Gillian Community


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Lun 27 Fév - 22:29:46

PDr Thyss !! suis fan !! cheers Boulito va !
Revenir en haut Aller en bas
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Lun 27 Fév - 22:30:00

caché mon oeil!! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 0:13:24

voici la partie 6 :


-------------------------------------------------------------------------------------

Mulder : Quoi ?
Scully : Embrasse-moi !

Hésitant, Mulder s’avança lentement en direction de celle qui venait de lui dire ça, avait-il bien entendu ? Il n'en avait que faire de ses questions la ? Il s'approcha encore plus près d'elle et plaça ses mains rassurantes dans son cou et approcha doucement la tête de Scully de la sienne. Elle ferma ses yeux et se laissa faire. Ce moment qu'elle désirait au plus profond d'elle même arrivait, enfin.
Une pluie glacé tombait sur Mulder et Scully mais qu’importait ce froid pénétrant qui les envahissaient, tant que tous deux étaient l’un contre l’autre, rien ne pouvait venir déranger ce moment délicieux. Les yeux dans les yeux, le temps semblait s’écouler au ralenti autour d’eux : la jeune femme avait posé ses mains sur le torse de son ami et s’était légèrement mise sur la pointe des pieds. Leurs lèvres s'approchèrent de plus en plus, tout deux avaient peur de ce moment tant attendu mais ne voulaient que rien ne vienne le perturber. Leurs lèvres se frôlèrent avec hésitation, puis, le désir montant, ce baiser chaste et merveilleux s’intensifia. Leurs corps furent parcouru d’un frisson commun mais ils se sentaient bien, il se sentaient tellement bien qu'ils en oubliaient la pluie qui s'était intensifiée depuis déjà quelques instants. Toute forme de colère s’était évanouie pour laisser place aux sentiments, des sentiments trop longtemps restés inavoués et qui les rongeaient, les rendant malheureux et aigris. Comment avait-il fait pour résister à ces douces lèvres sucrées ? Comment avait-elle fait pour ne pas l’embrasser plus tôt ?
Un bruit de casse qu'ils avaient trop entendu ces derniers jours retentit et les fit sursauter, se séparant à regret mais gardant toute fait leur main mêlé l'une dans l'autre ... Le par brise arrière de la voiture avait volé en éclat. De plus bizarrement, la route se trouva plus aussi déserte qu'elle ne l'était auparavant


Mulder : Scully, grimpe, dépêche !

Scully s’engouffra dans la voiture en même temps que Mulder. Il démarra faisait crisser le gravier du bas coté et glissant légèrement sur la chaussée rendue glissante par la pluie.

Scully : C’était elle ?
Mulder : Je crois. Plus vite nous mettrons de la distance entre Washington et nous, plus vite je me sentirai déjà plus à l’abri.

C’est ainsi qu’ils tentèrent de combattre un être maléfique, en faisant défiler des centaines de kilomètres en eux et elle. Mulder roulait maintenant sans se préoccuper des limites de vitesse, pour le rassurer quelque peu, Scully place sa main gauche sur la cuisse de droite de son partenaire, il la regarda, un grand sourire dessiné sur son visage :

Mulder : Merci d'être là pour moi !
Scully: Merci de me montrer le chemin jour après jour
Mulder : que je m'en veux d'avoir perdu autant de temps tous les deux !

Ils arrivèrent après plusieurs heures de route dans une maison isolée qui ressemblait plus en fait à une cabane construite par des enfants mais le confort de base était là, c'est tout ce qui leur importait et puis ils étaient ensemble ...
Scully partit se changer en vitesse, grelottant de froid dans son fin chemisier. Mulder quant à lui allumait un feu dans la cheminée, sachant très bien qu'elle était morte de froid.
Mulder se relaxa dans le seul fauteuil de la pièce pendant que Scully prenait sa douche, à son retour, il s'était endormi les pieds posés sur le rebord de la cheminée, elle ne put résister au plaisir de lui déposer un tendre baiser sur le front, elle en avait souvent rêvé mais cette fois elle pouvait le faire sans aucun danger, enfin sans danger provenant de Mulder, d'elle même ou de la hiérarchie. Le danger rodait quand même mais elle décida d'en faire abstraction pour la soirée. Mulder, sentant un délicat baiser sur son front, ouvrir avec lenteur les yeux : son regard tomba dans celui de Scully. Ses yeux azurs brillaient d'une lueur qu’il ne lui connaissait pas.


Dernière édition par le Mar 28 Fév - 0:18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 0:15:40

Scully : La douche est libre !

Mulder sortit de sa rêverie et se dirigea vers la salle de bain : Scully l’attendait, vêtue... ben ne tiens pas vêtue du tout

Mulder arriva dans la salle de bain, il fallu quelques secondes pour réaliser qu'il ne rêvait pas ... il ne voulait pas jouer les jeunes apeurés mais il trouvait que Scully allait un peu vite en besogne, il lui souffla alors à l'oreille :


Mulder : Va te réchauffer au près du feu, dès que j'ai fini je te fais un massage qui relaxera tous ses muscles là si tendus !

Scully enfila un pantalon et un caraco, laissant Mulder partir se doucher. C'était elle ou avait il vraiment refuser ses avances ? Qu'allait il penser d'elle maintenant qu'elle s'était montrée aussi entreprenante? Sa remarque de la voiture refit surface" je ne sais pas, tu aurais pu avoir quand même des enfants éparpillés partout". Vexée et frustrée, elle s'enfonça dans un vieux fauteuil au coin du feu et attendit qu'il redescende.
Mulder prit sa douche en deux deux quatre deux trois et vient retrouver Scully pour le massage qu'il lui avait promis, il avait trouvé du lait pour le corps et se sentait prêt a enfin passer une soirée romantique avec Scully, une soirée comme il l'avait rêvé des dizaine de fois mais cette fois Scully s'était d'avantage ouverte à lui et il en était heureux. Il est certain qu'un massage n'aurait pas été une mauvaise idée tant Scully se tenait d'une façon raide dans son fauteuil mais elle s'était enveloppée dans un voile de dignité qui n'échappa pas à Mulder.


Mulder : Tu te sens bien Dana ?
Scully : Le mieux du monde, merci.

Elle avait répondu d'un ton froid, ce qui étonna Mulder.

Mulder : Il y aurait-il un problème ? Je crois que j'ai raté quelque chose là, non ?
Scully : un problème mais pas du tout, répondit elle d'un ton sarcastique

Elle décida de faire comme si de rien était, après tout Mulder avait lui aussi le droit de prendre sa douche et de se reposer. Elle essayer de s'en persuader mais elle avait du mal à avaler la pilule.
Fermant les yeux et se résignant à donner le fond de sa pensée, elle se laissa faire. Mulder avec délicatesse baissa les bretelles de son caraco et frôla avec lenteur sa peau si douce. Ne pouvant s'en empêcher, la jeune femme frissonna sous les caresses de Mulder. Le contact des mains de son ami était un infime supplice tant il lui provoquait une sensation de bien être profond. Pourquoi avait elle voulu se fâcher ? Scully oublia toutes les frustrations de ses derniers jours rien que par le contacts de ses doigts si tendres et fermes à la fois sur sa peau, cet homme était un cadeau du ciel, enfin un dans tous ses malheurs. Elle se retourna pour le regarder droit dans les yeux et lui dire :


Scully : Mulder, je … je … je vais te sauter dessus si tu continues comme ça… mais je sens que …
Mulder : Que …
Scully : Que ça serait précipité

Mulder continua de la masser tout en pensant à ce qu'elle venait de lui dire: elle était telle qu'il avait imaginé, prête à séduire mais pas à passer à l'acte aussi vite. Faisait-on des femmes encore si intègres aujourd'hui ? Combien de "coup d'un soir" Mulder avait il connu ? Toutes ces femmes prêtent à faire l'amour juste pour l'acte et non pour la personne Il embrassa le cou Dana, savourant les légers soupirs qu'elle ne pouvait contenir. Mulder tourna la tête de Scully du bout des doigts afin de pouvoir l'embrasser d'abord tendrement puis de plus en plus fougueusement. Mais Scully sursautait au moindre bruit qui se produisait dans le "cabanon" et Mulder réalisa qu'il avait envie lui aussi mais que tant que toute cette affaire ne serait pas réglée, il valait mieux ne pas aller trop loin. Il alla chercher un plateau repas et grignoter leur glace au trois chocolat devant la télé, enfin si on pouvait appeler ça comme ça, le poste n'avait qu'une chaîne et était en noir et blanc. Ils regardèrent quand même ce film, tendrement enlacés jusqu'à ce que Scully s'endorme et que Mulder la monte dans la chambre. Il la déposa en douceur sur l'antique et unique lit de la maison. Dans son sommeil, elle poussa un grognement puis se retourna, épuisée par tous ces évènements. Mulder, bien trop angoissé pour dormir, s'installa dans le fauteuil à bascule et attendit que le jour se lève. Il passa sa nuit à la regarder dormir, fée nocturne perdue dans des songes remplis d'exquis bonheurs qu'elle ne pouvait connaître dans sa vraie vie. La lune donnait à la pièce un éclairage clair et froid et Mulder ne put s'empêcher de penser à ce que serait sa vie s'il n'avait pas connu Scully. Elle était celle qu'il avait toujours attendue. Au plus profond de lui même, il savait qu'un jour il finirait par l'aimer. Aimer. Mot doux que l'on prononce comme une caresse, que l'on fait résonner comme un accord d'une délicate musique et qui réchauffe le coeur comme un rayon de soleil.
Scully se réveilla lentement sentant un regard persistant posé sur elle, elle ouvrit les yeux et se demanda ou elle était, c'est alors qu'elle vit Mulder qui la regardait, elle remonta aussitôt son drap qui était descendu :


Scully : Mulder ?! Puis je savoir ce que tu fais la a me regarder dormir ! Et d'abord ou sommes nous ? Ou m'as tu emmené ? Tu m'as enlevé de l'hôpital ?

Tout s'embrouilla dans la tête de Mulder, que voulait elle dire ? Était elle amnésique ? Pourtant c'était lui qui avait eu un traumatisme crânien pas elle !


Dernière édition par le Mar 28 Fév - 0:19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 0:16:32

Mulder : Scully, tu ne te souviens plus ? On s'est sauvé et on s'est réfugié ici car nous sommes... recherchés par la police.

Il se leva et vint s'asseoir à côté d'elle. Voulant remettre une mèche derrière son oreille, il fut surpris par sa réaction : elle retint son bras avec une force qu'il ne lui connaissait pas. Sa main était tel un étau autour de son poignet. Une tension terrible s'était installée entre les deux. De sa main valide, Mulder attrapa le visage de son amie et scruta son regard : ses yeux étaient d'un bleu foncé qu'il n'avait vu chez qu'une seule personne. Le cercle doré autour de sa pupille avait disparu laissant place à un regard intense par sa gravité. Mulder commença à se reculer devant une Scully qui se faisait de plus en plus violente par son regard, il réalisa qu'il avait déjà vu ce regard la veille au soir alors qu'elle sortait de sa douche ! Mon dieu, que lui arrivait-il ? Scully se leva et lui sauta dessus, les mains en avant, Mulder a regret du fuir devant elle en attendant de trouver une solution qui ne la blesserait pas ... il partit se cacher dans les bois
Mulder ne trouva pas d'autres solutions que de courir et s'enfonçait encore et encore dans la forêt. Un rire démoniaque déchira ce matin calme. Il se retourna et la vit. Sa peau d'une blancheur cadavérique et ses yeux sans expressions complètement révulsés dans leurs orbites. Alors dans une lenteur insoutenable, elle se souleva, comme soutenue par une force invisible. Les bras en croix et la tête la tête basculée de côté, elle prononça d'une voix rauque : Eli, Eli, lamma sa bacthani. Accroché à son crucifix invisible, Scilly murmurait des paroles incompréhensibles. Comment Emily avait elle pu prendre possession du corps de sa mère ? Que voulait-elle à la fin ? Enfin, après des minutes terrifiantes, Scully tomba à terre, au milieu des feuilles, la respiration lente et le corps sans vie. Mulder s'approcha lentement du corps inerte de Scully, Emily avait-elle relâchée sa possession? Ne la voyait pas bouger, il s'approcha encore, à pas de loup. Il attendit quelques instants derrière un arbre ... toujours rien, il s'approcha encore un peu et scruta tout autour de lui, pas un bruit, la foret s'était bizarrement tut en même temps que Scully était tombée. Il retint sa respiration sans trop s'en rendre compte et s'approcha encore, il était cette fois tout près d'elle et voulu prendre son pouls pour s'assurer qu'elle était bien en vie. Alors qu'il se pencha au dessus d'elle et approcha la main en direction de sa jugulaire, elle ouvrit brusquement les yeux et lui saisit la main avec force, son regard n'était plus bleu foncé mais noir, un noir encore plus sombre qu’un ciel sans étoile et sans nuage en plein hiver. Elle referma ses mains autour du cou de Mulder tout en se relevant. Il avait beau se débattre, elle était beaucoup plus forte que lui. Il pensait que mourir des mains de celle qui l'aimait n'était pas une fin convenable : dans un sursaut d'énergie, il repoussa Scully qui tomba à terre, surprise de cet élan elle dérapa et s'effondra au sol. Mulder se jeta sur elle, la força à se retourner et il put enfin la neutraliser en tenant ses bras avec fermeté dans son dos. Scully continuait de se débattre mais sa force perdait de sa puissance de seconde en seconde soudain Mulder ressenti le courant d'air frais qu'il n'avait pas ressenti depuis un moment.


A suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
¤JeNy¤

avatar

Féminin Nombre de messages : 5272
Age : 29
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 0:42:23

Euh... mais je sais plus quoi dire, moi. Cette fic est... magistrale? Sublime? Merveilleuse? Parfaite? Sûrement. Le thème est de mieux en mieux exploité, plus je vous lis, plus j'aime. Je suis essouflée rien qu'en la lisant, c'est trop prenant, je me ferai un plaisir de la relire d'une traite, vous êtes des championnes ! C'est exeptionnel.
Juste un peu étonnée de la Scully en tenue d'Eve de la salle de bain... je... je m'y attendais pas venant d'elle Shocked Mais bon, il y a toute une partie de sa personnalité qu'on ne connaît pas, c'est vrai... Mais waou !
J'en veux encore, et encore, et encore... Plus vous m'en donnez, plus j'en veux, moi !

JeN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://attrapez-mOi.skyblog.com
Dine

avatar

Féminin Nombre de messages : 1598
Age : 30
Localisation : L'Ouest
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 1:20:09

pfffiiioouuuu j'en ss encore tte émoustillée...
cette fic é géniale, bien écrite, avec du suspense tt comme il faut quoi !
jss complètement à vos pieds là lol
que dire à part qu'on est ds l'intrigue du début à la fin, c'est merveilleux cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 1:46:01

euh ... c'est pas que je veuille la suite mais un peu qd mm quoi ...
Je pence pareil que jen ...
J'adoooore trop
Revenir en haut Aller en bas
'Lo
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 14:05:08

Waooooooooh !
Vous êtes vraiment les reines incontestées de la fic !
A chaque partie on découvre d'autre surprises, d'autres facettes de leurs personnalités.
C'est franchement une de mes fics préférées !
Continuez comme ca les filles :D
Revenir en haut Aller en bas
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 18:38:04

rhoalala!!! les truc mystiques comme ça je suis sous le charme, surtout que vous exploitez particulièrement bien la chose les filles!!
La Scully là on ne s'y retrouve plus avec elle, un coup "vas-y qu je t'embrasse" et la seconde d'après "vas-y que je t'étrangle" c'est trop excellent parce qu'on ne sait jamais où ça va nous mener et j'adore ça!!!
Et puis quand ils étaient tout près de s'embrasser, j'avais trooop peur que vous fassiez un truc comme moi!! lol je croisais les doigts à mort et bah nan, ya eu un bisoooou!!!! lol trop hereuse!!!
Ya juste un passage que j'ai pas pigé : "Mulder prit sa douche en deux deux quatre deux trois" >> ya une traduction pour cette phrase où il faut faire Grec, Latin et Syriliique en 5ème, 6ème et 7ème langue?? lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
Maria

avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 32
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 19:09:07

Je suis dégoutée comme vous écrivez mieux toutes les deux que toi et moi Timmy !

Je vois que Miss Shoes porte bien l'un de ses nombreux surnoms ...
"mon maître"

Je suis ous le charme, c'est vraiment époustouflant ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 19:27:38

rho mon inc ... on écrit très bien nous aussi en duo ... d'ailleurs faudra qu'on la continue la notre ... te n'aime !!!

polly, en deux deux quatre deux trois, c'est une expression ... non non pas québecoise mais bien jurassienne qui veut dire : en 2 temps 3 mouvements ... c'était une petite touche by timmy quoi Wink

merci pour vos com' WinkWinkWink

I love you I love you


Dernière édition par le Mar 28 Fév - 20:04:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 19:50:01

pk tu préseises quebec ?? mdrrr sacrée tim !!
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 20:06:04

alors la lullu je me demande bien ... surtout que moi et le québec ... ya rien quoi Rolling Eyes

mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
quebec powaaaaaaaaaaaaa
c'est iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin
Revenir en haut Aller en bas
El0die
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 21:18:42

Ran la la les filles comment c'est trop génial !!!!!!!!!!
il faut la suite ... la suite ... et la suiteuh !!!!!!!!!!
vous naime I love you
Revenir en haut Aller en bas
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mar 28 Fév - 23:46:07

waaaaaooooo je suis ms plus que fan!!! je vs jure il faut que vs voyez stigmata si vs aimez cette fic mcq c'est trop trop ça!! c'est incroyable!! j'adore ce genre de truc ac des gens possédés et tt!! pis ac nos deux loulous c'est encore mieux!!

j'étais mdr le coup de deux deux trois quatre deux (je sais plus trop lol) je croyais que vs vs étiez tapée un délire ac de l'expression " à la six quatre deux "
pis ouais scully qui n'était vêtue de rien de tt ouarf!!! j'imagine pas trop! elle était possédée à ce moment là? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 1 Mar - 17:52:51

Bonjour! Voici encore la suite! Trés bonne lecture( pour le coup de Stigmata, je ne trouve pas qu'il est trés présent dans cette fic ce film, l'ambiance certes peut faire penser à un film d'horreur).
--------------------------------------------------------------------------------

Il prit avec précaution le corps dans Scully dans ses bras. Elle était légère comme une plume, il la trouva étonnement fragile contre lui. Sortant de la forêt, il se dirigea de suite vers leur voiture où il l'installa sur le siège passager. Démarrant à toute vitesse, il s'éloigna à nouveau à la recherche d'une aide. Il avait compris que seul un prêtre pourrait l'aider. Au bout d'une quinzaine de minutes, il se gara enfin devant la chapelle Sainte Anne. En pénétrant dans le lieu saint, les yeux de Scully s'ouvrirent laissant apparaître ce regard noir de jais. Comme ils avançaient vers l'hôtel à la recherche du prêtre, la jeune femme se débattait avec force même si Mulder la tenait fermement. Elle chuchotait des invocations à un Dieu résolument absent, cherchant à se détacher de Mulder. Le prêtre, affolé par tout ce bruit accourut et regarda Mulder avec effarement.

Le prêtre : Mais qu'a-t-elle ?
Mulder : Regardez ces yeux.

Le prêtre s'approcha avec lenteur de Scully et la regarda : ce noir d'encre, profond, sans vie était le premier signe de la possession.


Le prêtre : Je ne pensais pas voir un jour cela de mes propres yeux... la possession est certes mentionnée dans la Bible, on mentionne un Joseph possédé mais si je pensais avoir devant moi une véritable possession.
Mulder : Aidez la, je vous en supplie.
Le prêtre : Je n'ai jamais fait d'exorcisme. Je ne sais pas si je pourrai.

Tout d'un coup, les traits du visage de Scully se convulsèrent, un rictus déforma sa bouche, ses bras et ses jambes commencèrent à se tordre comme si elle tentait de s'opposer vainement à la charge de souffrance qui semblait s'émanait d'elle. Elle tenta de fuir, son corps tout entier manifestait une angoisse et un effroi profond. Elle ruisselait de sueur, son corps gesticulant à s'en rompre, comme si chaque membre illustrait la souffrance dont elle était victime.


Mulder : Faites quelque chose!

L'exorcisme était une pratique utilisée par l'Eglise depuis des millénaires mais avec le temps rien n'avait changé : être possédé signifiait toujours la même chose, c'était être prisonnier de son propre corps, de son âme. Le prêtre s'approcha de Scully et lui montra un crucifix: la réaction ne se fit pas attendre, un hurlement de colère, de rage s'éleva de la poitrine de celle ci.

Le prête : Monsieur, une force inimaginable a pris possession de cette femme.
Mulder : Et comment fait t'on pour mettre fin à cette possession ?
Le prêtre : L'exorcisme consiste, au nom du Christ, à intimer l'ordre au "démon" ou à l'âme qui ose posséder un corps innocent, d’avouer son nom et les raisons de sa présence. L'obliger à se nommer revient à une forme de dévoilement de quelques éléments inconscients.
Mulder : mais comment le lui faire avouer ? Je pense savoir de qui il s'agit mais je ne sais pas ce qu'elle veut à Scully et à moi même ... je ne l'ai a peine vue cette fillette
Le prêtre : Fillette ? Vous voulez dire que cette force est celle d'une petite fille ?
Mulder : Oui elle a... trois ans. Elle s'appelle Emily, elle est la fille de mon amie et elle est morte la semaine dernière.
Le prêtre : Elle a donc refusé de partir, elle est restée parmi nous et cela pour une raison. C'est à nous de découvrir pourquoi.
Mulder : Elle et moi sommes agents fédéraux. Mais maintenant aidez moi, je ne la retiendrai pas longtemps.


Le prêtre touche la croix de Scully du bout de ses doigts et entama une prière. Scully se débattait comme une furie puis son corps se raidit d'un coup, comme aux aguets des paroles de l'homme d'Eglise.
_________________

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.


Dernière édition par le Mer 1 Mar - 17:57:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 1 Mar - 17:56:35

Le prêtre : Démon ! Quel est ton nom ? Révèle toi !
Scully / Emily : Emily.

Sa voix était celle d'une enfant, une enfant joyeuse et non celle d'une gamine qui aurait pris possession du corps de sa mère ce qui donnait un côté plus que grotesque à cette scène.

Mulder : Bonjour Emily ! J’espère ne pas te déranger ... j'aurai deux ou trois questions à te poser, te sens tu d'y répondre sans faire de mal à la personne que nous aimons tous les deux ?
Scully / Emily : ça ne dépendra que de toi !

Mulder : d'accord mais je t'en supplie ne lui fait aucun mal : j'aimerai savoir pourquoi tu veux blesser ta mère ? Pour t'en prendre à moi ?
Scully / Emily : Je ne lui fais pas de mal je veux simplement qu'elle comprenne
Mulder : mais qu'elle comprenne quoi ? Dis moi !
Scully / Emily : Tu reconnais mon regard mais tu ne comprends pas pourquoi... tu l'as déjà vu chez quelqu'un pas vrai ?
Mulder : maintenant que tu le dis ... oui, ton regard me rappelle ma soeur mais tous les enfants se ressemblent tu sais
Scully / Emily : Non son regard avait cette particularité que tu as aussi... tu ne fais pas le lien ? Dois-je te rappeler ce que tu as fait il y a 7 ans ?
Mulder : Il y a 7 ans ??? J’ai fait tellement de choses dans ma vie tu sais ... il y a 7 ans, j'étais fraîchement divorcé de Diana et ... je cherchais quoi faire de ma vie, aider les autres …
Scully / Emily : Aider c'est le mot. Rappelles-toi durant l'été, ce jour où tu as décidé de faire don... de toi.
Mulder : ou veux tu en venir exactement ? Dis-moi pas que je suis ton père, ce serait un peu gros la quand même, il y a une chance sur je en sais combien de milliers qu'un donneur anonyme rencontre une personne qui en aurait profité !
Scully / Emily : Tu ne connais pas toute la vérité, tout les dessous de ces expériences. Qu'étais-je au fond ? Un cobaye. Par ta faute. Par la sienne. Mais à ma mère je ne pourrai jamais rien lui reprocher. Elle m'a aimé. Mais je veux qu'elle sache la vérité sur toi. Et sur moi.
Mulder : et c'est pour ça que tu l'as fait tant souffrir ? Car elle ne savait pas tout comme moi que j'étais le géniteur ? Mais laisse lui au moins une chance de l'apprendre ... regarde dans quel état elle est par ta faute !
Scully / Emily : Par ma faute ? Par ma faute ? Comment oses-tu penser une seconde que je suis prête à faire souffrir ma mère ? Dans cette histoire, je ne suis qu'un pantin. Demande au prêtre, il te répondra pourquoi
Mulder : Pourquoi dit-elle ça ?
Prêtre : les âmes en peine sont régies par Dieu... ou par Satan
Mulder : oui mais pourquoi, Scully ? Pourquoi moi ? Qu’avons-nous à voir la dedans ? Emily s’il te plait aide moi à y voir clair ! Dis moi alors ce que tu veux ?
Scully / Emily : Je veux que ma mère sache que sa souffrance vienne de toi. Mais maintenant je vais vous laisser toi et elle afin que tu lui racontes tout. Elle doit savoir la vérité

Le courant d'air significatif du déplacement d'Emily eu lieu et la porte de la chapelle claqua bruyamment, Scully ouvrit les yeux péniblement, toute surprise de se trouver au près d’un prêtre et de Mulder. Le prête la bénit en vitesse puis attendit qu'elle reprenne ses esprits

Scully : que s'est il passé?

Mais avant que Mulder ait pu lui parler, la porte s'ouvrit à nouveau sur le seul être au monde qui l'était prêt à tuer de ses mains.
Il n'en revint pas, il croit d'abord que ce n'était pas lui, mais la grande taille de cet individu, son gabarit, et surtout le halot de fumée qui le suivait fit redescendre Mulder sur terre : c'était bien l'homme à la cigarette qui veniat de faire son entrée à Ste Anne
Il jeta son mégot avec mépris et entra dans ce lien saint comme un pilleur pourrait entrer dans un sanctuaire inviolable. Le prête, dépassée par tous ces évènements, partit se réfugier à l'arrière salle. Scully, encore extrêmement faible après cette épreuve incroyable, tenta de se tenir debout seule mais ses jambes fléchirent. Mulder la rattrapa et la serra avec force contre son torse. Que faisait il ce satané fumeur ? Comment avait-il trouvé cette chapelle perdue au milieu de nulle part ?

Mulder tenait Scully pour l'empêcher de choir, la vue de cet homme la révulsa encore plus. Mulder passa ses bras protecteur autour de ses épaules.


Mulder : Que faites-vous ici ? Votre place est partout sauf dans une église !
Spender : Tiens tiens tiens... Agent Mulder... Agent Scully quelle bonne surprise de vous trouver ici.
Mulder : Surprise ? Surprise ? Vous voulez rire j'espère ? Rien que de vous voir me révulse.
Spender : Toujours aussi impulsif.
Mulder : Toujours aussi abjecte
Spender : Comment ça va Dana ?
Scully : Lorsque vous êtes loin de moi, je vais le mieux du monde.
Spender : L'amour n'adoucit pas les caractères à ce que je vois.
Mulder : Pardon ?
Spender : J'ai toujours su que vous alliez très bien ensemble. Depuis le début de votre partenariat j'attendais ce moment où les deux êtres qui ne devaient jamais se connaître allaient enfin découvrir la vérité sur leurs sentiments mais sur eux aussi.
Scully : mais de quoi il veut parler, de quoi voulez vous parler ?

Elle se tourna vers Mulder.

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 1 Mar - 17:57:43

Spender : La petite Emily ne s'est pas montrée très sage ces derniers temps, pas vrai ?
Scully : parce que c'est votre oeuvre enfoiré ??
Spender : Joli manière de me définir. Je pense qu'elle a dû vous laisser un message, non ?
Mulder : Et ça vous fait rire d'essayer de détruire les gens comme ça !?
Scully : m'enfin Mulder, tu vas m'expliquer ?

Spender : C'est un sacré secret à dévoiler Mulder, ne vous gênez pas de ma présence, Scully attends une réponse.
Mulder : vous êtes ivre de votre pouvoir Mais expliquez-nous vous pourquoi vous avez fait que je sois le père de cette enfant perdu si vite ??? Nous ne sommes donc vraiment que des pions dans votre damier !

Mulder se tourna vers Scully et lui esquiva un sourire désolé, désolé de lui apprendre la vérité comme ça et face à une telle crapule. Scully, se serra un peu plus dans les bras de Mulder.

Scully : Tu n'y peux rien toi ! Par contre vous ... j'espère qu'une chose, que vos saleté de cigarettes vous emmène très loin ... et heureusement vous ne retrouverez pas ma ... euh ... notre fille ! Ca c'est certain !
Spender : Les menaces, toujours des menaces ! Agent Scully savez vous ce dont je suis capable ? Du pire comme du meilleur. Je peux donner la vie comme la mort. Il y a 5 ans, il nous fallait à tout prix des nouveaux cobayes dans notre projet de collaboration avec la race extraterrestre. Lorsque je vous ai croisé dans les couloirs de Quantico, j'ai compris que vous nous seriez d'une aide précieuse. Alors je vous ai fait assigner aux affaires non classées aux côtés de l'agent Mulder. C'est à partir de ce moment que j'ai tout compris : vous étiez l'alliance parfaite, de caractères si différents que vous aviez ce jeu basé sur l'attirance mais aussi le rejet. Alliance parfaite trop parfaite. De vous faire enlever n'a pas été une mince affaire : Mulder était toujours là pour vous protéger mais nous avons réussi. Le reste de l'histoire, vous la connaissez. Votre fille retrouvée il y a une semaine.


Scully : Mais comment se fait il... que Mulder soit le père ?
Spender : Le gouvernement a ouvert les portes des banques de sperme de tout le pays : les expériences on pu alors commencer afin de réaliser une race hybride. Emily aurait pû être un cobaye parfait. Dommage pour elle.
Mulder : Dommage pour elle ? C'est tout ce que vous trouvez à dire ?
Spender : Il était trop tard pour elle.
Mulder : Trop tard ? C’est à dire ?
Scully : mais vous n'êtes qu'un chien ... et encore vous offensez ces braves bêtes
Spender : Elle est morte, non ? C'est un peu trop tard pour s'occuper d'elle non ? Enfin au moins elle aura connu ses parents. Tardivement certes.
Scully : vous me donner envie de vomir !
Spender : Je ne vous retourne pas ce compliment Dana car je dois avouer que même possédée vous avez un certain charme

Mulder se plaça devant elle prêt à la protéger :

Spender : voila qu'il joue les gentlemen ...
Scully : il la toujours été mais peut être que cela vous étonne, pas étonnant étant donné le gougeât que vous êtes ! Allez viens, Mulder !
Mulder rongeait son frein pour ne pas lui coller un crochet du droit

Spender : Mulder votre rage ne peut rien contre la mienne. Vous n'êtes qu'un faible, un lâche.
Scully : Lui ? Un faible ? Un lâche ? Pour moi s'est vous le lâche ! Elle est ou votre vie ? bien sur vous étés trop occupé à faire le mal autour de vous
Spender : Scully est même obligée de prendre votre défense. Ma vie ? Mais je n'ai plus de vie depuis que j'ai vendu mon âme au diable. La vie est faite pour ceux qui sont toujours sous l'emprise de leurs sentiments. Moi je survis grâce à ma puissance
Mulder : moi je suis heureux d'avoir un coeur, même s'il m'a fallu du temps pour me rendre compte qu'il marchait toujours ...
Il sourit tendrement à Scully

Scully : Vous n'avez jamais connu l'amour sinon vous ne seriez jamais devenu un être aussi abominable. Maintenant excusez nous, mais cette entrevue est finie
Spender : Bon courage, le FBI vous cherche Scully
Mulder : Le FBI ne peut rien contre des innocents
Spender : Mais il n'est pas ouvert aux histoires d'âme en peine diabolique
Mulder : Dites moi alors ce que vous attendez de nous ? Quel devait être notre rôle ? Et celui d'Emily ?
Spender : Votre rôle ? Vous, vous n'êtes que le géniteur... alors que l'agent Scully devait être la mère porteuse parfaite mais sa grossesse n'a jamais pris, d'où le fait que tous ses ovules aient été prélevés. Emily elle ne devait qu'être un simple cobaye, comme tant d'autres.


Scully : mais vous n'êtes qu'un porc !
Mulder : laisse Dana, il a échoué au bout du compte, c'est pour ça qu'il est aigri ... grâce à lui on s'est trouvé et moi je suis très heureux avec toi ... je suis sur que ça le rend malaaaaaaaaade !
Scully : tu as raison, il n'a jamais été capable d'aimer ! Désolée mais en fin de compte je dois vous remercier
Spender: Si vous sortez de cette Eglise, c'est le déshonneur qui vous attend. Venez avec moi et je vous assure un avenir stable.

Mulder : expliquez-vous ! Mais sachez que pour nous rien n'est plus déshonorant que le débris que vous devenez au fur et à mesure des années
Spender : Insultez moi encore une fois et c'est à bord d'un vaisseau extraterrestre que vous finirez vos jours. Je vous offre la sécurité si vous passez de notre côté, rien n'est plus simple que cette demande
Mulder : en contre partie de quoi ?
Scully : Mulder !? Mais la question ne se pose même pas ... je ne traiterai jamais avec le diable !
Mulder : En échange de quoi ?


Mulder : expliquez-vous ! Mais sachez que pour nous rien n'est plus déshonorant que le débris que vous devenez au fur et à mesure des années
Spender : Insultez moi encore une fois et c'est à bord d'un vaisseau extraterrestre que vous finirez vos jours. Je vous offre la sécurité si vous passez de notre côté, rien n'est plus simple que cette demande
Mulder : en contre partie de quoi ?
Scully : Mulder !? Mais la question ne se pose même pas ... je ne traiterai jamais avec le diable !

Mulder : En échange de quoi ?
Spender : Nous avons besoin de médecin aussi talentueux que Dana et des hommes comme vous Mulder, déterminé et acharné dans leur quête.
Mulder : Ma quête est celle de la vérité. Et non du mensonge. Vous m'avez traité de lâche en plus, il faudrait vous mettre d'accord avec votre point de vue.
Scully : Et je ne m'abaisserai jamais à utiliser mon savoir dans l'élaboration d'une entreprise aussi dévastatrice que meurtrière.
Spender : De belles paroles Scully... vous aussi Mulder. Mais où est la vérité ?
Mulder : je ne sais pas. Peut être que je ne la connaîtrai jamais. Mais il y a une chose dont je suis sûr : le mensonge vous conduira à votre perte. Et si personne ne le fait à ma place, je vous promets que je vous tuerai de mes propres mains pour vous faire payer tout ce que vous nous avez fait subir.
Spender : Vous ne pouvez pas me tuer, car je suis la clé de tout. Je sais tout, je vois tout. Si on me tue, vous mourez aussi. C'est ça le principe de cause à effet Mulder.

Mulder : C'est bien trop facile de nous faire peur avec vos menaces.
Spender : Ce ne sont pas des menaces, ce sont des mises en gardes. Sachez où regarder.

Ecoeurés, Mulder et Scully s'éloignèrent de lui. Ils sortirent en vitesse de la petite chapelle et arrivèrent dans un froid glacial. Qu'allaient faire maintenant ? Les paroles de Spender résonnaient encore dans la tête de Scully qui ne pouvait détacher son regard de ce lieu saint.

Scully : Comment fait-il ? Pour... pour toujours tout gâcher ?

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 1 Mar - 18:01:29

Mulder passa son bras autour des hanches de Scully tout en continuant leur avancer jusqu'à leur 'maison' Il voulait la soutenir physiquement et moralement, lui montrer qu'il était là pour elle. Tout deux savaient pertinemment qu'il n'avait pas forcément tort :

Mulder : Scully, cet homme est immortel, le mensonge le protège mais le jour où la vérité éclatera, nous serons les vainqueurs, d'ailleurs je le suis déjà car je t'ai trouvé
Scully: Promis
Mulder : Dana, tu m'as vraiment fait la peur de ma vie, je ne savais plus que croire, était-ce toi ? Ou pas ? Jusqu’à ce que je réalise que non, Emily avait pris possession de ton corps et grâce au prêtre de cette chapelle on a réussi à la faire partir mais elle nous a révélé que ...
Scully : Que quoi Mulder ?!
Mulder : Que je suis le père, comme te l'a confirmé cette saleté de cancéreux pardon cette saleté de fumeur.
Scully : Emily est notre fille... je ...
Mulder : Il y avait une chance sur 1 million pour que tes ovules et mon sperme soient fécondés ensemble... toi et moi.
Scully : Et aujourd'hui elle n'est plus là. Un enfant... tu réalises à quel point c'est difficile de vivre ce deuil ?

Ce fut comme un choc pour Mulder : tous ces évènements avaient fait barrière à ces émotions mais là il ne pouvait plus reculer. Il était le père d'une enfant morte. Mulder en resta bouche bée, Scully ne savait que trop bien ce qu'il pouvait ressentir. Aucun mot n'était assez puissant face à une telle douleur qui vous pénètre au plus profond de vous sans que vous puissiez la comprendre, la contrôler ou même la surmonter aussi facilement que vous l'aurez imaginé avant que cela n'arrive. Elle ne dit donc rien et se contenta de prendre Mulder dans ses bras pour un câlin plus réconfortant que bien des mots maladroits.
Combien de temps restèrent ils dans les bras l'un de l'autre ? Scully n'avait plus la notion du temps : quel jour était-il ? Quelle heure ? Depuis combien de temps étaient-ils en cavale ? En cavale. Ce mot avait don de la crisper et de la rendre malade. Mulder sentit que le corps de son amie s'était raidit contre lui :


Mulder : Qu'est-ce qui se passe ?
Scully : Je ne sais pas... je ne sais plus. Tous ces ennuis, toute cette souffrance. Qu'allons nous devenir ?

Que pouvait-il répondre à ce cri de détresse ? Il était conscient qu'ils étaient dans une situation des plus dangereuses : le FBI à leur trousse, ils ne tiendraient pas longtemps. De plus Emily était-elle vraiment partie ? Aussi facilement ? Mulder ou Scully ne devaient-ils pas accomplir un geste symbolique pour apaiser cette âme en peine ? L'un contre l'autre, chacun laissait son esprit vagabondait à sa guise.


Scully : Je n'ai jamais eu autant mal de toute ma vie. La souffrance physique n'est rien. Mon coeur se brise en milliers de morceaux et rien ne pourra jamais le recoller.
Mulder : Sauf notre amour.
Scully : Sauf notre amour.
Mulder : Dana, comment avons-nous tenu toutes ces années, tous ces coups dur sans notre amour pour nous soutenir ? Je voudrai tellement t'offrir une vie simple comme celle que tu mérites, loin de tous ces complots dans lesquels tu te retrouves par ma faute ... Je suis désolé Dana.

Ses derniers mots étaient étouffés par un sanglot qu'il essayait vainement de retenir.

Scully : Arrête de te faire du mal, Mulder, c'est l'amour qui m'a fait te suivre, et maintenant qu'il est enfin avoué, on va surmonter cette étape tous les deux et encore plus fort que jamais... fais moi confiance !

Pas un mot de plus ne fut prononcé : tout avait été dit. Et puis à quoi servaient les mots dans ces moments si forts ? Seuls leurs yeux parlaient en cet instant, et tout ce que l'on pouvait voir dans leurs regards avaient plus de significations que les déclarations d'amour superficielles et surjouées. Scully aimait Mulder et Mulder aimait Scully. C'était d'une facilité aveuglante. Tellement aveuglante qu'ils avaient mis 5 ans à se déclarer ce point commun : celui d'aimer et de désirer l'autre. L'autre, cet être indomptable, parfois intouchable, toujours sur la défensive. L’autre, celui qui confie ses secrets, ses craintes et ses envies. L'autre, celui capable d'aimer à l'infini, sans barrière et sans tabous. Cet autre qui faisait battre leur coeur. Rien ne pouvait les séparer. Rien.
Un coup de vent les frigorifia en un rien de temps : leur étreinte fut brisée, une fois de plus. Une fois de trop ?


A suivre!!!!!!

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
Spooky
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 1 Mar - 18:14:15

Ne conaissant pas suffisement X-Files pour être sur de ce que je dis ça peu donc être faux ce que je vais dire et si c'est le cas je m'en escuse...

Je trouve que votre retranscription de l'histoire d'Emily dans votre fic et faite à merveille... On s'y croirait vraiment (à quand l'épisode? ^^) et elle est aussi innatendue... qu'attendue...? ^^" Plutot intéressante ont va dire... Bref un petit chef d'oeuvre Razz

Par contre j'apporte juste un petit bémol... Je trouve que certaine phrase casse complétement l'ambiance (jaaaa) que vous voulez imposer dans votre fic... Certaine parole trop grossière ou tout simplement trop familière dans le vocabulaire employé... Ou alors c'est peu être fait expret et alors dans ce cas c'est une histoire de goûts... Mais encore bravo :D
Revenir en haut Aller en bas
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 1 Mar - 19:57:22

AAAAAAAAA j'adoooore !! me demande comment sa va finir !! je vois aps de fin !! je veux pas de fin !!! vite vite !!
Revenir en haut Aller en bas
¤JeNy¤

avatar

Féminin Nombre de messages : 5272
Age : 29
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 1 Mar - 19:59:28

Euh... pourquoi je sais jamais quoi dire avec vous? En fait, il n'y a rien à dire, juste à apprécier. Vous êtes des championnes, des déesses, des... voilà quoi. Ma fic préférée? Je vous jure que oui. J'ai envie de me replonger tout de suite dans cette lecture et qu'elle ne finisse pas avant très très longtemps, tellement c'est bon. Et moi, je trouve que les expressions "grossières" comme dit Spooky collent parfaitement avec le moment. Ce sont les mots qu'il fallaient, au moment où il le fallait. J'aime. I love you

JeN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://attrapez-mOi.skyblog.com
Spooky
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 1 Mar - 20:03:19

JeNScoully a écrit:
Euh... pourquoi je sais jamais quoi dire avec vous? En fait, il n'y a rien à dire, juste à apprécier. Vous êtes des championnes, des déesses, des... voilà quoi. Ma fic préférée? Je vous jure que oui. J'ai envie de me replonger tout de suite dans cette lecture et qu'elle ne finisse pas avant très très longtemps, tellement c'est bon. Et moi, je trouve que les expressions "grossières" comme dit Spooky collent parfaitement avec le moment. Ce sont les mots qu'il fallaient, au moment où il le fallait. J'aime. I love you

JeN.

Je consoit qu'on puisse aimer ce genre de grossierté mais de là à dire quelles sont là au bon moment blabla... Je sais pas trop hein... Mais bon chacun ses goûts, mais je dirais surement pas quelles font bien d'être là ^^'
Revenir en haut Aller en bas
El0die
Invité



MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   Mer 1 Mar - 20:17:47

j'aime troeuhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!
j'adore
la suite go go go !!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eli, Eli, lamma sa bacthani ~~Fic Terminée~~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» Pacioretty : Saison terminée
» Contrat de travail à durée indéterminée à temps complet (modele)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gillian Community :: Arts :: -
Sauter vers: