Gillian Community


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Que s'est-il passer ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roxane
Invité



MessageSujet: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 14:11:33

Bon comme prévu voici la fic que j'ai trouvé qui parle des derniers épisodes de la saison 7 ... ELLE NE M'APPARTIENT (donc pas de poursuite de la part de l'auteur SVP Wink )

Elle est longue dons je l'envoie en plusieurs morceaux de suite Wink

Bonne lecture study


_________________________________________________________________

Auteur: Steph(anie)

Shipper: OUI

Résumé: Que s'est-il vraiment passé après la scène du canapé de "All Things", que s'est-il passé après la scène finale de "Je Souhaite", que s'est-il passé après la scène du lit, après celle du départ de Mulder et enfin après celle de l'annonce à Skinner de la grossesse de Scully dans "Requiem". Des questions qui nous tiennent en haleine depuis la fin de la septième saison. Dans cette fanfic j'ai essayé de répondre à ces questions.

Disclaimer: J'avoue, je suis bien la fille légitime de Chris Carter donc les personnages de Mulder et Scully m'appartiennent comme lègue. Pardon? Que dis-tu maman? Quoi? A bon... mon père n'est pas Chris Carter!!!! Merd...... Bon alors Mulder et Scully ne m'appartiennent pas et ils sont la propriété exclusive de Chris Carter. Dommage.


Le soir de All Things
Après ces deux jours très éprouvants pour Scully, Mulder l'invite à prendre un thé chez lui. Il est curieux d'entendre son récit. Mulder et Scully sont assis l'un à côté de l'autre sur le canapé de ce dernier. Deux tasses de thé sont posées sur la table basse. Scully, épuisée, a enlevé ses chaussures et a mis les pieds sur la table. Pendant qu'ils parlent des choix qu'ils ont pris -qu'ils aient été bons ou mauvais-, et qui les ont conduits là où ils sont aujourd'hui, Mulder sent soudain une légère pression sur son épaule, quand il tourne la tête, il voit le doux visage de Scully, qui s'est endormie sur son épaule. Quelle est belle, se dit-il. Une mèche de cheveux lui retombe sur le côté gauche du visage, ce qui lui donne un petit côté de rebelle. Tendrement, d'une main douce, il lui remet sa mèche derrière son oreille. Ébahit par la magnificence de sa partenaire, Mulder la fixe un long moment, se disant qu'elle représente bien plus qu'une simple partenaire pour lui. Pendant qu'il la regarde, il se remémore les sept ans qu'ils ont passé ensemble. Avec les bons moments, mais aussi les mauvais. Il se rappelle de la peur qu'il a ressentit quand elle avait disparu pendant quatre semaines, il se rappelle de son sentiment de culpabilité quand elle se mourait du cancer, il se souvient de sa douleur qu'il partagé avec elle devant la tombe de sa fille Emily qu'elle ne pu jamais connaître, il ressent encore la sensation des doigts de Scully posés sur ses lèvres et de son baiser chaud et humide sur son front après qu'elle l'ait sauvé de sa maladie, il se souvient de ce qu'il a ressenti quand il se sont échangés leur premier et unique baiser lors du passage au nouveau millénaire, il se souvient de se qu'il a ressentit quand elle l'a pris dans ses bras quand il s'est effondré de tristesse après la mort de sa mère, il se souvient de son sentiment de jalousie et d'incompréhension quand elle était partie avec le fumeur, et il se souvient de sa réaction lors de son retour, et il se reproche son attitude envers elle. Il ressort soudain de ses pensées quand Scully bouge et pousse un petit gémissement. Il la regarde à nouveau, et repense aux rêves qu'il a faits quand il était en train de se faire opérer : il se souvient d'avoir rêvé d'une vie meilleure et plus stable, marié et des enfants. Il réalise soudain que c'est ce qu'il désire, avoir une vie plus normale, comme chaque homme, mais il ne voit pas une vie normale sans la personne qui se trouve actuellement près de lui. Il réalise soudain que Scully n'est pas simplement sa partenaire, mais aussi, la personne à qui il se sent prêt à ouvrir son cœur, si longtemps fermé à toutes tendresses par peur d'être à nouveau blessé.
Tendrement il dépose une couverture sur elle de peur qu'elle ait froid puis après un l'avoir fixé une nouvelle fois il se lève et se dirige vers sa chambre.
Scully se réveille dans une chambre d'hôpital, elle ressent des frissons dans sa nuque. Elle ne comprend pas pourquoi elle se trouve là, elle regarde autour d'elle et remarque des électrodes rattachées à son ventre qui sont elles-mêmes rattachées à un écran de contrôle, où elle voit une ligne représentant des battements de cœurs, mais se ne sont pas les siens, pourtant ils proviennent bien d'elle. Elle réalise soudain que ces battements proviennent d'un bébé, de son bébé. Complètement sous le choc, Scully se recouche et essaye de retrouver le sommeil. Après quelques minutes, Scully se retrouve dans une forêt, elle est toujours dans sa tenue d'hôpital et elle voit Mulder et Skinner assis. Ils sont en train de parler. Elle s'approche d'eux, mais ils ne la voient pas. Scully ne comprend plus rien, elle pose sa main sur son ventre qui est complètement déformé par la grossesse. Quand elle redresse la tête, elle est soudain aveuglée par une lumière étincelante, malgré la douleur que la lumière entraîne dans sa nuque, Scully maintient son regard et voit Mulder s'envoler dans le fuseau de lumière.
Dans un cri Scully tombe du canapé de Mulder. Celui-ci arrive torse nu et en caleçon. Inquiet il lui remonte le visage avec sa main. Malgré une timide lumière provenant de l'aquarium, Mulder remarque des larmes qui ruissellent sur les joues de Scully. Elle se réfugie dans les bras de son partenaire et se met à pleurer de plus belle.

Mulder: Chut... chut... c'est fini...c'est fini, c'était qu'un vilain cauchemar, c'est finit ... chuttttttt.

Ils restent tous les deux blottis l'un contre l'autre pendant au moins un quart d'heure, ne voulant pas rompre leur contact. Mulder comprend que Scully s'est rendormie, il ne comprend pourtant pas que ce qui s'est passé avec Daniel, l'ait autant bouleversée. Il doit il y avoir autre chose qui la travaille mais quoi ? Doucement, il la prend dans ses bras et la repose sur le canapé, mais cette fois-ci dans la position allongée. Puis il retourne se coucher.
Dans son lit, Mulder n'arrive pas à retrouver le sommeil, il entend soudain le parquet grincé sous le poids de quelqu'un. Ses yeux habitués à l'obscurité, Mulder remarque une silhouette familière. Scully doucement s'approche du lit de Mulder. Elle s'assoit au bord du lit et elle le regarde droit dans les yeux. Tendrement il pose sa main sur la joue de Scully et il commence à lui caresser. Ils restent tous les deux sans bouger, attendant chacun que l'autre entame la conversation.

Mulder: Tu as fait un nouveau cauchemar.
Scully: Oui, j'ai peur de me rendormir.
Mulder: Viens!

Mulder lève les draps, et invite Scully à se coucher près de lui. Sans un moment d'hésitation, elle se glisse doucement dans le lit et se place bien en face du visage de son partenaire. Après quelques secondes, leurs fronts son soudés et leurs regards sont indécrochables. Scully qui se sent en sécurité, répond inconsciemment à l'appel du sommeil. Mulder la regarde s'endormir puis encore pendant qu'elle dort, et il s'endort à son tour.
Le jour n'est toujours pas levé. Scully et Mulder qui dorment toujours, n'ont pas bougé de la nuit. Mulder est sorti de son sommeil par un bruit provenant de l'extérieur, il regarde son réveil: 3h45. Émerveillé par l'image qui se colle à ses yeux, il reste sans bouger admirant la beauté de sa partenaire. Sentant le regard de Mulder sur elle, Scully se réveille péniblement. Leurs regards s'accrochent à nouveau. Plus un bruit, plus une respiration, plus rien simplement les yeux de l'autre. Mulder remonte sa main qui se trouvait sur la taille de Scully vers la nuque de cette dernière. Avec celle-ci il amène vers lui le visage de Scully, leurs bouches sont si proches, mais si éloignées pourtant. Éloignées par leur trop longue amitié, par le respect qu'ils ont tous les deux pour l'autre. Mulder avec son pouce caresse la joue de Scully. Elle ferme les yeux par la sensation que ça lui procure, puis doucement Mulder pose ses lèvres sur celles de sa partenaire. Plus un mouvement, soudain la langue de Mulder caresse les lèvres de Scully pour demander l'autorisation d'entrer. Scully entrouvre légèrement par timidité sa bouche, puis s'accordant au rythme de Mulder sa timidité se transforme très vite en curiosité. Sa langue commence alors une excursion dans la bouche de Mulder, alors que celle de celui-ci a déjà fait l'état des lieux de la bouche de Scully. Leurs mains comme leurs langues commencent un ballet frénétique. Les mains de Mulder commencent à caresser le corps si accessible de Scully, qui en frémit sur la sensation que les mains de Mulder font naître en elle. Le tee-shirt de Scully est soudain enlevé par les mains puissantes de Mulder, laissant apparaître son soutien gorge couleur bleu nuit. Mulder lâche la bouche de Scully pour embrasser les parties du corps de sa partenaire qu'il ne connaît pas encore. Il commence à caresser le ventre de Scully avec ses mains tout en la regardant, puis il y joint sa bouche. Chaque centimètres carrés du corps de Scully passe sous la bouche de Mulder. Son soutien-gorge est lui aussi arraché. Scully gémit à l'avance, en sentant son plaisir venir avant même que Mulder n'ait touché à ses seins. Ca y est le fantasme le plus secret de Mulder est en train de se réaliser, il commence à prendre les seins de sa partenaires dans ses mains, et il les palpe, tout en regardant la réaction de Scully, qui se réveille à ses caresses. Sa bouche prend la place de ses mains, il passe d'un mamelon à un autre sans jamais savoir lequel choisir. Pendant que Mulder prend possession de son corps, Scully caresse charnellement le torse nu de Mulder, elle lui mordille l'épaule quand les baisers et les caresses de Mulder la conduisent sur la route du septième ciel. La jupe de Scully est maintenant au sol, Mulder commence à caresser le bassin de Scully et à empiéter sur le territoire qui est protégé par sa petite culotte mariée au soutien gorge. Comme pour que cet instant ne cesse, Mulder remonte vers le visage de Scully et commence à l'embrasser fougueusement, et amoureusement, leur désir et au plus haut niveau qu'il n'est jamais connu tous les deux. Puis plus aucun mouvement. Ils ne cessent de se regarder, puis Mulder caresse doucement la joue de Scully:

Mulder : Tu es certaine de vouloir...

Scully l'empêche de continuer en lui posant ses lèvres sur les siennes. Après ce doux baiser, elle le regarde.

Scully: Certaine.

Mulder sourit et l'embrasse à nouveau fougueusement, Scully enlève le caleçon de Mulder pendant qu'il la débarrasse de sa culotte. Ils se retrouvent tous deux face à la plus grande intimité de l'autre. Timides, presque gênés, ils s'embrassent à nouveau, leurs mains réapprennent à caresser le corps de l'autre qui est maintenant complètement ouvert. La timidité engendre très vite le désir, et Mulder commence à faire l'amour à Scully. Les jambes de Scully enserrent la taille de Mulder, comme pour le garder en elle pour l'éternité. Après ces purs instants d'amours et de bonheur, Mulder et Scully s'endorment l'un près de l'autre.
Au petit matin Scully se réveille elle réalise où elle se trouve et ce qu'elle a fait. Avec un sentiment de bien-être, elle essaye de se retourner vers Mulder, sans faire bouger le bras de Mulder, qui l'enlaçait par la taille. Elle le regarde, elle y voit soudainement une autre personne. Ce n'est plus Mulder le partenaire au FBI, mais c'est Fox l'homme qu'elle aime. Ce nouveau sentiment qui naît en elle l'émeut. Elle pose sa tête sur le torse de Mulder et referme les yeux. Mais soudain une image la percute, elle se revoit enceinte et elle revoit Mulder s'envoler. Scully se lève d'un bon, entraînant avec elle le drap pour se couvrir.
Elle prend ses vêtements qui étaient éparpillés sur le sol et se dirige vers la salle de bain. Après s'être habillée, elle passe par la chambre et regarde l'homme avec qui elle vient de passer la nuit, et part doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 14:14:02

Lendemain matin
Mulder se réveille péniblement, il tapote la place à côté de lui, pour trouver le corps de Scully. Elle ne s'y trouve plus. Il se lève et il fait le tour de son appartement. Après avoir constaté qu'elle n'était plus là, il prend un rapide petit déjeuner et se dirige à son boulot. Quand il arrive dans son bureau, Mulder espère retrouver Scully, mais le bureau et vide. Le téléphone sonne, c'est la secrétaire de Skinner qui rappelle à Mulder que Skinner l'attend depuis un quart d’heure et qu'il s'impatiente.
Mulder se dirige donc vers le bureau de Skinner. Quand il entre il aperçoit Scully assisse à sa place habituelle quand ils sont en réunion avec Skinner. Leurs regards s'accrochent un petit moment, puis gênée par la situation Scully baisse les yeux la première.
Après la réunion de plus d'une heure, Mulder et Scully se dirigent ensemble vers l'ascenseur, mais sans se décrocher un mot. Une fois dans l'ascenseur, Mulder entame la conversation.

Mulder: Pourquoi es-tu partie si vite ce matin?
Scully: Excuse-moi, je n'ai pas de raison à te fournir.
Mulder: Dana, ce n’est pas possible, il s'est forcément passé quelque chose pour que tu partes ce...

Mulder est interrompu par l'arrivée d'une stagiaire avec du courrier dans les mains.
Jusqu'a ce qu'ils arrivent à leur bureau, Mulder et Scully ne se parlent pas, de peur d'être entendus par quelqu'un. Une fois dans le bureau, Mulder continue sa phrase.

Mulder: Il s'est forcément passé quelque chose?
Scully: (troublée) Non...Rien j'ai juste fait un autre cauchemar.

Scully se met à sangloter. Mulder qui est accoudé au bureau, lui tend les bras.

Mulder: Viens!

Dans les bras de Mulder, Scully se sent bien. Elle reprend le dessus sur ses émotions.

Mulder: Dis-moi, c'est quoi t'on rêve?
Scully: Je ne sais pas, c'est bizarre, au début de mon rêve, je me réveille dans une chambre d'hôpital et...je me retrouve dans une forêt et...
Mulder: Attends. Doucement. Pourquoi tu es à l'hôpital, tu le sais?
Scully: Oui...je...je suis à l'hôpital parce... que je...je suis enceinte!

Mulder sent soudain une grosse boule se former dans sa gorge.

Scully: Et je me retrouve soudain dans une forêt, mais je la connais cette forêt.
Mulder: Et puis?
Scully: Je te vois, tu parles avec Skinner, je me dirige vers toi, mais tu ne me vois pas. Je ressens soudain une douleur dans ma nuque, et quand je baisse la tête, je remarque que j'ai un gros ventre et que je suis enceinte d'au moins six mois. Et puis quand je relève la tête, tu disparais dans le ciel.

Elle se remet à éclater en sanglots.

Mulder: Chut c'est fini, c'est qu'un rêve, tu sais.
Scully: Ce n'est pas la première fois que je le fais.
Mulder: Ce n’est pas grave, mais la prochaine que tu fais un cauchemar, tu me réveilles, au lieu de partir.
Scully: Tu veux bien qu'il y ait une prochaine fois?
Mulder: Non, je veux même qu'il y ait plein de prochaines fois.

Malgré plusieurs autres rêves aussi terrorisant les uns que les autres, Scully et Mulder arrivent enfin à vivre leur relation. Vivre cachés, peu importe du moment qu'ils sont ensemble, plus rien ne compte.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 14:17:57

Quelques semaines plus tard
Alors que le FBI charge Skinner de protéger un couple à Winston-Salem, en Caroline du Nord. La mort du mari emmène Mulder, Scully et Skinner à enquêter sur des meurtres en lien avec la compagnie de tabac Morley. Pendant l'enquête Mulder et Scully ne peuvent partager la même chambre à cause de la présence permanente de Skinner, mais dès qu'ils le peuvent, ils se voient en cachette dès la tombée de la nuit.

Mulder: Scully! Eh Scully, ouvre!
Scully : (ouvrant la porte à Mulder) Mais...

Il ne la laisse pas finir, car il entre en vitesse dans la chambre, referme la porte avec son pied, puis s'accapare les lèvres de sa coéquipière. Après s'être échappée de l'étreinte de Mulder, Scully peut enfin parler.

Scully: Wouh.
Mulder: C'est une bonne surprise? Hein?
Scully: C'est une très agréable surprise, mais tu es fou. Et si Skinner t'avait vu, tu penses aux conséquences...

Mulder lui attrape la lèvre inférieure, ce qui l'empêche de continuer sa phrase.

Mulder : (après avoir lâché la lèvre de Scully) Dana arrête de penser, et essaye de vivre dangereusement. Les meilleurs risques et ceux qui sont le mieux récompensés, ce sont les risques que l'ont prend quand on est amoureux.

Il l'embrasse à nouveau. Scully se dirige vers la porte,

Scully: (fermant le loquet de la porte) Ok pour vivre dangereusement, mais ne tentons pas le diable, pour peu qu'il se manifeste.

Mulder se dirige vers Scully, l'enlace par la taille et fouine dans son cou avec son nez. Scully sourit par l'agréable sensation que sa engendre en elle, et elle commence à caresser le dos de Mulder en passant sa main sous son tee-shirt. Mulder quitte le cou de Scully pour aller visiter sa bouche. Après plusieurs minutes, enlacés contre la porte, Mulder soulève Scully du sol, qui en réponse d'un geste automatique, enserre de ses jambes la taille de Mulder pour ne pas tomber. Elle se retrouve maintenant en face du visage de Mulder, qui commence à se diriger vers le lit. Après une démarche chaotique, Mulder pose enfin Scully sur le lit, et se couche à ses côtés, sans lâcher sa bouche. Enfin leurs mains peuvent se mouvoir à leur guise. Les trois premiers boutons du chemisier de Scully ont été défaits, et le tee-shirt de Mulder est déjà sur le sol. Les deux amants sont tirés de leur passion par des tambourinements sur la porte.

Skinner: Agent Scully! Agent Scully vous êtes là?

Mulder et Scully se redressent d'un bond;

Scully: Oui je vous ouvre tout de suite Monsieur.

Scully remet ses boutons, pendant que Mulder remet son tee-shirt. Une fois que le côté vestimentaire est réglé, Scully essaye de redresser le lit pendant que Mulder étale des documents et des dossiers sur table. Scully ouvre la porte.

Scully: Excusez-moi Monsieur.
Skinner: Savez-vous où est l'agent Mulder.
Mulder: Je suis ici Monsieur.

Skinner regarde dans la chambre, où Mulder est entrain de travailler sur le dossier d'une des victimes.

Scully: Entrez. Nous étions en train d'examiner les dossiers que vous nous avez fournis ce matin.
Skinner: Justement, c'est pour ça que je venais vous voir. Il faut que je vous raconte tout, en plus amples détails.

Scully et Mulder se regardent du coin de l'œil.

Mulder: (Toussant) Euh excusez moi, vous permettez que je prenne une douche. (Il regarde Scully, qui a un sourire moqueur au coin des lèvres).
Skinner: Ca ne peut pas attendre, agent Mulder. J'en ai pour un peu plus d'une heure.
Mulder: Euh c'est à dire que...
Skinner: Bon allez-y, on vous attend.
Mulder: (quittant la chambre) Merci Monsieur.
Skinner: Qu'est-ce qu'il a ?

Scully fait la moue et hausse les épaules en signes de réponse.
Après la réunion qui ne finissait pas, au moins du point de vue de Mulder, Skinner part dans sa chambre. Laissant les deux agents seuls dans la chambre de Scully.
Une fois la porte fermée, Mulder et Scully se jettent un regard mutuel et moqueur et ils se mettent à pouffer de rires ensemble comme des gamins pris en flagrant délit par leurs parents.

Scully: Et toi qui voulais vivre dangereusement, je crois que tu as eu ce que tu voulais.

Mulder fronce les yeux, et se jette sur Scully, qui en tombe au sol. Il commence, à la chatouiller, ce qui provoque une crise de rire chez Scully. Mulder se met à genoux sur la taille de Scully, ce qui l'empêche de bouger. Mais son regard et confiant, elle s'abandonne aux mains de l'homme qu'elle aime. Doucement, un par un, Mulder enlève les boutons du chemisier de sa partenaire, puis s'attelle à embrasser chacun des ses seins. Après quelques minutes consacrées aux seins de Scully, Mulder la porte jusqu'au lit, où ils peuvent enfin reprendre leur conversation de tout à l'heure.
Les jours qui suivent, ils mènent tous les trois leur enquête comme à la l'accoutumée, jusqu'à ce que Mulder tombe malade comme les victimes de la compagnie de cigarette. Scully doit prendre sur elle pour ne pas prendre Mulder dans ses bras et de l'embrasser quand elle le voit souffrir.
Pourtant son inquiétude est telle qu'elle assiste à l'opération de Mulder pour voir si tout se déroule bien. Elle reste près de lui et assiste impuissante à son lent déclin. Terrorisée par la peur de le perdre. Elle reste à son chevet après qu'il est reçu une bonne dose de Nicotine pure, seul espoir de survie pour lui.
Le médecin vient de permettre à Mulder de rentrer chez lui. Mais il doit faire attention de ne pas faire des efforts qui pourraient lui provoquer une rechute.
Scully reste donc à son chevet quelques jours.

Mulder: (allongé dans son lit) Dana, tu peux m'apporter une pomme, s'il te plaît.
Scully: Ok.

Au moment ou elle lui tend la pomme,

Mulder: Et la télécommande, (elle lui tend) et mon livre (elle soupire) et la couverture Merci. Et...

Devant le lit, Scully se pose mains sur les hanches.

Scully: Et est-ce que Monsieur désire encore quelque chose?
Mulder: (avec un sourire au coin des lèvres) Hum... toi!!

Scully sourit et fond devant le visage d'ange de son partenaire. Elle se couche auprès de lui et l'embrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 14:22:21

Quelques mois plus tard:
Cela fait déjà plusieurs mois que Mulder et Scully vivent cachés. Un matin, Mulder se réveille d'un bond, ce qui réveille forcément Scully. Il est en retard, il à un rendez-vous. Il faut dire que la nuit a été agitée pour nos deux agents. Après un dîner en tête-à-tête au restaurant ils ont finit la nuit par une danse un peu olé olé.
Mulder: Merde, j'ai complètement oublié mon rendez-vous. Je suis en retard.
Scully se met à rigoler en se cachant la bouche avec le drap, en voyant Mulder se battre avec son jean. Il le remarque.

Mulder: Dis dont tu te moques de moi là ?

Scully se met à pouffer de rire.

Mulder: Tu vas voir.

Il saute sur le lit et il se met à la chatouiller. Après quelques jeux de mains, il finit par l'embrasser, se lève et finit de s'habiller. Une fois habillé, il se penche sur le lit.

Mulder: Dana, j'y vais. Tu me rejoins tout à l'heure.
Scully: Mouii.
Mulder: Tu me fais un bisou?
Scully: Est-ce que tu le mérites?
Mulder: Oh tu vas voir toi!

Il se met à la chatouiller de plus belle.

Scully: OK OK je te fais un bisou. Mais un tout petit.

Elle l'embrasse enfin, mais ce n’est pas un petit bisou, ils s'embrassent longuement comme si ils se séparaient pour longtemps.
Mulder part et Scully se lève pour prendre un bon bain. Une fois habillée, elle se dirige directement au boulot. Encore euphorique du réveil de Mulder, Scully rentre avec un large sourire moqueur au coin des lèvres BONJOUR. Mais sa progression est stoppée quand elle aperçoit une personne face à Mulder et ce dernier lui faisant une grimace et lui répondant un bonjour plus froid. Scully toujours un peu fofolle murmure "Qui c'est" ce qui fait forcément sourire Mulder
Mulder: Agent spécial Dana Scully, voici, hum, voici Jay Gilmore.
Quand Scully s'approche de l'homme en question, et qu'elle aperçoit sa bouche monstrueusement déformée elle étouffe un cri de peur se qui fait sourire encore une fois Mulder, sans qu'elle le voit. Après avoir écouté le récit de Jay, Mulder et Scully se dirigent vers le camping DE MARK TWAIN. Tout au long du voyage, Mulder se moque de Scully.

Mulder: T'aurais du voir ta tête, c'était à mourir de rire.
Scully: Fox arrête.
Mulder: Alors ma puce tu as perdu ton sens de l'humour depuis ce matin.
Scully: Arrête, sinon je continue le chemin à pied.
Mulder: OK j'arrête.

Après quelques secondes il se met à rire à nouveau. Scully qui commence elle aussi à rire lui tape l'épaule et ils se mettent à rire tout les deux.
Avant de sortir de la voiture, Mulder se dirige vers Scully:

Mulder: Excuse-moi ma puce.
Scully: C'est rien, chacun notre tour.
Ils se font un petit bisou puis ils sortent de la voiture. Reprenant leur sérieux.
Mulder: Bon allons interroger notre suspect.
Scully: Comment peux-tu appeler quelqu'un que tu n'as pas encore entendu, suspect. Dois-je te rappeler la loi qui dit...
Mulder: On est innocent jusqu'à preuve du contraire et bla bla bla.
Scully: Écoutes Mulder, tout ce que je dis c'est...
Mulder: Je sais- ce n'est probablement pas un crime et ce type, Stokes, ne sait peut être rien là-dessus.
Scully: Mais il y a une condition appelée microstomie - "la petite bouche" - apportée par une maladie scléroderme et due à une surproduction de collagène et qui peut réduire la bouche d'une personne à une toute petite ouverture.

Elle mime "la petite ouverture" avec ses mains.

Mulder: Oui, mais ça prend des mois pour se développer n'est-ce pas ? Ca n'arrive pas le temps de cligner des yeux. Les chirurgiens de Gilmore ne savent plus quoi faire. Ils écrivent un article sur son cas dans le journal de médecine de la Nouvelle Angleterre.
Scully: (léger sourire) : Et bien, il y a toujours l'aplasie nasale - l'absence complète d'un nez.
Mulder: C'est un nez Scully, mais moi je te parle d'une bouche.
Scully: Oui Mulder, mais nous parlons de médical, de physiologique - et rien de criminel. En tout cas pas pour moi.
Mulder: Et bien, peut être, mais je veux toujours savoir pourquoi Anson Stokes ne veut pas parler à la police.
Scully: Mulder...

Ils s'arrêtent de marcher, stupéfaits par ce qu'ils ont devant les yeux : un large yatch, posé sur le sol du camping entre deux caravanes. Un drapeau flotte, accroché en haut d'un mât.

Scully: C'est peu... approprié, non ?
Mulder: Légèrement.
Scully: J'aime bien moi les bateaux, pas toi.
Mulder: Bien sûr tu as hérité du pied de ton père.
Scully: Du quoi?
Mulder: Du pied marin de ton père. Moi je suis malade, dès que je pose le pied sur un bateau.

Scully rigole en imaginant la tête de Mulder sur un bateau.
En fin de matinée, Mulder conduit Scully dans une salle d'autopsie. Personne n'est encore là, Mulder en profite pour prendre Scully par la taille et lui faire des bisous partout dans le cou. En réponse Scully se retourne et se retrouve nez à nez devant Mulder. Après quelques minutes de bisous, Scully essaye de s'échapper de l'étreinte de Mulder.

Scully: Fox......Arrête, ils......ils vo......ils vont arriver.

Elle arrive à le retenir en plaçant ses deux mains sur son torse.

Mulder: Si j'en crois ce planning, tu as rendez-vous à 14 h. Il est simplement 13h45, ça nous laisse un quart d’heure.
Scully: Oui mais ils pourraient être en avance !
Mulder: Oui mais toi en retard. Aller suis-moi.

Il lui prend la main et la conduit dans les dédales du coroner, jusqu'à ce qu'il trouve une petite pièce bien éloignée et abandonnée. Ils y entrent et il referme la porte à clef.

Scully: Tu es complètement fou.
Mulder: Complètement fou de toi aussi.

Recherchant à nouveau les lèvres de Scully.

Scully: Tu m'auras tout fait.
Mulder: Il faut être créatif pour entretenir la flamme charnelle.

Une dizaine de minutes après, Mulder et Scully sortent de la pièce, un peu débrayés. Après un rapide ajustement de leurs vêtements et des regards complices, ils se quittent. Quand elle arrive dans la salle principale, Scully attend quelques minutes avant que deux assistants arrivent avec un chariot mortuaire.
Après qu'il est comprit qu'il avait droit à trois vœux, Mulder s'entretient avec Scully. Ils décident tous deux qu'il vaut mieux qu'ils ne passent la nuit ensemble, ça serait trop risqué. Après un petit baiser volé ils se séparent et se disent à demain.
Une fois chez lui, Mulder se retrouve seul avec le génie.

Jenn: Votre partenaire a quitté l'aéroport plutôt rapidement. D'ailleurs je ne pense pas qu'elle m'aime beaucoup.
Mulder: A mon avis elle ne sait pas trop quoi penser de vous. D'ailleurs moi non plus, en fait.

Quand il fait son vœu d'avoir la paix sur terre, et qu'il remarque que tout le monde a disparu, il pense immédiatement à Scully, il la recherche désespérément.
Une fois qu'il ait fait son ultime vœu, Mulder et Scully peuvent enfin reprendre leur traintrain quotidien du couple d'agents du FBI. Ce dernier met une cassette vidéo dans sa magnéto. L'écran inscrit l'avertissement du FBI et il prend un bol de pop-corn et s'assoit près de Scully sur le canapé.

Mulder: Je n'arrive pas à croire que tu ne veuilles pas de beurre dans ton pop-corn. Argh. C'est anti-américain.
Scully regarde la jaquette de la cassette.
Scully: "Caddyshack", Mulder ?
Mulder: C'est un classique du film américain.

Scully s'affale dans le canapé et ouvre sa bière.

Scully: C'est ce que tous les mecs disent. C'est un film de mecs.
Mulder: D'accord, quand tu m'inviteras chez toi on pourra regarder "Steel Magnolias".

Scully lance sa capsule de bière sur la table et s'assoit dans le canapé. Mulder, qui a lui aussi ouvert sa bière, lance la capsule dans la même direction, mais rate sa cible, ce qui arrache un petit sourire à Scully.

Scully: Alors, hum... c'est pour qu'elle occasion ?
Mulder: Je ne sais pas. J'ai senti que c'était la chose à faire. Santé.
Scully: Santé.

Ils tapent leurs bouteilles.

Mulder: Je ne sais pas si tu l'as remarqué mais, hum, je n'ai pas fait du monde un endroit plus heureux.
Scully: Et bien, honnêtement, je suis heureuse. C'est déjà ça.
Ils se sourient.
Scully: Alors, quel était ton dernier voeu finalement ?
Mulder la regarde pendant un long moment. Puis il lui sourit et prend une autre gorgée de bière.
Scully: Alors?
Mulder: C'est vrai que tu es heureuse avec moi?
Scully: Oh oui Fox, tu me combles de bonheur. Chaque jour avec toi est un jour avec des surprises et des joies. Je veux que ça dure toute la vie.

Mulder se penche vers elle. Il pose sa bouteille sur la table basse, et ramène sa main vers la bouteille de Scully pour lui prendre et la poser elle aussi sur la table à côté de la sienne.

Scully: J'ai bien réfléchi hier soir puisque tu m'as lâchée pour être avec une femme, j'ai décidé que j'allais m'acheter des lentilles en forme de yeux de chats. Puisque ça à l'air de te plaire.

Mulder: Arrêtes. Tu ne serais pas un peu jalouse toi.

Elle l'embrasse.

Scully: Je suis simplement une femme amoureuse.

Après quelques jeux de mains il la prend dans ses bras et la conduit vers sa chambre où ils passent une nuit bien agitée.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 14:26:40

Quelques mois après:
Depuis quelques semaines, Scully ne se sent pas très bien, aussi bien au niveau de sa santé mais aussi de son moral. Pourtant tout lui sourit, son boulot, son petit ami. Elle est dans la salle de bain de Mulder. Celui-ci dort toujours, elle vient de vomir. Elle ne comprend vraiment pas ce qui se passe, tout de suite elle repense à son cancer, mais ses symptômes sont différents, c'est donc autre chose mais quoi. Elle sursaute quand Mulder qui est arrivé sans bruit l'enlace par la taille et quand il blottit sa tête dans son cou. Après quelques minutes dans la même position

Mulder: Bonjour!
Scully: Bonjour!
Mulder: Ca va ma puce? Tu n'as pas l'air d'être en forme.
Scully: J'ai un peu mal au cœur, mais ça va passer.
Mulder: Tu veux que j'appelle un médecin.
Scully: Non ça va aller. Je vais me recoucher. Ca ne te dérange pas que je vienne pas à la réunion de Short avec toi.
Mulder: Non pas du tout. Reposes-toi mon cœur. Prend ta journée si tu veux.

Pendant que Mulder était entrain de s'habiller, Scully se recouche, une fois ressortit de la salle de bain, il se dirige vers le lit et s'accroupit pour se mettre à la hauteur de Scully.

Mulder: Dana?
Scully: Moui?!
Mulder: J'y vais ma puce, prend soin de toi!

Il lui fait un petit bisou sur la joue puis il quitte l'appartement.
En début de journée, Scully arrive dans le bureau qu'elle partage avec son partenaire, elle regarde le poster de Mulder quand celui débarque complètement désorienté.

Mulder: Je crois que je vais avoir des ennuis.
Scully: Oh, Mulder, combien de fois ont-ils essayé de nous descendre ?
Mulder: Oui, mais je n'avais jamais agressé un auditeur avant.
Scully regarde Mulder avec surprise, mais cependant un peu amusée.
Scully: Est-ce que tu lui as fait mal ?
Mulder: J'ai quelque peu réduit sa vision.

Le téléphone sonne et Mulder y répond

Mulder (au téléphone) : Mulder.
Homme (au téléphone) : Agent Fox Mulder ?
Mulder (au téléphone) : Lui-même.
Homme (au téléphone) : Mon nom est Billy Miles. Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi.
Mulder: Oregon, il y a sept ans. Vous avez eu de multiples expériences d'enlèvement. Je suis là avec l'agent Scully.
Scully (au téléphone) : Billy, est-ce que tout va bien ?
Billy (au téléphone) : Oui. Ca peut paraître étrange, moi appelant comme ça, mais, je ne sais pas vers qui me tourner.
Mulder (au téléphone) : Ca recommence encore Billy ?
Billy (au téléphone) : Oui, mais pas à moi cette fois.

Il raccroche rapidement.

Mulder: Plus d'enlèvements par des extraterrestres, Scully.
Scully (pensive) : Je ne sais pas comment cela pourrait justifier nos dépenses.
Mulder: On ne va peut être rien découvrir.
Scully: Allons gaspiller un peu d'argent.

Alors qu'ils quittent le bureau, Scully a un léger sourire. Mulder prend sa veste et la suit, souriant également.
Quand ils se dirigent vers l'Oregon, Mulder n'arrête pas de s'inquiéter pour Scully.

Mulder: (posant sa main sur la joue de Scully) Ca va ma puce?
Scully: (avec un sourire pincé) Oui, oui, je suis un peu fatiguée, c'est tout.
Mulder: Tu aurais pu rester à la maison.
Scully: Non ça va aller. Et puis ça va faire du bien de revoir le lieu où on a fait connaissance.
Mulder: Tu as raison, c'est la où on a appris à se connaître vraiment? C'est drôle quand même.

Une fois qu'ils sont arrivés en Oregon et qu'ils aient parlé avec Billy Miles, Mulder et Scully se rendent vers la maison de Teresa Hoese. Scully a l'aire soucieuse.

Mulder: Dana? Dana?
Scully: Quoi?
Mulder: Tu dors ou quoi, ça fait cinq minutes que je t'appelle et tu viens seulement de me répondre.
Scully: Pardon. Excuses moi, j'étais dans mes pensées.
Mulder: Ca j'ai vu. Qu'est ce qui est si important pour que tu partes à des millions d'années lumières.

Ils sourient tous les deux.

Scully: J'étais entrain de penser. Tout le monde a évolué autour de nous en sept ans. On n'a pas changé nous.
Mulder: De quoi tu parles Scully?
Scully: Quand on a connu Billy c'était un môme complètement perdu et maintenant c'est l'adjoint au shérif, il s'est marié bon d'accord il a divorcé

Mulder se tait sur c'est dernières paroles de Scully. Quand ils arrivent, ils frappent à la porte. Teresa Hoese ouvre. Après les avoir invité à entrer Mulder et Scully s'assoient face à Teresa qui tient son bébé. Durant toute la scène, Scully regarde attentivement le bébé et Mulder regarde attentivement Scully.

Teresa: Je suis désolée... j'étais un peu perdue quand j'ai réalisé qui vous étiez.
Scully: Nous, hum, nous sommes venus pour voir s'il y avait quoique ce soit que vous pourriez nous dire et qui pourrait nous aider à retrouver votre mari.
Mulder: Nous ne pensions pas que vous étiez sa femme.
Teresa: Je ne sais pas si c'est important. J'espère que non, mais Ray et moi avions une connexion qui était plus profonde pour nous.
Mulder: Il a été enlevé également ?
Teresa: Nous avions gardé le secret. Ca ne vous rend pas très populaire ici.

Le bébé commence à pleurer

Teresa: Ses expériences étaient beaucoup plus terrifiantes que les miennes. Il a été enlevé de nombreuses fois et testé. J'ai des rapports médicaux détaillés de lui et des photos de ses cicatrices. Je vous donnerais les dossiers.

Teresa donne le bébé à Scully, un peu gênée, alors qu'elle part chercher les dossiers. Scully prend un petit canard en plastique sur la table et le montre au bébé.

Scully: Tu as vu ?

Le bébé commence à refuser le canard, puis le prend et le fait couiner.

Scully: Tu as vu ?

Mulder regarde Scully avec un sourire, alors qu'elle commence à chanter une comptine à l'enfant.

Scully: Il était une fois un petit bébé...

Une fois installés dans la voiture, Mulder et Scully se dirigent vers leur hôtel. Après plusieurs kilomètres sans bruit, Mulder rompt le silence le premier.

Mulder: Ca va Scully?
Scully: Oui ça va, pourquoi tu me demandes ça?
Mulder: Non pour rien.

Tout le reste du chemin se fait comme le début, sans un bruit.
Une fois arrivée à l'hôtel, Scully prend une chambre à son nom, à la grande surprise de Mulder. Mais il ne lui dit rien et la laisse seule, sentant bien son mal être. Au moment du dîner, Mulder frappe à la porte de Scully.

Mulder: Tu as faim?
Scully: Bof!
Mulder: Allez viens. Fais le pour moi.
Scully: OK OK rien que pour toi.

Ils se dirigent tous les deux vers le centre ville, où ils trouvent un petit resto. Après un petit dîner aux chandelles, Mulder ramène Scully. Il a son bras sur les épaules de Scully, et Scully tient la main de Mulder qui tombe de son épaule. Son visage ne montre plus sa détresse de ces derniers jours. Elle semble heureuse. Sur le pas de sa porte, Scully embrasse tendrement Mulder.

Scully: Ca fait du bien de pouvoir se balader en ville librement en se tenant la main comme un couple normal.
Mulder l'a prend dans ses bras et lui fait un bisou dans les cheveux. Perturbé par les réactions de Scully, Mulder retourne dans sa chambre. Étendu sur le lit, Mulder regarde les photos du dossier de Ray Hoese. Il a des cicatrices sur tout le corps, résultat de ses multiples enlèvements. On frappe à la porte.

Mulder: Qui est là ?
Scully: (dehors) C'est moi.

Mulder ouvre la porte. Scully, tremblante, reste sur le pas de la porte. Mulder commence à s'inquiéter.

Mulder: Ca ne va pas Scully ? Tu n'as pas l'air bien.
Scully: Je ne sais pas ce qui m'arrive.
Mulder: Entre.

Mulder amène Scully dans la chambre et elle s'assoit, tremblante, sur le lit. Mulder ferme la porte et se dirige vers elle.

Scully: Je... j'allais me mettre au lit quand j'ai commencé à avoir des sortes de vertiges et puis... des frissons.

Mulder enlève les photos du dossier qui étaient posées sur le lit.

Mulder: Tu veux que j'appelle un médecin ?
Scully: Non... je veux être au chaud.

Scully se met au lit tandis que Mulder l'aide à enlever ses chaussures. Scully se met sous les couvertures et Mulder se couche près d'elle et l'enlace avec ses bras.

Scully: Merci.
Mulder tient Scully.
Mulder: Ca ne va pas bien Scully.
Scully: Quoi ?
Mulder: Je veux que tu rentres chez toi.
Scully: Oh Mulder, je vais aller mieux.
Mulder: Non, j'y ai beaucoup réfléchi. En te voyant ce soir, tenant ce bébé... sachant que toute chance t'a été enlevée. Une chance d'être mère, d'avoir la santé et ce bébé. Je pense que... je ne sais pas, peut être qu'ils ont raison.
Scully: Qui ?
Mulder: Le FBI. Peut être que ce qu'ils ont dit est vrai, à cause de toutes ces conséquences. Ce sont sans doute les investissements personnels qui sont trop forts.

Scully commence à pleurer silencieusement. Mulder murmure doucement à son oreille.

Mulder: Il y a tellement plus de choses dont tu as besoin dans ta vie. Il y a tellement plus de choses que tout ça.

Il embrasse tendrement sa joue alors qu'elle pleure.

Mulder: (murmure) : Il doit y avoir une fin, Scully.

Il embrasse encore sa joue et pose sa tête contre son épaule. Scully pose sa main près de sa bouche.

Scully: Je t'aime Fox. Je t'aime tellement.
Mulder: Je t'aime, aussi. Je t'aime si fort que je ne supporte pas de te voir malade, ou triste. Je donnerai tout ce que j'ai, même ma vie pour te donner un peu de bonheur et du réconfort. Tu ne peux pas savoir combien je suis triste depuis quelques semaines et surtout depuis hier de te voir malade et distante, je ne sais pas ce que tu as, et je n'arrive pas à te persuader de me le dire.

Scully se tourne vers lui et lui donne un baiser.

Scully: Tu sais, moi-même je ne sais pas ce que j'ai. Mais s'il y à une chose que tu dois savoir, et que je te promets c'est que je ne te mettrais jamais de côté. Quoi qu'il se passe.

Mulder la prend dans ses bras, puis après avoir bien réfléchit, il regarde à nouveau Scully.

Mulder: Dana, tout à l'heure tu m'as dit que rien n'avait changé en nous, c'est faux. Regarde-nous en ce moment même. Nous nous aimons, et ça depuis des années, même si on a été idiots de ne pas l'avoir vu plus tôt et ça fait maintenant un an que nous le vivons pleinement. C’est vrai non?
Scully: Oui on s'aime c'est vrai!
Mulder: Et tu sais, je suis sûr d'une seule chose, c'est que cet amour que nous partageons, je veux qu'il ne s'arrête jamais, et que nous vivions heureux pour toujours ensemble. Et pour cela, (il reprend son souffle) dés que l'on retourne chez nous, on cherche une petite maison, et on s'installe le plus vite possible. Et dés que le moment se présentera peut-être qu'on pourra parler de mariage.
Scully: Une petite maison et mariage.
Mulder: Qu'est ce que tu en dis?
Scully: J'ai déjà dit que tu me rendais heureuse?
Mulder: J'en ai pas souvenir.
Scully: (lui tapant le torse) Salaud.

Mulder lui attrape le bras et l'entraîne vers lui pour pouvoir sentir son corps de femme près de lui. Ils s'embrassent et commencent à se caresser, jusqu'à ce qu'ils se retrouvent tous les deux nus et ou ils peuvent s'aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 14:29:11

Washington deux jours:
Mulder et Scully dorment, la nuit a été éprouvante pour Scully, elle n'a pas fermé l'œil de la nuit. Elle a refait le même rêve qu'elle avait fait au début de sa relation avec Mulder. Mulder a essayé de rester le plus longtemps éveillé au près d'elle mais il s'est endormit finalement. Le réveil sonne 7h00, Mulder se lève, il regarde tendrement Scully qui a finalement réussit à s'endormir. Il n'a pas le courage de la réveiller. Il se dirige vers le bureau, où Skinner lui fait rencontrer Krycek.
Quand Scully arrive elle surprend Mulder avec Marita et Krycek.

Scully: Mulder ?

Mulder regarde Scully puis s'excuse et se dirige vers elle, pour l'emmener dans un autre bureau.

Scully: Qu'est ce qu'ils font ici?
Mulder: Skinner vient de les amener, ils ont besoin de moi, pour retrouver le vaisseau qui a percuté l'avion de la Navy.
Scully: Pourquoi toi? Pourquoi maintenant?

Mulder ne répond rien, il pose sa main sur la joue de Scully et il commence à la caresser. Skinner frappe et entre automatiquement. Il surprend la tendre scène mais ne dit rien. Mulder et Scully ne bougent pas, ils se contentent de le regarder.

Skinner: Les bandits solitaires arrivent, euh il y a une réunion d'urgence, on vous attend dans mon bureau dans cinq minutes.
Mulder: Merci on arrive.

Dans le bureau de Skinner, Scully et Mulder sont entourés des bandits solitaires, de Skinner, de Krycek et de Marita. Après plusieurs minutes, Scully doit sortir. Mulder la rejoint dans le couloir.

Scully : Mulder, si quelque chose de tout ça est vraie...
Mulder : Si ça l'est, ou si ça ne l'est pas, je veux que tu l'oublies Scully.
Scully (surprise, choquée) : L'oublier ?
Mulder (ferme) : Tu ne retourneras pas là bas. Je ne t'y laisserais pas y retourner.
Scully : Mais de quoi tu parles ?
Mulder : Ca devait se finir un jour. L'heure est arrivée.
Scully : Mulder...
Mulder : Scully, tu dois comprendre qu'ils prennent des enlevés. Tu as été enlevée. Je ne veux pas risquer...

Il la regarde tristement et sa voix se brise un peu.

Mulder : ... de te perdre.

Elle marche doucement vers lui et l'enlace. Ils se tiennent tendrement.

Scully: Je ne te laisserais pas partir seul.
Mulder: Tu ne viens pas avec moi.
Scully: Tu ne m'as jamais obligé à rester ici pendant que tu es sur le terrain. Pourquoi ça serait différent?
Mulder: Oui mais c'est différent.
Scully se détache de l'étreinte de Mulder.
Scully: En quoi c'est différent?
Mulder: Parce que je t'aime et que je ne veux pas te perdre!
Scully: Mais moi non plus je veux pas te perdre. Si tu m'interdis de venir avec toi je veux que tu y ailles avec Skinner. Mais il faut que tu me promettes de revenir en pleine forme. Sinon...
Mulder: Je te le promets.

Il la prend dans ses bras et l'embrasse.
Skinner arrive dans le hall, et interrompt encore une fois les deux agents dans un moment de grande intimité.

Skinner: Agent Mulder, agent Scully nous partons dans deux heures.
Mulder: Monsieur, l'agent Scully reste ici.
Skinner: Pour quelle raison?
Scully: Des problèmes de santé Monsieur.
Skinner: Pas trop graves j'espère?
Scully: Je vous rassure Monsieur.
Skinner: Bon alors à dans deux heures agent Mulder.

Scully et Mulder se dirigent vers l'appartement de celui-ci pour qu'il puisse prendre quelques affaires. Tout au long du trajet, Scully ressent une vive douleur à l'intérieure de sa nuque, identique à celle qu'elle ressent lors de ses rêves.
Mulder est entrain de faire son sac quand Scully lui prend la main.

Scully: N'y vas pas, j'ai comme un mauvais pressentiment. Et si mes rêves étaient des rêves prémonitoires. Et si ce qui t'arrive dans mes rêves t’arrivait vraiment, je te perdrais pour toujours.
Mulder: Il faut que j'y aille. Je le ressens au plus profond de moi-même je ne l'explique pas mais je sens l'appel de cette forêt.

Scully Baisse la tête, et enlève sa croix. C'est la deuxième fois qu'elle se sépare de sa croix. La première fois c'était pour la mettre autour du cou d'Emily, et maintenant pour la donner à Mulder.

Scully: Tiens. Elle te protégera, et avec elle, on aura toujours une connexion entre nous.

Scully la passe autour du cou de Mulder.

Mulder: Je veux te demander quelque chose.

Il se met à genoux. Dana.

Mulder: Ca fait sept ans que tu as bouleversé ma vie. J'ai plongé dans tes superbes yeux et depuis, je n'arrive pas à y en sortir. Depuis un an, tu me combles de bonheur. Chaque jour passé avec toi, et une renaissance. Tu m'as réapprit à aimer et à faire confiance en quelqu'un d'autre. Et pour ça je ne te serais jamais assez redevable. Il y a plus qu'une chose qui pourrait me combler, c'est que tu acceptes de devenir ma femme.

Scully sourit et pleure en même temps.

Scully: Je me demandais bien quand tu allais me le demander.
Mulder: Alors c'est...
Scully: Oh oui.
Mulder: C'était un peu imprévu, je n'ai pas une belle bague à t'offrir, mais dés que je reviens, on fera un tour chez les tous bijoutiers et tu auras la bague qui égalera ta beauté. Madame Mulder.

Il l'embrasse fougueusement. Skinner frappe à la porte de l'appartement de Mulder. Mulder prend Scully dans ses bras, puis il lui prend le visage entre ses mains où coulent des larmes. Il l'embrasse et va ouvrir la porte à Skinner. Scully regarde Mulder partir avec Skinner, puis elle s'effondre sur le lit.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 14:32:45

Lendemain:
Après qu'elle se soit évanouie dans le bureau de Skinner, Scully est hospitalisée. Depuis la veille des médecins et des infirmières l'entourent. Ils ne savent pas ce qu'elle a. Des suppositions, surtout une, naissent, mais pas de réponses leur correspondent. Passant aux tests les plus poussés aux tests les plus rudimentaires, la question ne se pose finalement plus. Scully est enceinte, mais par quel miracle, personne ne le sait. Skinner n'est pas encore rentré, mais Scully pleure, elle pleure car elle sait déjà ce qu'il va lui annoncer: Mulder a disparu. Elle le sent au plus profond de ses entrailles, et ça depuis la minute ou Mulder et sortie de l'appartement.
Scully se trouve dans la forêt d'Oregon, elle aperçoit un vaisseau (étrangement ressemblant à celui du film), posé sur une partie de la forêt qu'elle n'avait jamais vue. Elle s'introduit doucement à l'intérieur. La chaleur est particulièrement fraîche et Scully sent des frissons lui partir du bout des doigts de pieds et finir leur course jusqu'à dans sa nuque. Elle passe sa main d'un geste automatique, sur sa nuque et sent son implant, elle comprend soudainement que c'est lui qui depuis le début lui faisait faire des rêves prémonitoires, au sujet de sa grossesse et de l'enlèvement de Mulder. Elle continue son ascension dans les dédales du vaisseau, elle voit des pièces géantes, avec pour seul meuble une table de chirurgien. Scully s'approche de la table, mais elle est interrompue dans sa progression par un petit garçon qui lui prend la main.

Scully: Comment tu t'appelles p'tit bonhomme?
Petit garçon: Je n'ai pas de prénom!
Scully: Mais tout le monde à prénom.
Garçon: C'est ce que m'a dit un monsieur l'autre jour, mais j'étais qu'un bébé je ne l'ai pas revu depuis.
Scully ne comprend rien : Un monsieur?
Garçon: Oui je ne l'ai jamais revu.
Scully: Ou est-il maintenant tu sais?
Garçon : Avec les autres adultes. Il dort.

Scully d'une main aimante caresse la joue du petit garçon, sous ses doigts elle sent un grain de beauté. Elle regarde plus attentivement, ce grain de beauté ressemble à celui de Mulder. Sur la même joue, au même endroit, la même couleur. Scully sourit, tout en étant troublé par ce signe des cieux.

Scully: T'as quel âge?
Garçon: Trois jours!
Scully: Trois ans plutôt c'est ça?
Garçon: Non trois jours.
Scully ne comprend plus rien.
Scully: Il faut que je voie tes parents. Où sont-ils ?
Garçon: Je ne sais pas, je n'ai pas de parent, on vient tous de tissus originels
Scully: Tous?
Garçon: Oui! Suis-moi!

Il lui tend la main, plus le petit garçon lui parle plus Scully trouve qu'il ressemble étrangement à Mulder.
Le petit garçon mène Scully dans la salle principale du vaisseau. Là elle trouve cinq enfants du même "âge". Tous les visages lui semblent familiers. Elle se dirige vers une petite fille qui joue toute seule, mais quand elle arrive près d'elle Scully est aveuglée par une vive lumière. Elle ferme les yeux et quand elle les ouvre, elle remarque qu'elle est dans sa chambre d'hôpital, et qu'une infirmière -qu'elle n'avait jamais vu avant- vient d'ouvrir le rideau, ou le soleil, de son éclat frappe la pièce.
Infirmière: Il y à une visite pour vous Dana.

Scully: Qui est-ce?
Infirmière: Je ne sais pas c'est un monsieur avec des lunettes.
Scully: Merci, faites-le entrer.
Infirmière: Au fait c'est le grand jour aujourd'hui
Scully: Pourquoi?
Infirmière: Vous avez oublié. C'est aujourd'hui que vous passez votre échographie.
Scully: Oui c'est vrai. Ca fait tout drôle de... de je sais pas dire je que je...je ressens en moi.
Infirmière: C'est pas la peine de le dire, ça ce lit sur votre visage. Pourtant, votre visage qui montre bien la joie d'une future mère, montre aussi une profonde tristesse.

Scully baisse la tête.

Infirmière: Le seul conseil que je peux vous donner, c'est que votre bébé ressent exactement les mêmes choses que vous ressentez. Et votre trop grande tristesse pourrait le rendre malheureux, et il n'a rien de plus dur que de voir son enfant malheureux. Le serait bien assez tôt.
Scully: J'essaye de...de me dire, qu'il faut que je remercie le ciel de m'envoyer cet enfant tant pleuré, mais je n'arrive pas. C'est trop injuste. Il donne mais reprend autre chose à la place. Pourquoi?
Infirmière: Vous le comprendrez un jour. Mais n'oubliez jamais rien n'arrive sans raison. Reste à savoir quelle raison.

Scully sourit, sans comprendre pourquoi l'infirmière lui parle comme ça. L'infirmière se dirige vers la porte, avant de la franchir, elle regarde Scully

Infirmière: Ne vous inquiétez pas, il est en bonne santé. Et il reviendra. Il reviendra avant que votre fils à tous les deux naisse.

L'infirmière sort de la chambre, et ce dirige dans le couloir. Quand Scully réalise enfin de ce que venait de lui dire l'infirmière, elle essaye de se lever. Dans l'empressement elle oublie sa perfusion ce qui la retarde encore un peu plus. Elle accroche sa perfusion sur un pied, se dirige vers la porte, mais quand elle arrive dans le couloir, l'infirmière a disparue. Elle se recouche en repensant à ce que venait de lui dire cette infirmière. Scully regarde par la fenêtre, elle pose sa main sur son ventre et elle pense, elle pense à Mulder.
"Mulder pourquoi n'es-tu pas là? Tu m'avais pourtant promis de revenir."
Scully est tirée de ses rêves par l'entrée de Skinner.

Skinner: Agent Scully.
Scully: Bonjour.
Skinner: Bonjour, comment vous sentez-vous ?
Scully: Je me sens bien. Ils font quelques tests sur moi.
Skinner: Bien... hum...

Le visage de Skinner est rempli de douleur. Il ne parvient pas à le dire. Scully est elle aussi, sur le point de pleurer.

Scully: J'ai déjà entendu.
Skinner (voix brisée) : Je l'ai perdu. Je ne sais pas quoi dire d'autre. Je l'ai perdu. On me demandera... ce que j'ai vu. Et ce que j'ai vu, je ne peux le nier. Et je ne le ferais pas.
Scully: (pleurant) : Nous le retrouverons. Je le dois.

Skinner acquiesce, compréhensif, puis commence à sortir de la chambre.

Scully: Monsieur, hum, il y a quelque chose que j'ai besoin de vous dire. Quelque chose que vous garderez pour vous.

Il la regarde, intrigué. Elle ne sait pas vraiment si elle doit pleurer ou rire, son visage hésite entre les deux émotions.

Scully: Je n'arrive vraiment pas à l'expliquer. Ou à le croire. Mais, hum...
Pause. Un léger sourire rempli de joie est mêlé avec une très vive douleur.
Scully: Je suis enceinte.

Skinner ne sait pas quoi dire. Elle essaye de sourire. Des larmes coulent sur son visage, des larmes de joie et de peine. Elle baisse la tête et pleure silencieusement, Skinner reste près d'elle sans bouger, sans parlé. Scully sans relevé la tête lui tend la main, il lui répond en lui donnant la sienne.

Scully: Je vais passer une...une échographie, dans quelques minutes, j'aimerais que vous soyez à mes côtés.
Skinner: Je serais près de vous, tout au long de votre grossesse, jusqu'au...retour de Fox.
Scully: Vous savez que Fox est ...

Elle commence à sangloter.

Skinner: Oui Dana je sais.

Il lui pose la main sur une joue. Une infirmière arrive avec une table roulante sur laquelle est posé un écran de contrôle.

Infirmière: C'est l'heure Dana.
Skinner passe de l'autre côté du lit pour ne pas gêner l'infirmière, qui commence à préparer la machine.

Infirmière: Vous pouvez ouvrir votre chemise.
Scully s'exécute. L'infirmière pose un gel sur le ventre de Scully qui dissimule mal des rondeurs natales. Des électrodes sont posées sur chaque pôle du ventre de Scully.

Infirmière: Ils permettent d'enregistrer les battements du cœur de votre bébé. Et avec cet appareil, on pourra avoir une image claire.
L'infirmière place une sorte de Scanner manuel sur le ventre de Scully et commence à faire des mouvements horizontaux tout en fixant l'écran. Scully fixe elle aussi l'écran.

Infirmière: Ha le voilà. Vous le voyez, là c'est sa petite tête.
Scully qui fronce les yeux au début arrive enfin à voir son enfant, son enfant et celui de Mulder qui est entrain de grandir en elle. Skinner pose sa main sur l'épaule de Scully.

Infirmière: À en juger par la taille du fœtus, je peux vous dire que vous êtes enceinte de trois mois, peut-être même un peu plus. Non attendez, je ne distingue pas le sexe donc ça doit faire tout juste trois mois.
Après avoir enregistré les battements du cœur du bébé et avoir pris plusieurs clichés, l'infirmière retire les branchements du ventre de Scully, lui essuie le gel et quitte la chambre.
Skinner regarde tendrement Scully. Avant de franchir la porte

Skinner: Pardon Dana. Je ne peux que vous demander pardon.

Scully le regarde partir tout en laissant échapper une larme.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 14:33:34

Note de l'auteur : Dans cette première partie j'ai essayé de nous faire découvrir ce qui c'est passé après ou avant des scènes importantes de quelques épisodes de la saison 07, dans la seconde partie, je vais essayer de trouver, une fin logique à Requiem et de la poignante scène finale entre Scully et Skinner. Qu'est-il arrivé à Mulder? Quelle est l'origine des rêves de Scully? Qui est cette étrange infirmière qui a l'air d'en savoir long sur Mulder? Quel est le mystère du petit garçon? Scully arrivera t-elle à sauver son coéquipier? Est que ce sera une fille, où un garçon? Telles sont les questions qui restent en suspend.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 14:36:28

Depuis les derniers mots de Skinner, Scully a du mal à s'endormir. Elle tourne et retourne dans son lit sans trouver le repos. Une main se pose sur l'épaule de Scully.

Voix: Écoutez Dana.

Scully se relève dans un sursaut et voit que c'est l'étrange infirmière. Elle remarque son nom sur son badge. Infirmière M. IsFox

Scully: Ah c'est vous, je ne vous ai pas vu rentrer.
Infirmière: N'oubliez pas que l'enfant naît de l'homme qui se meurt.
Scully: (troublée) Quoi? Que ...que cela ...veut dire?
Infirmière: Dormez à présent.
Scully: Non qui êtes-vous? Vous n'êtes pas infirmière.
Infirmière: (posant sa main sur le front de Scully) Chut. Il veut vous parler. Dormez à présent

Scully ferme les yeux contre elle-même, quand elle les ouvre, elle se retrouve soudain, dans le vaisseau. Elle arpente à nouveau les longs couloirs qui mènent à la salle principale. Quand elle y entre Scully trouve les enfants. Elle se dirige vers le petit garçon de la dernière fois. Scully est surprise quand elle s'aperçoit qu'il a encore grandit, il semble avoir six ans maintenant. Tous les enfants ont grandit en l'espace de quelques jours, ils ont tous pris au moins trois ans.

Garçon: Bonjour.
Scully: Bonjour.
Garçon: Nous avons demandé à avoir des prénoms comme tous les autres enfants. Moi c'est Tom et toi
Scully: Dana. Mais qui vous a donné ces prénoms?
La petite fille: Les maîtres. C'est eux qui nous élèvent et c'est eux qui nous font vivre.
Scully: Mais ou sont-ils...les maîtres?
Tom: Ils sont toujours dans la salle avec les adultes. Ils y sortent que quand on fait du bruit. Sinon ils restent tout le temps là bas.
Scully: Tu peux me conduire dans cette salle?
Tom: (terrorisé) Non, on a pas le droit d'aller plus loin, s'ils nous trouvent, ils nous tuent. Il faut que tu y ailles toute seule. Mais peut-être vas-tu trouver celui que tu cherches car depuis plusieurs nuits, j’entends une voix d'un homme provenant de la chambre de sommeil des adultes, et elle dit à chaque fois Dana, Dana.

Scully est troublée, ses lèvres bougent mais aucun son ne sort. Une lumière aveugle à nouveau Scully, quand elle ouvre les yeux, elle se trouve à nouveau dans sa chambre d'hôpital. Son médecin vient de rentrer ce qui a provoqué l'apparition d'un rayon de soleil juste sur le visage de Scully.

Médecin: Bonjour Dana.
Scully: Bonjour.
Médecin: J'ai une bonne nouvelle pour vous. Vous pouvez rentrer chez vous dès aujourd'hui vos résultats sont tout a fait encourageants. Le bébé et vous, vous vous portez absolument bien.
Scully: Merci docteur.

Depuis qu'elle est sortie de l'hôpital Scully ne peut se résoudre à rentrer chez elle. L'appartement de Mulder lui ramène des souvenirs qu'elle veut garder en elle le plus longtemps possible. Elle ressent le besoin de sentir la présence de Mulder à ses côtés, et vivre chez lui est le meilleur moyen. Chaque meuble, chaque pièce, chaque vêtement lui rappelle Mulder.
Scully entre dans la chambre et se dirige vers la commode. Elle ouvre le premier tiroir et trouve quelques affaires à elle. Elle sourit en repensant à la tête de Mulder quand elle a ramené ses affaires.

Mulder: Tu ne vas pas mettre tous ça dans ma petite commode, tu as dévalisé une boutique???

Elle se dirige vers la salle de bain, elle se regarde dans la glace, et elle se trouve affreuse. Elle voit deux brosses à dents. Une rose et une bleue. Elle sourit quand elle se souvient de la réflexion de Mulder.

Mulder: Il y à des choses élémentaires dans la vie d'un couple. Comme une brosse à dent rose pour la fille et bleue pour le garçon. Etant donné que tu es une fille. Heu...Au fait tu es bien une fille? Apparemment oui, donc tu as la rose.

Elle pénètre dans la cuisine, où elle trouve les deux tasses qu'elle et Mulder avaient posées dans l'évier. Elle prend celle de Mulder. Il y a le personnage de Caliméro où il est écrit "juste besoin d'amour" (le petit poussin noir avec sa coquille sur la tête). Elle lui avait offert, au début de leur relation. Elle se souvient du visage de petit garçon qu'avait Mulder quand elle lui a tendu la tasse.
Scully essaye de dormir le plus possible. Elle sait désormais que c'est le seul moyen pour elle de savoir ce qui est arrivé à Mulder. Elle se tourne du côté de la fenêtre, puis elle ferme les yeux, où une larme réussit à s'échapper malgré ses efforts.
A cause d'une lumière vive, Scully est tirée de son sommeil, mais elle se trouve dans la salle principale du vaisseau. Tous les enfants pleurent, elle se dirige vers eux.

Scully: Qui y a t-il? Où...où est Tom?
Un petit garçon: Il est malade. On ne sait pas ce qu'il a.
Scully: Où est-il?
Petite fille: Il est dans notre chambre. Viens, je t'emmène.

Le petit mène Scully dans la grande chambre à coucher où cinq lits sont disposés en forme de croix stellaire. Un des lits est occupé. Scully se dirige vers le lit, et s'assoie près du petit corps endormit de Tom. D'une main maternelle posée sur le front, elle regarde s'il n'a pas de température. Malheureusement il est brûlant de fièvre.

Scully: Tom, Tom réveille toi p'tit bonhomme.

Péniblement Tom sort de son état comateux.

Tom: Il m'avait dit que tu viendrais.
Scully: Qui ça? Qui t’as dit ça?
Tom: L'homme, l'homme qui t'appelle tous les soirs.
Scully: Tu l'as vu?
Tom: Non, je l'entends à travers la porte.
Scully: L'homme...cet homme qui te parle, il est dans la salle de sommeil des adultes.

Tom remue la tête pour répondre oui.

Scully: Repose-toi, maintenant.

Scully se lève, et se dirige vers le couloir, elle tombe nez à nez avec l'infirmière IsFox.

Scully: Vous...vous êtes là. Mais comment...comment...
Infirmière: Sachez une chose Dana, l'un des deux va mourir, c'est indubitable.
Scully: Qui... comment...
Infirmière: Ils ne font qu'un. Comme les deux sœurs : la nuit et le jours. La mort de la première engendre la naissance de la deuxième.
Scully: Je ne comprends rien. Qu'est ce que vous voulez me dire?
Infirmière: Dana, il n'est pas encore prêt, et vous non plus d'ailleurs. Sachez attendre.
Scully: Attendre quoi?
Infirmière: La nuit laisse toujours la place à la lumière. Écoutez.
Scully commence à ouvrir la bouche pour parler, mais elle entend soudain la voix de Mulder. Dana! Dana.

Scully cherche d'où la voix de Mulder peut sortir, elle avance vers une fenêtre, une lumière vive l'éblouit, elle protège ses yeux avec sa main. Une fois que la lumière s'apaise, elle rouvre les yeux, mais elle est dans la chambre de Mulder.
Dana...Dana la voix de Mulder raisonne dans sa tête, Scully se met à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 14:41:56

Un mois plus tard
Depuis son dernier rêve, Scully n'arrive plus à entrer dans le vaisseau. Elle ne rêve plus de rien. Aujourd'hui c'est son grand retour au FBI. Elle porte un tailleur pantalon, dont la veste est un peu étriquée par les rondeurs du ventre de Scully. A chaque fois qu'elle passe devant un groupe d'agents, les conversations s'arrêtent, les regards la fixent, une fois passée, les bavardages fusent. Scully est prête à exploser, à tout bout de champ. Elle est encore plus énervée car Skinner la convoque dès son premier jour, et elle sent que ce n’est pas une bonne nouvelle.
Secrétaire: Monsieur le directeur va vous recevoir dans quelques minutes.
Scully la remercie et s'assoie dans le canapé.
Elle repense aux nombres de fois que Mulder et elle avaient été assis sur ce canapé, angoissant avant d'être convoqués par Skinner.

Skinner: Agent Scully!

Scully se lève et se dirige vers le bureau de Skinner. Quand elle y pénètre elle remarque la présence d'un homme : la quarantaine, élégant, brun.

Skinner: Agent Scully je vous présente l'agent John Doggett.

Scully se tourne vers l'homme en question, lui sourit et lui serre la main.

Doggett: Enchanté de vous connaître. J'ai beaucoup entendu parler de vous et de votre collègue.

Scully: Je vous remercie.
Skinner: Agent Scully asseyez-vous.

Scully s'assoit à l'ancienne place de Mulder lors de leur réunion avec Skinner.

Skinner: L'agent Doggett, est votre nouveau partenaire. Il vous secondera sur vos affaires.

Scully commence à ouvrir la bouche pour donner ses protestations mais Skinner l'en empêche.

Skinner: Agent Scully, il n'y a pas d'autres solutions, vous ne pouvez continuer vos enquêtes toute seule et surtout pas dans vos conditions de santé.
Scully: (furieuse) Monsieur ma santé n'a rien à voir ici et...
Skinner: Dana!

Scully est surprise, Skinner ne l'a jamais appelé par son prénom lors d'une réunion et surtout pas devant un autre agent. Doggett de son côté, ne sais pas où se mettre, il sent bien le mal être qui rugit en Scully.

Skinner: Agent Doggett, allez dans le bureau de ma secrétaire, elle va vous donner quelques informations supplémentaires.

Doggett se lève, sourit et à Skinner et à Scully, qui essaye de lui rendre, mais avec peine.

Scully: Monsieur, ça fait qu'un mois que Mulder a disparu, et je ne veux pas que l'on remplace, ça serait fatalement le faire oublier.
Skinner: On ne remplace pas l'agent Mulder, Dana je veux juste vous aider dans vos enquêtes. Dites-vous que l'agent Doggett pourra que vous aider.
Scully: De toute façon, je n'ai pas le choix je crois. Alors qui est-ce?
Skinner: Agent John Doggett. C'est un ancien flic de New York, il a était formé par la marine.

Skinner veut dire quelque chose, mais ne s'est pas comment le mettre sur le tapis.

Scully: Je sens qu'il y à un "mais" dans votre voix!!!
Skinner: (fait un petit mouvement de la tête vers la droite, comme à son accoutumé) Oui en effet, je ne sais... je ne sais pas d'où vient l'autorisation de mettre l'agent Doggett aux affaires non classées. L'ordre vient d'une autorité supérieure.
Scully: Vous ne savez pas du tout de qui vient cet ordre?!
Skinner: Du tout. L'accès aux archives est bloqué.

Scully sort du bureau et rejoint Doggett dans le bureau de la secrétaire.

Scully: Vous venez!

Doggett la suit jusqu'au bureau de Mulder. Une fois à l'intérieur, il pousse un petit cri d'admiration.

Doggett: Ouahhhh Alors voilà où travaillaient les deux célèbres Agents du FBI Mulder et Scully.
Scully: Pas travaillaient, TRAVAILLENT. Je ne sais pas ce qu'on vous à dit quand vous êtes venu ici, mais Mulder reviendra tôt ou tard.
Doggett: Excusez-moi.

Un long silence s'impose dans le bureau, Scully regarde son ventre et Doggett regarde l'ensemble du bureau toujours en passant sur Scully.

Doggett: Écoutez, je vois bien que vous ne m'aimez pas, mais on doit travailler ensemble, alors laissons les problèmes de côtés et tâchons de retrouver l'agent Mulder.

Depuis deux semaines, Doggett et Scully travaillent sur une affaire de meurtres religieux dans une petite ville. Après avoir poursuivi un groupe de religieux jusqu'à un lieu de pèlerinage, ils se font capturer. Enfermés dans une grotte, les deux agents doivent faire équipe pour de vrai, et ne plus faire semblant d'avoir confiance en l'autre.
Scully est assisse sur un rocher, elle et Doggett ont les mains attachées dans le dos, ce qui n'est pas très confortable. Scully souffre mais ne montre rien, le bébé lui prend beaucoup d'énergie, cela fait deux jours et trois nuits qu'ils n'ont pas mangé, et ils sont éclairés par une petite lampe de poche. Scully lève la tête quand elle sent pour la première fois son bébé bouger en elle. Émue elle veut mettre sa main, où des bosses apparaissent.

Doggett: Vous êtes un sacré bout de bonne femme!!
Scully: Dois-je me sentir offensée?
Doggett: Non pas du tout, excusez-moi. Je trouve simplement que vous avez beaucoup de courage et de force.

Scully sourit comme pour montrer que c'est faux.

Scully: Vous savez je n'ai pas le choix.
Doggett: C'est vrai, mais il n'y a pas beaucoup de personnes qui supporteraient ce que vous endurez depuis quelques mois. La perte de votre collègue, les rumeurs dans les couloirs, les problèmes de santé, qui vous obligent à aller régulièrement à l'hospital.
Scully: Merci.
Doggett: (hésitant) Il vous donne du soucis.
Scully: Pardon??
Doggett: (hésitant de plus en plus) Votre...votre bébé.
Scully: (gênée) Oh, non ça va.
Doggett: Moi je meurs de faim, j'imagine que pour vous c'est encore plus dur.
Scully: (offensée) Ce n'est pas parce que je suis une femme que je suis plus fragile que vous!
Doggett: Non je veux dire que vous avez la charge de deux personnes. Le bébé puise de l'énergie de la mère. Il faut absolument que vous mangiez quelque chose. Attendez, je dois avoir des morceaux de sucres dans une de mes poches.

Doggett s'approche de Scully et lui tourne le dos.

Doggett: Allez-y essayer de mettre vos mains dans ma poche, je crois que le sucre est dedans.

Avec peine Scully essaye de trouver le sucre, en sortant sa main, elle fait tomber un papier sur le sol mais ne le voit pas. Elle réussit, elle récupère trois morceaux de sucres. Elle les pose sur le sol.

Doggett: Allez-y prenez-les.
Scully: Non je peux pas tout manger, partageons.
Doggett: Alors prenez en deux.

Il prend péniblement un des sucres entre ses doigts et tourne à nouveau le dos à Scully.

Doggett: Allez-y, essayez de l'attraper.

Scully s'abaisse un peu et attrape le morceau de sucre par la bouche. Elle le mange doucement Doggett la regarde faire. Une très grande admiration se lit sur son visage.

Doggett: Le deuxième maintenant.

Ils entreprennent la même manœuvre. Une fois que Scully a finit de manger son deuxième morceau de sucre, c'est au tour de Doggett. Ils pratiquent alors la même manœuvre mais dans le sens inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 14:43:42

Le lendemain
Scully ne se sent vraiment pas très bien, elle essaye de se coucher, mais les liens la blessent, et elle souffre terriblement du ventre, le bébé ne cesse de bouger mais ce n'est pas normal. L'inquiétude la pénètre. Le froid lui paralyse le bas du dos et toutes les extrémités (mains doigts, pieds).

Doggett: J'ai une idée.

Scully trop épuisée et trop souffrante, n'arrive pas à se relever.

Doggett: Je dois avoir un briquet dans ma poche, essayez de le prendre.
Scully: Non, je ne peux pas, je peux plus. Je suis fatiguée.
Doggett: Allez Scully!

Personne ne l'a appelé Scully simplement Scully depuis Mulder.

Doggett: Faites un effort, pour votre bébé.

Scully après quelques chutes, arrivent à se mettre à genoux. Elle fouille dans la poche de son partenaire. Chaque contact avec la paroi de la poche, l'a fait souffrir, ses mains sont complètement gelées. Le briquet est à porté de sa main, juste un petit effort et elle pourra le prendre.
Le briquet tombe au sol. Doggett le ramasse et se met derrière Scully. La manœuvre est périlleuse, chacun travail en aveugle, Scully se brûle plusieurs fois les mains. Crac!!!!! Les liens de Scully sont enfin détachés. C'est au tour de Doggett. Après quelques minutes tous les deux sont libérés de leurs chaînes.
Scully est de plus en plus épuisée, elle s'endort. Doggett se lève est se dirige vers le fond de la grotte. Il trouve des feuilles et des brindilles. Avec il arrive à faire un bon petit feu tout de fois assez fragile, une brise et il s'éteint. Doggett pose délicatement sa veste sur Scully, et s'assoit près d'elle pour amener plus de chaleur.
Scully se réveille péniblement, Doggett s'est endormi. C'est le cinquième ou sixième jour qu'ils sont enfermés dans la grotte, elle ne sait même pas si c'est le jour ou la nuit. Nous sommes perdus se dit-elle. Elle se met à pleurer, mais une petite voix arrive près de son oreille.

Voix: Dana. La plus ténébreuse nuit engendre toujours une sublime lumière.

Scully reconnaît la voix, c'est celle de l'infirmière. Scully réalise que rien n'est finit, il faut simplement qu'elle s'accroche et qu'elle attende le bon moment. Son œil est attiré par un bout de papier. Elle est surprise. C'est une photo d'elle est de Mulder. Une photo d'eux pas en tant que Mulder et Scully, agents du FBI, mais c'est une photo de Dana et de Fox le couple d'amoureux enlacés sur un banc.
Elle se souvient, ils sont dans le parc, et un photographe les prend en photo. Elle se souvient du flash de l'appareil. Après les avoir pris en photo, le photographe s'approche deux et leur donne un ticket pour qu'ils viennent chercher la photo. Fin du flash-back
Une larme coule sur sa joue.

Doggett: J'ai trouvé cette photo dans le bureau, elle était derrière des dossiers, je voulais vous la donner, mais j'avais peur que vous vous fâchiez.
Scully: Je suis si désagréable que ça?
Doggett: Non, vous êtes juste une femme qui recherche l'homme qu'elle aime et qui est le père de son enfant.
Scully: Ca fait longtemps que vous savez?
Doggett: Pour vous et pour l'agent Mulder. Depuis le début. Avec les rumeurs, mais j'ai des yeux aussi, et votre tristesse se lit si bien. Mais je ne l'ai dit à personne comme pour cette photo, elle est dans ma poche depuis une bonne semaine.
Scully: Merci.

Elle lui sourit.

Doggett: Vous savez, je ne sais pas si quelqu'un vous l'a dit, mais tout le monde au FBI à une grande admiration pour vous, et un grand respect. Ils connaissent votre situation. Ils savent que vous êtes enceinte de l'agent Mulder, ils savent qu'il s'est fait enlever par des extraterrestres ou par autre chose de plus rationnel, et ils vous admirent car même avec ça vous continuez de travailler et de sourire. Vous êtes restée la même. Et c'est de ce courage dont vous êtes animée qui engendre cette admiration et ce respect.

Scully ne répond rien, elle pleure. Doggett pose sa main sur celle de Scully.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 14:48:13

Huitième jours.
Scully s'est endormie depuis la veille au soir. Doggett ne peut plus rien pour elle. Ni pour lui. Le feu vient de s'éteindre. Et la température baisse de plus en plus. Quatre jours sans manger, à part des feuilles et des brindilles.
Scully se retrouve dans le vaisseau la douleur a disparu. Depuis plus d'un mois, elle n'en rêvait plus mais ça y est, elle y est et elle compte bien comprendre ce qui se passe. Des adultes sont autour du lit du petit Tom. Ils se poussent pour que Scully puisse voir Tom. Son visage a changé, il à encore vieillit. Elle le connaît ce visage, mais d'où.
Un flash lui arrive dans les yeux. Une photo de Mulder et de sa sœur Samantha, il est âgé d'une douzaine d'année, son visage est l'exacte copie de celui de Tom. Tom est en fait Mulder. Mulder en plus jeune.
Elle regarde les adultes, elle les reconnaît, il y à Théresa, Billy, le mari de Théresa et un autre homme. Ils ne semblent pas la reconnaître. Scully ne sait plus quoi dire ni quoi faire, Tom n'est pas dans un bon état, sa santé se détériore, mais pourquoi. L'enfant naît de l'homme qui se meurt. Cette phrase vient de l'infirmière qui s'approche de Scully.
Skinner marche entre les cailloux, il recherche une trace de Scully et de Doggett. Doggett entend des pas, quasi étourdi, il essaye de crier le plus fort possible, mais le son et presque imperceptible. Il prend un caillou et frappe de toutes ses forces sur la paroi de la caverne.
Skinner remarque qu'un chien gratte un énorme rocher. Il s'y approche et entend TIC TIC TIC TIC TICTIC TIC TIC TIC.

Skinner: Ils sont ici. De l'aide, je les ai trouvés.

Quelques heures après Scully et Doggett sont amenés à l'hôpital le plus proche.
Skinner attend dans le couloir.
Le médecin sort.

Skinner: Alors?
Médecin: l'agent Doggett est déshydraté, mais sa vie n'est pas en danger. Pour ce qui est de l'agent Scully c'est plus sérieux.
Skinner: Elle est enceinte de trois ou quatre mois.
Médecin: Oui. Nous avons branché le bébé sous monitoring. Il est vraiment très faible et peut mourir d'une minute à l'autre. On peut rien faire d'autre que d'attendre et d'espérer. Comme l'agent Doggett, l'agent Scully est déshydraté, mais beaucoup plus important que lui, sûrement du à ses nausées et ses vomissements natals à répétition. Combien de temps sont-ils restés sans manger?
Skinner: Une semaine.
Médecin: Ca explique son état. L'agent Scully est dans un état comateux, pourtant elle réagit très bien aux stimuli externes, sa pupille se dilate et se contracte, mais elle ne semble pas vouloir se réveiller. Mais si elle ne se réveille pas dans les quelques jours, ont ne pourra faire tenir son enfant par simple perfusion. Est-ce que son mari est ici?
Skinner: Non, il n'est pas dans la région et ça va être très dur pour lui de venir.
Médecin: (sèchement) s'il veut avoir une chance de garder son enfant en vie, il devrait venir épauler sa femme.

L'infirmière prend la main de Scully et la conduit hors de la chambre des enfants.

Infirmière: Je veux vous aider.
Scully: Vous...vous êtes réelle?
Infirmière: Bien sur, simplement que mes vrais traits sont plus effrayants que vous pourriez penser! Je vais vous conduire à votre ami.
Scully: Mulder.
Infirmière: Oui il nous a donné des difficultés. Son esprit ne veut pas se séparer de son enveloppe corporelle.
Scully: Comment ça nous?
Scully arrête l'infirmière, pour avoir plus d'explications.
Scully: Vous faites partie des "maîtres"?
Infirmière: Oui, mais je suis contre la méthode de mes congénères. C'est pour ça que je vous aide depuis le début en vous donnant des pistes. Dépêchons-nous, les autres sont entrain de se reposer. On n’a pas beaucoup de temps.

L'infirmière emmène Scully dans la grande salle. Son souffle est coupé quand elle aperçoit cinq tables d'opérations dans la même disposition que les lits des enfants. Elle se dirige instinctivement vers la table n°4. Celle de Mulder.
La vision est horrible, ce n'est plus le même Mulder, celui-ci est plus vieux.

Scully: Je veux comprendre. Le petit garçon...Tom, c'est en fait Mulder quand il était gamin, et cet homme là est Mulder mais quand il sera vieux, c'est ça, mais ça rime à quoi, où est le vrai Mulder.
Infirmière: Vous avez raison, Tom est bien la jeune copie de l'agent Mulder, mais l'homme qui est ici est réellement l'agent Mulder.
Mulder: Dana...Dana...
Scully: Vous voulez dire que Tom est le clone de Mulder, et quand il grandit, Mulder vieillit.
Infirmière: C'est ça. Mais comme je vous l'ai déjà l'esprit de votre ami résiste. Les autres ont finit leur évolution.

Scully voit les corps vieillis et sans vie de Billy, de Teresa de son mari, et d'un homme.

Scully: Les enfants que je vois depuis le début sont les clones de Billy de Teresa et des autres.
Infirmière: C'est ça!
Scully: Et maintenant qu'ils sont arrivés à l'âge adulte leur souche génétique meurt. "L'enfant naît de l'homme qui se meurt" c'est ça que vous vouliez me dire. Mais...mais pourquoi c'est différent pour Mulder.
Infirmière: Je vous l'ai dit, son esprit lutte, ce qui rend impossible l'évolution de Tom. On n’a pas beaucoup de temps.
Scully: Pourquoi on n’a pas beaucoup de temps?
Infirmière: De votre côté, du côté du réel, la vie de votre bébé est en danger.

Scully pose sa main sur son ventre, qui est tout plat. Elle ne l'avait pas encore remarqué. A chaque fois qu'elle allait dans le vaisseau, elle avait un ventre d'une femme à terme, et maintenant elle n'a plus de ventre.

Scully: Que faut-il que je fasse?
Infirmière: Parlez à Mulder, son esprit peut vous entendre, s'il a la volonté, il se réveillera.

Scully s'approche de Mulder, elle lui caresse la joue.

Scully: Fox, Fox c'est moi. Je sais que tu peux m'entendre. (Mulder ne réagit pas) Fox s'il te plaît réveille-toi. J'ai besoin de toi! (Toujours aucune réaction de Mulder, Scully craque nerveusement) Bon sang. Lève-toi Mulder. Tu m'as promis d'être toujours là pour moi, tu m'as menti, tu m'as menti, je te hais Mulder. (Elle s'effondre sur le torse de Mulder et éclate en sanglot.) Fox s'il te plaît réveille-toi, notre bébé, ton bébé t'attends, il faut que tu viennes le voir, cet enfant à besoin de toi, il à besoin de son père, Fox s'il te plaît.

Épuisée, Scully pleure de plus belle, jusqu'à ce qu'une main lui caresse les cheveux.

Mulder: Dana...Dana!?
Scully: Mon dieu!
Mulder: Tu vois je suis toujours là pour toi.

L'infirmière est partie. Scully aide Mulder à défaire ses sangles, et à se lever. Son visage est un peu plus jeune, il semble avoir 40/50 ans.
Ils arrivent dans la salle où Tom est alité. Quand Mulder s'approche du lit, il est totalement perdu.

Mulder: Mais c'est moi.
Scully regarde le visage de Tom, il a rajeunit aussi il est âgé maintenant de 6 ans. L'infirmière arrive derrière Scully.
Infirmière: Maintenant que l'esprit de votre ami est rattaché à son enveloppe charnelle, c'est plus qu'une question de temps.

Tom s'adresse à ses amis.

Tom: Et les copains, maintenant que la vérité a éclaté, il faut que vous arrêtiez les plans des maîtres.

Tom semble être serein, Scully et Mulder le regardent tendrement avec des yeux admiratifs. Admiratifs du courage qu'il fait preuve.
Plus Mulder reprend des forces plus Tom s'affaiblit. Au bout d'une heure, Mulder a repris son âge, Tom quant à lui est redevenu un bébé de quelques jours. Les larmes aux yeux Scully le prend dans ses bras et le berce, Mulder se met à pleurer, il pose un doux baiser sur le front du bébé. Tom ouvre les yeux et regarde Scully et Mulder, puis il referme ses yeux et s'endort à jamais. Le clone de Teresa prend la dépouille de Tom et l'allonge dans un lit mortuaire.
Skinner qui est chevet de Scully, aperçoit une larme couler sur sa joue.
Scully et Mulder pleurent. Ils remercient silencieusement Tom de s'être sacrifié, pour lui, pour eux, pour leur enfant.

Mulder: Merci Tom. Oui Merci
Infirmière: Il est temps à présent.
Scully: (parlant aux clones) Venez avec nous.
Clone Billy: Nos...nos "parents" sont morts en nous donnant la vie, et Tom aussi. Maintenant il faut accomplir la tache qui nous a été donnée.
L'infirmière pose une main sur l'épaule de Scully et une sur celle de Mulder.

Quand Mulder ouvre les yeux, il est seul et il se trouve dans la forêt d'Oregon. Il cherche Scully, mais ne la trouve pas.

Infirmière: Dana est à l'hôpital de Washington. Elle vous attend et votre bébé aussi. C'est à vous de les sauver à présent.
Mulder: Je ne sais pas qui vous êtes mais merci, merci pour tout. Que va-t-il advenir de vous à présent ?
Infirmière: Je ne sais pas. Tout ce que j'espère, c'est que mes congénères n'ont pas remarqué ma disparition.

Elle disparaît, Mulder se met à courir, plus vite qu'il n'a jamais couru. Une fois en ville, il retrouve sa voiture à la même place qu'il l'avait laissé.
Scully est toujours dans son semi coma. Elle répond toujours bien aux stimuli externes, et par miracle, le bébé à l'air de bien supporter la perfusion.
De son côté, l'esprit de Dana est dans le noir il se repose. Ca fait deux jours qu'elle et Mulder ont quitté le vaisseau et depuis elle se retrouve dans cet endroit noir, noir et qui ressemble à la grotte.
Mulder arrive dans la chambre de Scully. Il se dirige vers le lit.

Skinner: Agent Mulder, par quel miracle...
Mulder: Dana, Dana c'est moi, je suis revenu. Réveille-toi ma chérie.

Il pose sa main sur son front et le caresse de son pouce, il pose l'autre main sur son ventre, et fait des ronds avec sa main.
Scully se réveille doucement, quand elle ouvre les yeux. Elle pose sa main sur la joue de Mulder et lui sourit.
Les médecins, chassent Mulder et Skinner de la chambre de Scully pour lui faire quelques examens. Dans le couloir, Skinner n'arrive toujours pas à croire ce qu'il voit.

Skinner: Agent Mulder, je suis si heureux de vous revoir, en bonne santé.
Mulder: Moi aussi Monsieur.
Skinner: Je voulais m'excuser de ne pas avoir pu vous sauver la dernière fois.
Mulder: Ce n'était pas de votre faute.

Le médecin appelle Mulder. Il entre dans la chambre et s'assoie près de Scully.

Médecin: Je vais faire une échographie. On va pouvoir connaître le sexe de votre bébé.

Scully et Mulder se regardent amoureusement, pendant que le médecin prépare l'échographie.

Médecin: Regardez, on le voit. Il bouge, il fait même pipi.

Mulder pose le doigt sur l'écran, à l'endroit où la tête du bébé apparaît.

Médecin: Je vois le sexe, vous voulez le connaître.
Scully: Oui.
Médecin: C'est un petit garçon, regardez là on voit son petit oiseau. Il va falloir trouver un prénom.

Mulder et Scully disent en même temps, sur un ton triste mêlé à la joie.

Mulder&Scully: TOM.

Ils se regardent étonnés.
Une fois que le médecin sort de la pièce, ils se regardent.

Mulder: C'était réel.
Scully: Je ne sais pas. Mais si on s'en souvient tous les deux, ça doit être vrai. Il y qu'un seul truc que je n'ai pas compris, pourquoi, avoir fait des clones.
Mulder: Je pense que les clones sont des hybrides humains extraterrestre parfaits. Les abductés avaient toujours leur mémoire et leur nature d'être humain, alors que les clones sont conditionnés depuis leur naissance à la vie extraterrestre. Ils sont parfaits. Tom a porté le poids du monde dans ses deux mains, et il nous a tous sauvé.

FIN

Revenir en haut Aller en bas
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 14:48:55

Note de l'auteur :

PS: Après son mariage avec son Mulder et ses derniers mois de grossesse, Scully donne naissance le 28 octobre 2000 à un petit Tom. De 51 cm qui pèse 3 kilos 600 grammes. Un merveilleux bambin aux yeux verrons. Un bleu et un vert. Très mignon.
Merci d'avoir lu cette fanfic en deux parties. J'ai essayé de faire de la deuxième partie, un vrai épisode d'X-Files. J'espère avoir réussi.
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 15:20:12

haaaaaaan j'adore!! elle est super! merci tim! ms pfiou elle est longue! :D
suis trop fan de l'histoire des clones! c'est excellent!!! c'est très x-filien! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 15:21:34

mdrr
contente qu'elle t'ai plus ... moi aussi j'aime bien la relire de temps en temps ... j'adore surtout la premiere partie basée sur les épisodes ... je trouve ca trop bien fait Razz
Revenir en haut Aller en bas
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 15:27:11

ouais elle est super sympa! j'aime vmt le fait qu'on suive leur relation à travers des épis ca donne une autre dimension à ces épisodes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 15:28:40

thyss a écrit:
ouais elle est super sympa! j'aime vmt le fait qu'on suive leur relation à travers des épis ca donne une autre dimension à ces épisodes!
j'avais essayé de faire ca sur la saison 8 mais j'ai jamais eu le temps de la finir ... le début est posté sur le fofo si ca t'interesse Wink
Revenir en haut Aller en bas
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 15:30:30

oui je l'ai lu! c'est "ma vision de la saison 8" c'est ça? me souvient plus exactement ms je la relirais! t'as l'intention de la finir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
Roxane
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 15:31:11

oui c'est ca ... bin oui, faudrait que je m'y remette Wink
Revenir en haut Aller en bas
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 15:32:33

eu ... 'ai mis sous word ... faut que le lise now !! merci tim !!
Revenir en haut Aller en bas
Thyss

avatar

Féminin Nombre de messages : 1855
Age : 30
Localisation : Namur-Lille-Namur-Lille....
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   Jeu 19 Jan - 15:33:55

mdr! elle est longue!! ms trop sympa! moi aussi l'est mise ss word! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thyssxf.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que s'est-il passer ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que s'est-il passer ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la télé, comment s'en passer ?
» Se passer de lunettes ?
» Passer 2 ou 3 jours en femme et en voyage vous tente?
» la petite souris va passer cette nuit ...
» Je suis "forcée" de passer au lait infantile...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gillian Community :: Arts :: -
Sauter vers: