit, Thomas étant constamment en voyage d’affaire. Au fond d’elle, cela rassurait Rebecca, elle n’arrivait pas à se sentir à l’aise avec lui.

Il déposa un baiser sur son front, caressant sa joue au passage. Elle esquissa un semblant de sourire, peu convainquant.

Il se pencha et l’embrassa mais elle ne pu répondre à son geste, restant immobile alors il se mettait peu à peu au dessus d’elle. Alors qu’il reculait son visage pour l’observer, elle ravala difficilement sa salive.


« Ca va durer encore longtemps ? » Demanda-t-il d’une voix presque dure.

« Je… Essaie de comprendre… C’est come si je t’avais rencontré il y a trois semaines… Tu es presqu’un étranger pour moi. » Se justifia-t-elle quelque peu.

« Un étranger ? Mais je suis ton mari bon sang ! » S’écria-t-il en s’asseyant brusquement au bord du lit.

Elle ne pu dissimuler un sursaut à sa réaction, détournant les yeux de cet homme qu’elle ne parvenait pas à percer à jour. Elle ne se sentait pas proche de lui et n’éprouvait aucun sentiment à part de la reconnaissance pour son aide précieuse.

« Alors je te fais peur, c’est ça ? » L’interrogea-t-il avec un regard noir, furieux.

« Non ! » Se défendit-elle, se demandant comment elle se sortirait de cette discussion. « C’est que… C’est difficile pour moi, je ne reconnais rien et aucun souvenir ne me revient. Je ne me sens pas à ma place. »

Elle se redressa dans le lit, passant son bras dans le dos de Thomas pour le frotter gentiment. En y mettant toute la bonne volonté qu’elle pu, elle déposa un baiser sur sa joue pour le rassurer. Il attrapa alors son bras qu’il serra avec force, puis la fixa droit dans les yeux.

« Tu veux divorcer hein ? »

« Non… Je ne sais pas… Thomas, lâche-moi s’il te plaît. »
Le pria-t-elle en tirant sur son bras.

« Je ne te laisserai pas partir Rebecca, pas comme ça. » Affirma-t-il sans desserrer son étreinte.

« Thomas, tu me fais mal. »

Il la repoussa violement et elle faillit se cogner sa tête contre la tête de lit mais ses réflexes la protégèrent. Elle le regarda quitter la chambre d’une démarche mal accordée, en colère après elle et ses refus.

Si cet homme avait un jour eu possession de son cœur, il lui paraissait peu compréhensif. Désormais, elle se retrouvait seule dans une maison qu’elle ne connaissait pas, une ville qu’elle ne connaissait pas et surtout, avec un passé qui lui manquait terriblement. Bien qu’elle fasse tout son possible pour se souvenir, rien ne lui revenait, pas le moindre indice, pas la moindre information. Essuyant l’unique larme qui scintillait au coin de son œil, elle se laissa glisser sous les couvertures et dormit quelques heures de plus.


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
Cat

avatar

Nombre de messages : 236
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Mar 7 Mar - 1:04:28

han!!! j'étais à fond dedans quand..."à suivre"...ça casse!!!!
Sache que j'attens la suite avec IMPATIENCE et je pése mes mots!!!! tu écris toujours aussi bien et j'en suis dépendante!!!! Laughing
sur ce, bonne nuit!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dine

avatar

Féminin Nombre de messages : 1598
Age : 30
Localisation : L'Ouest
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Mar 7 Mar - 1:47:02

aaaaaaa mé je veux la suite !!!
alor moi jtrouve pa kel ressemble à l'autre pr linstant
c'est un début de fic génial, très prometteur pr la suite hihi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Mar 7 Mar - 12:21:55

haaaan ms l'est pas kiool thomas! naméo il va voir de quel bois je me chauffe lui si y continue comme ça!!! Evil or Very Mad
je comprend qu'il n'ai eu aucun autre moyen de se procurer une femme si il est comme ça! Razz
en ts cas c'est prenant comme histoire! j'éspère qu'elle va pas trop souffrir la scu scu keu même!!
j'adore!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Mar 7 Mar - 15:51:57

Marchi les filles!!!!
Didine : bah en fait, c'est un peu plus tard qu'on va surtou s'en rendre compte, tu verras, enfin, moi je trouve! lol Bon alors là, les petites sensibles pour leur Scully vont grincer des dents et le Thomas va s'attirer des ennemies... lol et encore vous avez pô lu la suite... mdr

_____________________________

Si cet homme avait un jour eu possession de son cœur, il lui paraissait peu compréhensif. Désormais, elle se retrouvait seule dans une maison qu’elle ne connaissait pas, une ville qu’elle ne connaissait pas et surtout, avec un passé qui lui manquait terriblement. Bien qu’elle fasse tout son possible pour se souvenir, rien ne lui revenait, pas le moindre indice, pas la moindre information. Essuyant l’unique larme qui scintillait au coin de son œil, elle se laissa glisser sous les couvertures et dormit quelques heures de plus.


***


« Mulder, rentrez chez vous, vous vous faites du mal. » Lui conseilla l’Adjoint Skinner en entrant dans le sombre bureau.

« Que voulez-vous que je fasse chez moi ? Je peux très bien dormir ici… » Affirma Mulder en frottant son visage, ravagé par le temps, le désespoir et la tristesse. « Skinner, ça fait 2 mois… On n’a rien du tout… Pas la moindre information… Je ne la reverrai jamais. »

« Vous savez aussi bien que moi que certaines fois, des témoignages sont fais au bout de plusieurs semaines, plusieurs mois voire plusieurs années. Vous qui n’avez jamais abandonné votre quête de la vérité, vous ne pouvez pas abandonner Scully. »

« Mais justement… Ca me consume… Je pense à elle nuit et jour… Avant sa disparition, notre relation évoluait de nouveau. » Se confia-t-il sans trop savoir pourquoi.

« Que voulez-vous dire Mulder ? » S’intéressa Skinner, curieux d’en savoir plus sur les deux Agents qu’il avait toujours particulièrement appréciés.

« Et bien, on passait beaucoup de temps ensemble en dehors du travail et… Enfin… Je crois que j’étais sur le point de lui avouer mes sentiments. » Avoua-t-il sans retenue, sachant que son supérieur de le comprendrait.

« Ceux que vous dissimuliez depuis 7 ans ? » Questionna Skinner avec un léger sourire.

« Hum… Oui… Ceux-là… » Soupira Mulder, les doigts parcourant le visage de Scully sur papier glacé. « Je crois que… Je crois que je vais quitter le FBI. » Annonça-t-il nonchalamment.

« Pardon ? Mulder, vous n’y pensez pas ! »

« Bien sûr que si… Sans elle, ça ne vaut pas la peine de continuer, depuis qu’elle a disparu, je ne fais plus rien de bien. » Lui fit-il remarquer en désignant les entassements de dossiers dans tous les coins de la pièce.

« Ecoutez Mulder, on sait que l’Homme à la Cigarette est mêlé à cette histoire, les témoignages concordent. Je suis prêt à parier que c’était son objectif, vous retirer Scully pour vous retirer toute envie de vous battre. Vous ne pouvez pas le laisser gagner Mulder, c’est le combat de votre vie. »

« Monsieur… »

« Il est hors de question que j’accepte votre démission Agent Mulder. Alors vous allez décoller votre postérieur de cette chaise, rentrer passer une vraie nuit chez vous, dans votre lit et non votre canapé défoncé. Et demain, vous allez me régler cette affaire d’apparitions étrange qui traîne sur votre bureau depuis deux jours. Suis-je assez clair ? »

« Comme de l’eau de Roche. »
Acquiesça Mulder en se levant, reconnaissant d’avoir un tel ami au sein du FBI pour lui donner des coups de pieds aux fesses aux bons moments.

***


« Mais pourquoi ? Je suis en parfaite santé, je ne vois pas pourquoi tu ne veux pas que je trouve un emploi… » Soupira Rebecca, assise sur le large sofa, les genoux remontés contre sa poitrine.

« Je te l’ai déjà dit cent fois, je gagne assez pour nous deux et je ne veux pas qu’il ne t’arrive quoi que ce soit. » Lui dit-il sans relever les yeux du dossier qu’il relisait.

« Dis plutôt que tu ne veux pas que je sorte de cette maison. » Maugréa-t-elle en faisant mine de quitter la pièce.

Mais il la rattrapa avant qu’elle ne sorte et se plaça devant en inclinant la tête, visiblement énervé.

« Je peux savoir ce que tu veux dire par là ? »

« Je ne sais pas, c’est à peine si j’ai le droit de mettre un pied dehors, je n’ai même pas accès à Internet ! Comment veux-tu que je ne me sente pas prisonnière ! »
Réplica-t-elle en tenant bon cette fois, elle ne comptait pas céder, comme toujours, devant son air supérieur.

« Prisonnière ! Tu vis dans un petit paradis, je t’offre tout ce que tu veux et tu t’en plains ! Non mais tu te rends compte de ce que tu me dis ?! » S’écria-t-il, comme s’il n’y croyait pas.

« Une prison dorée, c’est tout ce que j’ai ! » Rétorqua-t-elle de plus belle avant de ne recevoir une gifle magistrale.

Ne s’attendant pas à un tel geste, elle s’écroula au sol sans pouvoir réagir. Elle porta sa main à ses lèvres en sentant un goût de métal envahir sa bouche. La petite entaille la fit grimacer de douleur.

Pantois, Thomas se pencha vers elle pour l’aider à se relever mais elle refusa son soutient, lui adressant un regard noir.


« Je… Je suis désolé… Je ne voulais pas. » Balbutia-t-il en s’approchant d’elle.

Rebecca fit un pas en arrière puis disparut en direction de leur chambre sans ajouter un mot. Elle n’en revenait pas qu’il ait osé la frapper, elle avait bien remarqué que son humeur était de plus en plus maussade au cours du temps, mais jamais il n’avait encore levé la main sur elle.

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Mar 7 Mar - 16:05:18

aaaa je suis a tes pieds ... mais vraiment j'adore !! je t'adoreet je n'ajouterai qu'une chose ... LA SUUITE !! cheers
Revenir en haut Aller en bas
'Lo
Invité



MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Mar 7 Mar - 19:01:55

Scully une femme battue Crying or Very sad
Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaw tojours aussi bien inventé !
Je me prostèrne devant toi ô grande seigneuse ( ca ce dit ?? mdr )
lol!
LA SUITEUUUUUUUUUUUH
Revenir en haut Aller en bas
El0die
Invité



MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Mar 7 Mar - 20:30:26

han ma sister !!! I love you
j'adore comment tu écrit (trop torp bien) :D
je veu vite la suiite :flower: !!!
je te naime ma sister je suis completement chouter :cyclops: , accro a tes fics !!!! I love you !!!!!! I love you !!!!!! I love you !!!!
au secour aide moi !
la suiteuhh !!! I love you !!!!
Revenir en haut Aller en bas
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Mar 7 Mar - 22:12:07

*En plus du Sheer blonde, rajoute le Brillante Brunette* Oh Polly toi la déesse de la fic' prend pitié d'une pauvre disciple qui veut apprendre ton art!

Je suis de nouveau sous le charme de ton écriture. Comme on s'en doutait, Scully va encore bobo. C'est trop bizarre parce que la scène de la gifle je l'ai écrite il y a deux jours pourma fic(un fofo de sadiiiique, je le savais).

Bref j'attends la suite avec impatience!!!Encore bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Mar 7 Mar - 22:30:10

aaaah ms trop bon! je pensais qu'elle allait plus souffrir que ça alors suis soulagée! ms bon! pas cool qd même de se faire taper par son "mari" la pauvre!!
suis sûre que ca lui a remis les idées en place héhéhé!!
en ts c'est vmt passionant!!! j'adore!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Des vies boulversées   Mar 7 Mar - 22:33:34

Et voilou la suite, j'aime trop avoir vos réactions laors plus j'en mets, plus j'en veux!! lool Marchi à vous en tout cas!!
Ju : on est trop pareilles toutes les deux!! vive le sadisme Scullien!! mdr

_______________________________


« Je… Je suis désolé… Je ne voulais pas. » Balbutia-t-il en s’approchant d’elle.

Rebecca fit un pas en arrière puis disparut en direction de leur chambre sans ajouter un mot. Elle n’en revenait pas qu’il ait osé la frapper, elle avait bien remarqué que son humeur était de plus en plus maussade au cours du temps, mais jamais il n’avait encore levé la main sur elle.


***


« Ouais, on a plusieurs personnes qui nous ont appelé à propos de ça… »

« Est-ce que vous auriez leurs noms, j’aimerais leur poser quelques questions. »
Demanda courtoisement Mulder face au manque de coopération du sheriff.

« Vous comptez vraiment enquêtez sur des lumières dans le ciel ? » Questionna l’homme dont l’embonpoint l’empêchait de marcher bien rapidement.

« Oui, pourquoi ? Ca vous dérange ? » S’étonna Mulder, après tout, ce n’était pas son temps à lui qu’il perdait.

« Bah, c’est un peu cliché non, y’en a dans tout le pays… » S’expliqua l’homme en lui tendant une liste de noms.

« Justement, c’est la première fois qu’on en reporte dans cette partie de la Californie, j’ai besoin d’un complément d’information. » Se justifia-t-il sans trop savoir pourquoi. « Je vous remercie. » Ajouta-t-il après avoir signé une autorisation pour obtenir ces noms.

***


« Si je ne lui fournis pas un accès à Internet, elle va trouver ça suspect. Après tout, que voulez-vous qu’elle trouve, elle ne sait même pas où chercher. »

« Je vous préviens, si elle trouve la moindre information sur son passé, ce sera de votre faute. Vous vouliez une femme, vous en avez eu une, mais tenez là en laisse sinon vous serez obligé d’agir en conséquences. »

« Ouais, je voulais une femme, ça fait deux mois et demi qu’on est ensemble et j’ai toujours rien pu faire avec elle. Si ça continue, j’vais devoir violer ma propre femme. »

« Ce n’est pas de ma faute si les femmes ne veulent pas de vous et que vous êtes obligé de leur mentir sur toute la ligne ou de les payer pour les attirer dans votre lit. »

« J’veux pas d’une pute ! Mais elle… Ah ça, elle bonne, c’est clair, mais y’a pas moyen de me la faire, elle refuse tout le temps ! »

« Faites lui des cadeaux, elle finira bien par céder ! »

« C’est pour ça que je dois lui mettre Internet ! »

« Je vous l’ai dit, c’est à vos risques et périls, si elle découvre quoi que ce soit, vous devrez vous en débarrasser. »

« Au point où j’en suis, je prends le risque. »


***


« Rebecca ? »

« Oui ? »
Répondit-t-elle en le rejoignant dans le salon.

« Je t’ai installé Internet, je me suis dit que j’étais un peu bête pour ça. »

Elle sourit, amusée par son air penaud et coupable, puis s’avança vers lui et déposa un furtif baiser sur ses lèvres. Le visage de Thomas s’éclaira à ce geste, il semblait rassuré qu’elle arrive enfin à se rapprocher de lui.

« Merci. » Fit-elle simplement avant de prendre place devant l’ordinateur.

« Bon, je dois y aller, je reviens dans deux jours. J’ai demandé à Irène de rester dormir, comme d’habitude. » L’informa-t-il en rassemblant des dossiers qu’il avait laissés traîner sur la table basse.

« Tu sais, je peux rester seule, la pauvre, elle passe sa vie ici ! » Lui fit remarquer Rebecca avant de se concentrer sur l’écran.

Il haussa les épaules, espérant qu’à son retour, il obtienne enfin ce qu’il attendait depuis plus de deux mois. Il avait été patient mais ses limites commençaient à faiblir, elle aurait vite intérêt à se montrer plus reconnaissante ou elle ne ferait plus long feu. Ce plan si prometteur au début, s’essoufflait sérieusement et l’agaçait de plus en plus. Il l’avait imaginé tomber sur une femme aussi belle qu’impassible.


***


Essayant de faire quelques recherches, mais ne trouvant aucun résultat, Rebecca soupira longuement, le menton appuyé sur la paume de sa main. Elle étouffa un bâillement au moment où la sonnette retentit. Ce son était trop rare, à part quelques livreurs ou des voisins en manque de sucre, Rebecca n’avait jamais l’occasion de rencontrer grand monde. Parfois elle accompagnait tout de même Irène au marché mais le fait de rester sans emploi la gardait relativement coupée de l’extérieur.

« Oui ? » Fit-elle en ouvrant la porte à un homme assez grand, brun et terriblement familier.

« Oh mon Dieu, Scully ?! » S’exclama-t-il à la vue de la jeune femme.

« Pardon ? »

« Scully ! C’est moi ! Mulder, Fox Mulder… Tu… Tu es toujours amnésique ? »
Questionna-t-il en posant sa main sur la joue de la jeune femme qui ne réagit pas.

« Je… Je suis désolée… Votre visage me dit quelque chose mais je n’arrive pas à vous replacer. » S’excusa-t-elle en prenant appui contre le chambranle, les jambes tremblantes.

« Tu ne te souviens pas du tout de moi ? De ton travail au FBI, ta famille ? » Continua-t-il en plongeant son regard rassurant dans le sien, il était en plein rêve.

« Oh, euh… Je… Le FBI ? Ma famille ? Mais je n’ai plus de famille… » Murmura-t-elle, troublée par ce qu’elle voyait dans son regard. « Je suis désolée… Je… »

Elle porta la main à sa tête car tout tournait autour d’elle et se réfugia brusquement derrière la porte, la referment sans lui laisser le temps d’ajouter quoi que ce soit. L’émotion avait été si forte qu’elle avait pris peur. Elle se laissa glisser le long du mur, se recroquevillant sur elle-même et laissant les larmes dévaler ses joues comme des torrents. Ce n’était pas possible, elle avait halluciné et cet homme était un farfelu qui lui jouait une très mauvaise plaisanterie.

Elle tourna la tête et remarqua qu’il avait glissé sa carte sous la porte. Elle l’attrapa néanmoins et la mémorisa un instant puis la glissa dans sa poche à la hâte. Qui était-elle ? Que devait-elle faire ?


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des vies boulversées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des vies boulversées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ecrire les histoires de nos vies « à la manière de George Sand »
» Elise.... a bouleversé nos vies
» Rituel de Vies Antérieures
» Apprendre à sauver des vies sous le feu
» Nouvelle série JLA : "Dreams 1 Rêve 2 Vies" 06/01/2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gillian Community :: Arts :: -
Sauter vers: