Gillian Community


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Lun 20 Fév - 14:31:11

Timmy a écrit:
en relisant hier, on a bien ri car on ne se rappelait plus du coup des converses ... ni toutes les autres conneries qu'on avait mis entre parentheses ... mdrrrrrrrrrrrrrr

merci pour vos comm' ca fait chaud au coeur I love you


I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you

Ah oui merci!lol!

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Lun 20 Fév - 14:43:45

Alors moi je n'ai qu'une chose a dire c'est que j'adooooooooooore et vivement la suite. Vous êtes vraiment des pros les filles. Séparées, j'aime vos fics a la folie mais réunies, ca donne encore plus génial! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Lun 20 Fév - 15:22:51

fan tt simplement! j'aime trop! ms mon tit mulder l'est tt triste de la voir comme ça et d'être impuissant face à la situation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Lun 20 Fév - 22:58:16

euh ... la suite .. lol
AAAAAAAAA MAis trop trop bon koi suis fan tt simplement
Revenir en haut Aller en bas
Dine

avatar

Féminin Nombre de messages : 1598
Age : 30
Localisation : L'Ouest
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 21 Fév - 0:59:09

aaaaahhhhhhh moi jveux la suiteeeeuhhh car j'aime tro cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 21 Fév - 2:05:26

ohlala, ça y est j'ai déjà du retard, quelle honte!! lol *Polly, toujours à la bourre et -presque- fière de l'être lol*

Bah déjà, moi aussi le titre me laissait penser autre chose mais alors là, la combinaison de vos deux talents donne un résultat explosif. J'adore le caractère de Bill et vous le traitez vraiment bien.

Pour Mulder et Scully, rho, chui trooop triste pour eux, c'est qui qui a tué Kenny?? Enfin nan, c'est qui le mort en fait? (ou alors j'ai mal lu, c'est for possible uhuh)

'Fin voilà, pour changer, j'adoooore et j'ai désespérément besoin de la souiteeeuuh!!

Bisous les artistes!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 1:47:11

Comment satisfaire des shippeuses en manque? Nous avons la réponse, voilà ce que c'est qu'une partie longue! Bonne lecture!!!
-----------------------------------------------------------------------------

(...)

Scully lâcha un profond soupir: une autopsie, c'était vraiment ce qu'il lui fallait pour continuer cette journée désastreuse. Sa détresse se lisait sur son visage et elle ne cacha pas son désappointement. On pouvait lire de tout sur son visage, sauf de la motivation. Traînant légèrement les pieds, elle sortit du bureau du directeur adjoint.

Dans la salle d'autopsie en plus d'y régner une ambiance macabre , il faisait froid, encore plus froid que d'habitude, peut être que la fatigue quelle éprouvait y était pour beaucoup mais ça ne l’aida pas a se concentrer.Sans conviction, elle déboutonna un à un les boutons de son gilet. Enfilant une blouse et des gants, elle regarda le corps avec dégoût: le dernier corps qu'elle avait vu, c’était celui d'Emily. Alors de voir cet homme allongé, sans vie, la révulsa. Elle essaya tant bien que mal de se concentrer mais ne pouvait s’enlever le pauvre petit corps de celle qui n'avait été sa fille que pendant une durée qu'elle trouvait bien trop courte, de sa tête, elle savait que ce n'était pas comme ça qu'elle pourrait s'en sortir, que ses amis lui seraient très important … mais elle s'en fichait. Les heures qui passaient n'avaient pas de sens, ou plutôt elles avaient perdu tout sens logique. Alors, armée de son scalpel, elle fit l'autopsie de cet inconnu. La monotonie de ses gestes l'étonna et lorsqu'elle se rendit compte que cela faisait plus de quatre heures qu'elle était sur ce corps, elle s'arrêta, fatiguée, lassée. Si vide état son état d'esprit, vidé était l'état de son corps. Elle décida donc de s’arrêter là. Elle ne voyait pas ce qu’il fallait chercher sur ce corps et rien que l'idée de penser a ce quelle faisait la répugnait, elle prit donc ses affaires et rentra chez elle où elle rajouta 2 pulls toujours aussi gelée. Elle s’assis devant la TV mais même la énième rediffusion de son film préféré l'ennuyait a mourir elle décida d'aller se coucher.
Coucher depuis a peine 10 minutes le téléphone sonna, c'était Skinner, il semblait hors de lui. La voix au bout de fil l'invectivait de plusieurs termes qu'elle préféra occulter. De cet appel, elle comprit juste qu'elle était convoquée au FBI le jour même, afin de répondre de ses actes devant son directeur adjoint. elle du alors se rhabiller alors qu'il commençait a se faire tard pour monter dans un taxi, en plus d'être lasse de sa vie, elle était lasse de devoir conduire. D'une voix froide, elle pria le chauffeur de la conduire en plein centre de Washington. La circulation était dense, ce qui avait don d'exaspérer Scully. Le taxi la déposa enfin devant le FBI, étonnée que cette femme qui lui semblait aussi "ailleurs" puisse y rentrer aussi facilement, il attendit un peu et la vit pénétrer le bâtiment sans la moindre difficulté a son grand étonnement. Comme toujours, elle montra son badge et pénétra dans ce lieu qui fut jadis lieu de plaisir mais qui aujourd'hui n'était plus qu'un lieu de torture: travailler l'obliger à rester connectée avec le monde extérieur, ce qui l'irritait au plus haut point. Elle prit l’ascenseur qui malgré l’heure tardive était encore plein, à son grand désarroi et se dirigea vers le bureau de son supérieur, frappa et entra. A sa grande surprise, Mulder était déjà assis en face de lui et la regardait arriver l’air triste, dépité et certainement un peu déçu que Scully ne lui ai pas parlé ni même téléphoné depuis le matin. Dans ce regard noisette, elle put déceler tout ce qu'elle détestait: de la pitié, de la compassion. Elle s'assit sans un mot et sans un regard pour son coéquipier, le seul regard qu'elle lui lança était rempli de dédain et d'arrogance: sur la défensive, elle attendit que le verdict tombe. Et il tomba comme un couperet bien assez vite à son goût.
Skinner, détachant un à un ses mots, commença par décrire la descente aux enfers que Scully allait sûrement bientôt effectuer.


Skinner : Que vous soyez négligente sur votre apparence passe encore, mais que vous fassiez preuve d'autant de désinvolture dans votre travail, je trouve cela inadmissible.

Scully ne répondit pas... Elle ne savait de quoi il parlait et préféra le laisser dire, Mulder la dévisagea pour essayer de la comprendre mais cette fois ci son talent de profiler ne prit pas… Elle lui jeta un regard de plus noir qu'il ne compris pas et qui l'étonna vraiment. Elle avait composé un visage de marbre où aucun sentiment ne pouvait être lu. A part un. La haine. Haine de ce moment inévitable, haine de cette supériorité, haine du regard remplit de douceur de celui qui était son ami.

Scully : excusez-moi monsieur, mais je ne vois pas de quoi vous voulez parler
Skinner : de mieux en mieux agent Scully ... désolé de vous dire que vos fantaisies de ce matin vous valent une mise a pied de 2 semaines et estimez-vous heureuse de ne pas avoir a payer la plainte reçue …
Scully : mais j'peux au moins savoir ce que j'ai fait
Skinner : agent Scully, je sui votre supérieur et j'exige un peu plus de politesse de votre part ...

L'insolence de la jeune femme commençait à l'agacer, certes elle passait un moment difficile mais cela n'était pas une raison pour qu'elle lui manque de respect.

Skinner : Savez vous lire agent Scully?
Scully : Jusqu'à preuve du contraire, oui.
Skinner : Eh bien j'ai le privilège de vous annoncer que vous n'avez pas autopsié le bon cadavre. De plus ce cadavre pour des raisons éthique ne devait pas l'être, vous avez donc fait une double erreur qui aurait pu vous coûter votre place
Scully : ça aurait peut être été préférable monsieur
Skinner : comment agent Scully ?
Scully : je pensais à quitter le bureau…
Skinner : je vous interdis de me donner votre démission dans un délai aussi court

Mulder était bouche bée, il se leva et claqua la porte derrière lui fou de rage, il n’arrivait plus a se contrôler et frappa très fort dans la porte de l’ascenseur. Comment osait elle lui faire ça ? Tout quitter, tout plaquer alors qu'ils étaient si proches du but !

De son côté, Scully attendait que Skinner lui donne plus de précisions : son erreur pouvait elle déclencher une colère aussi profonde chez son supérieur ? Elle avait l'impression de perdre son temps: que pouvait elle bien faire de ces remontrances ?

Skinner : Agent Scully une erreur aussi grave est impardonnable. Vous avez autopsié un corps dont la religion interdit que l'on touche le cadavre. Prenez vous conscience de l'ampleur de votre faute ?
Scully : la religion ? ...
Skinner : oui la religion, ne me dites pas que vous n'avez pas lu en gros que cet homme était juif le FBI ne peut pas se permettre une erreur pareil avec toutes les menaces antisémites du monde dans lequel nous vivons a l’heure actuelle. Savez vous combien il en coûte à notre bureau lorsqu'une erreur aussi grave est commise? C'est toute l'image du FBI qui est salie, c'est notre gouvernement qui est traîne dans la boue et cela pourquoi? Parce que vous, Dana Scully, vous avez décidé de devenir indifférente à la société qui vous entoure? Pensez vous être supérieure aux autres? Vous êtes si unique et si originale pour adopter cette attitude désinvolte et dévastatrice? Vous comprendrez donc pourquoi vous écopez de 2 semaines de mise a pied et estimez vous heureuse que ce ne soit pas plus ... Profitez en pour faire un peu d'ordre dans votre vie privée... Sur ce, au revoir agent Scully !
Scully : Mais ...
Skinner : Au revoir agent Scully !

La sentence était tombée. Elle se leva avec le peu de dignité qu'elle pensait encore avoir et sortit d'un pas lent. Skinner s'en voulait déjà d'avoir été aussi dur avec elle, il la savait fragile mais il pensait que son discours lui donnerait peut être la force de se battre. A peine Scully était-elle sortit qu'il pris son téléphone et composa le numéro de Mulder, son attitude l'avait peiné et voulait débattre de l'état de Scully avec lui.


Mulder faisait les cent pas devant la porte de Skinner, il avait préféré attendre Scully, conscient qu'une discussion s'imposait. Il ne pouvait pas laisser son amie devenir l'ombre d'elle même, elle devait à tout prix se reprendre en main. Lui même ayant perdu sa soeur qu'il aimait plus que tout pouvait l'aider dans son travail de deuil: la perte d'une enfant si jeune était un réel drame mais elle se devait, pour elle, pour sa famille devenir à nouveau cette femme forte et resplendissante de joie de vivre.

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
El0die
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 1:52:16

en trop ate de savoir cette suite la c'est trop bien les filles trop bon boulot !
ralala c'est super !!!!!!
je serais jamais capable d'en faire au tant
vite la suite !!!!!
I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Sid

avatar

Nombre de messages : 265
Age : 28
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 1:55:59

Décidément cette fic est de mieux en mieux :D
c'est super bien écrit c'est génial bravo cheers
moi jveux savoir si Scully va remonter la pente alors jveux la suite!! Razz Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monicaetchandler.skyblog.com
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 1:58:04

La suite(eh oui déjà)

(...)

A ce même instant Scully sorti comme une furie du bureau du directeur adjoint, Mulder esquiva un petit sourire afin qu'elle vienne se confier mais au lieu de ça Scully parti a toute vitesse en direction de l'ascenseur sans même lui jeter ne serai-ce qu'un coup d'oeil. Mulder ne trouva rien d'autre pour accaparer son attention que de l'appeler depuis l'autre bout du couloir :

Mulder : Scully !!!
Scully : Quoi ??! Tu veux aussi me faire la morale ?? Tu peux te la garder !!!
Mulder : Attends, je veux juste te parler. Rien que toi et moi. Tu me semble...à cran en ce moment et je...
Scully : et tu quoi ? Tu penses pouvoir me remonter le moral en claquant des doigts ?
Mulder : Dana ...
Scully : car tu penses qu'en m'appelant pour la première fois en 5 ans par mon prénom va t'aider à me faire aller mieux ?! Si ça te donne bonne conscience fais le mais …
Mulder : ne le prends pas comme ça veux tu ...
Scully : J'ai pas envie d'entendre de beaux discours Mulder, c'est trop tard...ou trop tôt. Laisse moi maintenant.
Mulder : C'est ça tu crois qu'en partant, en me tournant le dos, tu vas aller mieux ? Tu crois que tu es seule à souffrir?
Scully : parce que tu souffres ?! Laisse moi rire !
Mulder : Je souffre et plus que tu ne peux le penser. Tu te sens seule, isolée face à ce monde injuste ? Crois tu que l'égoïsme dans lequel tu t'enfermes va soigner ta douleur ?
Scully : égoïste ?!! Tu me traites d'égoïste !!? J’y crois pas ... mais monsieur le parano diplômé en psychologie, va falloir que vous revoyez votre approche au près des femmes ... je comprends mieux pourquoi vous étés célibataire !

Elle tourna les talons mais Mulder la rattrapa. Il lui prit le bras avec violence et l'obligea à lui faire face :

Mulder : Si tu crois que ton ironie facile me blesse, eh bien tu t'es trompé de personne. Tu peux te déchaîner sur moi, m'insulter ou m'accuser des pires choses, cela n'a aucune importance. Tu dois comprendre que je suis là pour toi. Juste pour t'aider. Mais il me semble que tu es au dessus de tout le monde pour accepter ne serait ce qu'une once de mon aide et de mon amitié.

Scully : non mais je rêve, toi qui n’as jamais fait le deuil de ta soeur qui la cherche en vain partout et même dans l'espace ... tu crois avoir fait ton deuil ? Je ne sais pas si j'ai des conseils a recevoir de toi ... pour ce qui est de l'amitié ... laisse moi stp ... mon ami devrait comprendre que j'ai besoin d'être seule … mais peut être qu'il ne l'est pas vraiment ??

Mulder : C'est moi ou tu as la mémoire courte? Dois je te rappeler la façon dont j'ai pris soin de toi lors de ta maladie? J'ai remué ciel et terre pour trouver un remède, j'ai toujours été là pour toi....oserais tu le nier?

Scully : certes, je ne peux le nier ... mais ... je ne veux pas rentrer dans tes gamineries Mulder ... mais a ton avis c'est de la faute de qui si j'ai été soit disant enlevée, si "on" ma inoculé cette maladie ...

Mulder : Par ce que c'est de ma faute si tu as été enlevée? Je ne t'ai pas forcé à rester aux affaires non classées...mais bon faire des rapports aux supérieurs sur mon compte doit t'amuser puisque tu es toujours ici !

Scully : tu es petit Mulder, je n'aurai jamais pensé que tu puisses a ce point la petit ... rassure-toi, tu es bien un mec, bien que tu n'aies pas beaucoup de conquête ! Et d'ailleurs, je n'ai de compte à rendre à personne et pas à un soit disant meilleur ami qui croit me connaître mais qui ne doit pas si bien me connaître d'après ce que j'entends

Scully se retourna, blessée dans son orgueil et dans son amour propre, elle voulu partir mais ne voulu pas s'avouer perdante donc se tourna de nouveau vers Mulder. Elle vit son visage trahissant autant de colère que de tristesse.

Mulder : Tu as beau dire que je ne suis qu'"un mec", tu as beau attaquer ma vie privée, tu ne règles pas le problème. Car le réel problème vient de toi et toi seule Scully. Que tu veuilles l'accepter ou non, cette dispute, cette ambiance, ce froid entre nous est le résultat de ton attitude de ces derniers jours. Je pensais pas qu'un jour j'aurai besoin de te prouver mon amitié, je pensais assez le faire jour après jour, mais je vois que non.

Scully : alors si tu es vraiment cet ami que tu dis être, pourquoi ne veux-tu et ne peux-tu pas comprendre que je me sens horriblement mal et que la seule chose qui me donne envie c'est d'être seule chez moi … seule comme toujours d'ailleurs !

Mulder : Seule comme toujours ? Mais je suis là ! Je suis toujours là, prêt à me sacrifier pour toi. Si tu as l'impression que je ne te comprends en ce moment, c'est parce que tu refuses que les autres te comprennent. Si j'insiste tellement pour t'aider, c'est parce que je sais que tu as besoin de moi, tu n'oses pas te l'avouer mais la présence d'autrui t'oblige à penser à autre chose qu'à ta souffrance et tu n'aimes pas ça: tu te sens obligée de souffrir pour Emily, tu ne veux pas avancer. Je ne dis pas que tu dois l'oublier, je veux juste que tu m'écoutes: partager sa souffrance, c’est vivre. Je veux que tu vives dans le bonheur et non dans le malheur: j'ai besoin de toi mais pas dans cet état.

Scully : Mulder, désolée, mais je ne me sens pas d'humeur à sortir, sauter de joie et aller draguer pour me changer les idées … je suis désolée ... J'aimerai de tout coeur pouvoir te dire que tu as raison, mais malheureusement je ne le ressens pas du tout comme cela

Mulder : Comme toujours tu veux le dernier mot. Tu veux partir la conscience tranquille. Je ne te retiens pas mais crois moi que les choses vont changer Scully et ne prends pas mes paroles à la légère.

Scully : je sais que tu dois attendre que je te remercie d’être là ... mais je ne peux pas ... j'ai vraiment un besoin de solitude ... de réfléchir ... prendre des décisions ... et peut être finir par pouvoir ENFIN vivre ma vie ... Je suis désolée Mulder

Mulder : Vivre ta vie? Je dois le prendre comment?

Scully : Ne le prends surtout pas mal … mais je me demande si ma vie ne serait pas mieux en dehors du FBI, en dehors de ta vie

Mulder : tu veux quitter le FBI ? Les affaires non classées, la recherche de la vérité ? Tu ne peux pas, pas maintenant et pas de cette façon sur un coup de tête.

Scully : peut être que ça ressemble a un coup de tête mais je ne fais que te brider Mulder et j'ai vraiment l'impression qu'il ne m'arrive rien de bon depuis que je suis ici, le décès de ma soeur, mon père, Emily, Queequeg ... Mulder tu es peut-être la seule personne qui me raccrocher à se travail et je me demande sérieusement si ça en valait le coup ... tu te dis mon ami … notre amitié, si elle est vraiment aussi forte que ça, devrait résister si on ne travaille plus ensemble ! Si c'est une sincère amitié comme je pense qu'elle l'est alors oui, sinon c'est que ça ne valait pas le coup de la continuer …

Mulder : Et sur ce beau discours, tu t'en vas la tête haute. C'est trop facile Scully. Tu sais tout ce que j'ai sacrifié pour mon travail? Pour toi? Si tu pars aujourd'hui, ne penses même plus compter sur moi car je serai absent. Tu vas connaître la réelle solitude, crois moi.

Scully : et qu'est-ce que tu as sacrifié pour moi ? Stp ne me dis pas ta vie sociale et amoureuse ! (Elle esquiva un petit sourire qui mine de rien lui fit du bien) Tu essaies donc de me dire que notre amitié n'est rien d'autre que du partenariat Mulder ? J’ai cru que c'était plus que ça, d'ailleurs c'est ce qu'il m'a semblé avoir compris dans ce que tu m'as dit à l'instant, mais peut-être que j'avais encore tort, comme toujours ! De toute façon, je suis …

Mulder : Tu es... ? Tu ne finis pas ta phrase ? Ne me dis pas que c'est l'émotion du moment qui te trouble ? Tu te poses en victime pour me mieux me culpabiliser : ça ne marche pas, désolé. Pour ce qui est de notre amitié, je crois qu'il n'y a plus rien à dire. Tu peux sourire, mais j'ai sacrifié ma vie pour toi et aujourd'hui je vois la façon dont tu me remercies.

Scully : tu vois combien tu peux être contradictoire Mulder, je croyais que tu voulais me voir sourire ... mais tu as raison je me pose peut être en victime, mais ... Mulder, j'ai le sentiment que tu m'as tellement protégé que pour une fois où une déferlante m'atteint que tu n'as pu m'éviter, je la prends de plein fouet, je n'y étais plus habituée ... je ... je me sens ... je suis faible Mulder !

Mulder : Je veux te voir heureuse mais je veux aussi que tu ouvres les yeux sur ta façon d'être et sur...notre relation. Tu te dis faible et alors? Est ce mal? Pour une fois dans ta vie de n'être plus Dana Scully, cette femme forte et indépendante pendant quelques temps ne va pas te tuer. Au contraire, tu vas ressortir encore plus forte de cette expérience. Mais tu te rendras vite compte que pour t'en sortir, tu as besoin d'ami fidèle. De penser que nous sommes que des collègues peut t'arranger, moi pas. Je le refuse. Je suis ton ami mais à cette minute je me sens étranger parce que nous n'arrivons pas à nous mettre d'accord. Je ne sais même plus pourquoi nous en sommes arrivés à ce point de non retour !

Scully : demande peut être a eux (dit elle en pointant autour d’elle des agents) ils ont tout suivi depuis le début ... je ne veux pas alimenter les cancans du FBI Mulder ... mais puis-je avoir l’audace de te demander comment qualifiais tu notre relation ? Et maintenant que nous en sommes à ce point de non retour ? Et en toute franchise stp car la je ne le supporte plus !

Mulder: Je m'en fous d'eux ! Ce qui m'importe c'est toi. Et moi. Notre relation ? Nous sommes amis, non ? Tu ne te rends même pas compte qu'autour de toi, il y a des gens qui sont prêts à mourir pour te savoir en vie. Je fais partie de ceux là. Ma vie n’a pas de prix mais à mes yeux la tienne vaut toutes les richesses de ce monde. Tu es la seule à qui je peux faire confiance. Regardes moi dans les yeux et dis moi si tu me crois.

Scully : je te crois ... enfin je le croyais mais cette discussion commence par me faire douter Mulder ... et tu ne réponds pas a toute mes questions, j'ai besoin de savoir ... Mulder, j'en ai besoin, besoin …

Mulder : Besoin de quoi ? Que je te dise que je tiens à toi plus que tout au monde ? Que je pense à toi nuit et jour ? Que je meurs de tristesse et de froid quand tu es loin de moi ? C'est ça que tu veux entendre ?

Scully : pas si c'est pas ce que tu penses. Tu dis que le point de non retour est passé … alors qu'en est-il de nous maintenant ?

Mulder: De nous je ne sais pas. De toi non plus. Mais moi je sais: je vais rentrer et tenter d'oublier cette fin de soirée épouvantable. Encore merci de me prouver que je compte pour toi.

Scully : Mulder, ne le prends pas comme ça, je t'en supplie, j'ai juste besoin de temps et ...

Mulder: J'ai trop attendu le jour où je te dirais combien tu représentes pour moi et je ne pensais pas que cela se ferait dans ces conditions. Je n'ai plus la force de batailler avec toi Scully. Je suis fatigué de ma vie, fatigué de devoir me plier aux règles, fatiguer de t'attendre. Je vais rentrer. Encore désolé.

Scully : tu vois quand je te disais que le FBI ne m'apportait que des malheurs ! Tu ne peux pas être plus désolée que moi Mulder, je perds pied ...

Elle se retourna et parti des grosses larmes coulant sur son visage rosi par la gène de s'être donnée en public et par la rage qu'elle ressentait au plus profond d'elle. Mulder, bras ballants et regard perdu attendit quelques minutes avant de s'éloigner. Que venait il de se passer ? Il se retourna et fou de rage, il frappa dans la porte de l'un des agents qui faisait semblant de n'avoir rien entendu ... Skinner sorti en entendant tout ce brouhaha … Le directeur adjoint commençait à en avoir assez de devoir toujours contrôler Mulder: les colères de ce dernier pouvaient parfois êtres violentes. Mais là il devait avouer qu'il se doutait du pourquoi, la relation de ces 2 agents étaient tellement fusionnelle ...


Skinner : Mulder !

Il le regarda sèchement, les poings sur les hanches

Mulder : C'est bon. Pas besoin de me demander de me calmer car je ne le ferai pas.

Skinner : venez de suite dans mon bureau agent Mulder !

Mulder entra dans le bureau. Il resta debout, dans une attitude qui ne plaisait guère au directeur adjoint

Mulder : Je ne vois pas pourquoi je suis convoqué dans votre bureau, cette altercation entre l'agent Scully et moi même ne regarde pas le FBI

Skinner : Agent, peut être que cela ne regarde pas le FBI mais quand vous vous donnez en public, empêchant ainsi les autres agents fédéraux de travailler cela me concerne ... en tant que supérieur et en tant qu'ami également

Mulder : Je... je suis désolé Monsieur, mais vous pouvez comprendre combien l'attitude de l'agent Scully me touche. Je ne peux supporter de la voir ainsi.
Skinner : je suis un homme aussi Mulder je m'inquiète pour elle et pour vous aussi ... pouvez-vous me dire ce qu'il se passe chez l'agent Scully ? Y a t'il un moyen de l'aider ?

Mulder : Elle refuse toute forme d'aide. Elle s'est enfermée dans sa bulle de souffrance, essayant de rester à l’abri de tout sentiment qui pourrait la détourner de son deuil.

Skinner : et vous ? Comment vous sentez-vous ? Je ne veux pas risquer de perdre mes 2 meilleurs agents à cause de leur dispute, de leurs malheurs, ou parce qu'ils sont tellement ailleurs qu'ils font n'importe quoi sur le terrain.

Mulder (esquissant un léger sourire): Vu la dernière autopsie de Dana, je crois que je peux m'y mettre sans problèmes ! Sérieusement, je n'aime pas la voir dans cet état. Quand elle va mal, je vais mal mais c'est à moi de prendre le dessus. Je vous promets de me remettre au travail et je vais tout faire pour que Scully revienne.

Skinner : je suis sur que si il y en a un qui peut le faire c'est bien vous agent Mulder. Et puis il faudrait être aveugle pour ne pas voir que … non laissez, cela ne me regarde d'aucune manière !

Mulder : Pour voir quoi?
Skinner : je suis sur que vous le savez très bien, elle comme vous ! Juste un conseil Mulder, sondez les abîmes de votre coeur !

Mulder : Comment avouer ses sentiments quand la personne concernée refuse d'ouvrir son cœur ?

Skinner : je ne sais pas Mulder, je ne peux pas vous le dire ... j'ai été marié qu'une fois et même là je n'ai pas réussi à la garder, je ne devais pas m'y prendre comme il le faut je ne suis pas de grand conseil, mais agissez !

Mulder: Elle est si... parfaite. Si... je ne sais pas comment m'y prendre quand je suis avec elle. Je ne veux pas la perdre, c'est tout ce que je sais.

Skinner : mais il me semble que jusque là tout se déroulait bien entre vous 2. Soyez celui dont elle a besoin en ce moment : si elle vous veut un peu plus distant, devenez le ... mais ne lui fermez pas votre porte, tôt ou tard elle viendra y frapper et si elle est close ça risque d'être irrémédiable !

Mulder : Vous devez avoir raison. Je vais la laisser souffler seule, et lorsqu'elle sera prête à avancer, je serai là pour lui prendre la main et pour la soutenir.

Skinner : sage décision agent Mulder… je vous donne votre journée de demain, prenez le temps de vous remettre vous aussi de vos émotions.
Mulder : Merci pour ma journée. Je vais me reposer et remettre en ordre un peu ma vie. Bonne soirée Monsieur

Skinner : Mulder ? Si y a le moindre changement, si l'agent Scully va vraiment mal, pouvez me tenir au courant, pas en tant que supérieur mais en tant qu'ami

Mulder : Bien sûr.

Skinner : Merci

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 1:58:24

le sptits loups on vous a promis de la longueur, en voici Wink


Dernière édition par le Mer 22 Fév - 1:59:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 1:58:38

Et encore un bout!


Mulder s'éloigna, se sentant étrangement fatigué, voir épuisé au terme de cette journée. Toutes les émotions vécues dans la journée en avaient eu raison de lui, il décida donc de rentrer s'étendre devant un film chez lui. S'installent sur son canapé, Mulder appuya par habitude sur la télécommande. Un vieux film d'horreur passait: il s'attarda mollement à le regarder, puis n'y tenant plus, il se leva et partit dans sa chambre. Le bruit était de trop dans son appartement sinistre, ce qu'il voulait, c'était ne plus rien entendre. Pourtant lorsqu'il fut couché, il entendait une seule et unique voix: celle de Scully qui lui disait qu'elle voulait quitter le FBI. Il ne pouvait vivre sans elle: jour après jour, elle était une conquête de tout instant. La faire sourire, rire, apprendre à la connaître encore au bout de cinq ans, voilà à quoi Mulder dédiait sa vie. Alors, pensant à ce que serait sa vie sans Scully, Mulder ne peut s'empêcher de se sentir mal. Ce qui le faisait se sentir si mal, c'est que soudain il avait l'impression que ses sentiments n'étaient pas réciproques et ça, ça le blessait plus qu'il ne l'aurait imaginé possible. Pensait-elle vraiment que leur relation n'était qu'un simple partenariat ? Avait-il imaginé tous ces regards ? Avait-il inventé ces sous-entendus qu'ils échangeaient avec complicité ? Son visage s'obscurci encore, il avait la rage, une larme d'infinie douleur coula sur sa joue, il l'essuya furieusement mais une autre pris le relais ... soudainement très las, il s'endormi. Un sommeil profond, sans rêve l'envahit. Son corps inerte se mit à s'enfuir bien au delà de l'inconscience: c'est ainsi que la journée de Mulder s'acheva.

De l'autre côté de la ville, une femme seule avait le regard perdu dans les volutes de fumée de son thé brûlant. Elle se leva et regarda autour d'elle: elle n'avait envie de rien. Elle ne voulait pas lire, ni dormir et encore moins regarder la télévision. Elle était debout en plein milieu de sa cuisine et elle pensa combien elle devait être ridicule en cet instant. Un frisson la parcourut lorsqu'elle entendit un rire. Un rire frais et cristallin, qui réchauffa son coeur sans qu'elle ne sache pourquoi. Elle se dit que cela provenait sûrement de l'appartement d'à côté. Ce rire lui rappela une fois de plus combien elle pouvait être seule ! Elle ne voulais pas l'être mais se sentait comme obligé de l'être. Elle s'en voulait d'avoir ainsi repoussé son compagnon au bureau mais c'était comme si quelqu'un le lui avait guidé son comportement, elle ne se reconnu pas, elle se faisait peur. La solitude l'angoissait mais d'être plongée au milieu des autres redoublait encore plus son malaise. Qu'aurait elle donné en cet instant pour avoir une vie normale ? Elle se surprit à esquisser un léger sourire en pensant à ce que Mulder aurait pu lui dire "mais c'est une vie normale". Mulder. Il était l'ami qu'elle avait cherché depuis des années. Le confident dont elle avait rêvé. Que faire dans un moment de solitude pareil, appeler Mulder ? Non, ça fierté l'en empêchait, pas après s'être disputée comme ça avec lui. Appeler sa mère ? Non, elle ne voulait pas l'inquiéter. Elle réalisa ainsi à quel point Mulder avait une place importante dans sa vie et encore c'était peu dire, il occupait facilement 90% de sa vie…Elle s'en rendit compte mais encore une fois, sa stupide fierté l'empêcha de décrocher le combiné. Elle n'avait que lui dans ces moments là et aujourd'hui elle ne pouvait plus compter sur son ami : elle s'en voulut de s'être emportée, mais sans pouvoir s'en expliquer elle ressentait le besoin de s'énerver, d'évacuer à sa façon sa haine et sa colère. Elle prit ses baskets et décida d'aller courir au parc pour évacuer cette énergie négative, elle voulait dormir mais sentait qu'elle était trop en forme, malheureusement.
Dehors une fine pluie tombait sur Washington et faisait boucler ses cheveux ce qui avait le don de l'énerver encore plus. Elle courut quand même jusqu'au parc où elle vit en entendit plusieurs enfin rire a gorges déployées, sous la pluie ... c'en était trop ... Que faisait tout ce monde à pareille heure dehors ? Elle ne pouvait pas aller dans un endroit sans que tout le monde paraisse heureux ? Qu'avait elle fait au bon Dieu pour être punie de la sorte ? Son instinct la poussa à entrer dans l'Eglise la plus proche.
Elle pénétra dans la chapelle Ste Emily sans s'en rendre compte, elle se sentit un peu honteuse a cause de sa tenue vestimentaire, des ses baskets mais fasse au christ elle se sentit reprendre possession de son corps, de son esprit mais pas encore au point de redevenir la Scully de Mulder.
A genoux devant le crucifix, Scully fit le signe de la croix. Relevant avec lenteur la tête, elle détailla ce Christ d'ivoire blanc : il avait connu l'ultime souffrance sur la croix mais sa foi l'avait sauvée. Pourrait-elle se sauver grâce à la religion ? Se relevant avec douceur, elle partit s'asseoir au premier rang. Elle contemplait l'hôtel qui débordait de fleurs : allaient-elles mourir faute de soins comme Scully était en train de l'être ? Passant sa main sur son cou encore mouillé, elle sentit la petit croix d'or entre ses doigts: elle portait un supplicié en signe de reconnaissance, elle était catholique et elle se devait de prier en ce moment si pure. Se laissant glisser sur le rebord, elle pria d'abord la Vierge Marie, puis, suivant un chapelet imaginaire, elle pria Dieu. Sa détresse s'envola loin dans les cieux et une onde de chaleur s'empara d'elle lorsqu'elle se releva enfin. N'y résistant pas, elle alluma un cierge avant de partir: elle avait honoré Sainte Emily, elle pouvait à présent rentrer. Elle refit le chemin à l'envers, le coeur plus léger.

Une fois chez elle, elle décida de se relaxer dans un bain moussant avant d'aller se coucher, et d'essayer d'y trouver le sommeil.
Elle décida de prendre un petit quelque chose pour l'aider à se détendre car elle se connaissait, elle savait que le bain seul ne l'aiderait pas à s'endormir ensuite. Elle prit donc ce qu'il fallait dans son armoire à pharmacie, pris un cachet, le dernier de la plaquette et la laissa sur la table pour penser à la jeter. Sans se soucier des réactions que cela pourrait provoquer, elle se versa également un verre de vin, voulant savourer ne serait ce que cinq minutes le plaisir de prendre un peu de bon temps. Elle entendit une fois encore un rire frai et cristallin qu'elle pensa aussitôt provenir encore de chez ses voisins, soudain elle pensa au fait que ses voisins n'avaient pas d'enfant et pas de petits enfants mais ne se posa pas plus de question. Elle se dirigea vers la salle de bain et aperçu une ombre y rentrer. Elle la suivie silencieusement et avec précautions. Elle entra dans la salle et ne vit rien. Une vingtaine de bougies furent allumées dans la salle de bain et c'est avec délice qu'elle se glissa dans sa baignoire remplit de bain moussant parfum épices et cannelle. Elle ferma ses yeux, sentant que son corps se relaxait avec lenteur. Ses muscles se relâchèrent, la tension au niveau de son cou se fit moins douloureuse et son coeur retrouva un rythme plus calme.
Soudain elle se sentit toute étrange, comme étrangère à son corps … c'est alors qu'elle réalisa qu'elle avait descendu en très peu de temps son verre de bourgogne la tête commença a lui tournée.
Scully avait les yeux fermés et son esprit vagabondait de ci de là, emporté par diverses pensées. Tout d'un coup, elle fut assaillit par une drôle d'impression : celle d'être observée. Elle ressentait ces petits picotements dans la nuque et elle ouvrit enfin les yeux. Ce qu'elle vit lui arracha un cri de surprise et de terreur : se levant avec précipitation, elle tenta d'attraper sa serviette pour sortir de l'eau. Mais dans la panique, elle glissa et sa tête heurta avec violence le rebord de la baignoire, là où Emily, pâle et fantomatique, se tenait à l'instant même.

A suivre!!

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
El0die
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 2:20:13

han encore siouplait !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
je suis drogué la !!!!!!!!!
I love you I love you I love you


Dernière édition par le Mer 22 Fév - 16:29:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 2:22:03

PUTAIN !!
ALors la suis scotchée !!
Bravo vraimetn bravo !!
Je ... pas de mot ... a fond dedans comme rarement ...
Je veux la suite mais ne lui faite pas de mal hein !!
Rho mais la convers M/S j'imaginais trop le ton et tt !! alalalla

MDr QueeQueg !! enorme !!
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 2:23:35

nous aussi la conv M & S on était a fond dedans tellement à fond qu'on l'a écrite d'une drole de facon ...

merci mon exégale Wink
Revenir en haut Aller en bas
El0die
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 2:24:54

c'est clair cette converss elle déchire !!!!!!


Dernière édition par le Mer 22 Fév - 16:29:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cat

avatar

Nombre de messages : 236
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 2:25:46

Raaaaaaaaaaaaaaaaaaahhh!!! nous laisses pas comme ça!!!
c'est talentueusement cruel cette fin en suspens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El0die
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 2:38:49

la je sens que je vais craquer c'est grave si on n'ait accro a cette fic et que l'on ne peu plus sens passer ?
nan passe que la c'est mon cas !!!!!!!
il me faut la suiteuhhh !!!!!!!!!!!!!!
I love you I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Maria

avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 15:43:55

Je trouve que mettre beaucoup d'un coups ça fait encore plus sadique pcq on est vraiment dedans et la PAF d'un instant à l'autre, on nous oblige à redescendre sur terre ! Shocked

C'est très bien écrit les filles BRAVO !

J'ai adoré les confidences dans le couloir, j'imaginais tout : les regards, le ton, les mimiques, les positions des perso, leurs vêtements, les gens autour, le lieu ...

Pis Skinner ... rooooh tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dine

avatar

Féminin Nombre de messages : 1598
Age : 30
Localisation : L'Ouest
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 15:44:47

aaaaa je suis complètement à vos pieds...
tt se bouscule ds ma tête là, pas assez de mots pr décrire, c'est bien écrit, c'est juste, c'est magnifique, c'est parfait quoi lol
vivement la suite :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 22 Fév - 22:46:18

wouhou suis fanaaaaa!!! trop bien ms lui faites pas trop mal elle souffre déjà assez!! Sad
rho et pis skinner qui donne des conseils à mulder suis fan! vive skinner!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Jeu 23 Fév - 1:47:06

merci pour vos commentaires ... on va essayer de s'ateler à la suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Jeu 23 Fév - 13:09:35

Merci pour vos commentaires, c'est trop gentil!!

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
El0die
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Jeu 23 Fév - 13:13:50

han de rien ma moitié c'est trop bien super votre fic
j'en suis completement chouter lol.


dis tu m'aurais pas oublier hier soir.
Revenir en haut Aller en bas
¤JeNy¤

avatar

Féminin Nombre de messages : 5272
Age : 29
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Jeu 23 Fév - 14:53:32

...

Dites, quand vous aurez décidé d'arrêter d'écrire aussi bien, et d'arrêter de me faire pleurer comme ça, vous me préviendrez?
J'ai l'impression de ressentir exactement ce que ressentent les persos, en même temps qu'eux, tellement c'est bien écrit... et, euh, j'ai pas les idées claires là, mais waou, c'est le seul mot que j'ai à la bouche. C'est parfait, cette fic est une merveille.

JeN.


Dernière édition par le Jeu 23 Fév - 15:03:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://attrapez-mOi.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» Pacioretty : Saison terminée
» Contrat de travail à durée indéterminée à temps complet (modele)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gillian Community :: Arts :: -
Sauter vers: