Gillian Community


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Eternel Passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Ven 16 Mar - 19:41:46

désolée pour le double post mais le fofo est trop mort aujourd'hui ça me déprime donc j'ai décidé de vous poster une tite souite!! lol

ENJOY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
docmagoo
Invité



MessageSujet: Re: Eternel Passé   Ven 16 Mar - 21:23:30

J'crois que c'est clair, non?
Tu possédes une telle faculté de rebondir que ça en est impressionnant. L'histoire de Mulder qui vient s'entrochoquer à celle de Scully waou c'est fort sauf que si pour elle cette exprience aussi horrible soit-elle avait quelque chose d'humaine et bien pour Mulder les choses ont l'air d'une tout au nature et ça fait peur affraid . Cela soulève pas mal d'interrogation notamment concernant le phénomène de l'abduction.

Un ptit mot sur ta NC-17. Bon c'est vrai que j'ai rien posté à ce sujet mais je savais pas trop quoi en penser à ce moment là. Voir Mulder se comporter de cette façon m'a destabilisé et à la fois horrifié, j'ai eu dû mal à le retrouver. Cette sauvagerie, cette bestialité venant de lui est choquante (cela n'a rien à voir avec ton écriture car tout cela est retrancrit d'une manière intelligente) car c'est un comportement extrème et puis Scully est peut-être consentante mais est tout de même victime. Heureusement l'amour et le pardon de Scully qui montre qu'elle ne le jugera jamais et qu'elle aura toujours confiance en lui (jusqu'à une certaine limite , j'en conviens! Quoique avec ce qu'il lui a infligé en peut en douter mais là n'est pas le sujet) ainsi que la culpabilité de Mulder viennent contrebalancé cet acte si inhumain. Puis on retrouve la douceur de Mulder qui serait prêt à tout pour effacer sa terrible connerie même si il n'était plus vraiment lui-même à ce moment là. Enfin il va se décidé à parler et là on n'est pas au bout de nos surprises.
Tout ça pour dire que quoiqu'il arrive je suis et resterais fan de cette fic et au passage je remercie le fofo de t'avoir déprimé par son absence de vitalité lol!
Revenir en haut Aller en bas
Clem
Invité



MessageSujet: Re: Eternel Passé   Ven 16 Mar - 21:25:48

"Scully, ce que je vois… Ce ne sont pas des hommes… » Balbutia-t-il, soudainement anxieux." Shocked Moi aussi je suis anxieuse !

Merci Polly, je reviens et pouf, une suite, que demander de plus ? Laughing

J'ai vraiment envie de savoir ce qui s'est passé durant ces cinq années, de savoir pourquoi Mulder se comporte comme ça. Je pense que ça promet encore bien des surprises, surtout étant donné la dernière ligne...

Toujours aussi admirable (pour changer) et puis très bon rythme de postage
Revenir en haut Aller en bas
Scully

avatar

Féminin Nombre de messages : 267
Age : 23
Localisation : F.B.I..nan dans un trou paumé
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Ven 16 Mar - 22:25:04

^^Très belle suite
(On attent toujours la suite (je mets ca entre parenthese car a chaque poste cette phrase revient lol! ))

Ba voila...
Continue cette super Fic !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-files-my.skyblog.com
RedCheek
Invité



MessageSujet: Re: Eternel Passé   Sam 17 Mar - 1:32:15

J'ai peur de répéter ce qui a déjà été dit mais il faut que je me lance et que je vide mon sac.
Je viens de lire toutes ces suites postées depuis mon dernier passage et ce fut une lecture intense.

Je suis secouée d'un ballot à l'autre, lisant des termes qui s'opposent les uns aux autres, qui se rejoignent et qui se rejettent encore plus fort. Est-ce l'effet de deux aimants ? Une tension, un rejet et quand les deux bonnes faces se retrouvent et se reconnaissent, ce sont des retrouvailles marquant un lien difficilement cassable ? Je peux le dire ouvertement, je suis une nouvelle fois ébahie... Autant je me force à lire 20 pages d'un livre autant je bois tes paroles insatiablement tant la richesse qui en ressort est hallucinante.

Quant à choisir mes propres mots et ma propre structure pour expliquer mon point de vue en restant compréhensible… c’est une autre paire de manches !
Je tente, de toute façon, je suis nulle en explications ! J’y vais pas à pas, passages par passages sans trop en faire en j’espère.

Tout commence en en douceur avec Scully qui s’efforce d’être aux petits soins de Mulder. Elle joue de son expérience en tant que médecin mais aussi en tant que mère dorénavant.
Tout semble si paisible et si facile à cet instant que nous aussi on a envie d’y croire en ce futur sans embûches sur le chemin.
Ce bonheur retrouvé qui se marque davantage par cette simple conversation entre Scully et William. Elle se met à sa hauteur au bout d’un moment, comme pour marquer une certaine égalité. Il n’y a pas de dominance entre eux. Ils se respectent malgré la différence d’âge et le statut de mère/fils.

Tout à coup, on quitte ce monde perché sur un nid douillet, pour se heurter brutalement à la réalité et être forcé à poser les deux pieds sur terre encrant son corps dans le sol pour ne pas s’effondrer sous le poids des passages à venir…
La sérénité appréciée il y a quelques minutes à peine se fait soudainement balayé par le désarroi dans lequel est enfermé un homme. Sa seule dignité est de balancer des méchancetés au visage de la seule personne qui l’a toujours épaulé. Le coup était peut-être maladroit et non calculé cependant les paroles sont réfléchies. C’est faire mal à cet être cher pour l’empêcher de souffrir lui aussi. Il rejette Scully pour qu’elle se détache de lui et qu’elle l’abandonne. Ses peurs et ses agissements soudains ne concerneraient plus que lui. Seulement, il n’en est pas ainsi. Scully a toujours été là quand plus rien n’allait pour lui.
Elle ne le laissera pas s’autodétruire et se plonger dans un mutisme alarmant.

Pris dans ces réflexions, tu nous emmènes dans une scène routinière avec un petit garçon qui devient la seule préoccupation de ses parents. Son innocence est revigorante.
Les notes d’humour sont semées avec justesse… dont cette cuisse de poulet avec laquelle se bat William…
Tu marques également l’approche incertaine de William envers Mulder. William le vouvoie alors que Mulder le tutoie. La relation s’établit petit à petit sous le regard d’une mère attendrie et heureuse que les deux hommes de sa vie soient enfin réunis alors qu’il ne restait qu’une lueur d’espoir infime voir même inexistante que ça arrive un jour.

Là encore, nous sommes poussés dans un silence qui s’avère être assourdissant. Le mal-être de Mulder grandit et s’envenime. Dans ses moments de lucidité, il ferait tout protéger Scully et William, et pourtant, l’impulsivité le pousse à l’irréparable… Il fait preuve de violence dans l’acte sexuel. Scully est tétanisée par son comportement et s’oblige à se laisser faire malgré des mouvements brutaux. Il prend conscience de son acte cependant il est trop tard. Il a déjà commis l’erreur. Il a fait de Scully sa chose. Voulant peut-être lui faire mal comme la torture qu’on lui a infligé. Une torture qu’il a subi loin d’elle.
Ses pulsions ont fait du tort. Il s’agit bien d’un viol. Sa tête s’est ‘fermée’ face aux images et aux souvenirs horribles qui l’accablent. Son corps a été poussé dans un élan de désirs malsains. Il a fait du mal à la personne la plus proche de lui.
On grimpe une sorte d’échelle de violence. On passe d’un coup anodin et de paroles troublantes à une violence physique détruisant instantanément une femme.
Néanmoins Scully reste pareil à elle-même et se remet en question. La peur d’admettre qu’un homme qu’elle place hautement dans son estime a ses failles et peut connaître lui aussi un comportement barbare. Il n’est pas lui-même certes, mais il n’a pas encore perdu la tête pour autant…

Dans sa ‘démence’, Mulder parvient encore à s’analyser et à se retrancher derrière une culpabilité de plus en plus persistante. Il sait ce qu’il a fait. C’est évident.
Le terme de « viol » est admis. Scully se le cache mais ses réticences prouvent le contraire. Elle est bel et bien consciente de ce qu’il s’est passé. Son corps en porte les marques. Ce n’était pas un ébat sexuel sado masochiste.
Chaque petit geste douteux de Mulder la plonge dans une crainte indéniable.
La reconstruction sera longue. Pour l’un comme pour l’autre. Leur lien, c’est le passé. Leur enfant. Leur amour en dépit de tout.

Tu termines le tout avec un retour dans ce monde de douceur dont la clé est William. Chaque lecture que lui fait Mulder rend la nuit calme et chaleureuse rendant l’espoir que le lendemain sera meilleur…
Vient le moment où s’éclipsent Mulder et Scully. Etre ailleurs. Etre ensemble.
L’acte de Mulder est impardonnable mais ta phrase est si bien placée… Son présent n’est plus le même que celui de Scully. Des années ont passées pour elle. Des jours se sont écoulés pour lui. Ils ne sont plus sur la même longueur d’ondes mais la discussion s’est établie. Mulder semble enfin être capable de se dévoiler. De révéler ces cauchemars qui l’assaillent depuis trop longtemps. Scully a vécu la même chose… à un détail près…

Cette note finale annonce des prémices intéressantes.
Et je me plais à imaginer Mulder et Scully sous cette baie vitrée, l’un près de l’autre, parés ensemble à braver l’avenir. Le repentir viendra de lui-même. Il consolidera cette relation unique indécodable.
Revenir en haut Aller en bas
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Sam 17 Mar - 1:42:35




C'est une conspiration ou quoi? Vous souhaitez m'achever Julia et toi ou quoi??? Merci mille fois d'avoir pris le temps de m'écrire une aussi longue review!!! Ce que je peux adorer ce genre de surprises, vous ne pouvez pas savoir!!! En tout cas, merci encore car certaines phrases et allusions vont beaucoup m'aider, je viens de penser à certains détails que j'avais omis et que je vais pouvoir étudier par la suite donc, MERCI ENCORE!!!! Merci à tout lemonde d'ailleurs,s ans vous, cette fic n'aurait pas dépassé 10 pages!!! Bon pour la suite, va falloir être patientes car ma Pouckyyyy passe en prioritééééé ce week-end, j'espère être encore vivante dimanche pour écrire mais je n'en suis pas sûre!! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
trust_no1

avatar

Féminin Nombre de messages : 2085
Age : 28
Localisation : Canada, Qc
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Sam 17 Mar - 5:48:24

sweet suite !!!...
bon moi je suis pas aussi doué avec les reviews de la mort lol je suis plus du genre a les ressentir sur linstant que de pouvoir le mettre dans un poste par la suite ... on dirait que ca apparait aussi facilement que ca disparait... bref !

je dois avouer que cette suite... je l'adore !!! jaime toutes tes fics mais chacune pour des raisons particulières et uniques... et cette fic je laime pcq elle est chargé dintensité émotionnel !! tarrive a le transmettre si facilement qu'on se croirait les vivres réellement c,est ce qui crée une dépendance lol ... c'est comme une seconde vie ! enfin... je parle poru moi bien sur !!! ....

bref je m,attendais pas a cette suite sauf que ca me réjouis de toute manière je dis jamais non a une suite lol !!! ca va me faire faire de beaux rêves .... enfin des beaux je sais pas... mais ca complète bien ma journée c,est le moins qu'on puisse dire !

et oula !! finir dans un punch... ca laisse TROP place a l'imagination !! j'ai bien hâte de voir ce que tu as l'intension d'éclaircir avec tout ca !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scully

avatar

Féminin Nombre de messages : 267
Age : 23
Localisation : F.B.I..nan dans un trou paumé
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Sam 17 Mar - 22:35:54

Juste un mot :

M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-files-my.skyblog.com
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Jeu 22 Mar - 3:05:43



Bon Polly je te jure cela ne devient même plus drôle: trop de perfection tue la perfection alors s’il te plaît, arête toi, prends ta retraite et laisse un peu de chance aux autres!
Bon bien sûr je rigole car si un jour tu t’arrêtes tu peux être sûr qu’il y aura des personnes pas contentes devant ta porte! Cette suite est….indescriptible!

Le récit est scindé en deux mouvements séparé par cette phrase qui sur le coup peut être assez choquante « Parce que je veux parler, mais j’ai besoin d’air. » Répliqua-t-il simplement, regardant droit devant lui et manquant l’expression abasourdie de Scully. Je te jure je me suis arrêtée de respirer et je me suis dit « ouah la catastrophe arrive ».

Le premier mouvement correspond à la peur de Scully et à la douloureuse remise en place d’un quotidien pour tous les trois. William doit faire face au fait qu’il a désormais un père, comme tous les autres enfants, sachant d’un autre coté qu’il n’est pas un enfant dirons nous normal, il a hérité des meilleurs qualités de ses parents dont une sagesse et une intelligence et une clairvoyance assez phénoménales pour un enfant de son âge. Mulder doit faire face à un quotidien différent du sien après des années de sommeil forcé et Scully doit reprendre sa vie, tout en y incluant Mulder, un Mulder changé et tout en ressassant ce qui s’est passé, c’est à dire un viol et des violences assez fortes (ainsi qu’une torture psychologique et nerveuse, cela va sans dire). On a l’impression d’implanter trois personnages différents dans un décor, et on essaye de les faire cohabiter afin de faire une sorte d’expérience, enfin c’est une bizarre émotion que j’ai ressenti! Lorsque Scully recule alors que Mulder voulait juste la protéger d’une éventuelle brûlure, on ressent toute sa peur mais aussi toute sa culpabilité. Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est ce duel que tu nous imposes: qui culpabilise le plus? Mulder ou Scully? Mulder parce qu’il fait du mal à une jeune femme innocente ou Scully parce qu’elle a peur du seul homme qu’elle puisse aimer? C’est réellement sublime de pouvoir introduire une telle dualité, c’est fort, et c’est vraiment un point de ton histoire qui me laisse complètement admirative. Tu pousses la psychologie des personnages jusqu’à ce que ton lecteur arrive à un point de non retour: sérieusement, je n’arrive pas à dire « je comprend untel ou untel dans l’histoire » car les deux sont tout aussi fautifs que non coupables. Doit on blâmer Scully d’avoir vécu 5 ans sans se laisser mourir? Doit la blâmer de mourir de peur lorsque Mulder s’approche d’elle alors qu’il a osé faire l’impardonnable? Doit on se rebeller contre la méchanceté et l’aigreur de Mulder alors qu’il vient de perdre cinq ans de sa vie? Doit on le condamner d’un acte où Scully, même si elle semblait répugnée, ne s’est pas débattue et n’a pas imposé ses choix? Ce sont toutes les questions qui se bousculent en nous après avoir fini de te lire, t te rends compte? Tu arrives autant à me faire aimer ce couple quasi diabolique qu’à le détester au point de le trouver minable, dans le sens où on a l’impression que jamais plus ils ne seront sur la même longueur d’onde.

La cassure arrive au moment où Mulder veut parler seul à seul avec Scully, la façon dont tu l’introduis et son ton neutre presque froid sont assez rebutants sur le coup, j’ai vraiment cru qu’un clash allait arriver. En fait non, ils se retrouvent entrelacés dehors, sur une balancelle, dans un calme presque religieux. Il n’y a que toi pour briser un rythme et faire ceci, là encore je m’incline. Mulder commence enfin à s’ouvrir, il était temps d’un côté, on sent la grosse révélation qui va arriver mais on sent aussi son besoin de se démarquer de Scully pour bien montrer qu’il n’a pas eu la même expérience qu’elle( besoin de prouver qui est l’homme et qui porte la culotte à la maison? J’aime à penser que c’est une des interprétations, je dis bien une parmi tant d’autres car la vraie raison sera plus profonde, vu le suspens que tu laisses). En tout cas du moment où le dialogue revient, c’est une bonne chose, il faut espérer qu’il n’y aura plus d’autres crises violentes!

Un point que j’ai oublié d’évoquer: lorsque Mulder s’occupe de William. C’est peut être mon imagination, mais j’ai l’impression que tu écris ces passages avec beaucoup de distance, soulignant ainsi une certaine gaucherie dans la volonté de bien faire mais soulignant aussi un côté superficiel, comme si Mulder s’occupait de cet enfant parce qu’il sait que Scully en serait très contente et aussi parce qu’il sent que c’est un devoir, voire une obligation et non un plaisir, on ne sent pas la fibre paternelle, il n’y a aucun instinct, on sent un côté machinal, réfléchit, mais là encore ce n’est peut être qu’un sentiment personnel!

Bon en attendant la suite je te dis encore une fois merci pour cette nouvelle partie, l’écriture est toujours aussi parfaite, de ce côté rien n’a changé! A très vite!



_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Jeu 22 Mar - 14:05:03

affraid affraid JULIA SORS DE MA TETEEEEEEEEEEEEE!!!!! affraid affraid


Tu es une fille effrayant, je ne sais pas, j'ai l'impression d'être Canal + et que tu es mon décodeur!! lol Oui, magnifique métaphore, je sais, je sais!! lol
Tous ces passages, ces émotions, la façon dont de les ordonne, j'ai tellement l'impression de ne pas être claire, de m'emmêler les pinceaux et tout et toi, tu débarques et tu explicite tout ce que je voulais dire... c'est hallucinant quoi!!! jamais je n'en reviendrai!!

Merci mille fois de prendre le temps de m'écrire des reviews aussi phénoménales et de me comprendre aussi bien!!! merciiiiiii!!!

(pour la suite ça va tarder un peu car je bloque à mooooort!! Je ne veux pas faire une fin niaise ou un truc à côté de la plaque mais l'inspiration ne suit pas!!! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
loulou



Masculin Nombre de messages : 7046
Age : 37
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Jeu 22 Mar - 14:21:35

whou à ce stade faut faire des reviews de reviews de fanfic ! affraid lol!
bon ben je vous déteste toutes les 2 alors!
Y'en a marre des personne qui savent super bien ecrire No :tcon:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Jeu 22 Mar - 18:18:17

VICTOIRE!!! j'ai ENFIN réussi à m'y remettre! la luuutte!!! On dit que l'appetit vient en mangeant, pour mon cas, "l'inspiration vient en écrivant"!! lol Je me suis plantée devant mon ordi et je me suis dit "tu sors pas d'ici ou ne lits pas d'autres fics temps que tu n'auras pas écrit la suite"!! lol et hop!! désolée pour la fin de cette partie un peu soudaine, j'ai vraiment pas fait exprès pour une fois mais je poste des parties qui font toujours autour de 1400mots et c'était le cas!! lol

SUITE!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
Clem
Invité



MessageSujet: Re: Eternel Passé   Jeu 22 Mar - 18:40:47

Un peu soudaine la fin ? Moi je dirais très soudaine oui, tu vas me tuer Shocked !
Forcément tout allait bien, ça ne pouvais pas durer !
Ce passage dans lequel tu décris toute la petite famille sous les étoiles est très beau.
Je savais que tu allais retrouver l'inspiration et apparemment, pas qu'un peu !
Euh..la suite ? geek
Revenir en haut Aller en bas
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Jeu 22 Mar - 18:48:50


Enfin une suite et quelle suite!!! Déjà je te déteste pour la fin mais commençons par le début!!

Donc Mulder commence à se confier et le tout reste assez vague même si cela reste assez facile de se représenter ces scènes cauchemardesques. Il éprouve une certaine difficulté à mettre des mots sur ce qu’il a vécut, on sent la pointe d’hésitation, et surtout de peur, comme si la douleur ressentie des semaines auparavant était encore plus à vive maintenant qu’il a retrouvé un environnement stable. La dualité entre Mulder et Scully est moins flagrante dans ce passage puisque l’on ressent une sorte de soumission de la part de la jeune femme, elle le laisse parler, elle refuse de le voir souffrir, elle garde une sorte de distance, une barrière de protection, comme si elle sentait une mauvaise onde alors qu’il raconte ses horribles péripéties.

Ce qu’elle lui apportait était unique et précieux, un cadeau qu’il conserverait jusqu’à sa mort sans que personne ne puisse le lui dérober.


Première phrase qui a commencé à me tuer, c’est tout simplement sublime! On ressent la force de leur amour et en même temps on sait comme eux doivent le savoir, que la souffrance et la mort reste la sublimation parfaite de leur amour: plus ils souffrent, plus ils s’aiment, plus ils se déchirent, plus leur histoire est passionnée. Un couple d’amants/amis, avec un côté diabolique, presque masochiste puisque voir souffrir l’autre rappelle combien on l’aime et combien on tient à lui, c’est fort, c’est prenant et c’est peut être une des plus terribles mais aussi une des plus belles formes d’amour, la souffrance et la mort restent les thèmes les plus courants des romans et des tragédies classiques, et à la lecture de ton récit on ressent ce côté dramatique très fort rien qu’en regardant les gestes de chacun des personnages et lorsque l’on atteint leurs sentiments, on sait que le bonheur serait une échappatoire grotesque et une sorte de viol à leur pacte d’amour.

Après le paragraphe où ils se rapprochent en silence, se laissant baigner parles dernières paroles de Mulder, tu enchaînes avec un bon début de deuxième mouvement bien sadique comme on les aime, un mouvement « je fous les schtons à tout le monde, histoire d’en tuer un ou deux au passage ». Dans mon esprit de perverse/sadique/tueuse d’enfants et d’être humains en général, je me suis dit « ça y est, elle nous a fait l’impardonnable, Mulder a fait quelque chose au petit William », donc c’est le flippe total, la maison est dans le noir, Scully semble très fatiguée, voire au bout du rouleau et elle se laisse elle aussi submergée par la panique et là encore procédé super fort que je ne retrouve que chez toi et Balzac (vous êtes deux en France, chapeau…sauf que lui est mort…bref), c’est que vous instaurez un sentiment de peur violente, de panique aux lecteurs en même temps que votre personnage principal se sent secouer par cette peur ce qui nous oblige non pas à observer Scully en ressentant la même chose qu’elle mais à être Scully, donc on a le souffle coupé, on a mal partout et on avance à tâtons dans une maison que d’u coupa l’impression de connaître depuis des années, donc je m’incline et te dis merci d’arriver à nous faire ressentir ceci. Comme tu es gentille dans le fond, tu nous rassures et tu plantes un tableau digne de Rembrandt, père et fils couchés sous les étoiles, l’air de rien. On est soulagé et là la beauté prend tout son sens, tous les trois sont là, ensemble, comme si les 5 dernières années n’étaient pas un problème pour eux, comme si le temps lui même n’avait plus d’importance. On se plait à aimer cette figure paternelle, ce Mulder romantique et rêveur sous les étoiles mais là encore tu casses le rythme, tu brises la douceur et la paix pour instaurer un deuxième mouvement de panique, Mulder change d’attitude et on ne sait pas ce qu’il a. Il semble sur le point de faire une grosse révélation bien douloureuse qui risque d’engendrer une conversation bien houleuse, on la sent venir de très loin et donc c’est à ce moment là que l’o a envie de tuer et tu sais pourquoi? Parce qu’il nous faut la suite, maintenant, tout de suite!!

Merci pour cette nouvelle partie sublime!

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
trust_no1

avatar

Féminin Nombre de messages : 2085
Age : 28
Localisation : Canada, Qc
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Jeu 22 Mar - 19:40:15

POLLYYYYYYYY

pk ta couper la !!qu'elle INJUSTICE SUR CETTE TERRE !!
haaa j'ai trop de question ca commence à surcharger mon cerveau!!
après tu ose dire que tu as pas dinspiration !!! tsss... c'est tout simplement BRILLANT ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Jeu 22 Mar - 19:44:37

arff, Julia, un jour tu me tueras!! lol

Merci les miss!!! Promis, la suite arrivera plus vite!! l'inspiration est de retour, trop fort!! trop sadique parcontre la suite, je m'y suis donnée à coeur joie!! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Ven 23 Mar - 20:40:50

mouarff, vous ne saurez jamais où j'ai eu 2 idées pour continuer cette fic!! en allant aux toilettes!! lol après mon action d'hier!! lol

Tu vois Julia, tes désirs sont des ordres la miss!!



SUITE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
loulou



Masculin Nombre de messages : 7046
Age : 37
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Ven 23 Mar - 20:50:36

bon voilà c'est fait!!LOL
William toujours pas dealer!! ca va pas ca! lol!

sinon ben merci car j'arrive pas à croire que c'est toi qui ecrit.... allez avoue!!! lol!

Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clem
Invité



MessageSujet: Re: Eternel Passé   Ven 23 Mar - 21:20:29

Si je hais Mulder, c'est normal ? Suspect Enfin non je le hais pas mais.. il m'éneeeerve, le pauvre.

Ca c'est du retournement de situation ! Je ne m'attendais pas du tout à ça.
La description de Scully en train de..se soulager dans les toilettes est..spectaculaire ? Enfin c'est vraiment très bien écrit.
La culpabilité qui ronge mulder et la détresse de Scully, j'adore Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
trust_no1

avatar

Féminin Nombre de messages : 2085
Age : 28
Localisation : Canada, Qc
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Ven 23 Mar - 23:33:08

MOUAHHHHAA
j'aime trop trop TROPPPP ... bon ok ca se complique pour eux mais on aime ca comme ca sinon c'est pas M et S

je suis impatiente de voir ce que tu vas nous faire pour la suite ... décidément j'arrive pas à prévoir ! ... et JADORE !!

encore encore ENCORE!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atalya

avatar

Féminin Nombre de messages : 811
Age : 34
Localisation : a cuesmes brun tout l'monde desquin!
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Ven 23 Mar - 23:50:09

rooooooooooo
j'ai envie de le frapper moi mulder!!!!! affraid
non sérieux!!!
trop bien écrit!!!
encore!!! lol! :D Wink
merci!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MeryliciOus
Admin et Scribouilleuse de fanfics
avatar

Féminin Nombre de messages : 6404
Age : 29
Localisation : Dans un magasin de fleurs, hésitant entre les pois de senteur et une brassée de rOses.
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Sam 24 Mar - 3:07:16

Ouhhh quelle partie terrible! Un rien réfrigérante, limite malsaine et dérangeante. Ouhhhh le méchant Mulder comme j’ai eu envie de le tuer de mes propres mains!
Je vais pas faire long parce que je saoule tout le monde en disant tout ce que j’ai à dire et puis je sais que ça te saoule aussi de lire un pavé bourré d’incohérence donc hein je vais aller droit au but!

J’ai littéralement adoré cette métaphore bizarre de Scully, qui pouvant déverser sur Mulder les mots horribles qu’elle contient en elle, part rendre dans les W.C, se vidant des douleurs, des injures, de la rage, de la peur, de la colère, enfin au lieu de rejeter sur l’autre les méfaits, elle s’inflige une dernière torture, dans un dernier spasme afin de se vider du mal physique et psychologique, se débarrassant une fois pour toute de toutes notions de douleur ou de sentiment d’injustice qu’elle ressent depuis le début. C’était vraiment très prenant.

La conduite de Mulder me rend malade, on a envie de le secouer très fort même si ce n’est qu’un être de papier, mais bon tu le rends vraiment très désagréable, je l’aime pas beaucoup dans cette histoire! Certes il va mal et ses migraines semblent douloureuses mais il brise un à un les maillons qui le relient à Scully et il ne semble même pas vouloir reconstruire quelque chose, malgré le fait que Scully lui donne encore sa confiance, qu’elle soit là pour lui, à l’accueillir, à l’aimer et dans un sens à le sauver, en vain.

Au milieu de tout ça et inconsciemment, c’est William qui souffre peut être le plus! Cette partie fut poignante, et surtout glaçante, c’est triste de voir ce couple que l’on pensait unit à la vie à la mort se déchirer face à tous ces problèmes.
Ton écriture est si sublime qu’on se laisse juste porter au fil du récit, notre seul devoir est celui d’apprécier à sa juste valeur ton texte, c’est beau tout simplement et ça provoque autant de peine et de frissons, donc j’en redemande! Merci beaucoup et vivement la suite!

_________________


Fan.Fan.Fan.Fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://casisiempre.skyblog.com/
Scully

avatar

Féminin Nombre de messages : 267
Age : 23
Localisation : F.B.I..nan dans un trou paumé
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Sam 24 Mar - 18:11:27

On se calme !!!!
On va restez zen !!!

LA SUIIIIIIIIITE !!!!!JE T'EN SUPLLIIIIIIIIIE !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-files-my.skyblog.com
LuLu
Invité



MessageSujet: Re: Eternel Passé   Sam 24 Mar - 18:18:39

Pwalalaaa !
Retournement de situation ...
Il l'a trahit.
Elle la jeter.
Et tt fini bien :D
Naaaaaaaaaan aller depeche toiii !!!!
Jm jm jm jm !!
Revenir en haut Aller en bas
PoLLy

avatar

Féminin Nombre de messages : 13135
Age : 30
Localisation : BREIZH!
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Eternel Passé   Dim 25 Mar - 1:46:19

rhoaaa!!! tout plein de belles review rien que pour moi!! merci les miss!! je fais de mon mieux, je suis pas trop satisfaite de cette partie mais bon, je vais essayer de me rattraper par la suite!! lol

SUITE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://andreaparcoeur.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eternel Passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eternel Passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» que c est il passé en Décembre
» La vitesse foudroyante du passé
» [résolu] Où sont passées mes photos ?
» ça m'a passé sous le nez
» ça s'est bien passé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gillian Community :: Arts :: -
Sauter vers: